Forum Clubic

Commentaires : Les iPhone prochainement vendus sans carte SIM, avec un passage à l'eSIM?

Après la prise jack et le chargeur, l’iPhone
pourrait bientôt dire adieu… à la carte SIM !

Est-ce que c’est juste une erreur de ma part, mais si on parle de e-sim qu’est ce qui justifie le blocage à deux SIM ? on peut virtuellement en mettre autant qu’on veut non ?

merci. ça va être super pratique pour changer de téléphone en cas de panne, il suffisait de changer simplement la carte SIM d’un téléphone à l’autre. Très pratique aussi quand on part en vacances à l’étranger et que l’on achète une carte SIM pour 2 mois que l’on peut loger dans le second emplacement pour avoir la data à la datcha.
L’installation d’une eSim pour pour l’instant facturée 10€. Qu’apple réduise cela, à la limite, je m’en fiche puisque je n’en ai pas, mais cela peut donner des idées à d’autres constructeurs.

6 J'aime

j’ai l’impression que ce sera plutôt une bonne chose, du moins je ne vois pas d’inconvénients

1 J'aime

mais ce ne serait pas justement beaucoup plus facile d’installer une eSIM temporaire quand on va à l’étranger (on pourra j’imagine tout faire par internet)

remarque que avec le roaming, en Europe, je ne sais pas si c’est vraiment intéressant de prendre une SIM du pays d’arrivée

1 J'aime

Moi j’ai l’iPhone 12 chez Orange et je suis déjà en e-SIM ! L’avantage quand on change de téléphone, l’e-SIM est GRATUITE, seule la première est payante. Plus besoin d’attendre la livraison, c’est immédiat. Tout est géré depuis le site ou appli d’Orange, c’est bien plus pratique, écologique et 0% de perte !

4 J'aime

Petite coquille dans le titre, ils seront vendus sans emplacement carte SIM, car sans carte SIM, c’est déjà le cas :wink:

4 J'aime

Oui, j’étais ironique dans mon message.
l’eSim va bien quand on n’a qu’une ligne à gérer. Ma femme part 2 mois en Russie, hors Europe, pour toute les vacances scolaires d’été, et prend une ligne pour bénéficier de la data sans compter; je ne sais pas comment cela pourra se faire facilement, en tout cas plus facilement que d’aller dans une boutique pour acheter la SIM et la mettre direct dans le téléphone.
Comme l’écrit @cooper, si on peut changer facilement de eSim gratuitement d’un tél à l’autre, cela doit répondre à 95% du besoin des clients.

1 J'aime

Un grand pas en avant pour les opérateurs qui vont ainsi retrouver du contrôle qu’ils n’avaient pas, au détriment du consommateur.

Avec l’eSIM, l’opérateur peut en effet :

  • facturer un changement de téléphone,
  • n’autoriser que certains modèles de téléphones,
  • facturer certains diagnostiques de pannes qu’on peut aisément faire soi-même avec une SIM classique.

Par exemple, si j’ai des soucis de réception des SMS, il me suffit de mettre ma SIM dans un autre téléphone pour voir si le problème est au niveau de mon opérateur ou de mon téléphone. Avec l’eSIM, plus possible. Il faut passer par l’opérateur, qui en profitera pour facturer l’opération si le problème n’est pas de son côté (et il pourra en plus facilement faire croire que ce n’était pas de son côté, faute de moyen de vérification pour l’utilisateur…).

Et tout ça, pour quel bénéfice au niveau du consommateur ? Juste un gain de quelques heures à quelques jours lors de la souscription d’une ligne…

Si tu veux les utiliser alternativement, oui, l’eSIM pourrait permettre d’en avoir un nombre illimité à la fois.
Mais pour une utilisation simultanée, il faut dupliquer certains éléments matériels (modem, puces RF…).

2 J'aime

oui, la Russie, ce n’est pas un cas que j’avais envisagé, en intra europe, ça doit être moins un problème

C’est une bonne chose en tout point, les voitures sont deja toutes equippees de eSim, ca marche tres bien.

C’est pas du tout comparable. La « ligne » de la voiture est liée à la voiture, tu n’as pas à la conserver quand tu changes de voiture, tu n’as jamais à l’utiliser occasionnellement sur une autre voiture, s’il y a un dysfonctionnement, c’est dans tous les cas du ressort du constructeur de la voiture, indépendamment de l’origine du problème…

1 J'aime

Une eSim n’est pas une sim, c’est un « host de sim »… Une couche d’indirection supplementaire.

je suis pas contre tout comme la prise jack sur un phone qui limite la durée de vie de votre casque (le fil, la prise jack sert que si vous avez par exemple un ampli pour un meilleur son).

Pour information, ceux qui imaginent l esim comme un eldorado pour les voyageurs, n oubliez pas qu en France, la souscription de ligne mobile étrangère n est pas possible avec une adresse postale en France ou si on est localisé en France a la différence de SIM prépayée qu on peut toujours acheter « d occasion « sur eBay par exemple et se faire livrer en France par la Poste et pré activées.

Vous ne pourrez donc souscrire une ligne locale qu une fois présent dans le pays de destination, avec tous les risques que cela implique si la manip ne se passe pas comme prévue et si on ne parle pas la langue du pays.

Par ailleurs, en cas de panne , de vol ou de perte du téléphone , bon courage… la galère pour récupérer un téléphone avec un service fonctionnel rapidement sauf à racheter un iPhone à 500 euros minimum ( neuf )

Enfin, on perd définitivement toutes les fonctionnalités NFC des cartes SIM classiques comme la carte de transport intégrée à la carte SIM qui fonctionne même si le mobile n a plus de batterie.

1 J'aime

Oui, l esim est une carte SIM émulée en partie logiciellement par le téléphone ( en particulier avec l IMSI , les clés privées , etc ) même si une puce spécifique est ajoutée à la carte mère avec tous les risques de hacking et d espionnage que cela implique. Avant, il était impossible d usurper la ligne de son voisin sans entrer en possession de sa carte SIM physique ( notamment pour valider les paiements carte par sms ) et les accès sécurisés à certains sites web ou services critiques. ( banque, sécurité sociale, impôts, caf, etc )

Maintenant une simple manip logicielle suffira pour obtenir la même esim que son voisin et intercepter son trafic notamment en cas de complicité chez l opérateur.

Et il n y a qu a voir le nombre de lignes mobiles déjà ouvertes sous de fausses identités pour comprendre le danger.

Les pirates et les escrocs vont pouvoir s en donner à cœur joie.

1 J'aime

L esim devient une vraie galère en cas de problème avec son téléphone ou sa ligne…

Tant que tout marche bien, oui, c est pratique mais le seul avantage est de gagner quelques heures lors de la souscription d une ligne mobile, et encore, si on va en boutique, on a en général une carte SIM remise en main propre immédiatement.

Bref, l avantage est quand même annectodique par rapport aux nombreux inconvénients évoqués dans ce fil.

1 J'aime

les cartes SIM ne sont pas non plus sans danger, il y a déjà eu plusieurs failles dont celle-ci par exemple https://techsecuritenews.com/simjacker-faille-prendre-controle-telephone/

or, on garde une SIM pendant très longtemps si on ne change pas d’opérateur (ce qui est mon cas). Avant de passer à un smartphone il y a quelques années, ma SIM avait facilement quinze ans et mon actuelle pourrait connaitre une telle durée de vie également très facilement.

un avantage que je vois à l’eSIM est justement qu’il sera mis à jour plus facilement et régulièrement

on pourrait aussi imaginer avoir de meilleures protections contre le vol, si on vole un smartphone, le voleur change la carte SIM et peut le réutiliser assez facilement (blocage possible, mais encore faut-il qu’on ait noté le numéro IMEI) alors que sur eSIM on pourrait imaginer que pour supprimer une eSIM (pas pour ajouter), il faudrait éventuellement avoir une procédure qui vérifie que le téléphone n’est pas volé (et ça permettrait à la police de pister et aux voleurs de savoir revendre plus difficilement)

En cas de faille notable, l opérateur est censé envoyer de nouvelles cartes SIM à ses abonnés.

La carte SIM lui appartenant, un piratage de celle ci engage sa responsabilité, pas celle du titulaire. Pour l esim, le smartphone vous appartenant, c est votre responsabilité qui se retrouve engagée.

C est exactement le même phénomène avec les cartes bleues appartenant aux banques et qui sont responsables en cas de piratage.

Pour le reste, n importe quel smartphone Android ou iOS s efface et se bloque définitivement à distance en quelques minutes sans avoir à connaître l IMEI ( c était avant les smartphones ça dans les années 2000 )

Pour le reste, il n y a aucune raison que l’usage de l esim évolue par rapport à ce qu il est aujourd hui. Les normes sont fixées au sein du 3GPP , à l échelle mondiale et prennent des années . Les constructeurs sont obligés de les respecter.

En France, l opérateur Free y est notoirement opposé, officiellement parce que ses forfaits ne s y prêtent pas et officieusement pour des raisons de fragilité sécuritaires, tout comme d autres.

Tout nouveau tout beau , mais au gré du temps il y aura un désenchantement , et on regrettera la bonne vieille sim! Les complications arriveront avec l’utilisation

1 J'aime