Forum Clubic

Commentaires : Les Français plébiscitent les hybrides rechargeables : +134 % d'immatriculations en février

En février 2021, le marché de l’automobile en France a régressé, mais un segment a littéralement explosé !

J’avoue que le concept d’hybride rechargeable me plaît bien mais s’il y avait au moins 150 km d’autonomie vu qu’un aller retour boulot me fait déjà 140 km…

Vous êtes dans un cas particulier quand même, la moyenne française de la distance domicile-travail est de 25km.
Il faudrait songer à déménager, faire cette distance chaque jour est intenable à long terme.

2 J'aime

Les Français plébiscitent les hybrides rechargeables : +134 %

9 150 véhicules électriques
9 097 véhicules hybrides
132 637 véhicules particuliers neufs vendus en février

→ 114000 véhicules thermiques environ

Dico :

plébiscite :
demande à l’ensemble des citoyens de lui manifester leur confiance … référendum … majorité

Conclusion : non, les Français plébiscitent toujours et encore les véhicules thermiques :wink:
Un plébiscite se mesure sur une quantité de voix/votes. Là, c’est un changement de tendance (dont on verra les effets plus tard). :wink:

4 J'aime

impossible de charger au boulot ?
tu ferais d’énormes économies en VE avec 700 bornes/semaine

1 J'aime

le gros « souci » , c’est qu’apparemment pas mal de personne les utilisent comme des voiture à essence classique sans les recharger, se qui donne des voitures à la consommation plus élevé.

5 J'aime

a prendre en compte le poids de la voiture, le prix des révisions, le rechargement.

j’aime bien le concept qui donne de la polyvalence, mais cela reste trop cher et il est quasiment impossible de récupérer le surcout dans un délai raisonnable.

Je fais le trajet 3 fois par semaine.
Et déménager, vu le prix de l’immobilier vers mon lieu de travail…Ce n’est pas pour rien qu’on s’est autant éloigné. Cela fait près de 10 ans maintenant.

Il y a quelques bornes mais il suffit qu’elles soient prises (sans jeu de mot hein :sweat_smile:) et c’est mort pour le retour. On peut etre 2 ou 3000 en même temps au boulot… Alors il y aurait le thermique pour le retour mais plus trop d’intérêt à l’hybride rechargeable en faisant comme ça.

1 J'aime

L’avenir c’est l’hydrogène produit avec le nucléaire (pile à combustible), pas les batteries . Les Japonais l’ont bien compris qui investissent massivement dans la recherche pour trouver un remplaçant moins cher au platine.

1 J'aime

En même temps, le véhicule hybride rechargeable était anecdotique dans l’offre des constructeurs en 2020 et omniprésent en 2021 (le 3008 venait d’arriver, le Captur n’est sorti qu’à l’été), c’est donc pas compliqué d’exploser les ventes.

Et encore, même là on se dit quand même qu’on vend plus d’électriques (9150) que d’hybrides (9097), alors que l’électrique est bien plus cher à l’achat.
Je dirais donc l’exact inverse : c’est encore très très faible ! Mais d’ici la fin de l’année déjà on verra que ça sera bien plus.

Après, en termes de cible, il y a sûrement plus d’usagers capables de « faire le plein » une fois par semaine en électrique que d’usagers capables de recharger 50km tous les jours.
Le plug-in répond à une niche (véhicule principal résident plutôt rural/banlieue capable de se brancher chez lui), là où l’hybridation sans recharge correspond bien mieux au citadin qui va pas aller brancher sa voiture sur la borne publique à 1km en rentrant à 18h30 puis ressortir à 22h pour la débrancher et libérer la place (= ne plus payer).

En réalité il n’y a pas d’histoire de plébiscite, c’est plus du pragmatisme :
les véhicules 100% électriques demande un temps de recharge très élevé, sauf avec l’hydrogène mais le gouvernement n’investit pas et c’est hors de prix.

Donc pour du quotidien + route, l’hybride rechargeable est bien plus intéressant pour son côté pratique.

Évidemment si les gouvernements successifs avaient été volontaires et visionnaires, nous serions tous en train de rouler à l’électricité depuis 20 ans …

Plus précisément ils les utilisent comme des Hybrides non rechargeables. Des Toyota.

effectivement.
tente le full élec, genre un Niro avec sa grosse batt :wink:
400 bornes de silence et de couple, une bonne musique, le préchauffage à 24°c le matin avant de monter à bord et zou tu changes de monde

même Toyota vient d’investir plus dans sa plateforme EV que dans son plan H2 qui visiblement va en rester à la Miraî, PSA et VW viennent d’expliquer que cetet techno n’avait aucun avenir …

ne compte pas trop là dessus

Je ne veux pas dépendre de l’électrique uniquement. L’hybride rechargeable est parfait pour cela.

1 J'aime

Mais ils continuent d’investir quand même ; ils savent que c’est l’avenir et que les batteries sont un pis aller Et il est parfaitement compréhensible qu’ils investissent + dans l’EV au vu de la concurrence.

1 J'aime

Exactement, et en Belgique ça commence à faire tiquer, parce que ce type de véhicule a droit à des déductions fiscales alors qu’au final ils polluent plus que d’autres. tss.gif

Suite à une enquête à laquelle des utilisateurs de PHEV de société (le gros des ventes de PHEV se faisant aux entreprises intéressées par les déductions) ont accepté de répondre anonymement, il est clairement apparu qu’étant donné qu’ils avaient des cartes de carburant, aucun ne prenait la peine de recharger la batterie et se contentait d’aller faire le plein…on avait comme ça un gros SUV Volvo qui consommait 12 L/100 et l’utilisateur s’en fichait bien évidemment.

Bref, tôt ou tard il y aura une législation plus stricte sur le sujet, exactement comme quand on a mis fin chez nous au système qui permettait d’immatriculer en « véhicule utilitaire » un Range Rover (exemple parmi d’autres) de 80.000 € et payer moins de taxes que pour une citadine à 20.000 €. 19022607171932975

j’ai pensé ça, mais croire ça en 2021 c’est comme penser en 1990 que l’email est une mode, en 2010 que le streaming est une passade parce que le son est compressé etc. L’avenir est clairement à la batterie haute densité haut rendement.

Sur l’ensemble des critères d’usage non seulement la batterie est devant, mais en plus elle a des potentiels d’amélioration énormes (jusqu’à 10x sur la vitesse de charge ou la densité énergétique) , elle change même le paradigme (charge réversible, charge domestique, élément de la GRID, préconditionnement du confort, durabilité, absence de maintenance, réutilisation en fin de vie, exploitation du réseau énergétique existant, diminue par 10 du nombre de pièces nécessaire, très fort abaissement de la complexité d’industrialisation, et finalement très forte augmentation du rendement du puits à la roue.

Sur l’ensemble de ces points soit l’H2 est absent, soit c’est le jumeau négatif.

En face l’hydrogène est le roi nu : même en autonomie les meilleures H2 ne peuvent plus compétiter avec les meilleures EV, alors que les nouvelles génération de batteries sont sur le point d’être industrialisées. ça, c’est réellement un concept de pis aller qui était de toute manière technologiquement condamné.

C’est une peu ce que la technologie Plasma a été : prometteur face aux tous premiers LCD, mais condamné face à ce qui allait devenir le Qled, Oled, MicroLed. Il n’y aura jamais de retour en arrière.

Si tu prends du recul, si tu vérifies chacun de ces points, c’est impossible que tu continues à croire ce discours instillé par l’air liquide que la batterie est le « pis aller » du lithium.

Cette année il n’y a eu qu’un seul client particulier en france pour une voiture hydrogène : il travaille dans l’hydrogène.