Forum Clubic

Commentaires : Les Français et l'abonnement, une véritable histoire d'amour

L’abonnement en ligne est devenu une vraie passion française. Et les entreprises qui transitent par le monde du numérique profitent de cet essor pour faire exploser le marché.

Vous auriez du précisez que c’est pour les offres de type streaming. Moi je pensais à la partie pro et le changement de l’offre d’Adaube depuis quelques années notamment qui est « un véritable racket » et d’autre suivent dans cette voie obscur : Vmware par exemple…
Le mode subscription, ça coute plus cher et on devient des vaches à lait grrrr puisqu’il faut fournir un service.
Autant pour le perso, les abonnements peuvent eux être stoppés sans effet de bord.

4 J'aime

Les désabonnements ils font tout pour inciter à le faire avec leurs promos valables uniquement quelques mois et pour les nouveaux clients.

1 J'aime

Parler de « passion » pour les abonnements qui sont plutôt imposés me semble un peu exagéré. On n’a juste pas le choix…
Comme l’écrit ti444 les éditeurs en abusent clairement depuis quelques années. C’était quelquechose de totalement incongru il y a 20 ans mais les jeunes générations y sont maintenant habituées et ne sont pas choquées de devoir être abonnées à tout un tas de services…

8 J'aime

Ben ça dépend du coûts de l’abo. En parlant d’Adobe, ils me faisaient la suite complète pour 35 balles pendant un an (puis 60 ensuite). Soit 420€ la première année, alors qu’acheter une licence complète coûtait plus de 6000 balles.

Aujourd’hui je ne paye que photoshop soit 144€ par an, alors que la licence permanente était à 1200€. (peut-être même un peu plus j’ai un doute). Il me faudra donc 8 ans avec la CC pour rejoindre le coût de la licence permanente. Je suis pas sur d’avoir besoin de photoshop sur une si longue période. Donc dans tous les cas, je suis gagnant.

Et y’a des tas de situation similaire, par exemple avec Office 365. Où je pense encore (toujours dans le domaine pro) à Terragen que je ne prends qu’une fois de temps en temps pendant un mois. Idem pour d’autre logiciel qu’on utilise qu’une fois de temps à autres.

les abonnements sont pas forcément une mauvaise chose quand les conditions et leur prix sont bien géré. (Et tu parles de Vmware, je n’ai jamais vu d’abonnement chez eux, et si tu penses aux Vmware Cloud on « quelque chose » ce n’est pas VMware qui décide de l’abo mais la plateforme derrière, AWS, Azure, Google Cloud etc…).

4 J'aime

Je ne vois pas en quoi on n’a pas le choix : tu peux toujours acheter des films, des livres et de la musique comme depuis 50 ans (avec la possibilité nouvelle de le faire en digital). Le choix de ne faire que les louer et de ne plus rien posséder n’a rien d’une obligation.

C’est pareil avec les voitures en LOA : tu peux aussi les acheter mais de moins en moins le font.

Dans le monde pro c’est différent mais ce genre de racket n’est là non plus pas nouveau (je pense aux pratiques d’IBM notamment…).

1 J'aime

« Les Français et l’abonnement, une véritable histoire d’amour »

Je ne dois pas être français ou alors incapable d’aimer, du coup…

4 J'aime

Je pensais surtout voir apparaitre les offres de e-commerce qui sont basées sur l’abonnement. J’avais découvert ça avec JustFab qui permet de « créditer automatiquement » du budget sur son compte en, contrepartie de tarifs avantageux pour les clients « VIP » (Very Important Payeurs ?).

On peut demander à ne pas le faire quand on le veut, mais la mécanique est assez similaire à ce qu’utilise Netflix (tu peux résilier pour 1 mois si tu le souhaites).

L’objectif est qu’on classe inconsciemment une dépense dans ses « frais courants », car après quelques mois, on a tendance à mettre Netflix avec l’électricité et le loyer plutôt qu’avec les achats Fnac ou les places de ciné.

Après selon les offres, c’est plus ou moins intéressant… Le PC dans le Cloud ? Par rapport à un PC gaming même avec ses nouveaux tarifs, Shadow peut être intéressant. Adobe c’est pareil si on a impérativement besoin d’être à jour (agence de comm qui reçoit des fichiers externes par exemple, typiquement InDesign), c’est plus intéressant que les anciens tarifs pour se maintenir à jour.

Reste effectivement les travers : les changements de catalogue « masqués » pour la SVoD et la musique, l’engagement sur les LOA/LLD, le fait qu’en cas de coup dur tu n’es propriétaire de rien…

Entre mon abonnement internet à 40Euros que je trouve prohibitif, si je dois rajouter un truc genre spotify à 10€ plus netflix 10€ plus mobile 15€
Je fait une moyenne on s’en moque du tarif exacte.

un total de 75€/mois, sois 900€ sur un an c’est pour moi impensable de mettre pratiquement un salaire, du coup je sabre et me limite au strict minimum

Bien sur qu’il y a des cas ou le fonctionnement à l’ancienne est toujours possible mais c’est de moins en moins le cas. Si on m’avait dit dans les années 90 qu’il faudrait payer un abonnement pour jouer en réseau j’aurais certainement bien rigolé.
Je peux bien entendu continuer à acheter mes disques mais je suis passé sur Spotify et c’est vrai que c’est plutôt sympa. Bon au final je dépense 16€ par mois alors que j’étais loin d’acheter un CD tous les mois…
On peut aussi faire le choix le vivre en ermite et de n’utiliser aucune nouvelle technologie. C’est en ce sens que j’écris qu’on n’a plus vraiment le choix (si je devais expliquer à mes enfants que finalement ou va arrêter les abonnements à Netflix, Spotify et le PSN ce serait bien pénible… possible mais pénible…).

@smover « […]comme depuis 50 ans[…] » Ho le gros mensonge !!!
Je ne trouve plus de cassette ni de VHS. Ni de 45 tours pour mon mange disque.

Allez on fait tourner les serviettes !!!

Hehe oui vu comme ça tu as parfaitement raison :stuck_out_tongue:

Franchement Netflix remplace juste le câble d’avant ou canal+, la TV premium pour ceux qui ne se satisfont pas de l’offre gratuite ce n’est pas une nouveauté non plus.

Après bien sûr que je suis d’accord sur le fait qu’il faut vivre avec son temps, mais pour le moment le digital permet toujours d’acheter ses livres, films et musques. Je pense par contre qu’on aura réellement plus le choix d’ici une dizaine d’année dans de plus en plus de domaines.

Faut dire que les possibilités sont de moins en moins possibles.

Les salles de fitness, quand tu paye juste pour un mois ou deux c’est juste Hors de prix. Du coup tu prends l’abonnement car ça revient moins cher.

Photoshop, t’as pas trop le choix…

Pire du pire, sur les stores, la moindre application payant demande un abonnement. Ça n’existe quasiment plus les achats à l’unité.

Par contre le désabonnement à la fin d’une période devrait être systématique avec une action à faire pour prolonger l’abonnement. (Un peu comme le consentement pour les mails d’information).

Bref, de là à parler d’une histoire d’amour, il y a un pas que je ne franchirais pas.

Sinon oui pas trop le choix, faut regarder de temps en temps ses abonnements et mettre un rappel pour resiller.

Totalement d’accord. Je me suis rendu compte que je payais un abonnement Go Prime (contracté il y a quelques années au moment de l’achat de billets d’avions). Autant dire que sur l’année 2020 il ne m’a pas été d’une très grande utilité…

Pardon, j’aurais du préciser que j’évoquais l’Adobe Pro qui n’est plus disponible en version perpétuelle depuis cette année. Effectivement, pour la version complète c’est plus intéressant.
Justement en ce qui concerne Vmware depuis cette année, le produit horizon passe en licence de type abonnement pour la partie cloud ( Horizon Universel ) mais aussi pour la version On prems qui avant était perpétuelle.

Il n’y a pas que Photoshop dans la vie, voir DxO Photolab ou autre suite qui ne sont pas en abonnement

C’est vrai. Mais je m’en sert pour mon usage pro, avec des scripts et tout.

Sans parler de lightroom ou j’ai une bonne partie du catalogue.

Après en tant que pro, payer 11€ / mois n’est pas vraiment un problème, mais sur le principe c’est chiant.

(je viens de passer en perpétuel sur capture one, ça fait du bien de plus payer un truc tous les mois !)

Le problème avec la multiplication de ces abonnements est le fait de les oublier et de se retrouver prélevé chaque mois pour des services qu’on ne souhaite plus.

Apres heureusement il existe des apps pour les tracker du type Budg mais le mieux est de rester vigilant au moment de s’engager :slight_smile:

Du coup l’application pour traquer les abonnements, c’est une application payante par abonnement ? :sweat_smile: :rofl: