Forum Clubic

Commentaires : Les députés de La France Insoumise veulent mettre fin à l'HADOPI

Les députés du groupe La France Insoumise (LFI) à l’Assemblée nationale ont déposé un amendement ce vendredi 18 juin 2021 pour demander la suppression de l’HADOPI. Il s’inscrit dans le cadre du texte de loi n°4245 qui pourrait permettre la naissance de l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (ARCOM).

1 J'aime

Ils sont fous ! Si cette ce système est remplacé ce sera à coup sûr par quelque chose de plus intrusif et restrictif…
D’autant plus que « un taux de récidive estimé de 30 % » est un très bon résultat. À coup sûr mieux que pour les excès de vitesse et les crimes et délits liés à la drogue.

2 J'aime

Tellement facile de passer entre les mailles du filet, surtout celui de la Hadopi qui de base était voué à l’échec de par la surveillance seule sur le secteur du torrent.

Quant au direct download on a pu le voir avec « zone-telechargement » et consort, ils n’arrêtent que les personnes qui sont à la tête et pas les milliers de personnes qui téléchargent sur ces plateformes, ça serait tellement plus efficace.
Une fois que tu as la main sur le serveur etc … Tu laisses le site en ligne et tu siphonnes toutes les IP qui viennent pour télécharger.

La chasse aux voix est commencée… Une décision purement démago…

9 J'aime

Mode Troll ON
On peut demander la fin de la France Insoumise. Cà marche aussi dans ce sens là ?
Bah oui à moins de 5% des 30 et quelques pourcent de votants, bon voilà quoi !!!

Non sinon laissez nous HADOPI, çà fait de mal à personne. C’est très bien comme çà. hihihi

7 J'aime

Et ensuite ?
Si je télécharge un fichier qui n’est pas une oeuvre audiovisuelle, ou qui en est une libre de droit, mon IP est capté sans mon consentement, idem pour la vérification du fichier qui du coup devient une atteinte à la vie privée, (surtout si ledit fichier contient des infos sur ma vie privée), bref on entre dans les termes d’une enquête de police sur le fondement d’une éventuelle suspicion.
On n’est pas loin de la Corée du nord là !

2 J'aime

Je pense que la HADOPI a joué son rôle dissuasif et pédagogique vu les 30% de récidive seulement. Les gens se tournent plus vers les offres légales qui ne sont vraiment pas chères et pour un beau catalogue bien fourni. Et puis on n’est pas obligé de posséder une oeuvre non plus.

Pour sa suppression ? Je ne me prononce pas. Je ne me sens pas concerné.
D’autres services peuvent jouer ce rôle aussi.

la hadopi n’a pas du tout été dissuasive, quand elle est arrivée les gens sont allés vers le DL direct et le streaming. C’est lorsqu’il y a eu des offres légales pas trop affreuses que les gens ont utilisé ces offres

1 J'aime

Ils peuvent savoir sur quel lien tu as cliqué …

Tu voles dans un magasin, tu crois vraiment qu’ils ne vont pas utiliser les caméras de vidéosurveillance pour tenter de d’identifier ? Tu penses vraiment qu’ils vont demander le consentement à un voleur pour recueillir des infos sur lui ? :joy:

Le RGPD n’est pas au-dessus de tout non plus et encore heureux dans certains cas.

De plus tu penses vraiment que ces sites sont RGPD ? T’as déjà vu une bannière de consentement sur ce genre de site ? Tu penses qu’il n’y a pas de ciblage publicitaire sans concentement dessus ?

Se faire attraper en train de voler dans un magasin est un flagrant délit, la cause est entendue. Mauvais exemple.

1 J'aime

Pour avoir indirectement travaillé pour un des organismes sous-traitants de Hadopi, le système d’ayant droits, c’est juste un racket organisé, et un impôt indirect et souvent injuste de plus. Mais c’est surtout sur ce fonctionnement d’ayant-droits basé sur des fois 2 générations (80 ans pour la musique je crois bien, ca devient ridicule), qu’il faut s’attaquer.

Mais sinon je suis plutôt d’accord avec LFI, ce serait à la justice de faire ce travail, et clairement pas à des systèmes privés automatisés.

1 J'aime

Mais ça ne prouve pas que tu as téléchargé.
Et ça demande évidemment d’avoir accès à l’infra qui héberge tout ça.
Là où en P2P, toutes les adresses IP des partageurs à la vue de tous, et le délit est avéré.

2 J'aime

Les fichiers sont hébergés ailleurs. Donc rien ne prouve que celui qui clique sur le lien va pouvoir obtenir le fichier désiré.

1 J'aime

C’est dans le programme LFI depuis 2017 tout comme le passage des administrations française à de l’Open source avec des hébergements en France.
Renseigne toi avant de cracher ton venin.

3 J'aime

Désolé de vous avoir choqué mais il est vrai que je ne suis pas trop au courant du programme de « La République c’est moi ».

Mais pour la chasse aux voix c’est le bon moment, bien choisi avec ça et c’est bien parti… Et le coup du venin j’en rigole encore…

Faut bien récupérer des voix après la fessée aux regionales ou la droite a dominé ….

« La République c’est moi »

Tu peux bien te moquer comme l’ont fait tous les médias aux ordres, mais il avait bel et bien raison, entre un procureur non élu missionné pour emmerder l’opposition accompagné de flics non élus eux non plus et aux ordres eux aussi, et un député élu par le peuple, il est bel et bien un représentant de la république, et pas eux.

Bref, j’imagine que tu éclates de rire à chaque fois que quelqu’un dit « je bois un verre »…

2 J'aime

« les médias aux ordres » c’est pas complotiste ça ? :stuck_out_tongue_winking_eye:
Pour rappel la justice n’est pas aux ordres de la présidence, et être le copain de Macron ne protège pas toujours (Sarkozy a bien été condamné pour le moment, même légèrement)
Alors de là à sous-entendre que Mélenchon a été victime de harcèlement de la part du pouvoir en place, c’est un peu fort…

1 J'aime

La loi en france et dans les démocraties est divisées en trois partie :
Le législatif
L’éxécutif
le judiciaire
En tant que député il participe (et seulement participe) au législatif, écrire les lois ce n’est pas les faire appliquer, ni rendre la justice. Il n’est donc pas la loi, juste un rouage.

La représentativité n’est pas non plus un gage d’être la loi : un maire n’est pas la loi, un président d’EPCI n’est pas la loi, un président de département n’est pas la loi, un président de région n’est pas la loi, et ils sont tous élus de manière direct ou indirect !

Oui l’affirmation « la loi c’est moi » m’inquiète par le coté totalitaire de la chose… Après n’étant pas un spécialiste je ne saurai dire si ces affirmations autour de la mauvaise application de la loi sur cette perquisition sont vrai ou fausse, c’est au juge d’en décider… et pas lui…

Enfin quand on voit que le nombre de votant qui diminue de vote en vote on peut se demander la réelle représentativité de nos élus en général. Pour finir sa 6ème république ne me séduit absolument pas mais toutes ces considérations n’ont pas vraiment à voir avec le sujet en cours.

1 J'aime

Flics est un mot très péjoratif qui manque de respect à une catégorie de vos concitoyens, mais bon, tant que vous n’en n’avez pas besoin pourquoi ne pas les insulter…

Les deux réponses fournies sont suffisamment éloquentes pour que je n’en rajoute pas…

Heureusement que la République ne soit pas lui, autrement je l’aurais écrit différemment…