Commentaires : Le Hyundai Nexo bat le record d'autonomie en hydrogène (page 4)

je pense qu’une bonne pandémie pourrait répondre au problème de surpopulation… :smiley:

Une chose m’étonne et on en parle pas, quel que soit le rendement d’un moteur à hydrogène, pourquoi produire de l’hydrogène alors que plusieurs recherches parle de l’hydrogène naturel qui se renouvelle en permanence (sans vraiment savoir comment) , ce serait une source pratiquement inépuisable d’énergie et pas seulement pour les véhicule mais pour produire de l’électricité à moindre cout et sans pollution
https://www.industrie-techno.com/article/l-hydrogene-naturel-l-energie-renouvelable-de-demain.65484.

Parce que cet hydrogène naturel est très diffus et difficile à capter.

il est pourtant dit dans l’article joint qu’il est pur à 98 % et donc utilisable en l’état.

C’est pas la pureté le problème.

Comment faire pour capter cet hydrogène, si il sort de terre sur plusieurs hectars ?

On ne parle pas d’un trou dans le sol d’où sort le gaz, mais d’une diffusion à travers la croute terrestre à la manière du radon, certes en certains « points » du globe, mais un point sur le globe vu de l’espace, ça peut faire la taile de la Belgique au niveau terrestre…

C’est vrai qu’il n’y a pas de lobbies de l’électricité ni des batteries et que ça ne les arrangeraient pas que tout le monde ait des VE…

Si bien sûr, comme toute filière qui se met en place mais
1- ce n’est pas une fausse piste, contrairement à l’autre
2- en 2011, quand des types comme Musk et Ghosn ont lancé le mouvement, non, il n’y avait pas de « lobbye des batteries » mais alors vraiment pas !
3- le lobbye auto a hurlé et s’est battu contre nos institutions, pas pour, afin de maintenir les privilège du pétrole et même de sa pollution (lutte contre les normes EURO5 puis 6) puis contre le projet d’électrification.
4- ce même lobby auto, ultra puissant en europe et dans le monde, a milité POUR l’hydrogène, BMW, puis Merco, Carlos Tavares himself a mouillé la chemise de moult fois (et encore maintenant) , Hyundai et bien sûr Toytota, car c’est ZE solution ayant l’apparence d’être vert tout en rassurant à la fois les pompistes, les fournisseurs de carburant fossiles, et les concessionnaires (couts, complexité, entretien, épreuvage … de quoi garantir de ramener le chaland régulièrement en SAV)

Donc clairement, niveau lobby, on est à 1 VS 1000 : toute l’industrie auto, gazière, industriel de la compression/distribution (Linde, Air liquide et tous ses potes), réseaux de pompistes, réseaux de garages … vs au départ 2 groupes dans le monde : Renault-Nissan et Tesla, et quoi, deux fabricants de batteries ? Panasonic (pas vraiment connu pour ses actions de lobbying à Bruxelles) et CATL.

après la on parle surtout d’un véhicule qui doit transporté sa propre énergie, (même syndrome que les fusée) où plus d’énergie implique plus de poids… et donc plus d’énergie pour transporté l’énergie et sa contenance.

les moteur électrique on un excellent rendement (qui a n’aucune chance d’être amélioré un jour), mais qui avec leur vecteur d’énergie très lourd, leur faire gaspillé de l’énergie en vue de leur masse supplémentaire.

de plus j’ai du mal a trouvé des chiffre pertinent sur le rendement des moteur thermique, surtout comment il sont calculé…

si je peu prendre un exemple, j’ai une moto, une ktm 690
qui a son régime de couple max fait 68ch pour une consommation de 4,7L/100km a une vitesse moyenne de 65km/h, donc une consommation de 3L/h, ce qui corresponde a 9,63kmh x 2,6 = 29,5kwh, sauf que dans le même temps mon moteur a produit 68ch pendant 1h, soit 50kwh…

fin bref il y a un gros pépin dans mon calcule, et j’ai du mal a visualisé ou il est… et comment le calcule de rendement des moteur de F1 ou de bateau son fait…

Par contre ce que je suis sur, c’est que les moteur du marché publique sont absolument a chier comparé a tout ce qui a été développé en 30-40 ans.

un 1.2 puretech n’a pas de système freevalve, d’admission variable, de pré chambre de combustion, ect…
ce moteur est plus simple que ce qui été disponible sur le marché dans les année 80, et on les compare au électrique qui sont au top de leur technologie…

Le rendement d’un moteur thermique est calculé par mesure en fait. Il faut mesurer la consommation instantanée en fonction du couple et du régime moteur (car le rendement varie en plus en fonction de ça, il n’est pas constant). Et ça donne ce genre de courbe :

Sur ce graph, on voit ainsi que par exemple le moteur a 33% de rendement quand on lui demande de fournir 20CV à 1300 RPM, alors que si on lui demande les même 20CV à 4000 RPM le rendement tombe à 20%. On constate aussi que globalement le rendement diminue quand le facteur de charge (puissance demandée/puissance maxi du moteur) diminue, ce qui explique pourquoi un moteur plus puissant consomme plus même si on roule de la même façon : on a alors un facteur de charge moyen plus faible et donc un rendement moyen plus faible.

Sur un moteur électrique, c’est beaucoup plus simple. Le rendement n’est pas constant non plus, mais comme il est supérieur à 95% dans quasiment toute la plage d’exploitation normale, on peut faire l’approximation d’un rendement constant :

Avec mon PHEV, je peux faire une évaluation du rendement de mon moteur thermique en mesurant la consommation brute électrique/essence (sans inclure la récupération du freinage) et en regardant comment l’une évolue en fonction de l’autre.

En gros, ce que je constate, c’est que je gagne 1l/100 km en consommant 2.5/3 kWh/100 km de plus. Ce qui ferait un rendement effectif moyen de l’ordre de 25/30% pour le moteur thermique. Ce qui me semble assez réaliste, sachant que le rendement max d’un moteur essence est de l’ordre de 35%.

Non. Ton moteur produit 68 ch au maximum. Pas en permanence. C’est ça le gros pépin de ton calcul.

La puissance fournie par ton moteur à un instant donné est la puissance nécessaire pour accomplir l’ordre que tu lui donnes. Par exemple, pour maintenir 80 km/h, il va développer moins de puissance que pour maintenir 100 km/h où que si tu es à 80 km/h mais en pleine phase d’accélération.

1 « J'aime »

En fait dès le début il y a deux méconceptions :

" mais qui avec leur vecteur d’énergie très lourd "

: ACTUELLEMENT, ça baisse un peu chaque année, et les espoirs, dans les filières les plus complexes, ont même une meilleure densité énergétique que l’essence.

« leur faire gaspillé de l’énergie en vue de leur masse supplémentaire. »

Attention, si la masse est l’énnemie de la sportivité, surtout dans les virages, elle ne joue quasiment pas dans une dynamique courante.
La masse se charge en énergie cinétique qui est récupérée en inertie , aux ralentissement, et via le freinage régénératif.

Au final, une électrique lourde ou pas, aura toujours ce rendement incroyable.

même une énorme Model S va pomper difficilement sur autoroute guère plus de l’équivalent de … 2,5L aux cent.