Forum Clubic

Commentaires : Le Hyundai Nexo bat le record d'autonomie en hydrogène

Hyundai communique sur les performances de son SUV à pile à combustible, quelques heures après avoir annoncé la pause du développement du Genenis G80 Hydrogène.

1 J'aime

L’hydrogène, cette voie sans issue…
Soit extraite du pétrole ou du charbon, donc loin de toute « propreté », soit électrolysée à partir d’eau, avec un rendement déplorable en bout de chaine, à peine 30%, moins que les meilleures thermiques…

Macron ce technocrate qui n’y pige rien, mais aime tellement les effets d’annonce…

8 J'aime

les batteries, cette voie sans issue…

dans 10 ans , un joli batterie-gate à venir et une grosse pénurie de matériaux à prévoir…
on ne pourra pas éternellement consommer 500 kgs de matière et la quantité d’énergie qui va avec pour produire des réservoirs.

15 J'aime

« a purifié près de 270 kilolitres d’air »
En tant que marque d’aspirateurs, leur auto en intègre un géant pour filtrer l’air des villes ? :upside_down_face:

3 J'aime

C’est quand même plus crédible que les Varta sur roues qu’on essaye tant bien que mal de nous vendre…

4 J'aime

Au contraire, l’électrolyse de l’eau est une très bonne manière de « stocker » l’énergie en trop produite par les sources intermittentes (solaire et vent) quand on n’en a pas besoin.

Facile à installer n’importe où, peu couteux, et facile à écouler n’importe où (sous forme de station service hydrogène).

4 J'aime

Parce que tu crois réellement que tout se ramène au président de la France ? heink

Tu devrais regarder ce qui se passe dans le monde entier autour de l’hydrogène, même si au final ce n’est pas pour les véhicules des particuliers, il ne fait aucun doute qu’il aura une place dans le mix énergétique de demain…à quel point cette place sera importante, ça personne n’est capable de le dire aujourd’hui. neutre

7 J'aime

Non c’est de la merde, maximum 30% de rendement c’est loin d’être excellent, c’est parfaitement excécrable.

70% d’électricité qui part en chaleur, c’est proche du chauffage, pas du stockage.

Y’a des moyens bien plus efficaces de stocker l’électricité, à commencer par les STEP ou les tours à gravité.

Non je crois que le président ramène tout ce qu’il peut dans ses cartons de campagne.

Allez hop, un micro réacteur nucléaire dans chaque ville et un électrolyseur dans chaque village, la France est sauvée, merci Macron !

Les batteries, ça se recycle, et si tu crois que plutôt que d’aller chercher 500 kg de lithium dans un pack de batterie, les industriels préfèreront en extraire de milliers de tonnes de minerais, c’est que tu les connais bien mal.

Sans parler du fait que la technologie évolue et que le lithium ne sera peut-être plus si indispensable à l’avenir.

Tu veux savoir ce qui est une voie sans issue ?

Une planète avec bientôt 10 milliards de consommateurs de ressources, on est juste 10 fois trop sur cette planète.

6 J'aime

@Bombing_Basta Pourquoi indiques tu que l’hydrogène, produit donc à partir de l’électrolyse, est une voie sans issue ?

Est-ce la production elle-même ? L’efficience du moteur ?

Il me semble que l’autonomie, le plein identique à un moteur thermique sont de meilleurs arguments que les batteries…

1 J'aime

Ce n’est pas encore une vois sans issue, certaines applications restent très intéressantes.
e te l’accorde, cela n’a aucun sens dans un véhicule personnel. D’ailleurs, le véhicule personnel a t’il vraiment un sens? :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Pourquoi indiques tu que l’hydrogène, produit donc à partir de l’électrolyse, est une voie sans issue ?

Est-ce la production elle-même ? L’efficience du moteur ?

Il me semble que l’autonomie, le plein identique à un moteur thermique sont de meilleurs arguments que les batteries…

Batterie gate? Tu as des infos?
500kg de matière… As tu déjà calculé combien ta voiture a consommé de matières premières (pétrole) pour faire ses 100 000km? A vu de nez, à 6l au 100km, c’est déjà environ 5 tonnes juste pour la consommation directe, sans même compter l’extraction le transport et le raffinage. :smiley: Il va falloir trouver un autre argument contre les batteries (et il y en a, mais je ne vais pas t’aider :stuck_out_tongue: ).

7 J'aime

Hum, on recherche surtout le moyen de produire de l’H de manière plus efficace que l’électrolyse qui a un rendement catastrophique.
Et juste pour info, ce n’est pas « facile à écouler », c’est le deuxième gros problème de l’hydrogène: le transport et le stockage!
Mais j’admets qu’en temps que stockage d’énergie, l’H a des sacrés avantages.

3 J'aime

On ne « consomme » pas 500 kg de matière pour faire une batterie. On « affecte » 500 kg de matière à un usage, et à la fin de cet usage, plus de 95% de cette matière est récupérable (en fait, c’est même 100% dans un premier temps, en donnant une seconde vie à la batterie comme système de stockage fixe, puis 95% après cette seconde vie). Les thermiques par contre, elles, elles « consomment » bien des centaines de kg de matière. Environ 100 kg tous les 1000 à 2000 km. Parcourus. Ça fait combien de centaines de kg sur la durée de vie de la voiture ?

Accessoirement, je t’invite à regarder le poids des voitures à hydrogène et à le comparer à celui de voitures à batterie ayant une habitabilité comparable… Tu verras que l’argument du poids n’est pas franchement en faveur des VEH… La Mirai 2 de 1.9T a par exemple une habitabilité inférieure à celle d’une compacte électrique de 1.6-1.8T (moins de place dans l’habitacle, moins de place dans le coffre et pas possible de configurer les deux en un grand espace de stockage).

Oui, quand on a un camion pour assurer le ravitaillement… Parce que sinon, la station hydrogène la plus proche de Val Thorens, c’est à 120 bornes de Val Thorens… En conditions réelles d’utilisation, la Nexo aurait tout au plus pu faire 400 km sur le circuit (sans doute moins même, parce que sa consommation moyenne sur l’aller-retour jusqu’à la station aurait sans doute été plus faible que celle sur circuit, ne serait ce que pour des question topographiques : grosse montée pour aller à Val Thorens, et batterie trop petite pour profiter pleinement de la descente au retour)…

Les batteries sont un moyen de stocker cette énergie de façon beaucoup plus efficace…

La production et la pile. Le moteur, pas de souci : il a le même rendement qu’un moteur de voiture électrique. Puisque ces voitures à hydrogène SONT des voitures électriques (attention, pas absolument toutes les voitures à hydrogène : il a existé quelques modèles brûlant de l’hydrogène dans un moteur thermique, plutôt que d’utiliser une pile à combustible pour alimenter un moteur électrique).

La production par contre, ça fait des pertes énormes. L’électrolyse en elle même, c’est déjà environ 35-40% de pertes. Ensuite en sortie de l’électrolyse, tu as de l’hydrogène basse pression. Il faut le compresser (700 bars, c’est énorme !) pour le mettre dans la voiture. Encore 10-15% de pertes.

Ensuite, dans la voiture, le rendement de la pile à combustible est de l’ordre de 50%. Donc encore 50% de pertes.

Bref, au total, entre la « prise » où est branché l’hydrolyseur et la sortie de la PAC, tu as de l’ordre de 70% de pertes (sans compter l’éventuel transport de l’hydrogène, s’il n’est pas distribué directement sur le lieu de production…). Tu as aussi un peu de pertes avant (réseau électrique) et après (électronique de puissance, moteur, transmission, roues), mais là on a les même en VEH qu’en VEB.

Sur un VEB, les pertes entre la prise et la sortie de la batterie sont inférieures à 30%.

Au final, la conséquence directe, c’est que ton coût au km pour « charger » ta VEH est 2-3 fois plus élevé que sur une VEB, aussi bien sur le plan environnemental que sur le plan économique.

8 J'aime

Encore une fois, attention aux amalgames : Macron mise sur l’hydrogène pour les transports en commun, en remplacement des trains et bus diesels. Il n’a jamais été question de véhicules individuels. Macron mise également sur la transformation d’énergie gaspillée en une autre source d’énergie stockable et transportable, l’hydrogène. Là encore, aucune mention d’un quelconque soutiens à la filière automobile H2.

9 J'aime

Tout a fait. Les pays qui misent sur l’H2 pour les véhicules particuliers se comptent sur les doigts d’une main. Et pas sûr que ça dure, vu les difficultés du champion national de l’un et le récent revirement stratégique du champion national de l’autre…

3 J'aime

30% de rendement en plein été quand on produit trop d’électricité, c’est excellent. Beaucoup mieux que de « vendre » de la production à prix négatif, et donc de payer pour produire…

Et comme tu le remarques toi-même, la chaleur dégagée peut être très utile en hiver pour de la cogénération (hydrogène + circuit de chauffage pour, par exemple, les bâtiments à côté).

Les STEP sont plus efficaces, certes, mais quand il faut en mettre partout, ça devient vachement plus compliqué.

C’est comme s’il n’y avait pas une unique solution à un unique problème, mais différentes solutions à différents problèmes… :upside_down_face:

1 J'aime

Voir mon message ci-dessus, le rendement de l’électrolyse n’est pas un problème quand l’énergie vient du photovoltaïque : cogénération 9 mois sur 12, et les 3 mois d’été, ça évite de vendre à prix négatif la surproduction.

30% de rendement, quelque soit le moment de l’année, c’est moins que le rendement qu’on peut obtenir avec d’autres modes de stockage, comme les STEP ou les batteries… Et ça tombe bien, des batteries, il va y en avoir de plus en plus disponibles pour l’équilibrage du réseau électrique : d’une part les batteries récupérées de VEB arrivées en fin de vie, d’autre part les batteries des VEB en service, qui pourront privilégier les heures creuses pour les recharge, et qui pourront même éventuellement restituer une partie de leur charge au réseau en cas de pic de consommation ou de chute brutale de la production.

Au point que dans les plans de RTE, ils estiment que le développement des VEB est le meilleur moyen d’augmenter la part d’énergies renouvelables dans le mix électrique français, car les batteries sont à la fois la solution la plus économique et celle qui a un meilleur rendement pour adapter rapidement la consommation à la production.

Et puis quand on roule à l’hydrogène, on a besoin d’hydrogène toute l’année. Pas seulement en plein été…

3 J'aime

Les batteries sont un moyen de stocker cette énergie de façon beaucoup plus efficace…

Pas d’accord. Avec un meilleur rendement, oui, mais le rendement n’est pas le seul critère d’efficacité. Une batterie, c’est cher et complexe à fabriquer, ça se dégrade avec le temps, et ce n’est pas vraiment adapté pour faire du grid backup (voir le coût prohibitif des quelques projets qui existent).

Un réservoir d’hydrogène, c’est comparativement donné, ça ne demande aucun entretien, et ça peut servir à faire le plein de véhicules avec une puissance incroyable (plusieurs mégawatts) sans aucune infrastructure particulière (just un réservoir et un tuyau, en gros).

Alors que si on veut stocker ça sous forme de batterie pour ensuite recharger des véhicules électriques, ça ne va pas durer longtemps. 200 kW par prise, il faut déjà une méchante batterie, mais elle va tellement prendre cher qu’elle sera morte en quelques semaines.