Forum Clubic

Commentaires : Le compte Facebook de Donald Trump est suspendu pour 2 ans

Plus de Facebook pour Donald Trump, déjà privé de Twitter depuis six mois.

Ils le bannissent alors qu’il leur a baissé leurs taxes ?! Quels ingrats !

3 J'aime

En effet, même si l’on déteste Trump, c’est une défaite pour la démocratie et la neutralité des réseaux sociaux qui passent d’outils de communication à partie prenante de celle-ci. Les Démocrates américains et surtout la frange woke après avoir mis les journaux (ex. le New York Times) et la majorité des TV sous leur coupe, ont réussi à imposer leur doxa sur les réseaux sociaux.

5 J'aime

La neutralité du web ce n’est pas les sites qui doivent etre neurtre mais le reseau.

5 J'aime

Abus de langage corrigé. Merci !

Trump est allé bien trop loin dans son comportement ainsi que dans ses propos, c’est certain.

Son élection par les « Grands électeurs » alors que le peuple avait majoritairement élu Hillary Clinton nous laisse également très perplexe à propos du système soit disant démocratique des élections US.

Mais ce qui est sûr c’est que soit on défend la liberté d’expression pour tous, soit on se retrouve dans une sorte de dictature de la bonne pensée qui impose aux gens des comportements sociaux donnés…

4 J'aime

Les réseaux sociaux n’ont pas pour vocation d’être neutres.
L’incitation aux actes violents, haineux, terroristes, n’y a pas sa place, et les gens qui en font la promotion, non plus, d’autant plus quand ils sont aussi riches et puissants.

5 J'aime

Facebook et Twitter sont des égoût à ciel ouvert, où bien des gens y racontent n’importe quoi. Par contre, Facebook et Twitter ont montré leurs vraies couleurs en censurant le président des USA. lls se pensent au dessus des lois et libre de contrôler l’information. Bien que Trump soit dans l’erreur avec plusieurs de ses propos, c’est une pente dangereuse d’aller dans la direction de la censure sans que ces compagnies n’aient aucun compte à rendre.

Et on l’a vu encore dans le dossier des fake news, que facebook et compagnie peuvent décident de censurer ce qu’ils veulent, de façon un peu arbitraire.

Et finalement, faut le dire, c’est pas juste un problème de Facebook et Twitter. Il y aussi plusieurs autres sites web qui ont des problèmes de censure arbitraire et abusive. Cela est un peu une conséquence de l’internet

1 J'aime

« Mais ce qui est sûr c’est que soit on défend la liberté d’expression pour tous, soit on se retrouve dans une sorte de dictature de la bonne pensée qui impose aux gens des comportements sociaux donnés… »

De part et d’autres, cela va de soi.

Et pour ce qui est de la dictature, Trump progressivement imposait la sienne.

1 J'aime

Le plus hilarant dans cette histoire, c’est que tous ceux qui critiquent les réseaux sociaux pour abus de pouvoir en censurant Trump feraient immédiatement volte face si Trump avait réussi à prendre le capitole « non mais enfin, pourquoi ne l’ont-ils pas censuré avant, ils ont des règles il me semble ?! ». Des hypocrites malgré eux.

1 J'aime

Donc pour vous, comme politiquement il a fait quelque chose qui les arrange, il a maintenant tous les droits sur leurs plateformes ? Finalement la corruption vous semble être une chose normale

Etant donné qu’il a légitimé, et encouragé l’assaut du Capitole via Facebook, et au vu des conséquences (plusieurs morts) il est normal qu’il soit banni du réseau…Si demain l’un d’entre vous venez à encourager des actes de violences à travers des vidéos, provoquant la mort, je pense que la sentence serait même moins clémente… Il a de la chance, via son statut d’ancien président, de ne pas être condamné plus lourdement… Bref, la liberté d’expression ne veut pas dire qu’on peut tout dire sans en assumer les conséquences. Certes tu peux dire ce que tu veux, c’est ton droit, mais vient pas pleurer après si ça se retourne contre toi…

2 J'aime

Toute cette histoire me donne l’impression du piégeur piégé, son Election était discutable voir douteuse face à Hillary Clinton et là c’est lui qui s’est certainement fait avoir un peu par Joe Biden et il n’arrive pas à le digérer, c’est un caractériel, ce qui fait de lui, de par sa notoriété chez beaucoup et les évènements, un homme dangereux. Nous en avons la preuve avec le capitole, avec une réaction de sa part absolument pas digne d’un chef d’état et encore moins pour une puissance comme les US.

Dans l’avenir, je le vois bien se diriger vers un endroit ou tout sera blanc et pas que la maison…

Qui va nous faire rire durant ces 2 longues années!??

Encore une fois, la liberté d’expression n’est PAS absolue, pas du tout, pas plus qu’on ne tolérerait quelqu’un qui dirait tout ce qu’il pense à tout bout de champ et à tout le monde. Nous passons notre temps à nous retenir d’insulter nos chefs, nos collègues, les gens dans la rue voire même nos proches. Il en va de même pour la liberté d’expression, tu es libre de t’exprimer mais tu dois aussi penser aux conséquences.
D’une manière générale la liberté d’expression n’inclut ni l’incitation à la haine raciale, nationale ou religieuse ni l’appel à la violence physique, ni la diffamation, la calomnie, le négationnisme, l’atteinte à la propriété intellectuelle, l’atteinte au secret professionnel, l’appel à l’insurrection, à la sédition. Donc non, la liberté d’expression est loin d’être absolue, même en démocratie, c’est une grave erreur de croire cela. D’une manière générale la liberté d’expression ne peut pas outrepasser le respect de la loi et de l’ordre public et encore heureux.
Enfin à tout cela viennent encore se rajouter les chartes de bon fonctionnement propres à chaque site et réseau et que l’adérant s’engage à suivre lorsqu’il s’inscrit. Comme sur Clubic, tout pareil. Si une personne ne respecte pas ce à quoi il s’est engagé, rien de plus normal qu’il soit sanctionné. Le respect des mêmes règles pour tout un chacun, ça aussi c’est la démocratie.

2 J'aime

Je pense que c’était ironique et second degré.

Et est-ce que Facebook va censurer les démocrates qui disent des sotises anti-police comme « defund the police »? Bien sur que non. Facebook a une certaine orientation politique ce qui rend cette censure dangereuse pour la démocratie.

La démocratie ne serait en danger que si D Trump ne pouvait faire appel de cette décision devant une justice indépendante. Ce qui n’est pas le cas.

Sachant que Facebook n’interdit pas dans ses règles d’utilisation d’exprimer des opinions politiques, il n’y a aucune raison que ce genre de propos soient censurés.

1 J'aime

Attention tout de même, car la notion de liberté d’expression n’est pas identique dans tous les pays. Typiquement aux États-Unis il couvre un spectre beaucoup plus large que dans la plupart des pays européens.