Forum Clubic

Commentaires : Le cloaking, ce fléau publicitaire contre lequel Google tente de lutter

La pratique du « cloaking » est l’une des nombreuses utilisations abusives du réseau publicitaire de Google. Une technique qui relève de la malice.

Est-ce que cela peut concerner les pub sur l’application « le monde » qui m’affiche le contenu « sponsorisé par outbrain » ? Où ça n’a rien à voir ?

(Qui est de la vraie merde comme pub)

2 J'aime

Même si je partage ton avis sur Outbrain :smiley: non non il s’agit d’une régie à part entière et chaque site reste libre de collaborer avec ou non.

Du coup, en effet, cela ne concerne pas Google :wink:

N’importe quoi par Google.

Sur mes sites, je fais de la redirection selon le pays. Les pays européens vont sur le full site, et les autres pays vont sur un one-page site statique. Je n’ai pas besoin des visiteurs chinois.
Pour Google depuis US, je dois ouvrir l’accès au full site évidemment pour être indexé. Le site statique est indexé aussi. Mais un end-user US ne verra pas la même chose que Google. Il y a aucune tromperie dedans. C’est du geo-targeting et parfaitement légal. On adapte le contenu pour les bots et pour les humains. Évidemment que Google n’aime pas ce geo-marketing car ça fout en air ses algos.
Et on dit quoi sur les pages US qu’on ne peut pas visiter depuis l’Europe à cause de GDPR? Mais ces pages sont bien indexées dans Google. C’est une escroquerie? Beh non.
Nah, C’est Google qui est malhonnête car ils ont peur de leur revenus de publicité qui du coup sont moins fiables (bot <-> humain). Ça c’est la vrai raison!

3 J'aime

Surtout pour insister sur le terme anglais Cloaking qui a pour traduction « camouflage », bien plus compréhensible pour les lecteurs français.

10 J'aime

Le geo targeting n’a strictement rien a voir avec le sujet initial…

5 J'aime

Sauf que le terme employé dans le monde tech et numérique courant est bien « cloaking », donc grogner pour grogner ne sert à rien :wink:

Possible. Alors l’article parle de quoi? C’est très vague comme explication. C’est quoi ce cloaking de la pub Google? En termes pour un technique svp :slight_smile:

Le terme « hameçonage » à fini par t’emmener l’anglicisme « phishing », le « pare-feu » a remplacé « firewall », etc. Donc tout parvient à se franciser :wink: :clipperton_island:

5 J'aime

ça dépend des acteurs, je peux t’assurer que pour ma part, dans l’environnement cyber, on entend bien plus « phishing » que « hameçonnage » ; « ransomware » que « rançongiciel » et à la limite, c’est vrai que « pare-feu » fait bonne figure je te l’accorde :slight_smile:

Mais c’est sur que nous, les médias, pouvons inconsciemment contribuer à favoriser cela… mine de rien, même si pour ma part, je double régulièrement les termes :wink:

1 J'aime

Modification par moi

Mis à part dans une partie de la presse française, je ne rencontre presque jamais les termes francisé.

Bon je retourne butiner sur la toile avec mon téléphone intelligent… :roll_eyes:

3 J'aime

Je dirais « explorer Internet avec mon ordiphone »
« Ordiphone » me semble être le terme le plus adapté à nos téléphones mobiles. Il ne faut pas rêver, aucune machine n’est dotée d’intelligence.

2 J'aime

si j’ai bien compris ce qu’explique SpaceBoy, c’est que google contrôle moins les choses et du coup s’en met moins dans les poches, mais google préfère mettre en avant, qu’il y a danger de tromper ou d’arnaquer les consommateurs. C’est totalement hypocrite comme analyse pour un groupe qui engrange des milliards sans partage et ayant le monopole.

2 J'aime

Si Google évite que des utilisateurs se fassent tromper et arnaquer il a le droit de le dire, non?
En plus les algorithmes de Google impactés servent à la publicité mais aussi tout simplement au référencement qui est la fonction première d’un moteur de recherche.

je ne dis pas que google n’a pas le droit de protéger, mais que c’est hypocrite de ne parler que de ça ? A lui de trouver des solutions du merdier qu’il a lui même créer !

1 J'aime

« Alors l’article parle de quoi? »
Cela reste de l’article d’un site qui ne fait pas dans le scientifique mais dans la diffusion d’information relative à un sujet donné, en faisant l’impasse sur tout ce qui est « détails ». Comme tout le monde sait, le diable se cache dans les détails.

vous etes des acteurs importants, en tant que media, de l’evolution de la langue francaise; il est aussi de votre responsabilité de la sauvegarder d’autant que clubic abuse des termes anglais et américains de facon parfois extreme (presque autant de mots anglais que francais dans certains articles)

Sur le plan technique, je ne saurais l’expliquer, mais ce dont il est question, je le connais bien depuis quelques années déjà (je dirais deux ans à vue de nez), moi qui fais des recherches Google à longueur de journée : en fait, il s’agit du cas où on fait une recherche Google, dans la page de résultats on voit par exemple un site qui existe vraiment et qui contient effectivement les mots clés que l’on cherche, sauf que quand on clique sur le lien Google, ça ouvre un autre site (voire plusieurs sites il me semble) qui n’a rien à voir, un site de spam publicitaire et d’arnaques genre « gagner un iPhone 12 à 1 euro » et autres conneries du même genre. Sauf erreur, c’est de ça qu’il s’agit. Ça faisait longtemps que je me demandais d’où sortaient ces trucs et comment ces sites pouvaient tromper Google, j’ai maintenant un début de réponse.