Forum Clubic

Commentaires : La Quadrature du Net s'oppose fermement à l'application StopCovid

Lundi, le président de la République a appelé à un débat parlementaire sur le recours à une application pour enrayer la propagation du coronavirus. Mais cette idée n’est pas du tout du goût de l’association La Quadrature du Net, qui craint de voir les libertés individuelles piétinées par un dispositif qui ne serait pas forcément efficace.

1 J'aime

c’est pas compliqué, si cela devient obligatoire mon smartphone restera à la maison

2 J'aime

C’est bien une idée de la Statup Nation, une appli pour lutter contre un virus ?? Et puis quel est l’intérêt de savoir que nous avons été proche d’une personne ayant été infecté, puisque pour être testé, il faut avoir les premiers symptômes. Dans un autre temps on marquait d’un truc jaune pour différencier les bons et mauvais français.

2 J'aime

L’idée est a priori bonne si, une fois qu’on a détecté qu’une personne a été infectée, on teste systématiquement toutes les personnes qui ont approché la personne infectée afin de savoir si elles ont été aussi infectées et, si oui, de les confiner. Si le test systématique n’est pas fait, l’idée ne sert à rien.
Quant aux données personnelles récoltées par l’appli, je ne me fais pas d’illusion, elles seront conservées et utilisées ad vitam æternam. Les autorités jureront les avoir effacées de leurs serveurs, après les avoir archivées sur d’autres serveurs.

3 J'aime

Je vais prendre la version papier !

1 J'aime

La quadrature du net à raison. J’avais déjà parlé de mes doutes sur l’efficacité technique d’une telle l’application.
Et pour ma part, je pense qu’en plus d’être inefficace, cela risque de banaliser le concept de tracking. Et donc de faciliter l’émergence future d’applications autrement plus dangereuses (Edit : ils le disent aussi https://www.laquadrature.net/2020/04/14/nos-arguments-pour-rejeter-stopcovid/ )

@PierreKaiL

l’inverse ceux qui profitent des marchés noirs et qui se font beaucoup d’argent seront plus intéressés à ne pas avoir de puce, ce sera le lieux des mafias en tout genre. Chacun sa vision des choses.

Dans les dictatures, les mafia prospèrent allègrement au sein de l’état, même jusqu’à la tête. Dans les démocratie, le contrôle du peuple limite le phénomène.
Le jour ou le peuple sera « pucé », ceux qui auront le pouvoir pourront faire toutes les magouilles qu’ils veulent. Personne ne pourra plus rien y redire.

5 J'aime

Par ailleurs, malgré des résultats incertains, StopCovid ferait peser de graves menaces sur les droits fondamentaux des individus. La Quadrature du Net craint, par exemple, que son utilisation ne devienne obligatoire, ne serait-ce que pour accéder à certains lieux publics.

C’est clair que quand on voit les réactions de certains « faut enfermer ceux qui refusent de l’installer », y’a de quoi être réticent.

1 J'aime

Exactement, la vraie mafia s’installera au niveau de ceux qui pourront manipuler le système.

Je ne peux qu’aller dans le sens de LQDN!!! Ce qui ne sera une surprise pour personne.
Si cela devient obligatoire:

  • mon téléphone sera quasi toujours éteint
  • je bloquerai en plus l’appli via le pare-feu
  • et puis j’ai pas de compte Google donc je peux pas l’installer
  • je passe sur une tél incompatible avec les app android/IOS

Donc sans façon !!!

La quadrature du net, je les aimais bien il y a un certains temps, quand ils étaient « 4 gus dans un garage ». Malheureusement, ceux du début sont partis et ceux qui restent sont outranciers, n’hésitent pas à tout caricaturer, critiquant tout ce qui ressemble à une institution, souvent par posture. Ils ont critiqué par exemple la CNIL d’avoir infligé Google d’une amende « que de 50 millions », alors que la CNIL est la seule en Europe à l’avoir fait, et au niveau juridique c’était un peu limite.
Pour ce qui est de l’application, tout le monde y va de sa critique, c’est le propre des français.

Le premier argument avancé par LQDN est irréfutable, mais je trouve ridicule de refuser l’application sous le prétexte qu’elle ne suffira pas. C’est évident qu’elle ne suffira pas, puisque tout le monde n’a pas ou n’utilise pas de smartphone. C’est un des moyens.
Le confinement est la seule stratégie à l’heure actuelle pour stopper le virus mais elle a ses limites.
Simon Cauchemez, responsable de l’unité de modélisation mathématique des maladies infectieuses à l’institut Pasteur, sans ce prononcer sur le fait que le dispositif doive être obligatoire ou pas, a dit lors de l’audition de la CNIL du 8 avril à ce sujet,
« le niveau d’efficacité requis pour atteindre l’objectif fixé : la réduction des éléments de transmission de deux tiers. En tant que scientifique, ce que je peux dire, c’est que l’utilisation massive des outils numériques sera importante, qu’elle soit obligatoire ou fondée sur le volontariat. Il reviendra aux autorités d’apprécier l’approche qui doit être privilégiée, en sachant que si l’on ne parvient pas à contrôler l’épidémie, on risque d’être confronté à une seconde vague et de devoir imposer un nouveau confinement. »
Tout est dit : soit on reste confinés des mois, avec la catastrophe sociale et économique qui va avec, soit on se déconfine, avec le risque d’une deuxième vague et des milliers de morts à la clé, soit on met des moyens de contrôle de l’épidémie, dont numériques comme font Singapour, et comme y pensent les allemands et les anglais aussi.

Les autres arguments de LQDN sont bidons : de la pure conjecture, alors le COVID lui est bien réél. Pour ce qui est de l’absence de tests, ce sera résolu.

Je ne sais pas si je vais installer l’application, si elle sort. Et encore moins si elle sera utile en tout état de cause, mais ce qui serait idiot ça serait de ne pas la proposer simplement parce que quelques personnes pensent qu’elle pourrait être utilisée à mauvais escient, alors qu’aujourd’hui on n’a pas de vaccin, qu’on a pas beaucoup d’autres solutions que de rester enfermés chez soi avec le risque du chômage en bout de course et qu’il y a des centaines de morts tous les jours

7 J'aime

Ben moi j’aimerais bien avoir l’avis de tous ceux qui, par exemple, sont morts de la grippe espagnole si on leur avait proposé une telle application ? bien amicalement à tous.

3 J'aime

« Dans les démocratie, le contrôle du peuple limite le phénomène. » Alors là j’ai un gros doute. Mafia rime avec état quel qu’il soit…

1 J'aime

Avec des si…
Si le gouvernement avait fait ce qu’il fallait dés le début… (tests divers, masques, 1er tour des municipales…)
Si les gouvernements n’avaient pas réduit le budget et les effectifs de la santé…

La grippe de Hong Kong a fait un million de morts en 1968. Pourquoi l’avons-nous oubliée?

L’origine du virus de la grippe espagnole de 1918 enfin précisée

2 J'aime

On va peut être éviter le délire extrémiste : contrôle total de la population / occupation du pays par l’armée, exactions commises par les forces de l’ordre, merci.
Et j’exagère à peine certains propos …

1 J'aime

Je ne vois pas où tu veux en venir. Mais ce qui n’a pas été fait depuis le début, le gouvernement a répondu : il y a eu des erreurs, certes. Pour les masques et les tests, ce n’est pas compliqué : on en avait pas. Les réactifs nécessaires pour les tests sont fabriqués en Chine et aux US pour l’essentiel.
Avec des si… si on avait eu une main d’oeuvre bon marché en france, on aurait gardé nos usines et on aurait fabriqué des masques et des tests, au lieu que cela soit fait en Chine. Et puis si on avait eu une boule de cristal, on se serait mieux préparé.
Mais ce n’est pas le cas.

1 J'aime

Je réagissais à ceci:

D’où les si…

C’est bien le problème. Et pourquoi on n’en avait pas? Les mises en garde contre les pandémies ont été faites. La pandémie qui nous tombe dessus n’est pas le genre d’évènement imprévisible qui serait une première depuis des siècles.

Les gouvernements, de mon point de vue, doivent anticiper un certain nombre d’évènements majeurs afin de pouvoir réagir très vite. Une pandémie est l’un de ces évènements majeurs.

1 J'aime

Je doute fortement qu’on arrive à programmer ce genre d’appli en France de toute façon… l’état français se sert de Telegram ou ce genre d’appli pour communiquer déjà, pas foutu d’en créer une, ça vous donne le niveau des français dans le domaine.

Reprenons le film Idiocracy: Tatouge de code barre sur le poignet qui est sans arret scanné dans les rue. En complement de la reconnaisdsance faciale…
J’adore ce film

Je comprends la levée de boucliers face à cette application qui « pourrait » être liberticide.
Je dis pourrais car pour moi tout dépends de quelle façon elle est développée…

Si c’est une boite noire à installer sans n’avoir aucune idée de son fonctionnement je suis bien évidemment contre.

A l’inverse, si c’est développé intelligemment, que le code est open-source et est facilement consultable par tous, que les données collectées sont anonymes et basées uniquement sur la détection BT d’autres utilisateurs de l’application sans aucune donnée de géolocalisation je ne vois aucune objection à son utilisation.

N’est-ce pas plus liberticide d’être forcés à rester confinés chez nous que de devoir installer ce genre d’appli ?

2 J'aime

Les dictatures et états totalitaires (mais pas que) rêvaient de nous implanter une puce sous la peau à la naissance
Et bien cette puce elle y est, pas sous la peau, mais dans notre poche
Et c’est nous qui l’y avons mise

1 J'aime