Forum Clubic

Commentaires : La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace (page 6)

Donc ce que tu es en train de dire … C’est de payer ceux qui ne travaillent pas ? Franchement j’y crois moyen pourquoi ceux qui ne bossent pas devrait être payé peu ou prou comme ceux qui bossent ? Pas très égalitaire tout ça …

Ca c’est ton point de vue, et nous on suit celui de la team qui est propriétaire du site et du forum et a le droit d’édicter ses règles jap

Sinon bien sûr qu’on a le droit de faire de la provocation, aussi bien sur le Net qu’irl, et dans les deux cas il faut être prêt à en assumer les conséquences

1 J'aime

Et donc ? Vous voulez censurer, supprimer mon compte ? Allez-y; ça sera le meilleur moyen de prouver que la liberté d’expression n’a plus sa place sur Clubic.

J’ai n’ai pas dit la chose sans argumenter derrière.

Réaction puérile, comme je le prévoyais…

La plupart des pays n’en sont encore qu’au début et un rêel bilan ne pourra être fait qu’une fois l’épidémie passée.

Mais en Allemagne, pays que tu sembles tant adorer, l’augmentation du nombre de morts est malheureusement exponentielle.

Et puis de toutes manières pour beaucoup les chiffres sont bidons, volontairement ou non

Pour en revenir à la France, cette magnifique réunion évangélique a fait des ravages et a énormément accélérer le processus (mais cela doit etre la faute du gouvernement)

1 J'aime

Rien à foutre de l’Allemagne. C’est juste que contrairement à bcp de gens et je regarde les faits et les chiffres.

Malheureusement certains sont tellement complotistes qu’ils ne regardent les chiffres que quand ça les arrangent…

Oser nier que l’allemagne, pays a peu prêt égal en nombre d’habitants et qu’ils ont eu la pandémie aussi au même moment que nous gèrent mieux la crise que nous et ont moins de mort est d’une stupidité déconcertante.

325 mort au 28 mars Allemagne
2000 en France le même jour

C’est pourtant clair comme de l’eau de roche.
Les réflexions et le déni purement dogmatique de certains me laissent pantois

Argumenter n’exempte pas de dire une bêtise.
Savoir le reconnaitre est une preuve de sagesse et de grandeur.

Pour ma part je ne pense pas que commencer un sujet métaphysique sur la causalité de l’homme sur la nature soit utile sur la pandémie que nous vivons actuellement.

La planète se fout de l’humanité elle nous survivra encore quelques milliards d’années, d’autres espèces disparaitront et d’autres naitront ou évolueront.

Franchement j’y crois moyen pourquoi ceux qui ne bossent pas devrait être payé peu ou prou comme ceux qui bossent ? Pas très égalitaire tout ça …

Je pense qu’en pratique il faudra payer un peu plus cher ceux qui travailleront, mais cela n’est pas certain dans la mesure ou notre rapport au travail pourrait changer. Vu comme une obligation pénible aujourd’hui, le travail pourrait devenir une forme d’activité enrichissante. Et la vraie pénibilité qui restera sur certains emplois serait alors mieux récompensée financièrement.
Pas comme aujourd’hui ou ce sont les boulots les plus pénibles qui sont les moins bien payés, cherchez l’erreur.

Et ce sera parfaitement égalitaire dans la mesure ou ceux qui ont un emploi auront tout à fait le droit de l’abandonner pour le donner à quelqu’un d’autre. A chacun de voir ce qu’il préférera.

Et au passage, cassons d’emblée une idée reçue. Ne pas travailler pour le système mercantile ne signifie pas pour autant ne rien faire d’utile, que ce soit pour soi, ses proches ou pour les autres.

D’ailleurs, je ferais remarquer que la situation dont je parle est déjà la réalité puisque nous avons des millions d’exclus du travail et aucun job à leur donner. Et qu’en pratique, il faut bien leur donner de quoi vivre, faute de quoi ce serait la guerre.

Avec l’IA et les nouvelles machines qui vont arriver dans le bâtiment, mais aussi l’agriculture et les emplois de la route (chauffeur routier, taxiste), il y aura dans le futur des millions d’exclus supplémentaire. Des millions de petits boulots vont disparaître, sans rien pour les remplacer.

Pour ceux qui pensent que vivre sans travailler n’est pas possible, rappelons que nous n’avons jamais été aussi productifs, que grâce aux machines, la population aux champs est passée de plus de 70% à moins de 2%. Et que le plus gros de la production humaine, c’est de l’inutile, du superflu, du futile, de la daube jetable qui engendre la ruine de notre écosystème et un épuisement sans précédent des ressources.

Des études montrent que chacun d’entre nous utilise indirectement par le biais des machines l’équivalent du travail de 500 personnes. Autant dire que notre travail ne compte pas pour grand chose la dedans. Et cela fait déjà bien longtemps que la production humaine est limitée par la quantité d’énergie disponible et non par la main d’oeuvre.

Je pense qu’il est grand temps que l’humanité change son point de vue concernant le travail. Point de vue qui date de l’époque ou l’humanité se nourrissait péniblement et ou chaque paire de bras était indispensable. Les temps ont changé, nos mentalités doivent évoluer…

Raison de plus pour la respecter d’avantage ! C’est toute l’humanité qui tirera bénéfice !

1 J'aime

J’entends ce raisonnement… Mais perso je suis beaucoup plus septique. C’est, a mon sens, assez utopique dans le sens où il faudrait que l’homme change radicalement. Payer des gens a rien faire… Il est très clair que bon nombre d’entre eux vont se livrer a des trafics en tout genre… Par oisiveté… Tout le monde n’est pas imaginatif et surtout va très rapidement voir dans ce système un intérêt très personnel. Sans compter qu’an pourrait très vite avoir un système a 2 vitesses: ceux qui bossent et daignent bien vouloir faire avancer la société et ceux qui en profiteraient sans rien faire. Je ne sais pas s’il y a vraiment un système plus efficace ou non. Je crois en la capacité de certains hommes a se projeter et a avancer. Mais ce que je vois aujourd’hui c’est que toutes les offres d’emploi ne sont pas couvertes…il faudrait, a mon sens, déjà par commencer a améliorer la communication entre employeurs et chômeurs…et puis pourquoi ne pas envisager des grands travaux au niveau européen voire mondial…:slightly_smiling_face::slightly_smiling_face::slightly_smiling_face:

Nous sommes d’accord jap

1 J'aime

Oui mais ton discours là est différent.

Quand tu dis

C’est très différent de dire :

Dans l’un, tu incrimines beaucoup les personnes « qui jouent avec le feu » malgré les avertissement, et ça un côté plus « moral ». Dans l’autre, ça sonne plus comme un « bien fait pour toute l’humanité ». Alors qu’énormément de personnes n’y peuvent rien, font ce qu’il faut, et se prennent la pandémie dans la tête. Je vois qu’il y a beaucoup de personne à risque ici, c’est mon cas aussi.

Donc lire directement cette « provocation », c’est un peu … Énervant, quand tu as un proche qui risquerait bien d’y passer, alors que ce proche n’a rien à voir dans toute la bêtise humaine, ni au saccage de la planète, ni autre chose. C’est pour ça qu’il faut tempérer tes mots, ou mieux cibler les personnes. Tu as englobé énormément de personne qui n’ont rien à voir dans l’histoire.

D’ailleurs, pour ta gouverne, la provocation ne rime que très très peu avec « prise de conscience », avec des phrases de la sorte, tu as plus de chance de braquer ton interlocuteur, que de lui faire prendre quoi que ce soit en conscience ^^

1 J'aime

Ce qui est d’ailleurs parfaitement comme je l’explique.

C’est justement le biais statistique engendré par un dépistage à outrance. Dans un premier temps, on arrive à recenser la quasi totalité des infectés (j’exagère, mais c’est pour comprendre l’idée), et nous avons peu de mort avec « plus » d’infectés recensés que les pays qui dépistent moins. Ce qui fait un ratio délirant et on passe pour un super pays préparé pour ceux qui ne savent pas analyser les données, mais qui se bornent « aux chiffres ».

Comme disait mon prof de math, comprendre les données et le raisonnement est bien plus important que le résultat seul.

Malheureusement pour certains, les chiffres finaux seuls ont de la valeur ^^…

Puis, après on arrive au même nombre d’infectés réels que les autres pays, et malheureusement les décès s’enchainent de façon exponentielle comme tu le dis…

Mais je pense que quand ça sera le cas, il ne reviendra jamais dire un seul mot ^^.

Les gens ont vraiment un problème pour comprendre qu’on ne peut pas comparer des pays à l’heure actuelle (et même en temps normal c’est très dur), les chiffres ne sont pas les bons, les gens ne sont pas dépistés à la même vitesse etc.

On pourra tirer des enseignements et des conclusions sur des systèmes de santés ou des « préparations » pour des pays similaire (Allemagne / France par exemple) que seulement à la fin. Avant, c’est complétement stupide.

1 J'aime

Bien sûr, l’idée c’est aussi de provoquer la discussion, la prise de conscience etc.

Il faut savoir lire entre les lignes.

J’ai commencé par la provocation, attendu, et ensuite développé vraiment le propos que je t’invite à vraiment lire si tu ne l’as pas fait.

A chacun sa sensibilité.

J’entends ce raisonnement… Mais perso je suis beaucoup plus septique. C’est, a mon sens, assez utopique dans le sens où il faudrait que l’homme change radicalement.

Le vrai problème est surtout de luter contre une culture vieille de plusieurs millénaires. Tout dans notre culture, nos religions dit que le travail c’est le bien, ne rien faire c’est le mal.
Et il sera très difficile d’enlever cela de la tête des gens. C’est pourtant indispensable pour éviter que le futur ne vire à la guerre civile, à la dictature dure et au désastre écologique.
L’humanité n’a jamais été aussi productive. Il serait peut être temps de cesser de croire que tous nos maux seraient causés par le manque de travail.
La réalité, c’est que la machine à changé profondément la donne. L’humain doit l’accepter. Comme l’ont prédit les pères de la cybernétique, il faut changer le système de répartition, faute de quoi de graves troubles vont survenir… et ils surviennent déjà.

Payer des gens a rien faire… Il est très clair que bon nombre d’entre eux vont se livrer a des trafics en tout genre… Par oisiveté…

Est ce que les rentiers et les retraités se livrent à des trafics ?

Moi ce que j’observe, c’est que la délinquance et les trafics viennent principalement des milieux ou le chômage est le plus fort.

Et absence de contrainte à travailler ne signifie nullement oisiveté. Simplement liberté à décider comment et à quoi occuper son temps.

Pour comprendre, je donnerais l’exemple bien connu de quelqu’un qui tonds une pelouse. Selon qu’il est salarié, chômeur ou fonctionnaire, notre regard sur ce qu’il fait est totalement différent. Pourtant, au final c’est exactement le même travail qui est réalisé.

Une partie du travail du futur pourrait être volontaire et sous l’égide d’associations. Les gens décideraient d’une façon tout à fait démocratique à quelles taches ils préfèrent allouer de leur temps.

Moins travailler sera aussi un choix qui se respecte. Si les hommes estiment qu’ils préfèrent se contenter de moins plutôt que de produire toujours plus, la planète leur dira merci.

Tout le monde n’est pas imaginatif et surtout va très rapidement voir dans ce système un intérêt très personnel.

Et quel interet personnel ? Ne rien faire ?
Il faut savoir que le farniente, c’est sympa pendant quelques mois. Mais à long terme, c’est la chose la plus insupportable du monde.
Ce n’est pas pour rien que dans toutes les sociétés du monde, condamner les gens à l’inaction est utilisé comme punition ultime.
L’humain à besoin de se sentir utile, aimé, intégré dans un processus positif en interaction avec les autres.
C’est finalement le travail organisé qui nous a fait perdre la conscience que nous avons ce besoin. Et aussi enlevé la créativité en nous enlevant toute initiative.
Alors oui, vous avez raison, ce n’est pas évident au départ pour ceux qui ont travaillé toute leur vie. Il faut un délai pour que les gens intègrent le nouveau paradigme, comme on peut le voir chez les retraités. Mais au bout d’un moment, la plupart y parviennent.

Sans compter qu’an pourrait très vite avoir un système a 2 vitesses: ceux qui bossent et daignent bien vouloir faire avancer la société et ceux qui en profiteraient sans rien faire.

Que veut dire « faire avancer la société » ?

Si on réfléchit un peu, le plus gros de l’activité actuelle est futile et inutile.
Avons nous vraiment besoin de 500 modèles de voitures différents ? D’avoir 50 produits différents dans le rayon d’un magasin pour couvrir exactement le même besoin (et qui sont souvent tous mauvais) ?

Pour ma part, je pense que le progrès que l’on doit maintenant accomplir, c’est d’aller vers moins de matérialisme et plus d’humanité et d’écologie. Le progrès, c’est aussi de profiter de la vie, pas de battre des records de production de merdouilles jetables en plastique.

Si un homme estime avoir assez pour son bonheur, pourquoi le pousser à vouloir absolument en faire toujours plus ?

Je crois en la capacité de certains hommes a se projeter et a avancer.

Le problème, c’est de savoir ce qu’ils font avancer. Le bonheur humain ? Des chiffres de production abstrait ? La richesse d’une minorité ?

Beaucoup de gens font l’erreur de penser qu’ils font quelque chose de positif pour l’humanité juste parce qu’ils se rendent tous les matins à leur travail et qu’ils font ce qu’on leur demande.

Ce n’est malheureusement pas aussi simple.

Mais ce que je vois aujourd’hui c’est que toutes les offres d’emploi ne sont pas couvertes…

C’est parfaitement normal, comme l’ont expliqué des agents de pôle emploi.

-Même parfaitement pourvue, une offre ne l’est jamais instantanément. Même si toutes les offres sont pourvues, cela produit statistiquement un chiffre positif d’offres non pourvues.

-Toutes les offres d’emploi ne peuvent être couvertes. Et il existe de nombreuses raisons à cela : rentabilité insuffisante (smic dans une grande ville), qualifications demandées trop élevées, spécialité absente dans une région, etc…

Il faut réaliser que rien n’interdit aux entreprises de poster des annonces avec des conditions totalement irréalistes. Et les patrons qui rêvent, ce n’est pas ça qui manque.

il faudrait, a mon sens, déjà par commencer a améliorer la communication entre employeurs et chômeurs

Cela ne peut pas faire de mal. Mais il faut comprendre qu’il existera toujours des offres non pourvues pour des raisons diverses. Et que c’est même un signe de bonne santé du marché.

Si demain vous montez une entreprise dans n’importe quel domaine, vous verrez que vous ne donnerez pas une réponse positive à tous les clients. Celui qui ne veut/peut pas aligner les brousoufs correspondant au produit qu’il vous demande…vous l’enverrez gentillement rêver ailleurs. Dans le cas contraire, vous ferez faillite.

et puis pourquoi ne pas envisager des grands travaux au niveau européen voire mondial…

C’est ce qu’on fait toutes les économies socialistes… et qui fut le plus gros travers de leur système. Des gens d’en haut complètement déconnectés des réalités d’en bas décidaient d’accaparer une part toujours plus importante de la capacité de travail pour des tâches pharaoniques à l’utilité totalement discutable.

Et de plus, aujourd’hui cette logique serait un non sens, car rappelons que l’énergie est limitée. Elle était valable dans une logique de production utilisant la force humaine, puis tant que l’énergie était disponible en quantité presque illimitée. Le problème est que les grands travaux demandent surtout de l’énergie mécanique et que l’énergie n’est pas disponible en quantité infinie. C’est ce qui limite aujourd’hui la croissance économique (et non le manque de bras).

Avec l’idée d’un revenu citoyen et du travail associatif, laissons plutôt aux gens la liberté de décider à quoi ils voudront contribuer… et surtout attribuer les ressources d’énergie disponible.
S’ils pensent qu’il faut construire plus d’hôpitaux, de routes, d’usines, etc… ce sont les citoyens qui choisiront.
Cela n’empêchera pas les élus d’avoir le droit de convaincre leurs administrés que tel ou tel travail serait une bonne cause. :wink:

Ouf j’avoue ne pas avoir tout lu… Tu t’es lâché !!:smile::smile: J’observe un certain nombre de points assez identiques a toi mais je ne les interprètes pas de la même manière et surtout je pense que l’homme a besoin d’un but, de se sentir utile… Gagner sa vie a ne rien branler… C’est le debut de la fin, l’homme ayant toujours évolué dans un environnement très concurrentiel… Pour moi tout ça c’est une douce utopie

« Allez, toi aussi tu peux allumer ton cerveau t’es capable ! »

Et j’en suis tellement capable que mes « réponses creuses » se retrouvent dans la plupart des articles que tu mets dans ton post. Oui je les ai lus.
Autrement dit, soit tu me réponds avec des articles qui disent la meme chose que moi, soit tu ne les lis pas et tu te contente des titres. A vrai dire je m’en fiche un peu, et ça ne change rien à ce que tu as écris initialement.

Je veux clarifier ce que je te répondais: je n’ai jamais dis que maltraiter notre environnement n’a pas de conséquences malsaines pour l’homme. Je suis tout à fait d’accord avec ça et je défend une sollicitation raisonable et modérée de la nature pour vivre. Non ce que je voulais dire, c’est que tu as écris des choses creuses, mais plaisantes intellectuellement et que ca semble bien t’aller comme ça. Je ne répondais qu’à ton « m’as-tu-vu-isme » inconséquent par un « m’as-tu-vu-isme » qui avait un peu de corps.

Et, mdr, tu réponds! (et apparemment tu réponds à tout le monde) Alors puisque ce fil t’intéresse, et que j’ai le soucis de satisfaire mon prochain, je précise.

C’est plaisant de se dire que les méchants humains consuméristes et irrespectueux de la nature provoquent par leur comportement l’émergence de nouvelles variétés de virus problématiques. C’est une idée plaisante pour moi aussi! Mais elle sort de ton chapeau. En plus tu l’affirmes. Et ça, ça te rend creu. Aussi creu qu’un autre type d’illuminé qui affirmerai que ce virus est une sorte de punition divine, ou qu’un platiste cherchant l’assentiment d’une communauté de platiste.

Et ce n’est pas parce qu’une idée est plaisante qu’elle est vraie ou fausse. Par exemple, et parce que moi aussi j’ai un chapeau avec plein d’idées dedans, si ton affirmation avait concerné un virus antique congelé, je dis que tu aurais eu beaucoup plus de chance d’avoir raison.

Cette épidémie biologique s’accompagne d’une véritable épidémie de bétises sur le net. J’essai juste à ma modeste échelle de contribuer à sa non propagation en collant une étiquette rouge sur un poste sur lequel je suis tombé par hasard, qui dit ce genre de bétise, ce qui me semble être d’autant plus grave que ca décrédibilise les discours de respects de l’environnement auquels je tiens.

on en parle ??? regardez se qui se deverse dans la mer au péage de san francisco pendant le confinement