Forum Clubic

Commentaires : La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace

Avec au moins 2,3 milliards d’habitants incités à rester chez eux pour stopper la propagation du COVID-19, la vie tourne au ralenti. Une baisse d’activité que mesurent plusieurs satellites et constellations autour du monde.

1 J'aime

Ca y’est il y en a qui vont enfin comprendre que tout est lié ? Que la croissance illimité est d’une bêtise infinie ? C’est bon là ?

Vive la pandémie pour sauver la planète, puisque l’Homme est déraisonnable.

22 J'aime

ca fait pas du bien aux économies, mais ça fait du bien à la planète. L’homme devrait maintenant réfléchir à ce qui doit passer en premier. La planète ou l’économie? Biensur il ne faut pas que l’homme reste confiner comme actuellement, mais prendre en considération l’impact réel des projets humain. Pas toujours facile c’est vrai, mais souvent on le connaît et on fait passer la futilité avant l’impact sur l’environnement. Il faudrait déjà arrêter la mondialisation des économies et on arrêterait d’avoir un PC + une tablette + un smartphone + 1 console et j’en passe. 1 PC par foyer + 1 smartphone que l’on change le plus tard possible me semblent largement suffisant. Encore faut-il acheter / produire de la qualité pour que ces engins ne soient pas obsolètes ou en panne ou bout de 2 ans. Voila c’est ma pensée du jour et la philo vers laquelle j’essaie de tendre.

10 J'aime

C’est facile à dire tout ca … Le vrai problème c’est comment fournir un emploi à tout le monde pour que chaque humain puisse vivre correctement ? Sans production, sans consommation c’est impossible, nous sommes trop nombreux.

Ce que les gens ne comprennent pas c’est que de ces usines/chantiers/déplacements/tourisme dépendent la survie (nourriture/logement/santé/éducation) de tous les humains !!

Le SEUL moyen de sauver la planète c’est de diminuer la démographie ! Limiter le nombre d’enfant à 2 par couple sur toute la planète … utopique mais c’est le seul moyen

15 J'aime

1 PC par foyer ? ça va pas la tête :sweat_smile:
Avoir un pc, un smartphone voir même une tablette, ce n’est pas ça le problème mais plus la fréquence d’achat, si c’est pour changer tout ça tous les ans effectivement là ça devient débile et on voit bien les retombées, mais ta proposition est trop radicale à mon goût, et puis les premiers responsables sont les entreprises et les actionnaires qui veulent tjrs plus, pas l’acheteur même si son comportement a forcément un impact, en attendant ce n’est pas lui qui lance les fourneaux :stuck_out_tongue:

2 J'aime

Un petit camarade a posté ça sur un autre forum…

Jerry…:rofl::rofl::rofl:

7 J'aime

Non il y a d’autres moyen même si celui que tu indiques garantirait qqc si tout le monde le fait, ce qui est loin d’être gagné. Des moyens tout aussi utopiques à mettre en place mais plus pertinents selon moi : partage des richesses, 20h de travail par semaine pour un salaire universel de 1500 euros par mois net pour faciliter le plein emploi, finit les salaires de ministre pour certains, le plein emplois avant tout et partout, plus d’éducation dés le plus jeune âge, sur les méfaits de la consommation ou de la production à outrance entre autre, par ce fait des parents plus présents pour élever leurs enfants qui n’auront plus besoin de passer tout leur temps dans des écoles qui ne servent à rien pour l’éducation (c’est un constat), une politique mondialiste, tous terriens basta. Cela n’arrivera jamais. Enfin bref, des idées il y en aurait pas mal avant de toucher à la démographie qui apparaît plus comme une solutions de facilité en ne réglant pas les problèmes de fond, le partage, la solidarité, l’éducation, le respect des choses, le bon sens etc etc.

4 J'aime

On peut arrêter une fois avec cette expression stupide et risible de « sauver, aider la planète » ? C’est stupide mais surtout ça donne une fausse perception du problème. La « planète » c’est un caillou, un astre qui n’a ni sentiments, ni envies, ni besoins. C’est une grosse pierre. Pareil pour « la nature ». Elle n’a aucune conscience ou unité. Sur Terre, il n’y a que des espèces qui luttent chacunes pour leur survie. Les bactéries luttent, les virus aussi, les animaux, les plantes, les champignons, et bien-sûr, les hommes. Chacun veut s’étendre, se reproduire, c’est le trait commun à tous. En dehors du règne vivant, il n’existe rien. C’est le néant. Notre planète n’a que faire d’avoir de la vie ou non sur elle. C’est un caillou parmis une infinité d’autres caillous.

L’écologie se résume à une chose : sauver notre cul. On peut l’élargir selon les définitions à

  • Sauver d’autres espèces animales, végétales ou fongiques.

  • Sauver « la beauté », tout subjective qu’elle soit, de notre monde.

  • Sauver l’équilibre climatique (mais dans l’unique but de sauver encore une fois notre cul, puisque au final tout le monde serait content s’il faisait plus chaud sinon).

  • Rajoutez autre chose éventuellement.

Tout ça pour dire qu’il faut arrêter de biaiser le problème. La cause écologique n’est pas abstraite ou utopique. Tout comme la cause économique ou d’autres, il s’agit uniquement de garantir notre survie, et éventuellement, celles d’autres êtres vivants qu’on a décidé avec orgueil qu’on devait protéger. C’est tout.

11 J'aime

Totalement merci. Les gens sont tellement pétris d’idéologie et ignorants des faits ou des mathématiques basiques qu’il ne voient pas l’évidence. Si on a un gateau, on peut essayer de changer la répartition, couper des parts égales, garder la moitié pour demain, mais le constat est simple : si on est dix à manger, on aura moins que si on est 5, c’est tout. Et comme on vit dans un monde finit aux ressources finies et que la quantité d’énergie utilisable est également finie (soit elle vient de la terre et elle est finie, soit les matériaux pour récupérer celle qui vient du soleil sont finis), alors on doit diminuer la demande puisqu’on ne peut rien pour l’offre.

2 J'aime

Tu penses que la multiplication des appareils au sein d’un foyer multiplié par les milliards de foyers ne posent pas de problèmes?

1 J'aime

Je partage grandement votre point de vue concernant la démographie : Effectivement nous sommes trop nombreux sur la planète (Il semble que 2 milliards d’humains soit la limite haute)
J’ai essayé de partager cette idée et je me suis heurté à des levées de boucliers complètement hors de mes propos : Je voulais assassiné tout le monde, je voulais empêcher les gens d’avoir des enfants…un nazi…Impossible de discuter…La bien pensence…
Malheureusement, nos enfants connaîtront ces contraintes (ils subiront des lois beaucoup plus dures et coercitives que celles que mous connaissons)

4 J'aime

Une goutte d’eau selon moi, c’est plus la fréquence d’achat, de renouvellement, poussé par les entreprises bien sur. Chez moi un ordi fait minimum 5 ans, smartphone pareil, sauf cas de force majeur, il y a un PC pour moi et un PC pour Mme et tu vas pas mettre mon PC ou le siens en partage, no way !! :sweat_smile:
Un PC qui va consommer max 300W en pleine charge (carte graphique inclus en jeu) me suffit largement, pour Mme pareil. Déjà si tout le monde était aussi raisonnable ça serait pas mal.

Je pense qu’avec une tel vision on va continuer à sauver certains animaux parce qu’on y voit un intérêt direct pour l’homme. Bref on va pas changer grand chose. Sauf que l’homme qui pense tout savoir a de grosse lacunes scientifiques. Et les découvertes de ces dernières années le démontrent bien. On pourrait appeler ça l’effet papillon.
Heureusement on connait l’effet de serre, qui a un effet globale que l’on voit directement (enfin pour certains, d’autres ont des œillères).

Le SEUL moyen de sauver la planète c’est de diminuer la démographie ! Limiter le nombre d’enfant à 2 par couple sur toute la planète … utopique mais c’est le seul moyen

Dans le meilleur des cas, avec 2 enfants par couple ça ne fera que maintenir le nombre d’habitants.

1 J'aime

Je vois qu’on a eu à faire aux mêmes personnes :sweat_smile:

T’as juste mal compris mon commentaire. Oui, quel animal on veut sauver ou non est bien quelque chose qui relève de la morale et non de la science. Tu dois juste t’ouvrir et bien comprendre les enjeux. Les enjeux c’est notre survie, ou tout du moins la vie d’un bon paquet d’humains. Ensuite on a la biodiversité, les autres espèces vivantes, qui nous apportent des bénéfices et donc on se soucie également.

Je suis désolé mais j’ai l’impression que tu es un peu confus. L’effet papillion n’a pas grand chose à voir. Tu m’as mal compris. Mon AVIS personnel c’est que c’est important de conserver une biodiversité, à la fois pour nous mais pour des questions morales et éthiques. Mais comprends bien que cette moral elle est totalement aléatoire. Les autres espèces ne se soucient pas d’autant de choses. Elles veulent juste continuer à se reproduire.

1 J'aime

En fait, ce serait plutôt 2 enfants par femme, non par couple.
On voit déjà avec cette phrase que l’on limite certaines libertés …

Il est possible que cet épisode du Coronavirus soit simplement un test à l’humanité tout entière initié par une civilisation extraterrestre très avancée, ou mieux, un conseil galactique de plusieurs civilisations. Ils veulent tester nos capacités à nous remettre en question sur nos modes de vie, nos valeurs sociétales pour voir si on est à un stade de maturité assez avancé pour discuter avec eux. Ils observent la diminution de la pollution depuis l’espace donc le test commence bien. Si on arrête l’ultralibéralisme et le pillage de nos ressources naturelles, peut être qu’on entrera en contact avec des formes de vie très avancées dans un futur proche.

Euh… l’homme a bien survécu dix mille ans sans tout ça.
quand ça coincera vraiment, la diminution de la population sera drastique et sans qu’on le veuille. Après guerre (1945) il y avait moins de tris milliards d’être humains sur la planète.

En effet ce n’est pas bon pour l’économie, et surtout pour nous petits moutons du systeme dont certains ont pu perdre plus de 30% de leur « capital » en deux semaines, et vont devoir attendre des lustres pour revenir au point 0, pendant que des milliards « fictifs » sont injectés dans les poches des banques qui détiennent notre capital dévalué (sans pour autant que ca nous impacte nous positivement.

1 J'aime