Forum Clubic

Commentaires : Intel : Apple devrait réduire ses achats de processeurs mobiles de moitié et faire perdre 10 % de part de marché au fondeur

Un rapport DigiTimes dresse un tableau plutôt sombre pour Intel jusqu’en 2023 ; sauf si Alder Lake est une franche réussite.

ouille un coup dur pour intel … ils doivent vraiment mettre le paquet sur Alder-Lake !!

Mais selon certains Apple ne représenterait rien pour intel :smiley:

4 J'aime

Intel est déjà mort. Leur communication d’auto suffisance le prouve. Intel est en train de perdre sur TOUS les tableaux, écrasé par une concurrence qui les surpasse partout, marché après marché, que ce soit AMD, Apple, Nvidia, ARM, etc… la preuve ? Même Microsoft va se mettre à faire ses propres processeurs pour ses tablettes et pcs. C’est les clous sur le cercueil d’intel ! Et pourtant il y a même pas un an, j’aurai été le premier à dire qu Intel aller se relever… mais maintenant il est de plus en plus clair que Intel n’arrive plus à rien et surtout pas à rattraper la concurrence. A force de ralentir l’innovation en voulant respecter l’arnaque de la loi de Moore et de ronfler sur leur lauriers, ils ont « oubliés « de comment faire pour rester premier à vie avec 80/90% de part de marché. Ils sont foutus.

Intel a les reins suffisamment solides pour se relever…
Ca n’est pas la premiere fois qu’ils sont mis en difficulté ces 30 dernières années, et à chaque fois ils sont revenus

2 J'aime

« Intel est déjà mort. » => C’est aller vite en besogne… N’oublies pas que AMD a aussi été dans cette position, mais ils se sont relevés…

:smirk:

1 J'aime

N’importe quoi. Les analyse à court terme merci, mais sans valeurs.

2 J'aime

Le pire c’est pas ça.
C’est que Intel perdent tous ces clients car Samsung, Microsoft vont sortir leur propres puces ARM à l’image d’Apple et par la suite on peut imaginer que tous les fabricants leur emboitent le pas ou se fournissent ailleurs que chez Intel. Windows pour ARM est prêt ne manque que les logiciels des développeurs… pas bon d’avoir des actions Intel en ce moment.

Je crois qu’intel va se mettre au riscv avec sifive ? Pour moi Intel est en train de préparer le futur en sachant qu’il va perdre des parts de marché jusque là.

Ils ont le temps de voir la chose venir et se préparer

1 J'aime

Oh non, d’ici 2 ans Intel pourrait n’avoir plus que 80% de parts de marché, c’est absolument catastrophique ! :joy:

3 J'aime

L’architecture CISC était déjà perçue comme mauvaise par les universitaires d’il y a 30 ans. Intel a réussi à imposer son standard avec Microsoft qui partageait les mêmes intérêts avec Windows, et comme ils avaient les deux un quasi-monopole, peu de gens étaient en mesure de comprendre que le couple Wintel était en fait une grosse daube. Et comme personne n’était en mesure d’investir assez pour lancer autre chose avec une petite chance de réussite, ils ont bien eu le temps de s’en mettre plein les poches.
Mais le monde des tablettes et smartphone a montré qu’on pouvait avantageusement se passer des deux et Microsoft a plus vite compris le danger qu’Intel en décidant de développer Windows pour ARM et sa suite Office 365 en multi-plateforme.
En définitive, les moyens pour développer d’autres processeurs et d’autres OS sont arrivés avec les appareils portables, et il va être très très difficile de continuer de faire croire au monde entier que l’architecture 386 est la meilleure. La démonstration d’Apple avec ses nouvelles puces est très intéressantes : s’il n’y a pas de réaction très rapide du côté des PC sous Windows, ça pourrait donner un avantage énorme à Apple et OSX. Il faut quand même bien comprendre qu’un bête MacBook Air avec sa puce M1 n’a aucun concurrent : ceux qui essaient de se mesurer sont soit beaucoup plus gros et énergivores, soit beaucoup moins puissants ou avec moins d’autonomie, et c’est souvent les 4 à la fois !
Maintenant qu’Apple a fait la démonstration de l’efficacité du RISC, je vois mal les autres constructeurs et éditeurs de logiciel regarder Apple développer sa gamme sans réagir, d’autant plus qu’ils ont pour la plupart déjà côtoyé l’architecture ARM sur les portables et qu’en allant dans ce sens, ils s’ouvrent en même temps les portes des ordinateurs de bureau et des appareils portables. D’ailleurs, c’est ce qu’Apple fait en rendant les apps pour iPad compatibles avec les nouveaux Mac M1.
Ce qui est le plus étonnant, c’est quand même qu’Intel se soit fait distancer sur la finesse de gravure, et ça, c’est peut-être bien lié à leur auto-suffisance et au fait qu’ils en gardaient sous le pied en pensant que le monopole allait durer éternellement.

4 J'aime

Intel nous a déjà fait la même face à AMD en sortant le core2 duo quand on y croyait plus . Je parie sur la même chose courant 2022 . Je parie même qu’apple va regretter Intel quand il s’agira de puissance brute.

3 J'aime

En effet, la démonstration est intéressante, et les Mac M1 sont des machines qui ont un bon potentiel. Sauf que, commercialement, ça ne changera strictement rien. Windows + CISC représentent autour de 90% du marché, et dans l’industrie il n’y a simplement pas d’alternative. Si Apple peut se permettre de faire une transition vers une nouvelle architecture et laisser des anciens logiciels de côté, ce n’est pas le cas de Windows, et il est totalement illusoire de penser que la part de marché de macOS va exploser parce les Mac offrent portables offrent un peu plus d’autonomie.

1 J'aime

Intel a 90% de part de marché, un cash de dingue et des capacités d’invest qui vont avec.
Intel a la capacité d’inno ET possède les usines : ils maitrisent donc leur chaine complète et sont parmi les rares à le faire : ça permet une vrai cohérence, et demain de sortir du « 10nm » qui sera sûrement au moins au niveau des 7 voir 5nm à venir.
On ne les enterre pas juste pour quelques choix hasardeux : d’ailleurs pendant que les autres procs sont en rupture, chez Intel ça tourne et ils se sont même payé le luxe de remonter les prix : preuve qu’ils n’ont pas besoin de brader. Et tout ça avec leur portefeuille produit actuellement en retrait…

Alors les slogans simplistes « Intel est déjà mort », « écrasé par une concurrence qui les surpasse partout », « Ils sont foutus »…
faut arrêter : on en reparle dans 2-3 ans et tu verras si ton avis était si pertinent…

et pourtant je suis le 1er à être ravi de la concurrence qui profite au consommateur.

4 J'aime

Alder Lake ou autre chose, c’est mort pour intel et y aura pas qu’apple qui va plomber les résultats.

Tu oublis que AMD n’a pas eu Apple et l’ARM dans les pattes. Là, INTEL n’a vraiment pas de chance, ils perdent Apple, qui sort un super processeur, AMD qui a fait du bon travail dans le GPU et CPU, et Nvidia qui est en période de rachat d’ARM. Quand le PDG d’INTEL annonce vouloir faire aussi bien que Apple, l’heure est grave ! En plus INTEL a un problème de production dans la finesse de gravure et passe par des sous-traitants.

Courage INTEL :slight_smile:

Avec l’émulation, on peux tout faire. Il est faux de penser que MS n’envisage pas de basculer sur ARM, car actuellement leur volonté est bien de s’ouvrir à ce segment. le CPU du mac est suffisante pour faire tourner GTA5 version Windows. On est encore loin des performances dans les jeux actuels, mais pour un premier jet ça pose des questions sur l’avenir.

1 J'aime

Oui. Ça ne veut pas dire qu’on peut tout faire bien, ni qu’il y a un intérêt à tout faire. Et, surtout, dans le cas qui nous occupe, l’émulation ne peut être qu’une solution temporaire. Si Apple peut avancer à marche forcée, comme je le disais ci-dessus, ce n’est pas du tout le cas de Microsoft, dont certains des clients utilisent ses solutions pendant de longues périodes, et ne peuvent pas se permettre de migrer au gré des envies d’un éditeur.

Ah, « actuellement » ? Et qu’en est-il des Surface RT, tournant avec Windows RT, que Microsoft a annoncé il y a tout juste 9 ans et commercialisé quelques mois après ? L’intérêt de l’entreprise pour les processeurs ARM ne date pas d’aujourd’hui. Sauf que le problème en 2021 n’est pas différent de celui de 2012 : tout un éco-système basé sur des processeurs x86, avec des millions d’applications et d’utilitaires conçus et optimisés pour ceux-ci. Microsoft va continuer à s’intéresser à l’architecture ARM. Mais il n’y a aucune raison de penser qu’Intel va rester les bras croisés et que leur déclin est inévitable.

Tu parles, y a bien des gens qui ont fonctionné pendant des années sur un navigateur périmé. Franchement, si les perfs sont là, les gens s’en moquent que ce soit émulé ou non ^^

"Ah, « actuellement » ? Et qu’en est-il des Surface RT, tournant avec Windows RT, que Microsoft a annoncé il y a tout juste 9 ans et commercialisé quelques mois après ? " => Ca montre juste que MS y pensait déjà, il y a 9 ans, mais que c’était trop tot.

" Sauf que le problème en 2021 n’est pas différent de celui de 2012 : tout un éco-système basé sur des processeurs x86, avec des millions d’applications et d’utilitaires conçus et optimisés pour ceux-ci. "=> Je repete si l’émulateur est performant (Ce qui est enfin le cas), osef.

« Mais il n’y a aucune raison de penser qu’Intel va rester les bras croisés et que leur déclin est inévitable. » => BOnne conclusion. Juste que ce n’était pas mon propos. J’ai JAMAIS dit le contraire :slight_smile:
En fait, on peut meme imaginer que MS continue sur les deux architectures, ils ont actuellement des surcouches suffisantes pour gérer la compatilité entre les deux.