Forum Clubic

Commentaires : Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km (page 4)

Le seul petit problème c’est qu’il n’y a pas que le CO2 qui pose problème à la planète, ça c’est juste pour le réchauffement climatique.

Tu nous sors des jolies formules mathématiques sur le CO2, mais quand on décortique un peu tous les tenants et les aboutissants de chaque filière, et bien on se rend compte que tout n’est pas blanc ou noir, le CO2 n’est qu’un problème parmis d’autres à régler. Commençons déjà par arrêter la déforestation massive de la forêt amazonienne afin de pouvoir digérer le CO2 produit par l’humanité au lieu de creuser partout dans le sol pour extraire soit des métaux soit du pétrole, ce qui produit aussi du CO2 en passant.

Alors oui il faut de l’électricité pour faire du H2 en 2020 avec un taux important de facteurs encore à améliorer, mais la science y travaille et elle avance vite.
A terme, les VE classiques n’auront plus de raison d’être, à part peut-être pour les petits trajets urbains et ce, dans des proportions très limitées.

C’est bien ça, une Sud-Coréenne donc. J’espère que tu sais que la Corée du Sud est un des pays du monde qui croit dans l’hydrogène. Mais mon petit doigt me dit que ta voiture est une VE classique… :thinking:

le gouvernement Coréen comme Japonais veulent effectivement passer à l’Hydrogène-charbon, et subventionnent massivement ses industriels pour ça.

Si tu es un minimum écolo (mais peut etre ne l’es tu pas ? c’est pas une tare ) - je ne vois pas en quoi ça puisse te faire rêver que des pays sans ENR (donc sans aucune raison environnementale de passer au H2) passent à l’hydrogène-charbon, le plus polluant du monde, et que ça soit quelque chose positif pour nous (au sens nous planétaire)

je t’ai déjà fourni les documents attestant de la filière H2-Charbon australienne qui va les alimenter (ben oui … l’hydrogène jap et coréen va pas sortir du sol…) .

Bref, l’industriel coréen lui, il s’en fout, il prend les subv. … Et au final il met 10 fois plus dans l’élec que dans l’H2. ( en gros 5 MDs dans l’h2, 50 dans les batt)

Je me considère comme un écolo-pragmatique, pas un écolo-bobo, et il est tout à fait illusoire de penser qu’un jour tout le parc automobile mondial puisse n’utiliser que des batteries comme moyen de fournir de l’autonomie à des moteurs électriques, encore une fois, ça c’est de la science-fiction.

Il ne faut pas stocker l’électricité dans l’intention d’obtenir une autonomie donnée mais la produire en temps réel avec une PAC, et c’est pour ça que les pays du monde travaillent sur la PAC, les VE classiques ne sont là que comme solution de transition et ne tiennent que par des subventions, et la Chine ne fait pas exception.

2 J'aime

peut être pour la première fois, on a un échange ou à défaut de data, on a un argument de fond a opposer (et sur laquelle une vision objective d’une solution) est réellement opposable et défendable dans les deux cas.

Ce n’est pas illusoire: c’est inéluctable. Mes amis photographes pensaient illusoire, impossible et même (je n’exagère pas !) Sacrilège que le capteur CMOS/CCD puisse remplacer la pellicule argentique chez les pros, c’était une mode de geek, de fanboy, de mouton technophile.

on connait la suite. j’ai connu ça pour toutes les disruptions.

Sauf que :

  • o Il y a du lithium pour plusieurs milliards de VE juste en conventionnel historique, depuis 2013 on en découvert partout, bref, il y a de quoi réellement équiper tout le parc automobile mondial.
  • o La densité augmente régulièrement et la limite est loin, donc chaque année de nouveaux usager jugent le VE compatible avec leurs exigences d’autonomie et/ou leur budget.
  • o Le budget d’utilisation/maintenance d’un VE est imbattable, qui se surajoutent au plaisir d’utilisation. Au delà de ses aspects écologiques qui ne touchaient que les early adopters. .

Et tout comme le parc de bricolage air comprimé / filaire est en train de se faire bouffer par l’électro portatif, le VE bouffera le VT méthodiquement, pan par pan, et ce sera brutal, ça ne tient qu’à des capacité de prod (qui explosent littéralement).

Ce n’est que le début de ces disruptions, on en a déjà parlé, ça va au delà du concept « la batterie » on parle du croisement du « stockage d’énergie solide haute densité haut rendement » qui va rejoindre la « recharge sans fil » et même « l’alimentation énergétique distante ».

Des usages sont passés de « fantasmes » à « possibles » puis « quotidiens » et d’autres, impensés sont apparus (drones, vélo élec, trotinettes, gyropodes, objets connectés). La « bagnole » nous préoccupe mais c’est le petit bout de la lorgnette.

Ce n’est qu’une vision limitée de la chose.
Dans les deux cas, tu as un stock, dans les deux cas, au sortir tu as du jus.
Dans le stock H2 tu as PERDU 70% de ton énergie, dans l’autre on CONSERVE 80%. L’un est le miroir négatif de l’autre.

Même si tu pousses plus loin, le gain en ressource n’est qu’une apparence : tout comme on ne « swappe » pas la batterie du VE, on ne « swappe » pas la pile à combustible, ses réservoirs HP qui pèsent un âne mort.

Dans les deux cas tu immobilises des centaines de kilo de matos tout aussi gourmands en ressources.
En vrai la seule différence est qu’au lieu de transférer du jus direct tu as intercalé une conversion en plus.

Si on se contentait de 5 kilos d’H2 dans une bouteille, et que la PAC faisait la taille d’une boite à chaussure et pesait 2 kg, on aurait cet énorme écart de masse/ressource que les promoteurs de cette solution clament. mais non.
je te concède que l’écart est nettement plus significatif en PL, ferroviaire, nautisme.

maintenant pour revenir à ça :

Si ta vision à long terme, c’est Rifkin (je résume pour les égarés qui suivraient nos échanges) : tous les acteurs ENR de tout type vont béner leurs excédents - que Rifkin imagine considérables sans les avoirs chiffrés - dans une conversion commune en H2 , qui pour partie va en Power To Gaz, et pour l’autre en H2 compressé, qu’on peut stocker de façon inconsidérémment gigantesque, et dont on se servira comme du pétrole à l’autre bout.
Alors oui, autant produire le jus « à la demande »

Si ta vision c’est la SMART GRID : (je résume pour les égarés qui suivraient nos échanges) : tous les acteurs ENR ou pas (nuke, barrage…) bennent leur jus dans le réseau, qui, devenu intelligent par un ensemble algo/compteur communiquant, va utiliser des stockages dynamiques (Step en premier lieu, mais aussi des millions de caisses à batteries branchées en charge bidirectionnelle) de façon à créer une « batterie cloud virtuelle géante » de taille continentale, à même d’absorber / relacher du jus à la demande, toujours dans le mêem réseau.
alors oui, autant stocker pour ne pas perdre d’énergie, que convertir et compresser et distribuer etc . à grand frais

Je pense les deux visions opposées en tout, la première absolument pas « pragmatique » comme tu dis, mais au contraire complexe, innéficiente et chère. Je trouve qu’elle se calque sur le pétrole, cherche la dépendance consommateur, va créer un réseau parallèle inutile et une dette énergétique qui ne sera satisfaite que par les mêmes acteurs du fossiles habituels, ne permet pas l’autoproduction, la recharge domestique, la recharge sans contact etc etc. C’est pour moi un vieux concept qui s’habille en jeune, qui m’a séduit gamin faute d’alternative au pétrole.

Je constate deux faits opposés déjà tangibles :

  • les « vraies » infra H2 énergie réellement existantes , celles en plein développement Aujourd’hui : Chine, Japon, Corée, sont 100% charbon. Elles ne cherchent d’ailleurs même plus à dissimuler ça sous des éventuelles productions ENR. Ce sont des infras de remplacement du pétrole par le charbon.

  • en face, il n’existe plus un seul développement d’une filière énergétique électrique 100% carbonée. L’Europe entière est à 70% décarbonée en tendanciel 2030.
    Encore une fois les deux réalités s’affrontent en tout.

Ah mais moi le jour où les batteries seront beaucoup plus légères qu’aujourd’hui, qu’elles pourront se recharger en moins de 15 minutes et qu’elles auront une autonomie réaliste dans des conditions normales d’utilisation (pas à 30 km/h sur circuit) je n’hésiterai pas un instant à remettre en question le H2.

Moi je m’en tape du nom de la technologie utilisée, du moment qu’elle soit accessible au plus grand nombre sans compliquer la vie des gens, mais aussi à condition qu’elle ne transforme pas la planète en gruyère à vouloir trouver des nouveaux gisements partout et enfin qu’elle ne soit pas prise en otage pour des raisons géopolitiques diverses et autres mesures de protectionnisme en tout genre.

Petit extrait du net, ça sera plus lisible je pense que de poster le lien. Pas de souci si tu veux le lien par contre.

" En réponse à la décision de Donald Trump d’instaurer des droits de douane sur les importations chinoises, la Chine menace de fermer ses frontières à l’exportation de métaux stratégiques. Après l’Indonésie, d’autres pays pourraient aussi avoir la mauvaise idée de restreindre, voir d’interdire l’exportation de minerais ou d’autres matières premières. "

C’est aussi ça qui me dérange dans l’histoire, pas que les histoires de rendements dont 90% des gens se moquent il faut bien l’avouer.

Alors oui jeune homme, tout ceci est fort convaincant en théorie, sur le papier, des nouveaux gisements sont trouvés dans le monde, et même E. Musk envisage de se lancer dans l’exploitation minière, mais si c’est pour que la Terre devienne une exploitation minière à grande échelle pour le confort des grandes cités urbaines, alors là je dis non.

Après tous nos échanges tu ne peux pas bloquer sur ce com facebook.

  • o Tu connais la réalité des usages (99,9% des trajets de moins de 200 kms et 99% de trajets de moins de 100 kms, pour des caisses dont la plupart dépassent aujourd’hui 400 bornes)
  • o Tu as vu passer les VE « de base » de 22 à 64 kWh en 6 ans, on annonce pour 2021 des 80, et dans les haut de gamme, des 200 (Lucid).

Tu ne peux pas juger qu’une tech n’a pas d’avenir ou ne peut pas se développer en te basant sur un a priori de gilet jaune bagnolard ou sur des limitations (très relatives) qui visiblement fondent comme neige au soleil.

Surtout pour lui opposer une techno plus polluante aux limitations elles, bien plus fondamentales.

Je n’ai pas la moindre idée de ce qui se passe sur FB, je n’ai pas de compte sur ce truc (on va rester poli).

En fait, cette éternelle compétition entre VE et VH - 2 tech’ utilisant un moteur électrique donc - ça me rappelle un peu la compète entre Betamax et VHS à une époque que probablement les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

Mais ça comme dirait l’autre, c’était avant. Là on est en 2020, et tu sais quoi, maintenant la bande magnétique pour enregistrer la TV ça prête à sourire. Pareil avec le DVD vs Blu-Ray et ainsi de suite.

Là où je veux en venir, c’est que ce sont les lois du marché offre vs demande ainsi que les avancées de la science qui décideront des tech’ de la mobilité qui seront les plus répandues dans 20 ou 30 ans.

En attendant il y a encore beaucoup de pays d’Asie qui continuent à y croire, donc si c’était vraiment aussi mauvais que tu le prétends, ils auraient déjà laissé tombé depuis longtemps. Il se trouve que j’ai quelques amis vivant à Séoul et ils sont tout autant préoccupés par la pollution, à ceci près qu’ils ont une logique différente.

Ce que je voulais dire avec mes cassettes vidéos, c’est que si ça se trouve dans 20/30 ans, les batteries lithium-ion et l’hydrogène feront partis du musée des anciennes technologies pour la mobilité, en tout cas pour les voitures.

De toutes façons, chaque gouvernement, quelque soit le pays, va privilégier la tech’ qui est supposé être la moins polluante - quoique…, avec le diesel en France à une époque, on peut se poser des questions - mais aussi et surtout la tech’ sur laquelle il sera plus facile également d’appliquer des taxes une fois que les ventes décollent, ce qui n’est toujours pas le cas des VE en 2020, hors primes.

Les VE ne seront pas aidés par des primes éternellement pour booster les ventes. Si les gens n’en veulent pas, ça ne sert à rien d’insister d’autant plus qu’entre temps des nouvelles solutions apparaissent avec le temps, comme l’hydrogène métallique dont j’ai déjà parlé.

Qui sait, on pourra p’tet même faire la batterie idéale avec, ou optimiser la production de H2. Encore une fois je n’ai pas de boule de cristal, mais ce qui est certain, c’est que ça ne sert à rien de vouloir imposer une tech’ à la population, car au final c’est toujours elle qui décide, essentiellement motivée par son pouvoir d’achat.

Comme expliqué plus tôt : Chinois, Coréens et Japonais passent au H2 pour une raison assez cynique : il s’agit de remplacer les imports (et la dépendance) de pétrole par du H2-charbon, soit produit localement, soit importé à bas cout de chine ou d’australie.

Dans toute cette entreprise c’est ça qui me gène le plus je pense : les Coréens et les japonais n’ont même pas les ENR qui nous servent de paravent, ils ne dissimulent même pas la stratégie.

Auprès des populations ils vendent la baisse de pollution locale (ça ne rejette que de l’eau !) - la pollution globale (le H2-charbon est la pire énergie finale qui soit) ils s’en contre carrent.

Mon sentiment profond ? certains de nos dirigeants et de nos industriels veulent imposer la même chose ici, l’allemagne va progressivement réduire officiellement sa conso de charbon en centrale… comment s’en sortir ? en faisant du H2.
Les promesses d’ENR devraient suffire à l’opinion, et « après tout » c’est européen donc bon face aux importations pétrolières…

Si l’automobile n’en veut pas on fourrera ce H2 dans des trains, dans du routier plus ou moins imposé, on promettre une décarbonation « plus tard ».
je n’ai pas envie de ça.

Sinon, je vois bien l’allusion Betamax VHS, mais là c’est le concept de fond qui diffère : énergie pure sans conversion ni perte, tout basé sur le stream du réseau VS stocks parallèles basé sur la logique de distribution de carburant et double conversion.

En gros une vraie rupture fonctionnelle, simplificatrice VS un calque du pétrole avec du charbon comme base et du jus à l’extreme fin.

Dans un monde de gros vinyls, on est plus « Spotify Vs Minidisc » , même si on a bien de la musique à la fin :wink:

je ne crois pas du tout au modèle stream, bien plus compliqué à gérer, déjà que les gens font des cris d’orfraie dès qu’on veut leur fournir un compteur intelligent

les modèles les plus efficients en théorie ne sont pas toujours les plus efficaces en pratique

certes on sait qu’avec X lits d’hopitaux, pour prendre un exemple simpliste, on a assez pour couvrir 90% des cas, mais l’inefficacité du surplus de capacité nécessaire pour couvrir 99,99% sauve X vies et peut valoir le coût

il faut toujours voir théorie / réalité et quel est le niveau d’inefficience qu’on est prêt à accepter pour quel coût et pour quelle efficacité totale

mais bon … je ne suis pas madame irma

les poches d’hydrogène explosent et le reste des matériaux brule…

je le répète, de ce que j’ai pu lire, l’Hindenburg n’a PAS explosé, et pourtant il y avait une énorme masse d’hydrogène

Par contre : Norvège Corée, Californie : elles ont bien explosé les stations, pas brulé.
Et faut voir le truc.

et là par exemple, ce sont juste « quelques réservoirs qui ont fuité » dans une usine de silicone :

https://acs-h.assetsadobe.com/is/image//content/dam/cen/97/web/12/WEB/20191218lnp2-absilicone.jpg/?$responsive$&wid=700&qlt=90,0&resMode=sharp2

le truc totalement ravagé, 4 morts…

L’histoire à parlé : qui achète encore des CD ou en glisse un dans un « lecteur CD de bagnole » .? tout le monde streame.
Pour les linky, je trouve que la polémique de gilet jaune/Facebook est sur la fin, et je ne sais pas combien réellement de gens elle a concerné ou si on est encore dans cette loupe grossissante que forme les réseaux sociaux pour les crétins.
Toujours est-il que dans le monde pro (et c’est surtout le branchement sur parking pro qui devrait servir le V2G) absolument toute la france est passé en Linky.

à longue échéance on y passera tous comme on est tous passé au phone mobile puis au smartphone et bien spur au streaming.