Forum Clubic

Commentaires : Fondation : l'adaptation en série du monument de SF trouve une fenêtre de sortie sur Apple TV+

À l’approche de sa diffusion, la série Fondation commence à dévoiler quelques informations. À commencer par sa période de sortie sur Apple TV+ : rendez-vous à l’automne prochain.

Les réalisateurs de séries sont très talentueux de nos jours, pour certains. Mais Fondation est à la SF ce que le Seigneur des Anneaux est à l’heroic fantasy : un monument hyper casse gueule à adapter. J’avoue que j’ai un peu peur du résultat.
Et Hari Seldon en personnage principal ? Si c’est vrai ce sera plutôt Prélude à Fondation que Fondation lui même. Cela voudrait dire qu’ils attaquent l’histoire par le préquel pour faire dans l’ordre chronologique.

1 J'aime

Netflix (j’ai), Prime Vidéo (j’ai), OCS (j’ai orange mais j’ai pas…), Canal, Disney, Apple Tv maintenant… et j’en oublie facile une dizaine…

J’vais opter pour la licence globale hein…

4 J'aime

Je pense la même chose.

Une chose qui me chiffonne; cette manière qu’on les studios Américains de dénaturer certaines œuvres en remplaçant des personnages masculins par des actrices!

Assez de ce puritanisme et de cette bien-pensance!
Et pas que chez les Américains d’ailleurs.

Je ne dis pas que Lou Llobel n’est pas une bonne actrice, mais Gal Dornick est un homme. C’est comme cela qu’Asimov l’a écrit.

Dénaturer une œuvre juste pour se soumettre au politiquement correct, ça me débecte!

Dernière rature en date: Ghostbusters 2016 - Ou comment bien annihiler une référence du cinéma!

5 J'aime

Franchement, je suis un grand fan de la saga (et d’Asimov tout court d’ailleurs) ; je ne vois pas en quoi faire de ce personnage masculin un personnage féminin va changer quoi que ce soit et donc ça m’est égal ! C’est ce qu’on appelle une adaptation.

Ce pour quoi je m’inquièterais un peu plus c’est les 80 épisodes prévus… c’est beaucoup et c’est un sacré challenge de tenir en qualité sur tant de temps.

1 J'aime

Complètement d’accord, aussi bien sur les 80 épisodes qui risquent d’être too much et surtout sur l’ajout de personnages féminins. Pourquoi forcément respecter à la lettre de vieilles œuvres, à la fois misogynes et ennuyeuses de par une galerie de personnages quasi intégralement masculins ?

Et j’ajouterais d’ailleurs que dans la 2ème version de Battlestar Galactica, Starbuck, initialement un homme dans la version originale, devient une femme dans le remake. En résulte l’un des meilleurs personnages de la série.

Dans Chernobyl aussi, l’excellent personnage féminin principal est une invention du show permettant de regrouper en elle les nombreux scientifiques hommes qui ont bien existés, et cette solution d’adaptation marche à merveille. Bref, un peu de souplesse et d’ouverture d’esprit par pitié.

2 J'aime

« Pourquoi forcément respecter à la lettre de vieilles œuvres »…parce que c’est l’oeuvre d’une personne, justement…si on veut faire autre chose, on n’indique pas « Basé sur l’oeuvre »…mais « inspiré par », comme cela se faisait avant, d’ailleurs…on commence comme cela et ensuite on change la fin du Carmen de Bizet ou on débaptise une oeuvre d’Agatha Christie par néo-moralisme mal venu…

2 J'aime

Une oeuvre est le reflet d’une époque et d’un contexte, d’une culture etc… Donc changer le sexe d’un personnage, sa couleur peau, son statut social etc ne correspondra plus au contexte au moment de la création de l’oeuvre. Sans compter ce que pense l’auteur. S’il est mysogyne (ou autre) et bien c’est à prendre ou à laisser. C’est ce qui fait qu’il est ce qu’il est et donc son oeuvre aussi.
Perso, quand j’ai vu la bande annonce…ben non merci. Ca ne correspondait pas à mon souvenir des livres.

4 J'aime

En effet il faudrait même réécrire le livre, le modifier, ainsi que toutes les œuvres.

j’ajouterais qu’il faudrait également rétablir la censure et bruler tout ce qui ne va pas dans le bon sens. Et pourquoi pas effacer toute traces des hommes dans les ouvres car c’est le mal.

Mon dieux, mais dans qu’elle société vit on…

Ok pour améliorer les choses, aller vers l’égalité. Faire une adaptation et modifier les acteurs pour des raisons artistiques ne me gène absolument pas surtout si une actrice est plus adaptée et peut apporter un plus.

Mais le faire pour des raisons politiques ou allez dans le sens du vent…ca me rappelle des heures sombres.

Arrêtez donc de suivre comme des moutons la bien-pensance et commençons par penser par nous mêmes.

3 J'aime

Comment pouvez-vous dire que dans le cas présent, sans même avoir vu la série, que choisir une femme plutôt qu’un homme pour un rôle était uniquement pour suivre « le sens du vent » et pas pour des raisons artistiques ? Vous pleurez tous avant même d’avoir mal c’est formidable.
Et qui parle de réécrire le livre (que j’aime beaucoup soit dit en passant) ou même de censure ? Vous (j’englobe tous les commentaires précédents, qui n’ont aucun sens).

Tu n’as pas compris qu’un homme c’était une femme et inversement ?

Galactica n’est pas un roman…Chernobyl idem.

1 J'aime

Et ? Adapter une série ou la réalité c’est ok, mais adapter un livre ça ne l’est pas ?

1 J'aime

Ce n’est pas la même chose. Je pense que cela ne t’a pas échappé.

Dans 1984 d’Orwell, c’est par là que cela commence, la réécriture des livres… :cold_face:

Mark Twain ne plait pas? on change le texte original de l’auteur…

Carmen meurt assassinée à la fin de l’opéra de Bizet? Allez, on va la faire liquider son assassin pour dénoncer la violence sexiste…

les Dix Petits Nègres deviennent "Ils étaient 10 " (on n’a pas débaptisé l’oeuvre d’Aimé Césaire pour autant, et c’est tant mieux)…on met une femme pour plaire au public féminin (et faire plus de parts de marché, car c’est calculé et pas par philanthropie), un noir pour plaire aux noirs, un gay pour plaire aux gays…le mercantilisme mâtiné au politiquement correct, cela en devient même parfois ridicule lorsque c’est appliqué à des films ou séries historiques… :rofl:

1 J'aime

Arrêter d’asséner « de la bien-pensance » à chaque fois qu’on ne pense pas comme vous, c’est fatiguant.

C’est un problème de faire une reprise d’un morceau donc ? De faire un remix ? De faire du sampling ? De s’inspirer d’une oeuvre pour en faire une autre ? Combien d’adaptations, de remake ou même de biopics ont changé des choses ou pris des libertés pour le mieux ? Ou le problème est-il seulement quand on remplace un homme par une femme ?

Cette adaptation de Fondation n’est même pas encore sortie que vous la mettez au feu ? Perso refuser quelque chose par anticipation c’est ce que j’appelle de la peur.

Je vous rappelle qu’il s’agit seulement d’un personnage de fiction, qu’il s’agisse d’une femme ou d’un homme, il n’est ni plus ni moins qu’un vecteur d’informations et d’émotions dans un récit dans un contexte). Attendez peut-être de voir, avant de juger.

2 J'aime

ah oui c’est prelude forcement. Car il y a pas D’ Hari Seldon vivant dans les autres … Donc si on veut un tant soit peu coller aux livres, c’est logique…

la license globale, c’est le DDL !!! lol

Apres, a l’epoque ou ont etes ecrit ces livres, le metier de mathematicien etait quand meme tres masculin. La on est dans le futur et ca me choquerait pas que ce soit une femme. L’histoire ne s’en trouvera pas changé d’un iotat ( dans le livre, il a pas de copine, ni de femme ni d’enfants) !!!

1 J'aime

Toutes les adaptations d’œuvres anciennes sont toujours pourries et dévoyées par le politiquement correct et l’idéologie moisie actuelle… surement l’une des plus mauvaise série pour ceux qui connaissent l’œuvre d’Asimov…