Forum Clubic

Commentaires : Flying-V : un avion en forme de V qui consommerait 20% de carburant en moins

Une université hollandaise propose un nouveau design assez surprenant d’avion long-courrier, dont un premier prototype devrait être présenté cet automne.

Y a beaucoup de choses qui ne vont pas.
Primo les moteurs au dessus c’est une très mauvaise position. Pour le bruit vis à vis des passager mais aussi et surtout pour son alimentation en air lors de décrochage ou phase d’atterrissage avec un cabrage positif, dans cette position les moteurs recoivent peut ou pas assez d’air.
Secondo, ce corps en V est assez proche du principe de corps portant, dit aussi bodylift, il y a déja eu des proto réalisés par les américains mais il s’avère que ces avions sont très difficilement pilotable et très instable.
Tertio l’absence d’empennage vertical est aussi un problème, à l’image du B2 américain, et cela nécessite obligatoirement une gestion par ordinateur car là aussi l’avion est instable vu que ce sont les ailerons des ailes qui font le travail, mais l’efficacité est moindre et en cas de panne ordinateurs un homme est incapable de tenir un tel avion.
après il y a des interrogation, quid d’une telle forme en cas de décrochage, quel est le comportement en faible ou haute vitesse, quelle est la nuisance sonore d’une telle forme, etc.

Bref, une étude sur l’aérodynamisme interessant d’Université en mal de reconnaissance mais inapplicables, déja étudiés et écartés par les professionnels de l’aviation.

Argumentation intéressante.
Si le prototype doit être testé en octobre (4 mois), alors il est déja construit : pourquoi ne pas présenter une photographie ?

Ça sent le procès de la part de Gibson. :smiling_imp:

on dirait un boomerang

Bien vu ! j’ai pensé tout de suite à la même ! (en même temps j’ai une gibson flying V gothic)

ton argumentation est absolument fausse, en cas d’incidence positive les moteurs ne sont plus correctement alimenté, quand au vibration c’est une inconnue qui ne se verra que lors de test réels.
tu sais les grands constructeurs planches sur diverses formes depuis de nombreuses décennies, tout à été étudié, meme l’aile volante. Et à ce jour rien n’a pu aboutir pour diverses raisons techniques.
Maintenant saches que Airbus ou Boeing possèdent les meilleurs simulateurs au monde, des souffleries, les meilleurs ingénieurs dans le domaines et ont une énorme expérience en aéronautique, donc ce n’est pas une petite université hollandais en mal de reconnaissance qui va leur faire la leçon à partir d’un petit logiciel d’étudiant. Ils n’ont meme pas encore fait un prototype pour valider. Tout est purement théorique.
Des projets comme ça, venant de Start up ou université, on en voit tous les ans et aucun n’aboutis. C’est juste pour faire le buzz.

Qu’est-ce que tu comprends pas dans université et recherche ?
Airbus et Boeing sont des industriels. Ils ont un énorme savoir technologique mais ils cherchent pas de concepts nouveaux, mais des avions rentables (autant en temps de conception, que production et exploitation).

Ici ce sont des universitaires qui explorent une idée. Qui finira peut être à la corbeille mais aura sans doute aussi appris des choses.

Ce sont des choses que ne font pas les industriels.

Pas mal ! elle n’a pas été fabriquée longtemps (j’ai une gibson explorer gothic moi, ça vole moins bien :wink:

@ fulmlmetal

“Airbus ou Boeing possèdent les meilleurs simulateurs au monde, des souffleries, les meilleurs ingénieurs dans le domaines et ont une énorme expérience en aéronautique, donc ce n’est pas une petite université hollandais en mal de reconnaissance qui va leur faire la leçon à partir d’un petit logiciel d’étudiant”

Et pourquoi pas ?

Je ne suis pas ingénieur en mécanique, et pourtant, depuis que je met le nez dans le moteur essence de ma voiture, il y a des principes que j’ai compris et des solutions qui émergent dans mon cerveau. Comme quoi.

Les ingénieurs de l’aéronautique sont comme ceux de la mécanique ou ceux de l’informatique. Ils développent ce pour quoi on les paie. C’est bien naïf de croire qu’ils font tout pour trouver de nouveaux concepts.
D’ailleurs, le rachat de brevets sert parfois uniquement à enterrer de nouvelles avancées, et cette pratique scandaleuse est parfois dénoncée.

Place aux challengers, de tous horizons !

Encore une arnaque totale…
Comment un truc avec autant de surface freiné par le vent (Forme en V) peut-il consommer 20% moins d’énergie que nos avions standard (Forme en I) ?
Même étant plus petit, une fois chargé (passagers, bagages, carburant, etc.), c’est logiquement impossible que cette forme en V consomme moins.

Mais surtout, et je n’ai pas besoin d’avoir fait des grandes études pour le savoir.
Il est impossible que ce truc soit stable.
A moins d’interdir les passagés, hôtesse de se déplacer dans ce truc, pas possible qu’il soit stable en vol.

Puis… Il me semble (selon la logique pour la sécurité) que pour les avions transportant des passagers civils, sont censé avoir les réacteurs visible depuis le sol pour des inspections visuel assez rapide avant chaque décolage.

Oui, j’ai écrit “truc” car jusqu’à preuve du contrair, ça n’a encore jamais effectué de vol réussi pour être qualifié d’avion.

avec sa forme il a plus de voilure qu’un avion de ligne standard, donc il volerait moins vite mais avec une meilleur portance pour planer, il aurais besoin de moins de carburant pour maintenir son altitude.

T’as qu’a cherche sur google, tu y trouveras tous les differents concepts futuristes que Airbus a étudié, c’est tres variés et innovant contrairement a ce que tu prétend

Au contraire, sa forme de bodylift (corps portant) est connue pour etre tres instable. La portance de ce concept ne me parait pas plus importante qu’avec des ailes

Intuitivement… je pense que le produit du coefficient Cx par la projection frontale de cette aile en forme de V est supérieure aux avions actuels…donc la consommation en carburant est certainement supérieure aux avions actuels…Fausse bonne idée ?

Je viens juste de tilter qu’il ressemble fort aux navette spatiales du Cinquième Élément ^^

Moi c’est surtout le fait que ce soit la cabine qui fasse office de bord d’attaque de l’aile qui m’étonne un peu : c’est super épais, et j’ai du mal à croire que ce soit très efficace.
Même sur une aile volante, le B2 pour ne pas le nommer, le bord d’attaque n’est pas aussi épais, c’est quand même tout sauf aérodynamique…
Après je ne suis pas ingénieur, je me trompe surement, mais une fois n’est pas coutume, je demande à voir ce que vont donner les premiers test aérodynamiques…
Concernant la position haute du moteur, je ne pense pas en revanche que ce soit un gros problème : le B2, encore lui, a ses entrées d’air sur le dessus des ailes, ça n’a pas l’air de le déranger, même en phase de décollage ou d’atterrissage…

Bien au contraire… Ce model n’a presque pas d’ailes, et donc à besoin de beaucoup plus de poussée pour planer.
Sinon, on aurait carrément contruit des avions en pyramide de 20m de diamètre et basta.

@ares-team et @precipitevolissimevolmente
Le principe de l’aile volante a énormément d’avantages connus en aéronautique (principalement en capacité de chargement et en trainée, donc conso).
C’est l’intuition de certains qui n’est pas bonne (ça arrive) et des désavantages dificilement contournables (pilotage impossible humainement principalement => risuqe sécuritaire) qui ont empêché l’utilisation intensive du concept. Rien n’empêche une université de se pencher sur le principe et de trouver des solutions satisfaisantes en terme de coût et de sécurité, beaucoup d’innovations viennent d’universités, et pas que du MIT. D’ailleurs c’est pour ça que les industriels s’associent fréquemment avec des universités! :stuck_out_tongue:
Et pour @ares-team, les “ailes volantes” sont des “trucs” qui volent déjà et très bien sous diverse formes depuis pas mal de temps (modélisme, militaires, avions expérimentaux, …):
https://www.google.com/search?q=aile+volante&tbm=isch&source=univ&client=firefox-b-d&sa=X&ved=2ahUKEwiwlceC3vXiAhVaQEEAHQ22AHkQiR56BAgKEBA&biw=1920&bih=1126
ou

La surface ailaire est importante, donc la portance aussi.
La surface frontale est équivalente mais le Cx est bien meilleur donc le SCx est meilleur => gain en coso. Le rapport trainée/portance est bon (c’est une propriété de l’aile) => de nouveau gain en conso.