Forum Clubic

Commentaires : FLoC, le descendant des cookies tiers de Google : c’est quoi en fait? (page 2)

Googl est une bande de racaille. Ils veulent monopoliser le marché et nous en France, l’utilisateur moyen est heureux de lui donner ses données personnelles sur un plateau d’argent pour avoir des services gratuits. C’est bien pourquoi, on n’a pas de moteur de recherche français digne de ce nom et qu’on est à la traine.

1 J'aime

Oui Flock a quitté le bateau malheureusement… dommage car c’était probablement le meilleur aspect de Clubic

Pour ma part je pense que c’est plus compliqué que ça. On est tous « perméables » à la publicité dans les domaines où l’on possède peu de connaissances ou qui ne nous intéressent pas. Et également dans ceux qui s’appuient sur nos névroses et nos complexes.
Par contre, du moment qu’on est curieux d’un sujet et qu’on se renseigne dessus (et qu’on arrive à rester objectif, ce qui n’est pas forcément gagné) on devient plus attentif aux manipulations du marketing de ceux qui cherchent à nous vendre quelque chose et on peut résister aux influences publicitaires.

1 J'aime

Eh bien pas moi et je ne pense pas être le seul. Je ne regarde pas les pubs en général (même avec la vision périphérique^^) et tous les moyens pour les bloquer sont bons à prendre. La pub a tellement évolué dans le mauvais sens du terme qu’elle en devient exécrable et rebute toute personne un tant soit peu attentives. Cela demande un effort de tout instant mais c’est une question de liberté.

Je pense qu’il est tout à fait possible d’y être complètement imperméable.

1 J'aime

Ce qui m’amuse le plus, c’est que tout le monde revendique la confidentialité mais pur moi, la première source d’information c’est la rue. Chacun étant cloué à son portable, sans même tendre l’oreille, on sait qui a rencontré qui, qui a des hémorroïdes, ce qu’il y aura à l’apéro du soir, etc. Alors avant de tergiverser sur le flicage d’Internet, commençons par ne pas dévoiler sa vie privée. On vit très bien sans Facebook, Twitter et autres poubelles à vie privée.

1 J'aime

Merci beaucoup :slight_smile:

Où a-t-il dit que la pub n’avait d’influence sur personne ?!?

A priori, si ça se veut efficace, les gens imperméables devraient être classés dans la catégorie adhoc. La pression devrait même venir des annonceurs qui perdent de l’argent à cibler ces gens-là.

Je suis vraiment amusé par les commentaires de ceux qui pensent que la publicité n’a aucun effet sur vous.
D’une manière ou d’une autre, elle a un effet.
Certains ont un melon incroyable.

1 J'aime

Je suis aussi assez étonné qu’on puisse penser que tout ce qu’on consomme, que ça soit des produits ou des services, découle d’un choix rationnel et totalement indépendant de toute influence publicitaire (au sens large, pas uniquement les publicités directes). À moins de passer plusieurs heures par jour à étudier en détails chacun de ses achats, je ne vois pas comment ça pourrait être possible…

2 J'aime

@Proutie66
@HAL1

Je me considère comme ultra imperméable à la pub, et j’ai eu l’occasion de le confirmer quand j’ai participé à une enquête d’un opérateur gsm national (lieu dédié, projection vidéo, qcm, etc.) on ne m’a évidement pas donné les résultats après les tests mais j’ai regardé par la suite les pubs avec plus d’attention pour confirmer que j’avais inversé dans mes réponses absolument toutes les campagnes et les annonceurs liés, même concernant les pubs de mon opérateur.

En général, soit je ne comprends pas ce que l’histoire veut raconter, soit je ne comprends pas pourquoi l’annonceur dénigre son produit, soit les sentiments utilisés sont ridicules, soit avec ma femme on se remémore les gimmick pub pour se foutre de la gueule de la marque. Bref, nous ne sommes pas le public visé, aucun effort à faire pour échapper à l’emprise de la pub.

C’est très honnête de le reconnaître. :+1:

pitite coquille, ;_D je corrige …

puisque j’en suis à réécrire, je parle de la pub qui vient de passer, … scarlet belgique : la mère qui fatigue sa famille en choisissant les fringues assorties pour tout le monde, en débranchant le wifi, et on la présente avec des TOC à replacer des objets… et c’est elle qui a choisi l’abonnement scarlet à la fin … bref, encore une pub où l’annonceur dénigre son produit, aucun effort à faire pour classer les produits dans la case indifférence totale.

"FLoC, le descendant des cookies tiers de Google : c’est quoi en fait? "

Un moyen pour Google de se faire plus d’argent :sweat_smile:

Tu as déjà entendu parler de l’inconscient ? les humains sont comme des icebergs, ils perçoivent consciemment la partie émergée et le reste leur échappe.
La publicité peut parfois adresser des messages à cet inconscient (faim, soif, besoin affectif, etc.)
et ces messages nous affectent en atteignant notre inconscient, à l’insu de notre plein gré, comme dirait l’autre.
Donc nous n’échappons pas à ces messages qui nous influencent à notre insu, de manière parfois imperceptible. Un peu d’humilité ne fait pas de mal :wink:

1 J'aime

Bonjour,

Je pense qu’il est possible d’être imperméable à la pub de façon consciente par contre, je pense qu’il est impossible de « bloquer » notre inconscient.
Un logo, un jingle, même une idée nous relie à une marque.
Même notre culture est imprégnée de la pub: Frigo, pshit et d’autres sont des mots courants dans notre pays (et pas forcement dans d’autres pays francophone).
Comme il l’a été dit plus haut, à un moment l’acte d’achat ne peut plus être résonné par manque d’information. La litanie de le publicité, « rumeur » prend le dessus.

Concernant Floc, ce n’est qu’une nouvelle technologie de Google pour continuer de vendre de la publicité ciblée. On peut retourner le problème dans tous les sens, le fond de commerce de Google c’est la pub ciblée.
La réflexion sur l’hégémonie de Google avec Floc est très pertinente d’autant plus que la majorité des autres navigateur son pro protection de la vie privée, ne vende pas d la pub au même niveau que Google et donc ne travaille pas sur ce sujet.
Google sera le grand gagnant: la technologie, le navigateur le plus utilisé, le vente de pub.
Autant Google est incapable de faire décoller Stadia mais sur la pub, les idées et l’argumentaire ne manquent pas.

Alors j’ai peut-être (en fait c’est certain) lu l’article en diagonale… Mais pour faire parti de la cohorte, il faut avoir été identifié et placé dedans non ? Donc c’est bien un pistage individuel de base, je me trompe ?

je me moque de savoir ce qu’est FLOC ! Je n’en veux pas, un point c’est tout !

L’utilisateur est ajouté à la cohorte mais les annonceurs ne peuvent que demander par API à parler à une ou une autre cohorte, ils n’ont pas accès aux utilisateurs directement et ne peuvent les pister.
Par contre, il n’est pas dit que Google (et peut être d’autres sur demande et rémunérations …) ne peuvent pas accéder à plus de détails sur chaque utilisateur: liste des cohorte pour une personne, détails des paramètres pour une cohorte pour un utilisateur, …
Enfin, quel est le niveau de granularité des cohortes? Si il existe une cohorte: Paris, puis une seconde Livre de Stephen King, puis une troisième, femme et ainsi de suite.
Une personne faisant partie de toutes ses cohortes est quand même pas mal ciblée.
Alors normalement, une cohorte c’est plusieurs critères mais dans les détails, tout peut être détourné et le sera un jour.

Mouais, si c’est juste ne pas donner aux annonceurs les données mais les garder pour eux, donc c’est pas étonnant de la part de Google :neutral_face: