Forum Clubic

Commentaires : Epic vs Apple : sans surprise, l'éditeur de jeu fait appel de la décision de justice

Après plus d’un an de bataille judiciaire, le verdict de l’affaire opposant Epic Games à Apple a été rendu ce vendredi 10 septembre 2021. Ayant perdu l’essentiel de leur bataille et condamnés à dédommager la marque à la pomme, les créateurs de Fortnite font appel.

1 J'aime

« Fortnite reviendra sur l’App Store iOS quand Epic pourra proposer un paiement in-app en concurrence équitable avec celui d’Apple »
C’est surtout que ce jugement ne contraint même pas Apple à réintégrer fortnite à son Store ou même à réactiver le compte dev d’EPIC.
Donc Fortnite reviendra … quand Apple le voudra bien surtout.

3 J'aime

c’était couru d’avance comment tu veux gagner un procès quand c’est toi qui a pas respecté le contrat …
Ils ont des droles de juristes chez Epic.
Ils pouvaient attaquer les 20% de commissions tout en respectant leur contrat meanwhile (désolé je suis pas français et je n’ai pas de mots qui me viennent)

2 J'aime

@fredmc:

c’était couru d’avance comment tu veux gagner un procès quand c’est toi qui a pas respecté le contrat …

En dénonçant les clauses abusives dudit contrat…

2 J'aime

« La décision d’aujourd’hui n’est pas une victoire pour les développeurs ou les consommateurs. »

L’hypocrite total ! A la seconde ou il pourra avoir son store le seul bénéfice pour le consommateur sera (roulement de tambour) … rien.

Les prix seront identique sinon à la hausse.

5 J'aime

C’était évident.

Car Comme dit le proverbe,

Pique Epic et colle et gramme
Bourré bourre et rat ta tamme

1 J'aime

Rien que ce point devrait suffire à démontrer à quel point Apple dispose d’un monopole sur la distribution des applications sur iOS avec l’App Store. La Pomme peut unilatéralement décider d’exclure un développeur qui lui fait de l’ombre ou lui déplaît. :neutral_face:

Ah ? La boutique Epic Games Store sur micro-ordinateur propose pourtant des prix et des promotions très intéressants…

3 J'aime

clauses qu’ils connaissaient avant de signer le dit contrat …
Ils pouvaient attaquer le contrat mais le respecter tant qu’ils n’avaient pas de jugement en leur faveur.
C’est comme si tu faisais un crédit et t’arrêtes de payer parce que tu te trouves que le taux d’intérêt est trop haut … tu connaissais le tarif avant . Si ça te convient pas tu signes pas

4 J'aime

@Mieux_vaut_en_rire :
Pas du tout. S’ils avaient voulu dénoncer les clauses abusives ils faillait le faire devant les tribunaux et respecter le contrat jusqu’au rendu de la décision. Ou ne pas accepter le contrat au départ.
Signer le contrat, ne pas le respecter et invoquer des clauses abusives pour se justifier seulement une fois qu’on s’est fait choper c’est juste malhonnête, ça ne peut pas se justifier en justice et encore heureux. Imaginez si tout le monde faisait de même.

3 J'aime

Le problème c’est pas tellement qu’Apple n’autorise pas les paiements alternatifs sur les applications de son store, le problème c’est qu’Apple ne propose aucun autre moyen que de passer par son store et donc devoir subir les règles qui vont avec pour installer une application. Sur Android on peut refuser les règles du Play Store et installer une application par un autre moyen.

2 J'aime

Oui…on peut…

Mais l’immense majorité ne le fait pas.

Peut-être la faute à ça :

Epic a raison de combattre un combat juste pour tous.

Tu ne signes pas un contrat si tu penses que des clauses sont abusives c’est la base. Et il n’y a pas de clauses léonines dans le contrat donc out.

1 J'aime

Encore heureux qu’ils peuvent bloquer le compte d’un dev ne respectant pas son contrat.

Les joueurs sont bien contents quand les cheaters se font ban. La c’est pareil.

Et pour le store pc, c’est pour appâter le chaland, marketing tout ça.

1 J'aime

Ben c’est un peu ce que le royaume unis fait avec l’UE.
Ce que font les footeux avec leurs clubs

Du coup le grand public croit qu’on peut faire pareil.

Il ne faut pas oublier qu’un contrat CDD non respecté entraîne l’autre partie à recevoir en contrepartie la somme des salaires qu’aurait dû être versé… ou perçu selon le cas de figure.

Bref. Un contrat ça se respecte sinon on ne fait plus de contrat avec vous.

1 J'aime

Ah bon ? « Encore heureux » qu’Apple soit juge et partie ? « Encore heureux » qu’elle puisse unilatéralement priver un développeur plus de la moitié du marché des applications mobiles payantes ? « Encore heureux » que si demain elle décide que Spotify enfreint une des règles de l’App Store qu’elle-même aura définie (potentiellement à posteriori) elle puisse simplement exclure d’iOS son principal concurrent sur le marché de la diffusion de musique ?

Étrange façon de voir les choses. Vraiment.

P.S. : Et, non, ce n’est pas parce qu’il y a un contrat que « ça se respecte et c’est tout ». Si demain je fais signer un contrat à une personne pour qu’elle travaille pour moi 7 jours par semaine, de 6h00 à 23h00, sans pause de midi et sans bénéficier d’assurance, cette personne pourra se retourner contre moi en justice, même si elle a signé le contrat.

1 J'aime

Elle pourra essayer en effet et se verra probablement dire : « Mais Monsieurs, pourquoi avoir accepté le contrat au départ ? Soit vous êtes idiot, soit vous aviez des motifs cachés ». Quoi qu’il en soit, en vertu du contrat, l’employé doit soit continuer à travailler comme le contrat le stipule, soit demander une suspension de l’exécution du contrat dans l’attente de la décision. En aucun cas il ne peut en modifier les termes lui-même.
Or c’est exactement ce qu’Epic a fait, modifier eux-même les termes du contrat et seulement une fois qu’ils se sont fait attraper et qu’Apple a dénoncé leur fraude, faire appel aux tribunaux. Donc la comparaison que tu fais ne tiens pas.
Et pour conclure, si, un contrat ça se respecte sinon il n’y a plus d’intérêt à passer des contrats. Pour prendre un contre exemple imagine le petit artisan qui fait un travail pour toi et au moment de payer tu dénonces le contrat en disant qu’il est trop cher et tu le payes 30 ou 50% de moins que ce qui est convenu. Sympa non ?
Mais tu n’es pas obligé de me croire, il te suffit d’attendre le verdict de la cours d’appel et tu seras fixé.

2 J'aime

Savez vous quelle proportion de consommateurs androïd utilisent un autre store que le Google play store? J’ai l’impression qu’on fait tout un plat de la concurrence, mais que au final pour de la facilité, la grande majorité des utilisateurs utiliseront le service de Google , et que les autres stores sont réservés au « geeks »?
Sans animosités, j’ai l’impression que vos réactions se refléteront pas celles de la « masse » (dont je fais partie)

1 J'aime

Le juge a bien chié dans son froc, il n à rien fait, il n’a osé rien faire, il a juste donné un jugement que Apple a déjà appliqué, c’est nul !
Epic à bien raison de faire appel.

Le juge a peut-être été soudoyé par Apple… c’est plausible