Commentaires : Elon Musk décide d'une amnistie générale sur Twitter : qu'est-ce qui pourrait mal tourner?

Elon Musk va donner une seconde chance à des comptes bannis de Twitter, pile au moment où les services de modération sont au plus mal.

2 « J'aime »

Gertrude la meilleure copine charcutée de Musk, va-t-elle ouvrir un compte ?
That is the question ? :pig:

1 « J'aime »

" Les utilisateurs qui auraient violé la loi ou auraient mené des campagnes de spam flagrantes ne bénéficieraient pas de la main tendue de Musk."

Quelle blague, Trump qui a violé la loi peut revenir, mais pas les autres.
Je me demande s’il sait ce qu’il fait, apparemment pas, puisqu’il organise un vote pour prendre ses décisions.

2 « J'aime »

3a34ae8ec8be348a0af7e06361867c3d

5 « J'aime »

Ah ? Une décision de justice a été rendue en ce sens ?

8 « J'aime »

Allez on relâche tous les prisonniers…parce que, oui, ne pas avoir accès aux réseaux sociaux c’est être marginalisé quelque part.

Non pas encore, il a quand même appelé à l’attaque du capitole et il y a des procédures lancées contre lui.
Mais apparemment, la justice n’est pas la même pour tous aux USA.

2 « J'aime »

Qu’est ce qui pourrait mal tourner ? Euh… Avec ou sans eux, twitter est un nid à merde. Donc ça va pas changer tant de choses.

3 « J'aime »

Trump n’a pas « encore » violé la loi officiellement (j’entends reconnu par la justice). En revanche, il avait violé à plusieurs reprises les conditions d’utilisation de Twitter…

2 « J'aime »

« mais s’ils ont du succès c’est pour moi qu’ils ne font pas partis des comptes polluant. »

la logique m’échappe.

Au contraire, la pollution, massive, est toujours le fait des « comptes » les plus puissants, influants, et donc « successful ».

Et c’est une loi universelle, de la finance à l’industrie en passant par la communication ou le monde politique.

Un petit fasciste autrichien qu peint des aquarelles sans intérêt et éructe sa bile dans les bars de Vienne c’est pas très polluant, le même qui devient successful et bouge des foules a Berlin va se révéler extrêmement polluant et toxique.

idem pour les bagnoles ou les crypto minées au charbon.
C’est leur succès qui fait leur pollution, tu sembles justifier voir excuser leur pollution… du fait de leur succès , c’est un raisonnement circulaire (je suis pas polluant puisque la foule veut m’écouter, et puisqu’elle m’écoute, elle a raison de le faire…)

Inversion des valeurs AMHO

2 « J'aime »

« En revanche, il avait violé à plusieurs reprises les conditions d’utilisation de Twitter… » => QUi sont donc uniquement determinés par twitter, donc… Twitter a tous les droits pour déban ou ban quelqu’un

Disons, qu’alors que nous sommes en France ou au Québec pour la plupart d’entre nous, il semblerait que certains, à les lire, aient la carte du partie Démocrate américain (ou d’ailleurs, mais dans une moindre mesure sur Clubic, Républicain).
Il est fatiguant de voir que depuis plusieurs semaines sur tous les sujets touchant Twitter, on a le droit à du débat de militants politiques américains, sur un site censé être apolitique.

1 « J'aime »

D’accord. Donc il est prématuré de dire qu’il a violé la loi.

Le fait qu’il y ait des procédures lancées contre lui, et clairement pas qu’une seule en effet, n’en fait pas un coupable.

La plupart peut-être. Mais pas tous.

1 « J'aime »

@tous: Avant que ca ne déborde sur la politique américaine, Trump et le reste, merci de bien vouloir revenir au sujet (même si, c’est vrai, Trump est -ou a été - concerné par Twitter ) :wink:

2 « J'aime »

Elon Musk veut que tout le monde soit le bienvenu sur Twitter

C’est louable. Et ça implique que les propos haineux et les appels à la violence soient bannis. Donc, pas de changement fondamental par rapport au Twitter avant Musk.
Parce qu’on ne peut prétendre accueillir tout le monde et laisser des abrutis insulter sans modération des minorités, qu’elles soient ethniques, religieuses, sexuelles …

Si, à l’inverse, ces propos haineux peuvent proliférer, alors les gens décents vont abandonner la plate-forme (Truth Social, Parler, Frank Speech … sont loin d’être des exemples de réussite populaire).
Musk prétend vouloir rendre Twitter rentable et gagner de l’argent avec. Si il fait fuir la majorité des utilisateurs et utilisatrices, ça risque d’être compliqué.

Il est donc difficile de voir la direction que Musk veut emprunter (puisqu’il avance des idées contradictoires), ce qui rend les compagnies qui achetaient de la pub frileuses et n’améliore pas la situation de Twitter.

2 « J'aime »

Hé bien on est pile dans la problématique de l’amnistie générale de Musk VS modération « à l’européenne »

Considérer comme dictatorial un cadre démocratique est une erreur classique de « libertarien », qui normalement devrait nous échapper à nous européen, et exprimée par Karl Popper, sûrement une des lectures loupée d’Elon Musk entre deux bouquins de SF et un visionnage de SpaceBalls, pendant ses rares temps libres.

La liberté à des bornes, dans tous les domaines, rappeler ces bornes ce n’est pas user de dictature.

ça commence par une évidence, mais tuer est une liberté qui t’es confisquée et sévèrement encadrée, réservée à l’état via son armée.

considérer qu’en dessous des évidences comme « ne pas tuer » , le reste est une dictature est un biais de simplification atroce. Soumettre au référundum direct ton bornage du légal ou pas idem.

Pour la liberté d’expression c’est pareil : négationnisme de génocide, appel à la violence, racisme public, dénigrement : il y a énormément de bornes et le but c’est de limiter ta liberté à :

  • ce qui ne nuit pas aux autres, directement ou indirectement,
  • ou qui ne vise pas à les manipuler par de fausses promesses, fausses affirmations (ce qui malheureusement, pour l’instant, est limité dans ce cas au domaine de la santé et du commerce) - tout en te permettant de dénoncer ou d’affirmer une opinion.

L’appréciation des limites est un processus collégial et révisable, il est tout sauf arbitraire et « fait du prince » , en ça Musk se croit simplement omniscient, et il se plante.

La liberté d’expression ne devrait jamais être la liberté d’attaquer la démocratie par exemple, car la seule limite de la démocratie, c’est de tolérer des attaques contre elle même, ce qui permet l’instauration d’une dictature, une VRAIE, elle, pas de vague restrictions de la violence verbale publique.

Comme le disait Popper : il y a bien une limite à la tolérance : c’est de tolérer l’intolérance.

c’est le paradoxe de la tolérance, et le paradoxe de la démocratie. Un paradoxe c’est complexe et ça DOIT être adressé et soupesé, sûrement pas nié et balayé façon Musk « vox populi vox déi ».

je reste contre l’idée de bannir les Cryptos, les Bagnoles ou le petit Adolphe sur Twitter.

C’est précisément parce qu’à l’époque on a pas vu venir les conséquences de la propagande qu’on a laissé la haine du petit moustachu s’exprimer. Si on l’avait su, si les lois qui s’appliquent aujourd’hui aux propos qu’il a prononcé hier avaient existé, peut être des millions de gens n’auraient pas connu leur sort funeste.

Si des personnes que tu trouves nauséabondes sont énormément suivi, c’est qu’elles correspondent a une partie de la population. J’ai envie de dire que ces personnes prêchent majoritairement des convaincus, tu sembles juste déresponsabiliser ceux qui les suivent.

Pas tout à fait, en disant ça, tu nie tout ce qu’on sait aujourd’hui en sociologie sur l’effet Barnum, l’effet d’entrainement, les manipulations oratoires etc.

Tu prêches des hésitants manipulables qui oui, deviennent des convaincus.

J’aime la définition de Thomas Durand sur les biais : ce sont des « pentes de l’esprit », je ne déresponsabilise pas totalement les suiveurs de violences : ils avaient ce penchant, ils avait une « pentes » une inclination vers ce qui a suivi. Mais cette pente a été exploitée, on les a poussé à tomber.

C’est littéralement mesurable avec les versions extrêmes des complots, comme le platisme.

EDIT : Popper écrit bien mieux que moi et il est plus concis, tu peux zapper jusque là :
" * « Une tolérance sans limites ne peut que mener à la disparition de la tolérance. Si nous étendons une tolérance sans limites même à ceux qui sont intolérants, si nous ne sommes pas préparés à défendre une société tolérante contre l’assaut des intolérants, alors les tolérants seront anéantis, et avec eux la tolérance. » Karl Popper, La Société ouverte et ses ennemis, tome 1 : L’Ascendant de Platon (Seuil, 1979)

C’est tellement supérieur à la pensée de cour de maternelle de Musk…

5 « J'aime »

Les trolls de compétition qui en sont à leur dixième compte sauront plus lequel utiliser :rofl:

Bien sûr que non. Imposer des règles qui doivent être suivies sous peine de sanction dans le but de garantir un espace de discussion serein et respectueux n’a strictement rien à voir avec le fait de censurer des opinions qui vont à l’encontre d’un certain courant de pensée.

2 « J'aime »

Bien. Maintenant, il va falloir comprendre.

1 « J'aime »

Mais il était pas milliardaire, Popper !