Forum Clubic

Commentaires : Désinformation en ligne : le MIT met au point une IA capable de détecter les réseaux de fake news

Une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT) est parvenue à mettre au point un système basé sur l’intelligence artificielle permettant de détecter les fake news, avec un très haut taux de précision.

A noter que cet outil peut tout autant être utilisé pour surveiller l’opposition, ou bien pour mesurer et optimiser une campagne de propagande.

3 J'aime

Lorsque les Fake newsers créé « leur propre tombe » parce qu’ils ont littéralement fournit le terreau a leur propre détection. Est-ce la fin des fake news? Assurément non, mais ils risquent d’avoir moins d’influence.Et ça, ce n’est pas une mauvaise nouvelle parce que les Fake news peuvent modifier le résultat d’élection mais également changer certains comportements mais également des façons de penser. mais l’on devrait aussi s’interroger pourquoi certains sont plus enclin à croire ses Fake news. Pour certains croirent n’importe quoi sans même rechercher les sources ou la contradiction du moment que ça rentre en corrélation avec leurs croyances. Peut-être y aurait-il un problème d’éducation, de culture, de manque de curiosité ou peut-être même par fainéantise intellectuelle.Alors oui, les Fake news et leurs conséquences sont des fléaux.Parmi ceux enclin à croire aux Fake News, on peut citer les platistes, les creusistes, les Antivacc, les adorateurs de Trump, ceux qui pensent que l’homme n’est jamais allé sur la Lune, ceux qui ont voté pour le Brexit parce qu’on leur a fournit de mauvaises informations, etc… Réfléchir est une bonne chose et me paraît même nécessaire mais il y a une différence entre réfléchir et croire des inepties sans même chercher la contradiction. Mais je suppose que ces gens cherchent avant tout des sites correspondant à leurs convictions.Piur ceux qui voudraient un exemple, je voudras vous conseiller la fabrique du mensonge sur le Brexit, c’est édifiant et prouve que les Fake news peuvent modifiées les résultats d’une élection, mais pour ceux qui seraient intéressés, je leur propose de faire leurs propres recherches.Je pourrai aussi proposer aux gens de s’intéresser à l’affaire du Pizzagate et de se demander quel aurait été le résultat de l’élection présidentielle américaine sans cette Fake news.

La chasse aux-dits « fake news » est devenu LA pierre angulaire d’un système et de son pouvoir pour accentuer la surveillance de masse et restreindre le plus possible les libertés. Il y en a un qui a dit « jetez une grenouille dans une casserole d’eau bouillante et elle va bondir pour s’échapper. Mettez-la dans une eau tiède, et chauffez progressivement la casserole, elle ne se rendra même pas compte qu’elle est en train de cuire ».

2 J'aime

Et tu as essayé, c’est vrai, l’histoire de la grenouille ?

Non, c’est vrai. Je peux tester sur toi STP ? J’en ai grandement envie ! Je suis sûr que ça va marcher.

tu n’as pas complètement tord, mais laisser se propager les fake news et on aura des guerres civiles, ils suffit de regarder l’assaut du Capitole.

La question est qui a le plus intérêt de propager des fake news ? Qui a dit que l’Irak avait des armes de « destructions massives » ? Qui avait intérêt de propager n’importe quoi sur la Libye pour qu’elle soit à feu et à sang ?
Le problème (et ta réponse le soulève bien) c’est qu’on caricature une position comme venant de gens bas du front et qui sont montrés du doigt comme étant le danger ultime. Soyons honnête : ce n’est pas des individus accoutrés de peaux de bête qui risquent de déclencher une guerre, mais bien un gouvernement, un lobby, une organisation etc. qui disposent de moyen logistique et financier bien plus conséquent que ces rigolos dramatiques, aussi meurtriers soient-ils. Et c’est la grande force de nos « nouveaux pouvoirs » : avoir fait croire que la menace vient d’en bas.

1 J'aime

Oui enfin on ne va pas se mentir non plus, un certain nombre de Fake News sont relayées par des gens qui ont une vision très étroite de certains sujets. Il suffit de voir les discours auxquels on a eu droit pendant la pandémie ou avec la 5G.
Mais soyons honnêtes, certaines Fake News sont initiées et relayées par des gens qui y ont un intérêt politique ou économique. On l’a bien Vu ces dernières années, et même lors du brexit puisque bon nombre de chiffres présentés était faux ou sorti de leur contexte. La Fake New est devenue une arme.
Tout le problème est d’avoir suffisamment de jugement pour savoir démêler le vrai du faux…et la ce n’est pas gagné parce que parfois ce n’est pas une chose aussi aisée que ça.

Ahem… « un certain nombre ». En fait, c’est ce « a-peu-près-isme » qui me gêne et que certains sont prompt à relever mais qui curieusement est toléré dans une certaine position.
Ce que tu dis ne change rien à ce que j’évoque, bien au contraire. Hier, les gens qui dénonçaient le mensonge (aujourd’hui plus qu’avéré puisque même son auteur l’admet) sur les preuves d’armes de l’Irak se sont fait traité de « complotistes » même si ce mot n’existait pas réellement, ou en tout cas il n’était pas à la mode comme il l’est aujourd’hui.
Maintenant avec ce genre de news, cela veut dire que l’autorité en place est capable de décider ce qui est « fake news » ou non (les médias ne font que suivre, c’est exactement leur fonctionnement aujourd’hui). Donc il n’est pas impossible de penser que de dire simplement que 2+2 est égal à 4 peut être catégorisé comme « fake news » si cela menace le système en place.
Et si tu veux mon opinion perso, que des gens pensent et même le disent que 2+2 font 5, cela n’empêche nullement ma vie de se dérouler, de dormir la nuit, et mes pensées rester imperturbables. De même, je vois des gens étaler leur « expérience » (rien ne m’empêche de douter de leur véracité tu noteras, voilà pourquoi je met des guillemets) en tombant sur « un platiste, complotiste, ou nimportkoiïste » et font mousser leur histoire en humiliant et insultant au maximum ledit coupable, sans qu’il n’ait à y répondre… où l’art de briller en société à peu de frais. C’est devenu le sport à la mode.
Tu sais, je rêverai de débattre avec un vrai platiste convaincu, au moins, je sais qu’il va sortir des arguments forts pour étayer sa thèse, ce qui veut dire qu’il va falloir que je redouble d’effort pour le contredire, soit repousser mes limites de mes connaissances. C’est peut-être ça le vrai « progrès ». Pas d’écouter un lambda qui va rire comme une hyène avec son doigt enfoncé dans l’orifice anal et qui va oser dire qu’on voit la courbure de la Terre rien qu’au sol, alors que des mecs beaucoup plus intéressant et sérieux comme « Balade Mental » te diront que même en avion de ligne avec l’œil humain il est impossible de voir la courbure de la Terre et qu’il faut encore monter en altitude avant d’espérer la voir.

1 J'aime

@burnit message supprimé pour le motif hors-sujet aberrant.

On se passera de prosélytisme religieux qui n’a rien à faire ici.

Le danger de ce système est que ça dépend de ce qu’on entend par Fake News… C’est ce qui est extrèmement dangereux. Par exemple, même dans certains médias internet, il y a de nombreuses fake news sur des sujets comme la Chine, le Myanmar, Israel, et la Palestine.

Quand Facebook, Twitter et compagnie se mettent à décider de ce qui est une fake news ou non, ou de quels mots on a le droit d’utiliser ou non dans une discussion, on s’en va dans un chemin très dangereux. On l’a vu récemment, Facebook disait que telle chose était une fake news et finalement la semaine passée ils ont fait volte face pour dire que finalement ce n’était pas une fake news… Cela montre à quel point des médias internet peuvent manipuler l’opinion publique de façon volontaire ou non.

2 J'aime

Un exemple, la thèse du Covid19 échappé d’un laboratoire de Wuhan fut pendant un temps désignée comme fake news, comme théorie du complot, les modérateurs de clubic aurait censuré toute personne osant l’énoncer, alors qu’aujourd’hui c’est la thèse la plus probable et défendue par de nombreux scientifiques.

1 J'aime

C’est loin d’être « la thèse la plus probable » comme tu dis et il n’y a pas tant que ça de scientifiques qui le pense, c’est une thèse à ne pas écarter, certes, mais elle reste peu probable.
A l’heure actuelle, dire que le virus vient de ce laboratoire sans la moindre preuve est une Fake news.

5 J'aime

Donc, je pense que ce type de système décrit dans la news est dangereux. On l’a vu très bien dans d’autres news également, un système d’intelligence artificielle peut très bien devenir biaisé selon les données d’entrainement qui sont donné au modèle… Par exemple, tu donnes à un modèle des données qui sont discriminatoires selon la race ou selon le statut (ex.: immigrant vs non immigrant) et le modèle va apprendre à être raciste. Le meme principe s’applique évidemment aux fake news.

Ce type de système facilite évidemment la modération a grande échelle. On pourrait par exemple remplacer des modérateurs sur des site webs par une IA pour censurer des messages qui rendraient potentiellement certains gens inconfortables. Mais est-ce que ce serait mieux? Les modérateurs humains ne sont pas objectifs non plus pour déteter les fake news (c<est la nature humaine) et le travail manuel prend un temps immense… Donc c’est quand même difficile de choisir quoi faire… IA vs HUMAIN?

À mon avis la meilleure solution est d’avoir un commité externe du gouvernement qui supervise ce que les compagnies privées font. Facebook et Twitter ne devraient pas avoir le droit de censurer le president des US sans avoir de compte a rendre par exemple.

Tout dépend comment c’est énoncé en fait.
Il est certain que lorsque certains ont brandi un brevet de 2003 lié à des recherches de l’institut pasteur sur Sars Cov (« premier du nom ») en affirmant que c’était LA preuve ultime d’un complot mondial … ben c’était clairement une thèse pleine de fumée si tu vois ce que je veux dire …

Par contre, s’il y a clairement des arguments, ben ça reste une possibilité, MAIS contrairement à ce que tu affirmes, il ne me semble pas que ce soit « la plus probable ».

Dernier point, il serait bien de cesser ta provocation contre l’équipe de modération, merci.

1 J'aime

La revue américaine Science, publication du 14 mai dernier, fait référence à la demande de nombreux scientifiques pour effectivement relancer sérieusement l’enquête concernant ce laboratoire chinois après de nombreuses informations incriminant ledit labo. Seul soucis, l’OMS n’y tient pas.

Faut pas croire tout ce que « un » a dit ^^
Je n’arrive pas à te mettre le lien, ça me dit « commentaire invalide », mais il suffit de chercher « Fable de la grenouille » sur Wikipedia

Il n’y a que des informations circonstancielles. Aucune preuves directes de cette théorie. L’OMS a déjà jugé que c’est extrèmement improbable. Et même si c’était vrai ou faux, personne ne va prouver cette théorie La Chine n’a aucun intérêt à accepter une enquête. Peu importe la conclusion, les gens vont tourné cela en négatif. Par exemple, si c’est faux, les gens vont tout de suite dire que l’enquête est manipulée… C’est la définition même de fake news ou de complot. Peut importe ce que tu fais pour démonter la théorie, les complotistes vont continuer d’y croire. Donc le mieux est d’arrêter d’alimenter les complotistes… C’est ce que la Chine fait et ce qui est le plus raisonable de faire.

1 J'aime

Au temps pour moi, il n’y avait aucune provocation dans mon message, je donnais Clubic comme un exemple, tous les forums auraient fait de même.

Pour ce qui est de la thèse de l’échappée de laboratoire, le problème c’est que tout pointe dans ce sens, et que absolument rien ne favorise l’émergence naturelle :

  • L’émergence naturelle suppose un hôte intermédiaire, qui reste introuvable en presque 2 ans. Pour SARS1, on l’a trouvé en 4 mois, pour MERS, en 9 mois.
  • Les plus proches cousins du virus qu’on connait se situent à 1500 km de Wuhan, ces chauve-souris volent dans un rayon de 50 km, et étaient de toute manière probablement en train d’hiberner.
  • La plupart des permiers cas n’avaient absolument aucun lien avec le marché de Wuhan (ils ne l’ont même pas approché de loin).
  • Les labos de Wuhan bossaient justement sur augmenter le potentiel des coronavirus à attaquer des cellules humaines (pour pouvoir prévenir une futur pandémie).
  • Des documents officiels attestent en 2018 que des agents amércains trouvaient le personnel pas assez entrainé pour gérer un niveau de biosécurité 4, et le labo lui-même demandait plus d’aide des Etats-Unis.
  • Le deuxième labo bossant sur des coronavirus a un niveau de biosafety 2.
  • le virus du Covid était directement bien adapté pour attaquer les êtres humains. Pour SARS1, d’émergence naturelle, le virus était d’abord adapté aux civettes et peu aux humains, il a fallu 14 mutations supplémentaires pour qu’il commence à se propager chez les humains de façon acceptable, puis 4 autres pour que l’épidémie commence. Covid ? Optimisé dès le début.
  • le code génétique qui code le site de clivage par la furine est composé de 4 acides aminés, une quadruple mutation opportune étant peu probable, il y a plus de chance d’une apparition par fusion avec un autre coronavirus. Or, nous ne connaissons aucun autre coronavirus avec un tel site, les coronavirus n’en ayant pas besoin pour infecter les chauve-souris. Dr. Zhengli Shi, la directrice du labo, a justement des papiers publiés sur ce thème de l’ajout d’un tel site de clivage.
  • les nucléotides responsables de cette quadruple mutation contiennent un double codon de nucléotides CGG-CGG codant l’arginine, or les codons CGG ne représentent généralement que 5% des codons d’arginine chez les coronavirus, par contre, c’est un typique double codon utilisé pour rendre des coronavirus plus léthaux.
  • Et puis y’a tout un tas d’autres news/analyses/leaks+/-sérieux qui vont dans ce sens : le premier cluster autour de la ligne de métro qui dessert un des deux labos, les thèses d’anciens doctorants bossant au labo, les employés du labo admis à l’hosto 1 mois avant l’épidémie…
  • Oh, et puis le gouvernement Chinois qui refuse toute coopération au sujet des labos hi hi hi hi.

C’est bien possible que le virus ait émergé naturellement, après tout, il n’y a que deux causes possibles, mais la thèse du labo remplit toutes les cases, alors que l’émergence naturelle laisse tous les enquêteurs perplexe et incapables de trouver les antécédents qu’on a trouvé lors des précédentes épidémies.

PS : notons le message complètement creux de benben99 en dessous, qui faute d’argument pète un cable et écrit n’importe quoi, édite son message quinze fois dans une vaine dernière tentative de décrédibilisation, alors que la plupart des arguments sont purement objectifs et scientifiques. Ouh ça édite encore, benben99 s’excite en dessous. Il revient 30 minutes après pour rajouter une fausse correction encore une fois avec comme seul but non pas de commenter sur les arguments, mais de dénigrer la personne et la réponse dans son ensemble (on parle des chauve-souris avec les plus proches cousins du covid19). Ca a l’air de vraiment lui taper sur le système les commentaires qui vont à l’encontre de la narration du parti communiste Chinois, il bosse très dur pour les attaquer.