Commentaires : Des employés de SpaceX se plaignent du comportement d'Elon Musk dans une lettre ouverte... et se font virer (page 7)

Ceci dit, c’était quand même plutôt téméraire de la part de ces employés de lancer un truc pareil. Ils s’attendaient à quoi comme résultat, au juste ? ^^

On parle d’entreprises et de conseils de direction qui depuis des années jouent avec le côté « fanfaron » du patron.
Cela donne une certaine visibilité publique et c’est voulu. Je ne crois pas une seconde a cette pseudo lettre du genre « le patron il donne une mauvaise image et c’est pas bien ! »
Si ce n’est pas un buzz volontaire alors ces employés ont du être licenciés pour être embauchés dans des agences de comm…

Ben, en fait peut-être que si. 123bidule critique les ”wokes” de chez SpaceX mais, en effet, aucune acceptation commune du sens du mot ne rentre dans le cadre du sujet.
D’où l’importance d’avoir sa définition du terme, ce qui apporterait très certainement un argument d’une pertinence rarement égalée à la discussion.

ah ok alors désolé au temps pour moi, j’ai mal compris ce dont tu parlais.
Et en effet totalement d’accord avec toi, la négo faut être deux. Si ça ne fonctionne qu’a sens unique c’est de la soumission.

un patron qu’il ai une société ou une Eirl peut déposer le bilan et n’a aucune obligation de rester actif vis à vis de ses employés. (sauf si la société fait des bénéfices)
dans le cas d’une société coté en bourse oui il y’a un conseil d’administration. Sauf que celui qui est majoritaire fait la pluie et le beau temps.
Il peut donc tout à fait faire ce qu’il veut de sa société peu importe ce que les actionnaires, le conseil ou les employés en pensent.

Après bien sur qu’un PDG ou même un petit patrons à des responsabilités vis à vis de ses employés ou de l’entreprises, mais rien qui empêche de s’exprimer sur un réseau social ou de fumer un joint (si l’état où il le fait légalise le cannabis).
En gros il peut dire ce qu’il veut et tant qu’il n’est pas en infraction vis à vis de la justice personne pas même ses employés ne peuvent lui contester ce droit. Et c’est heureux !

2 « J'aime »

Oui, il peut décider de déposer le bilan.

Par contre, s’il agit de façon nuisible pour l’entreprise, il peut bel et bien être poursuivi, au moins par les associés et les créanciers, si ce n’est par les employés. Et ceci est valable même s’il est majoritaire. Par exemple en France, les associés et actionnaires peuvent attaquer en justice un dirigeant (qu’il soit associé/actionnaire ou non) dès lors que les plaignants réunissent au moins 10% des parts. Parce que justement, on estime que le fait d’être majoritaire n’est pas pour autant un permis de marcher sur les minoritaires sans se préoccuper de leurs intérêts.

L’entreprise a une personnalité juridique distincte de celle du patron (sauf en EI/AE), et en tant qu’employé de l’entreprise le patron a un devoir de loyauté à son égard.

Et de toute façon, quand bien même il aurait tous les droits, virer les contradicteurs, c’est vraiment pas la bonne façon de faire. Zero constructivité.

1 « J'aime »

Toujours pareil, ça dépend des contradicteur. Si le contradicteur, c’est quelqu’un qui propose des choses pertinentes. Oui le virer est une mauvaise idée. Sinon… bah c’est discutable

Non, à moins qu’il/elle possède plus de la moitié de l’entreprise.

Elon Musk possède-t-il plus de la moitié de Tesla ? Non. Donc, dans le cas qui nous occupe, Elon Musk ne peut pas faire ce qu’il veut.

Même avec plus de la moitié de l’entreprise, il n’a pas tous les droits.

Avoir la majorité absolue permet à un actionnaire de prendre des décisions seul. Mais si les autres actionnaires estiment que ces décisions ne vont pas dans l’intérêt de l’entreprise, ils peuvent l’attaquer en justice, et il peut être condamné si la justice donne raison aux plaignants.

Et heureusement d’ailleurs, puisque sinon un actionnaire majoritaire pourrait par exemple décider de se faire embaucher par l’entreprise avec une rémunération tellement élevée que ça mettrait l’entreprise en faillite… La possibilité d’action en justice de la part des autres actionnaires et des créanciers de l’entreprise l’empêche de faire ça, puisque s’il le faisait il serait bien évidemment condamné.

1 « J'aime »

Là dessus on préjuge, on sait pas si c’est pas un truc qui traine depuis longtemps, des gens qu’on aurait déjà entendu et expliqué mais qui persistent car pensent avoir raison.

Bref, à un moment, si t’es à ce point en désaccord sur comment un patron doit gérer sa boîte, sa communication, sa conduite personnelle, son discours… ben tu vas voir ailleurs ou tu vas monter ta boîte

2 « J'aime »

Qui a creer l’entreprise avec son propre argent ?

Les investisseurs ?

Qui les paye ?

L’argent gagné par le travail des employés ?

C’est quoi cette societé ou l’employé pense avoir plus de droit que le patron ???

Une société qui dépends fortement d’éléments brillants qui n’ont aucun mal aller voir ailleurs ?

1 « J'aime »

Qui peuvent aller voir ou se faire envoyer ailleurs :slight_smile:

1 « J'aime »

Ça fort bien être aussi des éléments qui ont étés soudoyés exprès pour faire ce grabuge, instantanément repris par les médias mainstream pour atteindre la réputation de Musk, et stimuler les commentateurs anti-Musk, comme ça se fait si souvent.

:rofl: :joy:

2 « J'aime »

Tellement instantanément repris que finalement on en a entendu parler qu’une fois qu’ils ont été virés, pas avant…

Il y a trois jours que leur stupide lettre a été mentionnée dans les médias, et c’est le lendemain qu’ils ont été remerciés.

En tout cas perso dans les médias que je lis, je n’en ai pas vu un seul mentionner cette lettre avant le licenciement hein…

Mais puisqu’on te dit que c’est un complot, allons. redface

1 « J'aime »

mais C’EST un complot, Calimero et Musk c’est pareil, ils sont méchants ils font rien que l’embêter …
Bref, heureusement que le ridicule ne tue pas !

1 « J'aime »

Maintenant que vous avez eu tout ça grâce aux syndicats, faut les virer car trop politisés.
2022, croissance nulle, dette maximale… ça sent le sapin.