Forum Clubic

Commentaires : Des chercheurs ont synthétisé de l'hydrogène à partir d'eau de mer

Des chercheurs de l’Université d’État de Pennsylvanie sont parvenus à produire du dihydrogène à partir de l’eau de mer.

2 J'aime

Incroyable !!

Je faisais ça aussi en 6eme en 1993 avec de l’eau et du sel …
Je tente le prochain prix nobel pour cette grande découverte … :smiley:

9 J'aime

LOL, j’ai eu la même réflexion en lisant l’article, mais moi c’était en 1981.
Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, l’eau est un mauvais conducteur électrique. Pour que l’électrolyse puisse se faire, on devait ajouter du sel dans l’eau. On plaçait 2 verres au dessus de l’anode et de la cathode, ensuite on retournait et approchait les verres et on craquait une allumette. L’explosion résultante envoyait l’allumette à 3 mètres.

2 J'aime

J’imagine qu’il y a des sujets d’industrialisation et une question de taux de concentration du sel, sinon évidemment le principe est connu et maîtrisé.

2 J'aime

Au sujet de l’hydrogène, il ne faut pas parler de source d’énergie, mais de stockage d’énergie, et avec un rendement assez médiocre.
Présenter l’hydrogène comme un source non polluante est donc trompeur, même si dans l’article ce point est bien précisé.
A ce jour seul la France, du fait de sa production nucléaire d’électricité, pourrait stocker de l’énergie avec de l’hydrogène de façon décarbonées.
Mais bien entendu on n’ai pas dans du renouvelable et il est inutile de parler des risques du nucléaire civil.

3 J'aime

De mon coté, la phrase « L’idée est d’exercer une pression très élevée sur l’eau et pour la pousser à travers la membrane tout en gardant les ions de chlorure derrière » a fait s’allumer toutes les alarmes: Quelle pressions, quels sont les coûts en terme d’énergie?
C’est ce bilan énergétique (et donc CO2, puisque l’essentiel de l’énergie utilisée vient du fossile) qu’il faut regarder! Le coût n’est que l’étape suivante.

Ils ont inventé le désalinisateur. Oui, mais ça existe déjà.

1 J'aime

Pas imaginé, mais adapté à la production d’hydrogène. Il faut croire que personne n’y avait pensé!
Sans rire, je pense plutôt que ce n’est pas aussi simple que l’expérience eau + sel + pile 4.5V industriellement, entre les électrodes qui se corrodent super vite, les résidus comme le Cl2 pas terrible. Ils ont « juste » résolu les différents problèmes.

2 J'aime

Il faut au minimum 3 fois plus d’énergie pour crée de l’hydrogène que pour recharger une batterie de même puissance.

L’hydrogène est donc mort-née.

Bonjour, j’ai fait la démonstration à ma petite fille (10 ans) avec un vieux chargeur de téléphone, les fils dénudés trempés dans un verre d’eau du robinet, il ne se passe rien, avec un peu de sel de cuisine, l’électrolyse démarre. Le problème est que l’eau salée se transforme en eau de javel.
Pour le rédacteur, attention à l’orthographe : vous avez écrit " l’équipe a substituées" au lieu de « l’équipe a substitué ».
Cordialement

Au minimum ou au maximum ?

Sans compter les risques lors de l’usage. A part (éventuellement) pour les camions et les avions, je ne vois pas bien l’intérêt, si l’on intègre tous les paramètres, de ceci.

L’électrolyse de l’eau salée, c’est bien pour désinfecter les piscines. ( production de chlore)…
Mais c’est pas le but dans ce cas.

En chimie, il me semble que le sel servait à rendre l’eau conductrice sinon l’électrolyse était lente (peu d’ions).

Pour ce qui est du rendement : on s’en moque, le tout est de stocker l’énergie des éoliennes et panneaux solaires qui ne produisent que par pics et pas toujours quand on en a besoin.

2 J'aime

Dois-je comprendre que c’est déjà en cours en France et en Vendée…ou bien s’agit-il d’une autre méthode ?

Mais ils vont devenir quoi les poissons si on leur pompent toute leur eau pour la transformer en H2 ?

1 J'aime

"Pour ce qui est du rendement : on s’en moque, le tout est de stocker l’énergie des éoliennes et panneaux solaires "
Non, on ne s’en moque pas, à quoi sert de gaspiller une ressource précieuse parce qu’elle est intermittente ?
C’est pas pour rien que les expériences STEP ont largement surpassé celles en H2 - et ce n’est que le début.

Pour une même quantité d’énergie stockée, un conteneur à hydrogène est immensément moins cher qu’une batterie. De plus, c’est moins lourd, plus facilement stockable, transportable et transférable.

Et quand ton éolienne ou ton panneau solaire produit plus que nécessaire, tu es bien content de pouvoir stocker ce surplus, même si le rendement n’est que de 30%.

L’hydrogène pourrait potentiellement remplacer le pétrole sans changer les habitudes. Et pas seulement dans les voitures, mais également dans le transport aérien et maritime.

1 J'aime

C’est pourtant bien expliqué : le problème vient du chlore gazeux qui est nocif. C’est d’ailleurs le principe des électrolyseurs pour piscine : le chlore généré désinfecte l’eau, puis se recombine avec le sodium pour reformer du sel, sous l’action des UV. Par contre l’eau des piscines, c’est 3-4g de sel par litre, l’eau de mer c’est en moyenne 35g.

Pas grave, on les aura déjà tous mangé bien avant :grin: