Forum Clubic

Commentaires : Demain, de l’électricité solaire spatiale?

Et si nous pouvions puiser l’énergie solaire plus près de sa source d’origine ? Et si des satellites solaires diffusaient de l’électricité à la surface de la planète depuis l’espace ?

1 J'aime

C est bête de ne pas profiter de l énergie solaire a fond, c est clair qu il faut aller vers le soleil et en capter le max et en parallèle approfondir la recherche dans le stockage, en attendant une nouvelle énergie révolutionnaire pourquoi pas infinie.

On le sait les panneaux solaires ne donnent pas leur meilleur rendement quand ça chauffe trop. I lfaut juste un ensoleillement. Le fait qu’il soit trop fort est au contraire un handicap et n’apporte rien.
Le seul interet serait de s’affranchir des nuages, voir de la nuit.
Mais le problème réside surtout dans le transport de cette énergie du sat vers la Terre. Renvoyer un rayon lumineux sur une zone ne serait pas forcément si rentable, surtout s’il y ade snuages et serait meme genant pour toutes une faune et habitants.
Resterait donc le transport par onde de type micro onde mais inutile de vous dire que risque que cela représenterait pour toute la population au sol en cas de défaillance et dérive du signal, ce serait catastrophique. D’ailleurs pour lanceur une telle puissance d’onde il faudrait une énergie plus forte que celle capté par ce satellite.
Bref ca reste de la SF. C’est un sujet qui revient régulièrement depuis 30 ans dans les mag de science et les médias, un peu comme l’ascenseur spatial. C’est top sur le papier mais irréalisable techniquement et financièrement, et je ne doute pas que le peuple s’y opposera au vu du risque. Sans oublier que les militaires seraient heureux de pouvoir disposer d’une telle arme
Bref, un sujet bateau, qui revient sans cesse tous les 5 ans comme l’ascenseur spatial. Y a que les rêveurs et futurologues qui y croient…

L’avenir c’est le réacteur à fusion. Pas la peine d’aller chercher plus loin. Les énergies renouvelables mais intermittentes comme les éoliennes (qui massacres nos jolies paysages) et les panneaux solaires ce n’est que du patch.
La route est encore longue vers ce réacteur à fusion mais on progresse et dans 50 ans ce sera au point. C’est pour cela qu’il faut commencer maintenant. Et en attendan ton doit tenir entre la fission nucléaire et le renouvelable. Mais avec l’arrivée des VE ça urge car la demande en électricité va exploser d’ici 50 ans.

3 J'aime

et pourquoi pas de l’eau propre pour remplacer l’eau souillée de nos océans et de nos robinets, mais aussi des matériaux devenus rares, du pétrole :slight_smile: pour les férus de la pollution, du caviar pour les riches et pauvres… du grand n’importe quoi tout ça ! Encore des multinationales milliardaires assoiffées de budget à dépenser dans des conneries.

1 J'aime

mon idée c est d aller vers le Soleil, c est de l énergie propre infinie, tant que le soleil et en vie, on a pas d autres alternatives en attendant, pourquoi pas un anneau artificiel comme celui de saturne pour la terre qui capte l énergie solaire, reste a trouver une solution pour le stockage et le transport, en tout cas c est plus accessible et moins dangereux que les réacteurs nucléaires, et la seul solution plausible pour explorer notre galaxie avant de trouver mieux.

ta solution ressemble plus à de la SF, c’est ne l’état irréalisable.
Pour ce qui est de la dangerosité du réacteurs nucléaires, oui pour la fission mais la fusion n’est pas dangereuse, il n’y a pas ou peu de radioactivité et elle est plus controlable que la fission qui peut s’emballer si elle est mal maitrisée.
Mais pour moi le solaire n’est pas la solution d’avenir, tout comme l’éolien. Ca restera de l’énergie d’appoint mais il ne sera pas possible de subvenir à la demande pour le solaire.
Et le fait de se rapprocher du soleil n’apporte absolument rien. tu n’auras pas plus d’énergie d’un panneau si tu es plus proche. La distance actuelle suffit, le problème c’est le rendement des cellules photovoltaique qui est mauvais, c’est le stockage qui a un rendement catastrophique, c’est le transport de l’orbite vers la Terre qui n’est pas sans poser problème.
Bref comme je le disais ca reste de la SF, beau sur le papier mais irréaliste.

Ne pas oublier que les riches ne sont riches que parce qu’ils ont investit dans quelque chose de rentable… Si tu vois de très grosses boites investir massivement la dedans, tu peux être sur qu’elles pensent la chose rentable et qu’elles ne prennent pas de gros risques. :stuck_out_tongue:

@Fulmlmetal
On a pas attendu les éoliennes pour détruire les paysages… Les villes, les routes et surtout l’agriculture ont déjà tout conquis (surtout l’agriculture d’ailleurs, et c’est d’ailleurs dans les champs que se trouvent la majorité des éoliennes, même si ça commence a pas mal se trouver en mer). Et puis moi je trouve les éoliennes belles. Bon je trouve aussi les avions beaux, les gouts et les couleurs…
Et je suis d’accord qu’il faudrait d’abord avancer sur la fusion nucléaire qui semble la solution la moins pire à court ou moyen terme.

3 J'aime

Est ce une raison pour continuer à détruire des paysages qui sont encore beaux. Hors des villes on a de jolis coins en France.

Oui la plupart sont dans des champs mais il y a souvent des villages dans les coins et quand tu as une dizaines d’éoliennes gigantesques je t’assure que c’est très désagréable et triste de voir un beau paysage par sa fenetre ravagés par des éoliennes. J’en ai 5 à 6km de chez moi, c’est franchement horrible. Et tous les villageois autour s’en plaignent.
quand à dire que c’est beau, c’est un point de vue, surtout quand ça se trouve chez les autres. Le point de vue change quand c’est au pied de ta maison
Désolé mais moi quand je vois ça ça me fait mal pour le village:

ou ça, c’est un massacre du paysage, ça fait honte

Mais bon, c’est un peu comme les centrales à charbon ou nucléaire, on est pour tant que c’est chez les autres

3 J'aime

La deuxième photo, même si l’angle est fait pour, ça fait effectivement peur.
La première ne me choque pas, en tout cas pas plus que les champs sans haies et les 3 pauvres arbres…
Mes beaux-parents en Loire Atlantique ont 4 éoliennes à coté de chez eux (pas très loin, genre 250m, tellement proches qu’on les entends un peu) et je trouve ça beau.

1 J'aime

elles n’investissent pas 1 euro de leur poche, mais reçoivent des budgets des états (les contribuables), donc 0 risque pour ces multinationales, que ça marche ou pas ! Elles s’enrichissent dans les 2 cas !

Oui mais non. La fusion, si tant est qu’on arrive à trouver comment faire, ne sera pas disponible à l’échelle requise pour nos besoins énergétiques avant 2050 AU MIEUX. Mais on devra peut-être même attendre 2070.
Or il faut arrêter de brûler du carburant fossile largement avant ça si on veut espérer limiter les dégâts dûs aux changements climatiques. Donc il va falloir trouver autre chose en attendant.
Cette solution est intéressante sur le papier, mais je reste sceptique quant à la faisabilité de la chose. D’ailleurs, il se passe quoi si un avion traverse un faisceau d’alimentation ?

1 J'aime

2050 c’est même pas au mieux. C’est absolument certain que ça ne sera pas disponible en 2050. Perso j’ai même abandonné l’espoir de voir la fusion commerciale arriver de mon vivant.

Le directeur d’ITER avait évoqué récemment un début de construction un peu avant 2050 pour le premier réacteur commercial, et une mise en service vers 2060, mais la communauté scientifique juge ça excessivement optimiste… Parce que pour tenir ça faudrait lancer Demo avant qu’Iter ne donne tous ces résultats (pour rappel, Iter c’est encore un réacteur expérimental, dont le but est d’apprendre à stabiliser le plasma pendant quelques dizaines de minutes, mais qui ne produira pas d’électricité, et serait de toute façon incapable d’en produire plus qu’il n’en consomme, et Demo c’est l’étape suivante, le premier réacteur à pouvoir produire de l’électricité, mais tout en n’étant pas encore au stade industriel), puis à lancer la construction des premiers réacteurs commerciaux avant les résultats de Demo…

Et bien sûr en supposant qu’il n’y aura aucun nouveau retard, alors que les retards s’accumulent depuis toujours… En fait c’est bien simple, perso ça fait 25 ans que j’ai découvert la fusion et que je me renseigne régulièrement sur l’évolution des projets, et ça fait 25 ans que c’est pour « dans 50 ans au mieux »…

Après, peut-être que le salut viendra finalement d’un projet concurrent d’ITER, mais ils ne bénéficient pas d’autant de moyens…

1 J'aime

Pour avoir travailler sur quelques budgets prospectifs « ENR » pour des pétroliers (curieusement ceux qui investissent le plus pour d’« autres » énergies), je peux te dire que c’est TRES loin d’être totalement financé, le risque reste important mais la rentabilité moyenne est entre bonne et très bonne à long ou très long terme (ça dépend principalement de l’endroit ou elle se trouve et des redevances à payer). En gros les principaux gagnant à court terme ce sont les propriétaires des terrains et les communes d’implantation.

Rien de curieux en fait : ces entreprises savent très bien que l’avenir du pétrole est menacé à moyen terme, donc elles se préparent au futur, en misant sur les autres énergies, puisque forcément les besoins énergétiques existeront toujours (même si on peut aussi espérer une baisse globale de la consommation d’énergie, ça restera quoiqu’il arrive un business énorme).

Ne pas le faire serait une erreur de gestion monumentale de la part de leurs dirigeants. Un peu comme si un constructeur automobile majeur continuait à investir exclusivement dans le moteur thermique sans envisager la moindre alternative.

1 J'aime

Pas possible, il faut au moins 500m par rapport à l’habitation la plus proche

Détrompes-toi, là tu parles sans savoir. Un propriétaire de terrain (souvent un agriculteur) touche environ 800-1000 euros par mois seulement et par éolienne. Les communes d’implantation ne touchent pas grand chose non plus, la plus grosse part revient aux communautés de commune (après les promoteurs évidemment).
D’autre part, au final ces mêmes propriétaires de terrain ne gagneront pas tant que ça car les contrats d’exploitation sont pour une durée de 15 ans alors que la durée de vie de ces éoliennes est de 20 à 25 ans. Et donc qui va devoir payer le démantèlement en fin de vie de ces moulins quand les promoteurs auront fini au bout de ces 15 années là ? bah … les proprios des terrains, tout simplement, et ça coute une blinde à démanteler suivant la hauteur des mâts et les emplacements.
Et si tu as effectivement travaillé pour ces pétroliers investisseurs, tu dois savoir que leur principal revenu consiste en la revente de bons carbone, cela rapporte bien plus que la revente de l’électricité produite.

A noter aussi que les fondations de ces énormes éoliennes sont tellement solides et profondes, qu’une fois ces éoliennes démontées en fin de vie le terrain est définitivement inexploitable après. Ca fera de magnifique socles betonés un peu partout dans nos régions. Et certains trouveront ils toujours ça beau ?

non franchement les éolienne ca devient une catastrophe écologique et de plus en plus de monde commence à s’en apercevoir. La solution qu’on a trouvé ce sont les champs en mer, sauf que cela fera grimpé les couts et les marisn se plaignent déja des zones qui ne peuvent plus etre pechées.
Bref l’éolien c’est la fausse bonne idée des écolo, et la poule aux oeufs d’or de certains lobbying industriels prétendu écolo.

1 J'aime

Peut-être, je n’ai pas mesuré! :stuck_out_tongue:

Les impôts locaux et location d’emplacement sont pourtant bien le premier budget, même devant les amortissements.
Par contre, je dois dire que je ne sais rien sur les contrats exacts avec les proprios. L’étude d’investissement ne portait bien sûr que sur la rentabilité à 10, 25 et 50 ans. La partie démantèlement ou rétrofit était par contre prise en compte, mais je n’avais qu’un modèle de cout, je ne sais pas à quoi ça correspondait.
Pour les bons carbone, bien sûr que ce sont les principaux revenus, même si « bien plus » est un peu exagéré.