Forum Clubic

Commentaires : Critique Fondation : l'Empire a le cul entre deux crises

Apple TV+
voulait, elle aussi, sa grande série de science fiction. Mais pour lutter face à The Expanse
, Star Wars
et autres Star Trek
, il fallait frapper fort, quitte à prendre des risques. C’est donc sur la saga aussi culte que complexe Fondation, d’Isaac Asimov, que la firme a jeté son dévolu.

2 J'aime

J’ai personnellement aimé cette première saison, trop courte à mon goût, mais de qualité.

3 J'aime

Je suis d’accord, en plus s’attaquer à Asimov voilà le défit, mais même si ce que je vais rajouter n’a pas grand intérêt je regrette qu’Asimov (et donc la série) n’ait (n’a ?) pas eu un peu plus d’humour à incorporer pcq c’est beau, c’est prenant mais voilà ça manque un peu d’humanité à mon goût. Je ne me suis pas ennuyé mais pas loin à certains moments, malgré effectivement la qualité.

Un désastre de bout en bout pour les fans d’Asimov (dont je suis) qui, sur le coup doit se retourner dans sa tombe, un massacre comparable à celui de la dernière trilogie Star Wars. Pour les non- fans maintenant: série intéressante et très gros potentiel , la partie sur Trantor et les Cléon (totalement absente du roman) est de très grande qualité, celle sur Terminus est juste naze.

6 J'aime

Avec mon épouse on aime beaucoup.
La réalisation est quand même incroyable et la qualité d’image de Apple TV permet d’en profiter pleinement.

1 J'aime

Je ne connais pas l’œuvre originale mais je trouve l’article un peu dur avec cette série. La qualité est là et l’histoire est plutôt cohérente malgré les différentes histoires. C’est vrai que les 2 premiers épisodes étaient meilleures que les suivants. J’ai plutôt hâte de voir la suite et je suis un spectateur assez difficile surtout avec les séries…

1 J'aime

C’est surement pas le « Fondation »’ attendu. C’est « autre chose » qui s’inspire de Fondation mais pas plus. La partie Terminus est une demi-farce hélas. Mais si l’on fait abstraction des multiples sacrilèges, c’est une série SF sympa avec une belle réalisation.

3 J'aime

Les « fans » d’Asimov c’est comme ceux de Star Wars, il y a ceux qui ne jurent que par le triptyque central des 3 romans et ceux qui voient le tout (7 romans) comme un ensemble cohérent. Un commentaire plus haut parlait de la non présence des Cléon mais si on lit les 7 bouquins ils y sont bien !
De mon côté j’ai lu toute son « histoire du futur » soit environ 20 bouquins, des nouvelles sur les robots en passant par le trop sous-estimé cycle d’Elijah Bailey qui est un Blade Runner puissance 10 par son côté enquête policière jusqu’au cycle de Fondation. C’est donc de manière chronologique que j’ai découvert Fondation qui commence par l’histoire de Seldon justement.
Si l’épisode 1 était vraiment réussi je n’ai vraiment pas aimé le second avec trop de scènes d’amourette inappropriées et injustifiées et des prises de libertés par rapport à l’œuvre que j’ai eu du mal à digérer. J’ai poursuivi le reste de la saison avec plus de détachement, en me disant que ce n’était qu’une adaptation qui s’inspirait des romans car sinon on peut vraiment considérer qu’il y a peu de respect des écrits d’Asimov. Au final oui ça se laisse regarder, c’est souvent beau et bien mis en scène. Mais j’ai quand même pris plusieurs coup de poignards par moments par l’irrespect vis à vis de l’œuvre, notamment avec le personnage de Demerzel…

8 J'aime

Bref, ça a quand meme l’air d’etre bien médiocre. Encore un projet cahier des charges (Mais il parait que c’est une qualité)

1 J'aime

Fondation est un chef d’oeuvre de la Science-Fiction avec 3 livres fantastiques, et des suites à rallonge faites pour l’argent.

Les 3 livres sont géniaux, et au même titre que Dune -le film de Denis Villeneuve est quasi parfait pour moi- ils auraient mérité une adaptation fidèle.

Quelle prétention sans borne a pu avoir l’équipe Apple TV de se dire qu’ils vont revoir l’histoire et faire mieux que l’auteur ? Hallucinant de voir une telle oeuvre traitée de la sorte.

N’y allons pas par quatre chemins : les livres sont passionnants, la série est chiante. Qu’elle soit très bien réalisée ne change rien.

4 J'aime

Ayant lu les romans, j’ai apprécié cette série.
Ce n’est évidemment pas une adaptation fidèle, mais plutôt une histoire inspirée du Cycle de Fondation (sauf pour le premier épisode, qui retranscrit assez bien les premières pages du premier tome).
Le jeu d’acteur est bon, l’esthétique est très réussie, la musique claque sa mère.
L’arc narratif autour de la dynastie de clones génétiques est intéressante. Elle pose la question de ce qu’être humain, et de ce qu’être un robot. Par contre, les lois de la robotique sont balayées. J’ai l’impression qu’elles reviendront dans la saison 2. On sent qu’il y a un doute dans le regard de Demerzel, par moments. Cette question est incontournable pour une oeuvre inspirée de l’univers d’Asimov.
Le scénario manque juste un peu de profondeur, c’est dommage, mais il y a du potentiel. J’ai cette sensation que cette première saison pose les fonda… bases pour un développement ultérieur et plus profond des intrigues.

1 J'aime

Mon commentaire part du principe que vous connaissez les livres et avez vu la série en entier. Donc attention: SPOILERS.

-----------------SPOILERS-----------------

J’ai lu 7 romans du cycle de Fondation il y a un moment maintenant (au moins quinze ans) et je ne me rappelle plus exactement de tous les détails.

Tout d’abord ce qui est bien :

  • La série a les moyens, la photo est grandiose, les décors vraiment magnifiques, la production impeccable. On est devant ce qui se fait de mieux à ce niveau à l’heure actuelle.
  • Au début, l’histoire est plutôt bien respectée : Seldon, la psyco-histoire, etc.
  • L’arc des Cléon clonés est intéressant. Ca n’est pas dans les livres mais c’est une bonne idée pour insister sur la déliquescence de l’Empire.
  • J’ai déjà dit que c’était somptueux ?

Ce qui fâche :

  • On réécrit et on ajoute des pans entiers de l’histoire : Invictus, amourettes sans intérêt. Et puis surtout, salvor la fille de gaal ? VRAIMENT ?
  • Demerzel qui assassine des gens ? VRAIMENT ?
  • L’hologramme de Seldon qui se déclenche parce qu’un vaisseau lui tire dessus ?
  • Du girl power partout, comme dans toutes les séries actuelles d’ailleurs.

-----------------SPOILERS----------------

J’ai du mal à comprendre ce qui est de « Fondation » dans cette série Fondation. Ca aurait pu garder le même Univers mais avec une histoire différente.

Je suis bien conscient qu’adapter l’oeuvre d’Asimov est impossible alors pourquoi tenter quelque chose qui sera de toute façon un échec ?

La série n’est pas mauvaise en soi (ni particulièrement bonne d’ailleurs) mais elle s’oublie aussi vite qu’elle se regarde.

Je ne pense pas regarder la saison 2.

Sur la même plate-forme, préférez For All Mankind, qui elle, est réussie !

1 J'aime

Je dis ça, je dis rien, mais un spolier est censé être caché. ^^

Spoiler

Astuce : dans la fenêtre de message, l’icône « engrenage » permet de cacher un texte.

Je suis toujours étonné par ce genre d’arguments…

« C’est bien réalisé. »

« C’est très beau. »

« Les images sont superbes. »

« La production est impressionnante. »

Etc.

Oui. D’accord. Et donc ? On regarde une série ou un film pour vibrer avec les protagonistes, pour se sentir emporté par l’histoire, pour être touché par les événements. Lorsque c’est « beau », mais également creux ou ennuyeux ou incohérent, alors c’est raté. On peut relever que c’est beau, pas de souci, mais ça me surprend qu’on le mette en avant comme si ça « rachetait » en partie l’oeuvre. D’autant plus que, en 2021, des séries et des films à l’image plus que léchée il y en a un bon nombre.

2 J'aime

Pour moi c’est à l’image de bon nombre de série. Un jour, j’ai fait l’erreur de dire : Pourquoi ne pas reprendre plus souvent des sagas de bouquins en série. JE comprends à présent mon erreur. Adapter sans apporter quelque chose d’interessant n’a aucun interet. Aujourd’hui, la seule chose qu’ils sont capable d’apporter c’est un casting plus mixte, ce qui est un gag recurrent au point de devenir creux.

1 J'aime

Le casting est tres inegal et ca se sent. Tu as de tres bons acteurs qui cotoient de la serie Z.

Bon, je vais prendre l’abonnement. Maintenant que la première saison est complète, je vais la faire d’un coup.

« Un autre choix qui se tient, qui fera peut-être grincer des dents certains et tant pis pour eux, c’est celui du changement de sexe (et partiellement de destin, mais chut) de deux protagonistes. Une décision bienvenue pour moderniser un récit de son époque (1951), initialement très masculin. »

Je vois pas en quoi il est réjouisssant de massacrer une oeuvre au nom du « progressisme ».
Une adaptation doit sublimer l’oeuvre originale et non la dégrader.

2 J'aime

Perso, je n’ai pas lu les romans d’Asimov et je suis tout de même très déçu par cette série.
Autant la partie abordant le « quotidien » des empereurs est extrêmement intéressante autant la partie sur terminus est digne des pires séries Z de SF des années 90 (et vraiment pas crédible)

1 J'aime

Bonjour,

J’ai lu le cycle fondations ainsi qu’une grande partie de l’œuvre littéraire de Asimov.
Mis à part quelques termes et idées je suis d’accord le récit de la série est très différents du récit littéraire.
Pour ma part cela me chagrine un peu, j’aurais aimer retrouvé l’atmosphère des livres et la manière de compter d’Asimov.
Est-ce réellement possible? Les livres ont plus de 60 ans, la sociétés, les idées ont évoluées, les attentes des spectateurs également. De plus je ne pense pas que l’on puisse raconter une « série » comme un livre.

Si l’on oublie l’œuvre originale, cela reste une série de SF avec de belles images (tout comme pour the Mandalorian, avec les techniques actuelles ce serait honteux d’avoir des images de mauvaises qualités avec un tel budget), par contre une grande partie des intriques sont plates, sans relief, déjà vues. Le jeux des acteurs n’est pas exceptionnel mis à part pour l’empereur (mais je pense que c’est un choix du réalisateur car ce/ces rôles sont mis en avant).

Si je la compare aux grandes séries de SF actuelles comme the expense, on est loin de la qualité de la saison 1.
Comparé à Start Treck Discovery, pour ma part, je dirais du même acabit. Passé la surprise des premier épisodes, on se laisse porter si on est pas trop exigeant.

Par contre, je suis tout à fait d’accord avec l’auteur de cet article, le traitement minimiser, secondaire fait d’un élément central de l’histoire dans les livres me laisse un goût amer.
Je pense que le réalisateur veut marquer sa différence avec les livres et veut couper toutes les comparaisons mais dans ce cas, il n’aurait pas fallu travailler avec la fille de Asimov.

1 J'aime