Forum Clubic

Commentaires : Comparatif des meilleures enceintes actives (2021)

Qu’est-ce qui rend une enceinte active ? La grande majorité des enceintes domestiques sont dites passives. Seules, elles ne sont pas capables de sortie le moindre son. Il faut donc les alimenter, c’est le rôle de l’amplificateur. A contrario, l’enceinte active embarque son propre amplificateur, ce qui la rend autonome.

Rien qui puisse remplacer un 5 ou 7.1 ^^

Ça tombe bien, ce n’est en rien leur fonction.
Hormis peut-être les Fives qui peut faire le change pour remplacer les enceintes stéréo de notre tv ces enceintes actives sont destinées à une écoute musicale.
Dommage que Cubic est hommis les Ruark Audio Mr1 MK2, enceintes actives elles aussi et dont la sonorité n’a plus rien à prouver.

comme dit plus haut… un bon home cinéma ni plus ni moins, attention a bien regarder la connectivité avant d’acheter et privilégié les sorties gros cables cuivre sans oxygène pour enceinte, oubliez le sans fil, bref des infos de pro pour du bon son.

Faut leur montrer un exemple ^^

Dans votre message, vous indiquez les câbles comme sujet principal sur lequel se renseigner pour obtenir du bon son. Puisque vous ne parlez pas du reste.

Je préfère donc intervenir et ne pas laisser croire aux lecteurs et commentateurs que les câbles sont si importants que cela.

Il y a bien plus important à faire auparavant, le point crucial de tout système HiFi ou home cinema étant l’adéquation des enceintes avec la pièce. Et ce n’est pas une mince affaire. Quand cela est fait, il faudra aussi faire attention à la mise en œuvre et l’association des électroniques. En dernier lieu, on pourra éventuellement s’intéresser aux câbles. Mais si tout le reste à été bien fait précédemment, l’apport des câbles sera marginal, voire inexistant.

Bien sûr, je ne parle pas ici de la question du son des câbles, un sujet hautement polémique où l’appréciation personnelle entre toujours en jeu.

1 J'aime

J’aurais envie de dire que l’apport du câble est bien plus marginal sur un système bas de gamme à la distorsion dégueu, tout l’intérêt d’un bon câble c’est de ne pas « abîmer » la ligne d’un système haute fidélité…

Bonsoir,
Pas de KEF LS50 Wireless (I ou II) ou de DEVIALET Phantom Gold dans ce test des « meilleures » enceintes actives ?

Je vois également beaucoup de EDIFIER dans ce format avec une gamme assez complète.
Ayant déjà des enceintes de cette marque je trouve leur produits assez qualitatifs avec un prix serré . Ca pourrait pas être de bons choix ?

Ce comparatif concerne des enceintes actives uniquement, et non pas des enceintes connectées. Cet autre comparatif se trouve ici :

Après ce n’est pas forcément le but des enceintes actives que de remplacer un home cinéma. Elles peuvent avoir plusieurs usages : améliorer le son d’un téléviseur ou être le début d’un petit système hi-fi pour les petits espaces par exemple, être utile pour les musiciens. Ce sont de très bons produits mais il ne faut pas les mettre en face-à-face avec des systèmes bien plus gros que ce soit en wi-fi ou en Home cinéma cela n’a rien à voir. Mais elles peuvent avoir leur utilité dans les points que j’ai cité plus haut point

Bonjour,
Merci pour votre retour, mais je trouve étonnant d’opposer « active » et « connectée », i.e. entre le fait ou non d’embarquer son amplification de puissance, et d’offrir ou non une connectique sans fil.
L’un n’exclue pas l’autre, au contraire je ne crois pas beaucoup m’avancer en affirmant que l’ensemble des enceintes connectées sont des enceintes actives (dans le cas contraire, nous parlerions d’amplificateurs/DAC connectés).
Peut-être aurait-il fallu spécialiser le test en le nommant 'Comparatif des meilleures enceintes actives à connectique strictement filaire" ?
Notez par ailleurs que vous m’envoyez vers un test d’enceintes « multiroom » (offrant donc en sus par définition une solution logicielle pour piloter la sonorisation de plusieurs pièces), alors que sauf erreur de ma part une fois de plus, toutes les enceintes connectées ne sont pas multiroom, et ce n’est en tout cas pas le cas des KEF LS 50 Wireless ou des DEVIALET Phantom Gold (ni de la Naim Mu-So 2 d’ailleurs à laquelle je me suis intéressé au moment de l’achat des KEF LS50W et qui figure pourtant dans votre article) :confused:

Bonjour,

Les enceintes connectées sont forcément actives, mais les enceintes actives ne sont pas toutes connectées.

A de rares exceptions près (je n’en ai même pas en tête sans faire une recherche), les enceintes connectées sont toutes multiroom par défaut, quel que soit le protocole, propriétaire, partagé ou ouvert. Des enceintes connectées non multiroom ne font plus sens aujourd’hui, qui seraient Spotify Connect uniquement par exemple.

C’est pourquoi nos deux comparatifs ont été séparés ainsi : actives (non connectées) d’un côté, multiroom (connectées) de l’autre.

Les LS50 Wireless I sont multiroom (Roon, UPnP), en version II également (AirPlay 2, Chromecast, UpnP, Roon). Les Devialet Phantom Gold sont multiroom (AirPlay, UPnP), la Naim Mu-so 2 également (AirPlay 2, Chromecast, UPnP, Roon).

PS: si vous avez d’autres questions sur ce sujet, mon pseudo devrait vous donner un indice sur mon domaine de prédilection :wink:

Bonjour,
Oui, je suis en effet totalement d’accord sur la non réciprocité de la relation « enceinte active » <=> « enceinte connectée ».
En revanche, j’ai l’impression qu’il y a confusion entre enceinte « sans fil multi plate-formes » et enceinte « multiroom », i.e. qui propose une solution logicielle de pilotage de la sonorisation entre plusieurs pièces de la maison.
Là encore, si un système d’enceintes « multiroom » est aujourd’hui généralement sans fil (ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques années dans les lieux publics et les entreprises par exemple), toute enceinte sans fil n’est pas « multiroom ».
Et bien que les LS50W I/II, les Devialet Phantom Gold et les Naim Mu-so 2 proposent en effet les protocoles de connexion que vous évoquez, cela n’en fait pas à mes yeux des enceintes « multiroom » :no_mouth:

Il me semble que vous voyez le multiroom uniquement par le biais des solutions propriétaires. Alors que, comme je l’ai indiqué dans mon précédent message, il existe trois types de multiroom, chacun choisi celui qui lui plaît : ouvert (ex. UPnP), partagé (ex. AirPlay 2) ou propriétaire (ex. Sonos).

On peut débattre sur le « vrai » multiroom et le « faux » multiroom. C’est une question de point de vue. Personnellement, je défend le multiroom depuis presque 20 ans, quels que soient les moyens pour y arriver. Si on se met à la place de l’utilisateur final, celui-ci n’a que faire du type de multiroom tant qu’il peut gérer toutes ses enceintes/zones depuis une même interface.

Les LS50, Devialet, Mu-so peuvent être utilisées simultanément avec d’autres enceintes, depuis une même interface (AirPlay ou Chromecast ou Roon), pour jouer de la musique dans plusieurs pièces. C’est indiscutablement ce qui s’appelle du multiroom.

Sans oublier que dans ces trois-là, Naim possède en plus son protocole multiroom propriétaire permettant d’utiliser jusqu’à 6 enceintes/streamer/amplis exclusivement Naim via l’app mobile Naim. :slight_smile:

Donc, je le redis : aujourd’hui toutes les enceintes sans fil sont multiroom, peut-être à quelques rares exceptions près dont je n’arrive même pas à me rappeler.

1 J'aime

Je suis très étonné de ne pas voir les LNA01 de chez Triangle, qui ont été séléctionnées par Qobuz

Bonjour @frenchboy79, hmm, je pense que c’est parce que les TRIANGLE LN01A doivent être considérées par @Multiroom comme des enceintes mulriroom, et non des enceintes actives :yum:
cf. notre échange à ce sujet suite à mon propre étonnement de ne trouver ni les KEF LS50W I/II ni les DEVIALET Phantom Gold dans ce comparatif (mais qui ne figurent pas non plus dans le test des enceintes multiroom :sweat_smile:).

Oui… Il est certain que si l’on désigne explicitement comme « multiroom » toute enceinte susceptible d’être connectée à une solution de gestion multi-pièces allons-y… Mais si comme vous le soulignez toute enceinte de conception un peu « moderne » en terme de connectivité peut être étiquetée « multiroom », ce n’est plus un critère discriminant, et il devient annexe de communiquer sur le sujet.
Ce qui fait alors la force d’un modèle, c’est le panel de ses connectivités, et il me semble alors plus judicieux de parler simplement d’enceintes « Avec » ou « Sans » fil, et de lister les protocoles supportés, plutôt que de s’enfermer dans une notion de « multiroom », qui ne sera pas forcément l’usage prévu par le lecteur.

Les triangle LNA01 ne sont absolument pas multiroom.

1 J'aime

Je n’ai jamais dit le contraire, mais dans la mesure où elles acceptent du bluetooth apt-x en entrée elles pourraient être sollicitées par une passerelle multiroom capable d’émettre sous ce format.
Enfin bref, je préfère personnellement ne plus alimenter le débat ^^