Forum Clubic

Commentaires : #CancelNetflix : des désabonnements en masse à cause d'un film français qui fait scandale

Le film Mignonnes, au cinéma depuis le 19 août, vient de débouler sur Netflix.

Netflix n’est pas le producteur du film juste sont diffuseur au USA.
La où Netflix a merdé c’est sur ça promotion du film.

7 J'aime

En gros c’est un Little Miss Sunshin à la française donc foireux (non, non ce n’est pas une attaque gratuite envers le cinéma français :p).
Et faut quand même rappeler qu’au USA il y a ce genre de truc ->

6 J'aime

« En Turquie, l’organisme de contrôle de l’audiovisuel a même décidé d’interdire la diffusion du film, arguant que ce dernier était susceptible « d’exposer les enfants à des abus et de compromettre leur développement psychologique ». »
Merci pour l’info, mais depuis quand un organisme public turc de censure serait une référence en matière de moralité ?

29 J'aime

J’ai bien peur que la proportion de crétins évolue à la vitesse grand V sur cette planète !
Il s’agit d’un film ! On aime, on n’aime pas, on adhère ou pas, mais bon sang arrêtez de censurer sans même avoir vu !
Alors les films sur les tueurs en série, les massacres d’indiens ou autres, l’éloge des bons snipers contre les mauvais, etc… ça ça ne dérange personne !
C’est qui qui va décider de ce qui peut être fait ou pas ?

PS: si je regarde l’affiche originale le film a eu deux prix. Tous des pervers alors ?

30 J'aime

Et du coup, combien de désabonnements en masse ?

5 J'aime

Il me semble que Netflix a corrigé le tir il y a déjà quelques jours en changeant l’affiche

1 J'aime

Zero probablement.

c’est comme pour la campagne #deletefacebook , ça ne donnera rien.

Pour en revenir au sujet c’est très interessant.

Pourquoi cela fait polémique ? serait t-on en train de mettre dans la tête des jeunes filles que finalement elle ne peuvent pas faire ce qu’elles veulent de leur corps ???

Si cela aurait été des jeunes hommes, on aurait dit que c’est positif que des jeunes hommes se comportent de la sorte car cela permet de casser les stéréotypes ?

Les jeunes filles ne font que recopier ce que fond les icônes féministes d’aujourd’hui, Cardi B et cie.

C’est bien de dénoncer mais il faut y apporter des solutions. Parce que dire, c’est la faute de la société ça me fait doucement rire.

Moi en tant qu’homme je ne peux rien dire. Cela serait automatiquement considérer comme sexiste de ma part de proposer comment ces jeunes filles devrait se comporter après des millénaires d’oppression par le patriarcat !

Donc wait and see :slight_smile:

3 J'aime

Vive le cinéma français, qu’est ce qu’on peut être grave dans ce pays…
#CancelProdFR

Les Western des années 50 et 60 c’est aussi un peu ça non ?

3 J'aime

Je pige pas, c’est des enfants ou des adultes dans ce film ? Parce que sur la première affiche elles ont l’air d’avoir plus de fric qu’un enfant pourrait se le permettre. (J’ai pas regardé la bande annonce

j’ai vu trainer ça sur facebook, tous ceux qui 'lont partager n’ont pas vu le film, ni regarder la bande annonce, ni lu une interview de la réalisatrice.
Après bon ou mauvais le film, c’est pas le problème.
La réalisatrice souhaite dénoncer une hypersexualisation des jeunes filles ce qui honnêtement il faut être aveugle pour pas le voir, il y a juste à regarder instagram, et une marchandisation du corps de la femme ce qui est pas forcément pareil qu’une libération.
De toute manière il y aura toujours des groupes pas contents, l’autrice d’harry potter a fait un tweet il y a quelques mois, et elle est accusé par les mêmes personnes sur tweeter d’avoir réduit la féminité au fait d’avoir ses règles. Et donc d’exclure les transgenres.
Bref un beau monde de connerie.
Et si le film fait autant de polémique sans avoir cherché à faire, peu être qu’il touche quelque chose qui dérange.

1 J'aime

Je ne comprends pas très bien…Le film dénonce ou fait la promotion de l’hypersexualisation des jeunes filles?
Personnellement, je trouve que notre société tend désormais à (hyper)sexualiser les jeunes filles de plus en plus tôt. Et ne pas vouloir le reconnaître c’est se voiler la face (dans le meilleur des cas). Donc si le film permet de prendre conscience de cela (pour ceux qui n’avaient pas encore percuté) c’est très bien.

L’affiche et le titre ne m’avaient pas tenté mais finalement je le verrai peut-être histoire de savoir si la réaction émotionnelle des masses est justifiée ou si une fois de plus la réflexion est passée aux oubliettes.

Je serai curieux de savoir ce qui choque le plus d’ailleurs: le côté potentiellement islamophobe ou le côté potentiellement pédophile…

1 J'aime

Clubic, sérieusement, les commentaires…

Personnes est au courant de l’hypersexualisation des enfants à travers les réseaux sociaux tiktok instagram et compagnie?? Que ces enfants reproduisent danse et tenu sexy porté et réalisé par des jeunes femmes adultes…
Ca dérive par des comptes avec des jeunes filles de plus en plus jeunes. 7-8 ans… même pas ado…

A priori ce film traite de se sujet, rien de plus. Il prend juste comme personnage une jeune fille musulman d’une famille conservatrice. Dans les années 80 ça aurais fait pareil avec une famille catho et les danse hall avc leur tenu flashy…

Dég de lire les com clubic comme ça…

1 J'aime

C’est le même problème que d’habitude sur Netflix.

Certains y voient ce qu’ils veulent voir et ne tiennent absolument plus compte du message réellement passé, où de la volonté des cinéastes. Netflix c’est devenu le grand méchant.

Si on suit les Anti-Tout, Netflix c’est blanc et noir en même temps. Ca promeut des minorités, mais c’est également raciste, c’est axé sur la religion, mais également anti. C’est LGBTQ+, mais en même temps anti-homosexualité. Tu trouveras toute sortes de plaintes divergentes si tu cherche sur le web.

Bref, chacun y va de son opinion et dés qu’ils voient quelque chose allant dans leur sens, s’arrêtent ici.

Je n’ai pas vu le film, mais je miserai clairement sur la situation suivante, connaissant l’humain à sauter sur les conclusions :

  • Le film dénonce l’hypersexualisation et traite le sujet.
  • Tous ceux qui sont indignés n’ont même pas vu le film et s’arrêtent sur l’affiche/le thème/le titre. Puis ça tourne sur FB, ça like etc. Et personne ne comprend le réel message. Mais après tout, on s’en fiche non ? ¯\_(ツ)_/¯

Pour moi c’est le plus probable.

4 J'aime

Pour répondre à ta question,
Le film « dénonce », et Netflix fait la promotion inverse.

Après es-que le film le fait bien, je sais pas.
Es-que chez Netflix il y a eux vraiment la volonté faire une présentation plus sexy du film, idem.

Ce sont des enfants! Tu as besoin de lunettes? :stuck_out_tongue:
Le film est censé, d’après la réalisatrice, être la dénonciations des dérives actuelles (sexualisation, reproduction de comportement douteux mis en avant par les médias, tyrannie des réseaux sociaux, …).
Je n’ai pas vu le film mais probablement comme à chaque fois, montrer quelque chose de choquant pour dénoncer, c’est soit une caricature et souvent à la limite du ridicule, soit c’est relativement « réaliste » et on peut interpréter ça comme une apologie ou bien une démonstration, suivant ce que l’on veut bien y voir. Comme le business à la recherche de buzz s’insert dans tout ça, le message ne peut être que chaotique et interprétable. Une couche de bien bienpensance par dessus, c’est une bombe à retardement.

2 J'aime

« Merci pour l’info, mais depuis quand un organisme public turc de censure serait une référence en matière de moralité ? »
Depuis quand, seul l’occident et notamment la France ont l’exclusivité pour être une référence en matière de moralité ?
On baigne dedans alors cela nous parait normal, mais pour d’autres civilisations ?
Ah oui, nous sommes les meilleurs, et si ça ne nous plaît pas leurs idéologies on va les mater en « libérant leurs peuples » :slight_smile:

1 J'aime

Tout est interprétable. Peut-il a t’il voulu dire « depuis quand un organisme public turc de censure serait une référence en matière de moralité, comme tous ces organismes ». :stuck_out_tongue:
Bon, probablement pas… :thinking:
C’est clair que la moralité est attachée à une culture et elle évolue, difficile de faire un jugement de valeur objectif…
Par contre c’est un avis qui, comme tout avis, compte.

Le retour aux valeurs merdiques de la pudibonderie religieuse s’accélère. Il n’y a pas que l’islam qui doit être mis en cause … ceux-là hurlent partout dans le monde sans hésiter à marier leurs filles enfants à des adultes pervers ! Les cathos et leurs codes de moralité qui se résume à « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». Mais tous les autres sont exactement les mêmes … C’est triste à en pleurer. Le pire est sans doute que les jeunes d’aujourd’hui nourris au biberon des réseaux sociaux qui drainent derrière eux des valises de fake-news, de haine d’autrui et d’absence de réflexion intelligente les mènent à un manque, disons plutôt un gouffre, de valeurs humaines.

3 J'aime