Forum Clubic

Commentaires : Bitcoin à l’assaut du méthane perdu

Plusieurs entreprises ont développé des solutions pour éviter de brûler du méthane, jusqu’alors gaspillé ou rejeté dans l’atmosphère par les puits de pétrole. En attendant que disparaisse l’exploitation pétrolière, Bitcoin peut-il la rendre plus propre ?

1 J'aime

La vraie solution est que le bitcoin consomme moins via autre chose que la pow. ET que ce brûlage à perte de gaz cesse d’exister

4 J'aime

Quelle curieuse façon de penser. Un gaspillage n’en est pas un parce que cela remplace un autre gaspillage?
Oui, on peut considérer qu’utiliser cette énergie totalement perdue est une avancée. Mais non, cela reste du gaspillage d’énergie par rapport à une utilisation pour meilleur bénéfice pour la société (le bitcoin ne « concerne » que le profit et les échanges de quelques millions, voir milliers de personnes). Pourquoi ne pas ré-injecter cette énergie dans le réseau, voir pour alimenter les sites de pompage / raffinage qui sont très énergivores? Je sais, je connais la réponse hein, c’est une question financière, c’est plus rentable à très court terme! :stuck_out_tongue:
Ce qui est curieux, c’est que les industries pétrolières qui se sont penchées avant tout le monde, et avant que green washing soit à la mode, sur leur impact et sur le long terme (beaucoup d’études ont eu lieu dans les années 70 à 80), finalement retombent maintenant dans leur travers.

13 J'aime

POW est aujourd’hui la seule méthode de validation qui permet d’offrir une réelle décentralisation. POS est une centralisation du réseaux, les autres méthodes de validations (ex. Proof of Space): lol

1 J'aime

Nmut +1

Lefranstalige > En quoi le POW est-il plus décentralisé que le POS ?

En POS, ton « pouvoir » sur le réseau est proportionnel au capital que tu choisis d’immobiliser dans ce but.
En POW, ton « pouvoir » sur le réseau est proportionnel à la puissance de calcul dont tu disposes, donc fondamentalement, au capital que tu as immobilisé pour bénéficier de cette puissance de calcul.

4 J'aime

Sauf si tu as pré-miné une grosse partie du capital avant de lancer ton projet. En plus, PoS, qu’on le veuille ou non, on ne vérifie pas la validation mathématique de la transaction mais si la validation de la transaction a été correctement déléguée. C’est une grosse différence.

Dans les gros projets, aucun POS n’existe. Ethereum y pense mais il y a encore au moins 1,5 an de développement selon Vitalik lui même il y a moins de deux semaines. Donc j’attends de voir.

Quant à Ethereum, un petit group peut encore décider la méthode de rétribution des validateurs et de l’émission des ETH2… donc ultra-centralisé.

1 J'aime
  1. peut-être qu’il n’y a pas de réponse simple à ce problème complexe;
  2. ton raisonnement part du principe que le minage de Bitcoin est un gaspillage. Si Bitcoin continue son histoire comme il le fait depuis plus de 10 ans, ça deviendra peut-être plus évident pour toi dans quelques années.
2 J'aime

Ben non, c’est pareil. Si c’est du PoS tu peux choisir de l’immobiliser pour miner, si c’est du PoW tu peux le dépenser en matériel pour miner… Tu peux donc aussi partir avec une longueur d’avance…

Il n’y a pas de « validation mathématique de la transaction ». Les calculs en PoW ne servent PAS à valider la transaction, ils servent uniquement à déterminer à qui on délègue cette validation (le premier qui trouve la solution à un problème mathématique, problème qui est juste un calcul de somme de contrôle, il n’a rien à voir avec la validation des transactions). La validation des transactions en elles même (ie vérifier que chaque transaction est bien signée avec la bonne clé, qu’elle ne dépasse pas le solde du portefeuille source, etc…), elle est totalement indépendante du fait d’être en PoW ou en PoS, et elle peut être faite par tout le monde, avec une puissance de calcul relativement minime.

Pire, en PoW, on n’a aucun moyen de vérifier que cette délégation s’est faite dans les règles : on sait qui est le premier à avoir trouvé la solution, mais on n’a aucun moyen de vérifier s’il a trouvé la solution dans les règles (ie par bruteforce) ou s’il l’a trouvée parce qu’il a découvert une faille dans l’algorithme…

Alors qu’en PoS, quelqu’un qui trouve une faille dans l’algorithme ne pourra pas pour autant obtenir la délégation à la place d’un autre.

Mais ça ça n’a rien à voir avec le débat PoW/PoS… C’est un choix sur l’organisation du réseau.

3 J'aime

Bitcoin est du profit pour certain ou la préservation de l’épargne et la protection contre la censure financière pour beaucoup d’autres. Juger Bitcoin avec un regard d’habitant de pays développés c’est ne pas comprendre une bonne partie de ce qu’il permet. Le taux d’adoption de Bitcoin est le plus élevé dans des pays comme l’Argentine, le Venezuela, le Vietnam ou le Nigeria.

Très bon article de fond sur le minage de Bitcoin.

2 J'aime

« En attendant que disparaisse l’exploitation pétrolière »

ah, ah, ah, merci, j’ai bien ri.

Regarde autour de toi, là où tu es assis, où tu te couches, où tu travailles, où tu ch…; de tes chaussures au spot du plafond, tout est issu de l’industrie pétrochimique. Le jour où l’on revient en arrière, c’est à tes aïeux du Moyen-Age que tu expliqueras le flaring resume upstream, …

3 J'aime

Le système du torchage est une honte et il est scandaleux que depuis tout ce temps on ait pas trouvé le moyen d’arrêter cela, alors qu’on va sur Mars et qu’on a trouvé un vaccin pour une maladie totalement nouvelle en un an et quelques.
Et donc, la solution, pour éviter du gaspillage et de la pollution, on va faire du bitcoin, c’est à dire une autre forme de gaspillage et de pollution. Et en plus on va trouver le moyen de dire que c’est formidable. Il y vraiment des fois où je désespère de ce monde.

1 J'aime

Mais pour tous ces pays une autre cryptomonnaie moins énergivore (et moins volatile mais ça c’est un autre débat) que le BTC conviendrait tout aussi bien. L’emploi du BTC n’est dû qu’au lobbying et au fait qu’il soit le plus ancien et le plus connu.

1 J'aime

Une étude de 2004 établissait que 8% de la consommation totale d’électricité résidentielle au Royaume-Uni provenait des appareils électriques et électroniques conservés en permanence en mode de veille. Le téléviseur qu’on laisse en stand-by, ou les chargeurs de smartphones constamment branchés, alimentent cette consommation “fantôme” qui, si elle provient de sources non renouvelables, font de nous, consommateurs paresseux, non seulement des gaspilleurs mais aussi des pollueurs. et personne en parle? seulement en usa cela gaspille le double que BTC en une année… je te laisse googler ça… desolé je ne peux pas envoyer de liens ici… tu pourra trouver dizaine d’etudes

1 J'aime

Pas la peine de chercher, je n’ai aucune problème à le croire, hélas.
Je ne comprend juste pas en quoi le fait qu’il y ait d’autres gaspillages équivalents ou pires que le BTC rend son emploi plus acceptable. D’ailleurs d’une manière générale je ne comprend pas cette manière d’argumenter assez rependue qui consiste à dire: « oui mais untel il a fait pire » lorsqu’on veut défendre quelqu’un ou quelque chose. D’abord, on s’en fiche de ce qu’untel a fait et ensuite cela n’excuse rien des agissements des autres.
Il en va de même ici. Ton raisonnement est l’inverse de ce qu’il devrait être. Il reviens à dire que de toutes façons, il y a du gaspillage d’énergie et que du coup cela ne fait rien si on en fait encore plus. C’est une position cynique voire même nihiliste mais surtout, j’insiste sur ce point, ça n’excuse absolument pas le gaspillage d’énergie et la pollution associés au Bitcoin.

2 J'aime

ok c’est ton point de vue :thinking:… tout ce passe si vite…on verra das quelques années :wink:

1 J'aime

En effet, les quelques prochaines années risquent fort d’être… intéressantes et les échanges d’avis sur le sujet vont continuer d’être animés encore quelques temps.

1 J'aime

peut etre tu prefere une evolution POS ploutot qu’une POW sur btc? comme sur ETH 2.0? je ne saurais pas contre :wink: si la community pensait qu’un fork pareil soit souhaitable… bitcoin est en evolution contiuelle

Oui, je préférerai sans aucun doute.

2 J'aime

les voies de Satoshi sont impénétrables :wink:

[quote=« pecore, post:19, topic:448760, full:true »]
Oui, je préférerai sans aucun doute.
[/quote] tout mise a jour est possible… Taproot est « seulemement » le dernier nouveau exemple sur les possibles evolutions sur la BC de BTC

Je pense que tu n’as pas compris le sens de mon idée de gaspillage. Pour moi, dépenser plusieurs kwh pour une transaction (et par principe ça ne peut qu’augmenter), c’est un gaspillage parce qu’il y a des méthodes pour faire la même chose bien moins énergivores. Donc l’énergie pourrait être bien mieux utilisée, je ne porte pas de jugement sur l’utilité ou pas d’une crypto-monnaie, c’est un autre débat!

@Helios
Même réponse. L’utilité est là, le principe n’est par contre pas bon. Imagine que tout un pays (le Vénézuela au hasard :stuck_out_tongue: ) utilise le bitcoin. Il faudrait qu’il augmente très fortement se production d’énergie pour couvrir ses propres besoins et s’assurer de ne pas risquer d’être à la merci de la Chine qui doit probablement être proche de posséder les 50% de la puissance de calcul qui peuvent déstabiliser le bitcoin. Et si tous les populations y passent, c’est la puissance totale qui va être un GROS problème.