Forum Clubic

Commentaires : Atterrissage presque réussi lors du nouvel essai du Starship de SpaceX

La saga continue. Un mois après le crash du prototype SN9, c’est son successeur SN10 qui s’est envolé cette nuit à 00h15 pour un vol à 10 kilomètres d’altitude. Pour la première fois, l’entreprise a réussi la manœuvre de retournement de l’impressionnant lanceur… Qui a tout de même explosé au sol quelques minutes plus tard.

1 J'aime

C’est impressionnant de voir la descente avec la fusée qui se repositionne pour atterrir. J’ai l’impression de voir un film de SF.

6 J'aime

visiblement, le feu couvait avant l’atterrissage proprement dit, même si l’aspect un peu brut de celui-ci n’a pas dû aider

la manoeuvre horizontale est peut-être à l’origine du problème vu que SpaceX maitrise plutôt bien la verticale

j’imagine toutefois, vu le poids du starship que la manoeuvre horizontale est nécessaire pour pouvoir avoir plus de charge utile

j’entends parfois des critiques sur la NASA mais ce n’est pas un hasard si la navette atterrissait en planant

sait-on si le starship est prévu pour atterrir de cette manière, y compris avec des humains à bord ?

1 J'aime

Tout ça est encore très provisoire, et ça pourrait bien évoluer, mais effectivement c’est de cette manière que Starship devrait atterrir, même avec des humains à bord.

(faudra penser à bien accrocher la vaisselle)

3 J'aime

Peut être encore un problème de moteur, il me semble que les trois moteurs devraient permettre l’atterrissage prévu. On voit bien les trois moteurs s’allumer cette fois, mais très rapidement il n’en reste qu’un seul.
Et l’on voit une sorte de rebond à l’atterrissage aussi qui a pu jouer dans tout cela.

En tout cas petit à petit cela progresse.

1 J'aime

Presque réussi la fusé n’a pas exploser pour moi c’est un succès … Pas parfait mais presque

d’après ce que j’ai compris, c’était volontaire d’avoir un seul moteur

2 J'aime

Effectivement, ça aurait été le cas si elle n’avait pas explosée à peine 10 minutes plus tard.
On est bien d’accord que ça reste impressionnant.

Vu en direct hier soir. Peut mieux faire mais des progrès.

1 J'aime

La fusée n’a pas explosé … en vol :slight_smile:
voir 2 vidéo

1 J'aime

C’est inspiré sur la fusée des Thunderbirds! Dans Tintin, ça a l’air plus facile d’atterir…lol

Ils vont y arriver…quel progrès en si peu de temps. Ils doivent avoir une sacré d’équipe d’ingénieurs chez SpaceX. Chapeau.

2 J'aime

Si SN11 n’explose pas après l’atterrissage, ce sera un grand pas pour SpaceX :smiley:

3 J'aime

de T+6:00 à 6:10, on dirait de la 3D infographie (encadré regards sur la terre).

2 J'aime

plus ça rate, plus ça a des chances de marcher (devise Shadok)

En gros on dépense autant de carburant à atterrir qu’à décoller et à la fin, on pète. Ça pourrait être une métaphore de la Vie.
Plus sérieusement, je pense qu’en effet la méthode Tintin c’est bon pour les BD mais qu’il va probablement falloir être un peu plus original pour réussir dans la vrai vie.

c’est pour ça que la navette planait pour rentrer à la maison mais j’imagine que le starship a l’ambition d’atterrir ailleurs que sur la Terre :-/

1 J'aime

C’est aussi pour ça que Starship plane, ça lui « casse » sa vitesse de rentrée jusqu’à quelques centaines de kilomètres/h

1 J'aime

Techniquement, il faut plus d’énergie pour faire vaincre la gravité et faire monter la fusée que pour la ralentir dans sa chute…Par contre, je me demande quelle est la quantité de carburant restant, au moment de l’atterrissage… Il devait y en avoir pas mal, vu l’explosion…
Et aussi, pourquoi ont-ils décidé de faire l’atterrissage sur un seul moteur plutôt que de répartir la charge et les contraintes sur les 3 moteurs… ??

J’ai l’impression que l’allumage des moteurs s’est fait bien plus haut, ce qui permet une certaine sécurité, notamment pour assurer un bon démarrage moteur, rattraper le balancement et ralentir suffisamment. Quand on fait tout au tout dernier moment comme précédemments ça n’autorise aucun défaut.
D’ailleurs, ils ont suivi les remarques de Musk d’allumer 3 moteurs par sécurité au lieu des 2 nécessaires et éteindre le 3eme si tout s’est bien passé (c’est une remarque que j’avais faite au sn8 mais ici on m’avait pris de haut en disant que je prenais les ingé pour des imbéciles). Et je trouve étrange que deux moteurs se soient ensuite éteint (laissant un seul allumé) alors que 2 sont nécessaires pour atterrir. En regardant bien les images j’ai un peu l’impression que le second moteur qui s’éteint est plutot un raté puisqu’on le voit ensuite prendre feu et causer l’incendie qui en suit.
Difficile de dire effectivement si un pied n’est pas sorti ou si la vitesse d’atterrissage était trop violente du fait qu’il n’y a eu qu’un moteur d’allumé. L’incendie a couvé à l’intérieur et là les lances à incendies à l’extérieur sont inutiles. donc ça a fini par exploser, … ce qui pose un gros problème pour la sécurité à l’avenir quand il sera habité. Comment éteindre un incendie sous la jupe du lanceur sachant que les lances à eau externe n’y ont pas accès et que sous la jupe il y a les réservoirs.
Bref, meme si ce vol est un gros progrès on est encore loin de la réussite car il a encore révélé des problèmes et surtout il a soulevé un gros soucis de sécurité incendie qui va être complexe à résoudre.

Oui, c’est effectivement l’impression que j’en ai aussi.

Sur le clip vidéo provenant de LabPadre (lien dans l’article), on voit quand même assez nettement le pied le plus à gauche se balancer alors que les autres semblent déployés. :wink:

Et vu que le SN 10 penche à gauche une fois posé, il semblerait logique qu’au moins un des pieds de ce côté n’ait pas eu le comportement attendu.

Cependant, je te l’accorde, impossible d’être catégorique en se basant sur des images du direct prises d’assez loin uniquement.