Forum Clubic

Commentaires : Apple permet à 152 pays de censurer des applications LGBTQ+ dans l'App Store selon des chercheurs et des activistes

Des activistes et des chercheurs ont comparé les App Store de différents pays et ont déterminé que l’entreprise permettait à 152 pays de censurer des applications LGBTQ+.

On peut avoir la définition d’une app LGBT ?

Oui, c’est homophobe. En rien, ils ne chient sur tes habitudes. Ils demandent juste à avoir les mêmes droits que toi et en plus, on ne t’en retire pas.

6 J'aime

Je comprends pas en quoi la sécurité des personnes « lgbtq+ » est compromise.

1 J'aime

Quelque part c’est logique de censurer ces applications, dire on accepte seulement un public LGBTQ+ c’est la même chose que de dire on accepte seulement les blancs, c’est de la discrimation !

3 J'aime

Quelque-part il ne t’est pas interdit de t’inscrire, mais tu risques de ne pas trouver ton bonheur…
C’est comme les boites et bar gay, rien ne t’interdit d’y aller, mais faut pas se plaindre ensuite de t’y faire draguer.

Principalement des applications de rencontres telles que Grindr (comme Tinder), etc.

@arbor111
Et les homosexuels qui ne se sentent pas représenter par cette communauté, ou même en ont marre d’être associés à ces gens sont-ils aussi considérés comme homophobe ? :slight_smile:

Waow… l’article n’était pas en ligne depuis plus de deux heures qu’on avait déjà droit à des « ils veulent me forcer à devenir comme eux », des « Apple ne fait que respecter la loi, pas de souci » et des parallèles avec la pédophilie… Et après des personnes viennent encore affirmer qu’en 2021 les minorités ne sont plus discriminées et que tout va bien, et s’étonner que certaines communautés ressentent le besoin de poursuivre la lutte… :neutral_face:

Sinon, on peut peut-être aussi revenir au sujet. Et on a là encore un parfait exemple du danger que représente le monopole de l’App Store d’Apple sur la distribution des applications iOS et iPadOS. Que ce soit pour des raisons commerciales ou politiques, le fait qu’un seul acteur dispose d’un contrôle absolu sur ce que les utilisateurs – qui ont acheté leur appareil et ne le louent pas – peuvent installer ou non est fortement problématique.

Le plus affligeant dans l’histoire, c’est qu’Apple aime à se présenter comme une entreprise proche de la communauté queer:no_mouth:

4 J'aime

@Kriz4liD @mrassol @tfpsly : messages supprimés car trop problématiques et suivis d’une alerte chez nous

1 J'aime

@Kriz4liD : faudrait voir à se calmer sur les alertes :rage:

« Apple ne fait que respecter la loi, pas de souci » est pour moi le message le plus sensé. On ne peut pas imposer la vision de l’occident au monde entier, simplement entre la France et les USA la liberté d’expression est bien différente.

Les activistes ont mis le doigt sur la censure de Grindr mais il y a d’autres domaines concernés. Ce sont aux citoyens de ces pays à se mobiliser pour faire changer la loi, pas à une entreprise privée de jouer les moralisateurs en imposant sa vision (vision d’une entreprise qui censure la nudité)

On n’est pas du tout dans le même problème.
Un hétéro qui refuse des droits aux gays ou qui consièdre qu’il est normal qu’un gay ait moins de droit que lui, c’est un problème d’homophobie et de droit.
Un gay qui se sent différent d’autres gayx, c’est un problème de sensibilité ou d’image.
Je ne vois vraiment pas où est le rapport…

3 J'aime

En tout cas, bravo Clubic pour censurer mes commentaires, alors que vous laissez des propos ouvertement discriminants envers les LGBT+
Consternant.

3 J'aime

Ton dernier commentaire supprimé date d’aout 2020

2 J'aime

Le problème est très simple, les gens LGBTQIA+ ont parfaitement le droit d’être ce qu’ils sont. Et ils ont le droit de profiter des applications de rencontre comme tout le monde. Les applications de rencontre les plus populaire ne permettent pas aux LGBTQIA+ de trouver ce qu’ils aiment. Des développeurs ont donc créés des applications un peu plus spécifique pour contenter tout le monde.

Mais la censure vient les empêcher d’en profiter sous prétexte qu’ils ne sont pas hétéro. Donc discrimination. Voilà le problème.

3 J'aime

Il ne s’agit pas de ça. Les droits fondamentaux de l’être humain ce n’est pas « la vision de l’occident ». Si une personne dans un pays est torturée voire mise à mort pour avoir critiqué le régime en place ou s’être opposé à une décision arbitraire des autorités, estimer que ce n’est pas normal et que ça ne devrait pas arriver ce n’est pas « imposer la vision de l’occident » à ce pays. On peut tout à fait concevoir qu’une nation fasse des choix différents d’une autre, sans pour autant bafouer des minorités.

Et si je peux concevoir que ce sont les citoyens qui sont les mieux placés pour faire changer les lois du pays dans lequel ils vivent, le fait qu’une société commerciale verrouille des outils informatiques et se plie aux injonctions des dictatures me semble leur mettre des bâtons dans les roues. C’est d’autant plus pitoyable lorsque la société en question dépense beaucoup d’argent pour se construire une image de défenseuse des minorités.

3 J'aime

Pour tout le monde : Un grand ménage a été fait, étant donné que certains ne savent pas poster des messages non haineux.
Les suppressions ne seront pas « gratuites » advitam eternam.

La haine de qui que ce soit n’a certainement pas sa place sur Clubic.

4 J'aime

Que signifient les lettres LGBTQ+ ? Pourquoi il y a un + a la fin ? Pourquoi ils ne donnent pas un nom plus simple et prononsable. Par exemple, association pour le respect des droits.

Le sigle compplet est même encore plus long :

LGBTQIA +.
Chaque lettre ayant une signification :
Lesbiennes
Gays
Bi (sexuels)
Trans (genres)
Queer (pour la définition, je passe mon tour)
Intersexes
Assexuels.

Et le + indique que ce n’est pas fermé uniquement à ces catégories là, dans le sens où les « gender fluid » peuvent s’y intégrer.

1 J'aime