Forum Clubic

Commentaires : Amazon va présenter aux législateurs ses propres lois sur la reconnaissance faciale

Amazon, qui a développé une offre commerciale autour de sa plateforme de reconnaissance faciale, est dans le viseur des activistes et défenseurs des droits. L’entreprise semble vouloir prendre les devants.

1 J'aime

Ok ok c’est des boites privé qui font l’ébauche de lois maintenant … touuuuut va bien

2 J'aime

Si cela ne démontre pas la puissance de ces sociétés… Si le législateur US est aussi calé en high tech que nos politiques ce sera le jackpot pour Amazon…

1 J'aime

Ça, c’est la vraie démocratie en action. Le capitalisme de connivence, c’est dépassé.

2 J'aime

Cela fait déjà un bon moment que Georges Soros a expliqué qu’en fait ce sont les marchés qui votent tous les jours et que la plèbe devait se soumettre : “I mercati votano tutti i giorni e costringono i governi ad adottare misure certo impopolari, ma indispensabili. Sono i mercati ad avere il senso dello stato.”
(La Repubblica, 28 janvier 1995).

1 J'aime

Vraie démocratie ou vraie oligarchie ?

Les oligarchies (politiques) n’existent et ne perdurent que parce que l’État, cette notion obsolète qui n’est que la continuation du féodalisme, de la monarchie etc., subsiste.

Il n’y a pas d’exemple connu d’oligarchie économique (c’est un oxymore) : les clients sont là en permanence pour voter avec leur porte-monnaie et choisir les meilleurs. Il n’y a pas de système plus direct, plus démocratique et plus efficace.

Rien de nouveau ici:

Choisir les meilleurs ? Cela suppose que le consommateur dispose de toute l’information nécessaire ainsi que du temps nécessaire pour tout analyser … Une belle utopie.

Trivialement, le déficit d’information est partout : combien de firmes périclitent avant d’avoir pu seulement mettre un seul produit sur le marché ? Ou avant 5 ans d’existence ?

De manière superficiellement paradoxale, une économie de marché présuppose pour fonctionner deux engagements de la part des agents en opération :

  • acceptation de leur ignorance relative (défaut d’informations sur l’état du marché)
  • tolérance à l’incertitude (principe de l’effectuation).

La théorie économique a depuis longtemps intégré ces propositions.

D’un autre côté, il n’y a que les politiciens qui font croire à leurs électeurs qu’ils sont les seuls à tout savoir, alors que leurs actions passées ne sont que fiascos, échecs, désastres et plantages récurrents. L’électeur-consommateur ne semble pas être informé convenablement du fric de dingue que ces incompétents lui coûtent.

1 J'aime

Pendez ce porc de Bezos

“La théorie économique a depuis longtemps intégré ces propositions.” => Parfait, alors libérons-nous de la politique (des menteurs) et livrons-nous au marketing (d’autres menteurs)…

1 J'aime

Chiche ?

1 J'aime

D’accord, mais c’est moi joue le rôle du parrain de la mafia qui va gangrener cette société idéale.

Tu as déjà changé de sujet ? La “mafia” ne fait pas de “marketing” : elle te présente l’addition avec la même violence que tes “politiques” chéris. Comme quoi on ne se refait pas…

Avez vous déjà entendu parler de l’european round table?
Ca ne date pas d’hier, clairement.

C’est pour ça qu’il y a des lois antitrusts ou que les différentes compagnies des indes s’étaient partagé le monde. L’oligarchie économique c’est impossible, bien entendu.

L’erreur c’est de séparer l’économique de la politique. Les deux sont liés, se soutiennent et ont besoin les uns des autres…

Ce n’est pas l’endroit, mais on peut facilement démontrer la totale inutilité de ces lois parce que les seuls trusts ayant jamais perdurés sont les monopoles artificiels soutenus par les États.

On apprécie les fiascos de cette merveilleuse pensée magique tous les jours.

Ce n’est pas le sujet, les lois antitrusts sont peut être inefficaces mais ce qui a motivé leur création lui est bien un problème d’oligarchie économique réel.

Pour le reste séparer le politique de l’économique ou du militaire est juste un symptôme de bêtise doctrinaire… 100% des histoires mondiales traitent tous ces domaines à égalité et comme un tout depuis plus d’un siècle. Il faut actualiser un peu son dogme là.