Forum Clubic

Commentaires : Airbnb : la mairie de Paris envisage d'interdire purement et simplement les locations

À Paris, louer un logement en passant par la plateforme Airbnb pourrait devenir très difficile voire, impossible. La raison ? Des loyers trop élevés entraînant des difficultés d’accès au logement.

Il n’y a pas que sur Paris que l’on voit cette quantité d’habitations secondaires.
J’ai déménagé l’année dernière de la région parisienne pour aller vivre sur le bassin d’Arcachon et la quantité de maisons/appartements vides qu’il y a, c’est affolant.
Tout ça pour faire de la location saisonnières.
Ceux qui veulent descendre dans le coin en espérant louer à l’année, BON COURAGE.
C’est en très grande majorité location de septembre à mai-juin. Ensuite il faut quitter les lieux pour laisser le proprio louer pour la saison. A moins de vouloir rester et payer un montant de loyer mensuel … par semaine cette fois-ci x)
Cette pratique entraîne la même galère pour l’achat de maison/appartement.

5 J'aime

Et sinon… y’a le stalinisme en mode goulag pour les propriétaires réfractaires parisiens.

C’est n’importe quoi si l’on ne peut plus louer à qui l’on veut.

2 J'aime

Vous avez à Paris plus de 200 000 logements qui sont inoccupés

Ces idiots idéologues (redondance) ne se sont surtout pas posés la question de savoir pourquoi. L’effet Cobra leur est inconnu, c’est dire l’étendue de leur capacité à prévoir.

Trop de taxes, trop de réglementations, trop de laxisme/protection d’un côté (locataire), trop de contraintes/obligations de l’autre (propriétaire), droit de propriété bafoué, loyers encadrés, paperasserie, etc. ?

Non, bien sûr. Les coupables sont ceux qui tentent justement de mettre ces locaux à la disposition de ceux qui en ont besoin. :roll_eyes:

Et donc pour réduire le cancer du planisme qui a déjà causé tous ces dégâts et conduit les propriétaires à optimiser leurs actifs en dépit de tous les bâtons dans les roues, quelle est la seule solution envisagée par les planistes ? Plus de planisme.

2 J'aime

La loi du marché mon ami, la loi du marché… si tu veux une maison avec un jardin… y’a des régions en France qui sont en phases de désertification… pourquoi se faire chier avec Paris ?

Paris n’est pas la France…

3 J'aime

Le capitalisme c’est bien, mais surtout pour les autres, c’est à dire les ultra riches. Si tu as un peu de capital sans dépasser le minimum requis, beh tu fais c.ier, merci les politikburo de nous le faire comprendre. Après, rien ne t’empêche de louer au mois… Ah si, le fait qu’il est impossible de le faire dans la loi française sans donner le droit au locataire de défoncer ton appart gratos sans recours de ta part, sans que tu puisses augmenter ton loyer à ta guise (pour rattraper les frais de restauration interlocataires, etc…).

Déjà, ils arrêteraient les APL pour les nouveaux logements (qui ne sont que des aides aux propriétaires déguisées), en quelques mois, les loyers baisseraient d’autant (faute de demande) et ils économiseraient les frais de gestions délirants pour la collecte et le paiement. En contrepartie, ils redonneraient la responsabilité aux locataires de leurs dégradations (quitte à faire comme en Belgique, un compte personnel par locataire qui est bloqué à la fois pour le propriétaire et le locataire, dont les fonds sont “débloqués” par constat d’huissier ou accord commun), histoire de ne pas pénaliser les locataires responsables (qui n’aurait à abonder à ce compte qu’une seule fois dans leur vie) et au contraire, rassurer les propriétaires (un compte vide pour un locataire signifie qu’il n’est pas fiable, sauf primo location, donc pas de logement, ou alors avec une surprime justifiée).

Quel est le rapport avec l’actualité technologique ?

3 J'aime

Une App sur smartphone… et occasionnellement un putaclic.

2 J'aime

Il faut tuer Airbnb à Paris si on veut que Airbnb ne tue pas Paris. D’autres villes l’ont fait.

Paris a assez de touristes pour supprimer plusieurs arrondissements en logements annuels et faire que les prix explosent à des tarifs qui se rapprochent plus de tarifs hoteliers que de loyers. Total, les locataires se font éjecter vers la banlieue, et le pire, avec des loyers qui ont explosé comparé à leur loyer parisien précédent encore calculé sur l’époque avant Airbnb.

Paris est en train de devenir une ville morte pour touristes avec des valises à roulettes. Les propriétaires cupides se sont jetés sur l’occasion pour exploser les loyers et éjecter les locataires classiques plus assez rentables. C’est une sorte de nouveau traffic qu’il faut cesser.

Mon meilleur ami a eu 2 mois pour dégager de son petit studio de 25m2 vers Nation à 1000€ par mois (un faux “relogement familial” selon le propriétaire pour éjecter les locataires, c’est le prétexte le plus courant pour dégager un locataire). Maintenant il loge en banlieue dans un studio à peine plus grand mais à 1300€/mois. Ce qui est presque “bon marché” avec la spéculation actuelle. Avec Airbnb, son ancien appartement parisien devrait rapporter dans les 3000€/mois à son propriétaire, voir plus. Inaccessible pour un salaire moyen. Airbnb aggrave la spéculation et est en train de tuer Paris.

Il faut faire interdire Airbnb le plus vite possible. Le mal est déjà fait. Ou bientôt il faudra payer des faux Parisiens pour jouer les figurants devant les touristes…

5 J'aime

Airbnb est un mastodonte du Web et du numérique… qui fonctionne grâce à la technologie et à la data, qui n’a besoin ni d’espace ni de foules de collaborateurs pour croquer des parts de marché à droite et à gauche. Et surtout, c’est un acteur qui bouleverse le marché bien au-delà de la simple toile :slight_smile:

J’espère avoir répondu à ta question l’ami :wink:

1 J'aime

Nan… des escrocs… qui sous couvert de louer des appartements pas chers dans des régions touristiques, se font du beurre sur le compte des gogos.

Il y a la même chose ici :

–> https://www.gites.fr/

C’est gratuit (pour le site) et ne paye pas pour être référencé en tête de liste.

Clubic… si vous voulez faire de la pub pour un site… mettez le tag : annonce.

Il devrait plutôt dérèglementé le prix des loyers.
Les prix d’un logement à l’achat s’envole à Paris, logiquement les loyers devraient suivre à mes non c’est réglementé… conséquences logique les propriétaire ne souhaitant pas revendre leur bien après quelques années d’occupation mais néanmoins couvrir leurs mensualités de crédit trouvent d’autres moyens que la location à l’année.

N’en déplaise a certains les problématiques amenées par Airbnb ne touchent pas que la France et pas que Paris mais sont mondiales. Ce capitalisme sauvage qu’exercent les GAFA dont fait parti Airbnb déstabilisent partout les marchés mettant à mal les économies locales, régionales et nationales ne créent de la richesse que pour une infime minorité. Dans le cas de Airbnb les premiers directement touchés la classe moyenne et les moins privilégiés voyant le parc locatif tomber aux mains des spéculateur créant une rareté de logements locatifs les prix des loyers sous pression augmentés a devenir inabordables.

4 J'aime

La ville de Paris en a t-elle le droit?

Je m’interroge sur la légalité constitutionnelle d’une telle interdiction !
Cette femme est un dictateur en puissance toujours à la recherche de plus d’argent tant elle a creusé la dette de la mairie !

Je crois que l’état touche sa part sur les bénéfices de ses locations.

La speculation immobilière et la flambé des prix dans ce secteur augmente chaque année depuis 1999, bien avant l’arrivée sur le marché d’airbnb.
Un secteur comme le marais n’échappe pas a la règle car les montants des loyers depuis plus de 15 ans ne cessent d’augmenter(avec une moyenne de 2000 euros pour les locations lambda de 2 pièces ).
La désertification de centre de Paris c’est faite bien avant l’arrivée d’airbnb.
J’ai vécu plus de 10 ans dans le 2ème arrondissement où 80% des immeubles sont loués à des sociétés qui s’en servent comme bureaux. (donc 0 habitation dans ces immeubles).
La baisse des constructions de hlm en région parisienne, la montée des prix de l’immobilier, la desertification de paris et les logements inaccessible a la classe pauvre et moyenne ont fait que airbnb a prit la main sur un secteur que le gouvernement a laisser pourrir.
Paris devient une ville vitrine où les touristes apportent beaucoup d’argent .
Faut arrêter de faire la chasse aux sorcière et essayer de trouver un coupable.
C’est une volonté gouvernementale de laisser cette situation se propager.
Nous somme dans un système capitaliste, il ne faut pas l’oublier.

Je pense que vous faite un amalgame entre la société Airbnb et la location de logement de courte durée. Il existe beaucoup d’autres moyens de louer un logement pour une courte durée, le développement de la location meublée l’atteste. Personnellement, devant le déséquilibre des forces qui existent entre un locataire en place et un propriétaire, je comprends parfaitement le choix du propriétaire de s’orienter vers la location de courte durée. La rentabilité n’est pas, à mon avis, le critère prépondérant qui poussent les propriétaires à ne plus faire de location classique. Il serait bon que nos technocrates s’interrogent sur le sujet.

“La population de Paris (intra-muros) est de 2 220 445 habitants au 1er janvier 2014 (cinquième ville de l’Union européenne), pour une superficie de 10 540 hectares. Sa densité est donc de 21 067 habitants par km2, ce qui en fait la 7e ville la plus densément peuplée au monde devant Séoul.” Source wikipedia.
Paris a pendu le plus gros de sa population entre 1960 et 1980 (environs 500.000 personnes), surement pas à cause de Airbnb !

Paris a pendu le plus gros de sa population entre 1960 et 1980 (environs 500.000 personnes), surement pas à cause de Airbnb !

Pas mieux… par moment j’ai un doute… l’histoire est faite par les vainqueurs :rofl:

AirBnB ou la détresse historique… la St. Barthélemy de l’histoire… m’en vais claquer une baigne à tous les profs d’histoire de France pour avoir salopé la tête de chères têtes blondes.