Forum Clubic

Commentaires : Aéronautique : l'impact grandissant des contrails sur le réchauffement climatique

Les contrails, ces traînées de condensation résultant du passage d’avions de ligne au-dessus de nos têtes engendrent certaines perturbations climatiques et s’ajoutent aux forçages anthropiques favorisant l’effet de serre.

Complotistes à vos claviers !

6 J'aime

A mon avis la déforestation et la consommation d’énergies fossiles sont les principales causes de la pollution… Si en plus il y a ça. On est foutu ! :slight_smile:

Suffit de voyager en vélo

1 J'aime

Encore des chercheurs qui sont financés par le Secours Populaire ou la Fondation Abbé-Pierre ou Resto du Coeur !!

Tant qu’il y aura que 2 acteurs qui ce partage le gâteaux de l’aviation sa ne changera pas de sitôt, il faudrait une grosse boîte américaine comme Amazon ou Tesla pour ce lancer dans les avions solaires (peut-être pas au décollage mais au moins à haute altitude)

Ce qui crée de la pollution inutile c’est les vols interieurs alors qu’il y a un équivalent rail.
Sans compter les ristournes fiscales de l’etat concernant le kerosene detaxé. L’avion c’est beau mais ça pollue énormement

2 J'aime

Dans l’aérien, ça fait longtemps que l’on prend en compte les contrails dans nos calculs d’impact climatique. Les complotistes arrivent un peu tard! :stuck_out_tongue:

Un vol Paris New York : 1.6 tonnes Co2
Avoir un enfant: 58.6 tonnes Co2 / an

Donc non le problème du réchauffement climatique n’est pas lié au transport en avion (ni le bateau pour traverser l’atlantique), c’est la surpopulation. Faire moins d’enfants est la seule solution pragmatique à long terme. Point

7 J'aime

Point…
la solution est qu’il n’y ait plus d’être humain
… point final :slight_smile:

3 J'aime

C’est légèrement radical, non ? :sweat_smile:

Les gens qui sont dans le déni à vos claviers !

Quand on cherche à comparer, il faut les mêmes unités. Comparer la conso d’un vol avec celle par an d’autre chose, c’est un peu ridicule…

1 J'aime

Ouh la la, tu vas t’attirer la foudre de tous les haineux !

1 J'aime

Point…
Et puis dans ce cas là autant qu’il n’y ait plus de terre faisons là sauter !
… point ultime :slight_smile:

le problème c’est qu’on refuse de parler de ce problème de surpopulation, le mythe de la croissance infinie y est pour pas mal je pense.

4 J'aime

J’ai l’impression que c’est devenu une grosse mode de trouver des coupables un peu partout du changement climatique. Chez les écolo et climatologue c’est à qui va trouver un nouveau coupable et sortir une nouvelle étude qui en remet une couche pour bien nous culpabiliser et eux pour se faire connaitre en tant que groupe de chercheurs ou pseudo chercheurs, car pour le moment on n’a pas trop d’info sur ces chercheurs, leurs diplomes, leurs moyens et leur motivation.
Perso je reste sceptique. Déja lire que ca part du principe que le trafic aérien double tous les 15 ans c’est un raisonnement simpliste puisque si cela était vrai par le passé on arrive depuis quelques années à une saturation des aéroports et du trafic. Baser donc une étude sur un faux argument de départ c’est déja biaiser l’analyse.
Bref encore une étude de pseudo scientifique qui veulent faire parler d’eux, qui un sujet à la mode qui fera assuremment le buzz dans les médias

2 J'aime

Ha tiens bizarre, pourtant tous les merdias disaient tout le temps que les contrails étaient l’oeuvre des complotistes, que les avions ça ne pollue rien du tout et n’a aucun impact sur le climat, attention clubic vous êtes des complotistes en citant ce genre d’article.

A cheval ou à pied ou en bateau à voile,je donnerais cher pour vivre dans un monde comme ça.

1 J'aime

La solution finale est prévu par l’humain lui même.