Forum Clubic

Commentaires : Aéronautique : l'impact grandissant des contrails sur le réchauffement climatique (page 2)

Les unités sont les mêmes et si vous voulez, avoir un enfant de moins c’est comme ne pas faire 18 allers retours Paris New York par an !

Non

“Les unités sont les mêmes et si vous voulez, avoir un enfant de moins c’est comme ne pas faire 18 allers retours Paris New York par an !”

Tu as omis de multiplier par le nombre de passagers du vol.
Par exemple un A320 c’est environ 180 places soit un total de 18 900 tonnes de CO2 par vol.

ok ton avion il rejette 1.6 tonnes par trajet A/R et par passager. Ca dure environ 15h, donc pour 1 an (365 x 24 h) ça fait 1.6 x 365 x 24 / 15 = 934 tonnes de CO2 par an… On est loin des 58 tonnes de bébé… Si on prend des chiffres plus réalistes: en 2016, Air France avait 35 trajets par semaine. Ca fait 35 x 52 = 1820 par an (ah oui ça envoie du lourd). Soit 2912 tonnes de CO2 par an, uniquement pour Air France et il y a 3 ans (alors que le trafic n’arrête pas d’augmenter). Sinon on peut aussi ramener les émissions de bébé par an au temps de trajet de l’avion: 58.6 / 365/24 *15 = 0.1 tonnes quand un passager en génère 1.6.

1 J'aime

Non si tu multiplies par le nombre de passagers alors multiplie aussi par le nombre d’enfants ! Donc non la solution la plus efficace n’est pas de prendre moins l’avion c’est de faire moins d’enfants point final.

Non je compare un trajet à un enfant, pas 365 trajets à un enfant !

Ce qui compte c’est la quantité de gaz brûlés que l’avion émet. Qu’ils forment ou non, selon l’altitude de vol et les conditions, des traînées visibles ou non, n’a qu’une importance esthétique et subjective (certains trouvent cela gênant, d’autres beau).
Cette querelle artificielle sur les traînées, y compris les théories ubuesques (voir chemtrails), participle à la regrettable campagne actuelle contre l’avion, un moyen de transport spécialement économique : en volant à 11,000 m où la pression de l’air est ~22% de celle au niveau de la mer, il arrive à voler en croisière à 7 fois la vitesse d’une voiture (900 kmh contre 120), tout en ne consommant, par siège x km, que 3 fois plus.
Rappelons de plus (dommage que ce rappel soit interdit de fait) que la voiture elle-même est, de beaucoup, plus économique par siège x km, en carburant, pollution, espace utilisé, que les bus et surtout que le chemin de fer (je précise que comme ingénieur des ponts j’ai travaillé 45 ans dans tous les principaux transports, aviation, route, SNCF, navigation fluviale, et même pipe-lines).
Versailles, Wed 10 Jul 2019 18:06:55 +0200

Bah non tu compares 2 choses ayant des unités différentes… des tonnes de CO2 et des tonnes de CO2 par an. si tu veux comparer ce qui est comparable, il faut ramener les émissions de l’avion par unité de temps… Et quand on parle de surpopulation, quelle est la référence ? Surpopulation par rapport à quoi? Ah oui surpopulation sur notre Terre dans le système dans lequel on vit. Combien de milliers de litres d’eau pour un seul t-shirt en coton ? 5200l. Pour 1kg de viande de boeuf (une seule boîte de steaks hachés surgelés)? 13500l. 1kg de riz (une seule boîte en supermarché) ? 5000l. Et oui il n’y a pas que la population comme facteur.

Sauf que les catapultages depuis un porte-avion ne le sont pas pour économiser le carburant, mais tout simplement pour pouvoir décoller, la longueur du pont d’envol étant bien trop courte pour décoller “naturellement”. Lors d’un catapultage, les réacteurs des avions sont poussés au maximum (+ post-combustion sur les chasseurs, ce qui induit une consommation multipliée par deux par rapport au régime moteur 100% sans post combustion)…

“Dans l’aérien, ça fait longtemps que l’on prend en compte les contrails dans nos calculs d’impact climatique. Les complotistes arrivent un peu tard! :stuck_out_tongue:
Non, ce n’est pas versé au dossier dans la plupart des études. on parle de pollution co2 quasi exclusivement, les contrail n’étant à l’origine qu’une hypothèse dans le forceage radiatif

"

Un vol Paris New York : 1.6 tonnes Co2
Avoir un enfant: 58.6 tonnes Co2 / an

Donc non le problème du réchauffement climatique n’est pas lié au transport en avion …/…, c’est la surpopulation. Faire moins d’enfants est la seule solution pragmatique à long terme. Point
"
Sophisme.
“avoir un enfant” comptabilisé en co2 est déjà extrêmement douteux (comptabilisation sur combien d’année, une vie ?, selon quel style de vie ? quel pays ? quels soins ? )

-ensuite 50 tonnes “la vie humaine” ça t’impressionne ? c’est pourtant l’éco bilan d’une seule voiture thermique, les gens on auront au moins 5 dans leur vie entière.

tu t’en passe d’une seule ? et bien tu as gagné tes 50 tonnes de “vie humaines transformée en co2”

bref aussi impressionnant que faux OU non significatif

Je parle des études réalisée “en interne” par les industriels concernés.

avec les futurs avions a HYDROGENE ( soit disant ECOLO ) ce sera PIRE puisqu 'on rejeter de l ’ EAU !!!