Forum Clubic

Commentaires : A défaut de Mithril, la S01 du Seigneur des Anneaux coûtera 465 millions de dollars à produire

Amazon n’a pas de Mithril, mais une quantité de dollars faramineuse qui permet de doter la série Le Seigneur des Anneaux d’un budget de production absolument dantesque.

1 J'aime

Ils se donnent les moyens de leurs ambitions c’est bien pour nous spectateurs : on aura à n’en pas douter un produit visuellement de qualité !

Étant un inconditionnel de l’œuvre de J.R.R. Tolkien, j’ai peur d’être déçu par la série d’Amazon. Je pense qu’ils vont partir dans une direction beaucoup trop « grand spectacle » et « action », et perdre l’esprit de l’auteur. :-/

On attend Lyonesse (c’est mieux que le SDA) et la Culture. Il faut que Bezos récupère la Culture. Il faut aussi qu’il pique La Grande Porte à Syfy.

C’est basé sur des livres ? Ou c’est monté de toute pièce ? J’ai été très déçu de la trilogie du Hobbit j’espère voir un truc à la hauteur de l’univers… (coucou star wars)

Moi c’est pas tant les effets spéciaux qui seront à n’en point douter époustouflants, c’est surtout le jeu des acteurs qui m’intéresse, surtout après avoir vu combien il était soporifique dans les films de PJ

1 J'aime

fuyez pauvre fous !

2 J'aime

Bien d’accord.
S’ils arrivent au même niveau de jeu que Game Of Thrones, alors ce sera gagné.
Et si en plus ils arrivent à nous skotcher autant avec l’intrigue (à part la dernière saison de GOT qui était en dessous des autres, sans parler de certains faits qui ne sont pas expliqués, ce qui est dommage), alors là j’achète

De mémoire la famille de l’auteur ne voulait pas… À mon avis un gros pourcentage de cette somme c’est uniquement pour acheter les droits.

Il y a eu une surproduction de films basés sur les comics. Pareil pour les films basés sur Star Wars qui sortaient trop souvent et faisaient moins recette. Je me demande si on va pas avoir une overdose de séries d’heroic fantasy. Entre les spin-offs de Game of Thrones, The Witcher, Valhallah (spin off de Vikings je crois) et l’oeuvre de Tolkien on aura l’embarras du choix.

Lyonesse mieux que le seigneur des anneaux ??

Quelle drôle de comparaison et de jugement pour des bouquins qui n’ont rien à voir et on été écrit à 50 ans de d’écart.

Ben oui, c’est mieux… C’est mon avis… Rien à voir, je ne pense pas mais bon, c’est mon avis aussi…

Je suis fan de Jack Vance autant que de Tolkien,
Mais c’est différent.

Tolkien est précurseur du genre. Ça ne veut pas dire que tout ce qui vient après est nul.
C’est différent. Ça enrichi le genre.

Mais de là à dire que c’est « mieux » .

Lyonnesse ferait probablement une bonne série. Avec pas mal d’intrigues entre les personnages. Dans un style différent du SDA

Moi, bien plus de l’ami Jack. Je ne dis pas que Tolkien est nul, je dis qu’en terme de plaisir de lecture (pour moi…) Vance est supérieur. Je relis Vance régulièrement (je vais refinir Madouc et je réentame Durdane…) Je ne relis pas Tolkien je n’en ai même pas l’idée… Eh oui…
C’est un précurseur, mais pas le premier : C.L. Moore, Abraham Meritt et bien sûr, Howard.

Arf ! C’est souvent ce qui est reproché et c’est un poile réducteur.
Le bouquin de vincent Ferré « sur les rivages de la terre du milieu » propose d’autres pistes d’analyses bien documentées

Un marin bourlingueur, un aventurier. Comme ses héros. devenu aveugle dans les années 80. En effet peu de chose.
Je vois que j’ai à faire à un vrai Vancien.

Si tu ne connais pas déjà je te conseille les hors série de la revue bifrost
Les univers de Jack Vance en plus de quelques nouvelles inédites sa bio est plus documentée.

Ainsi que le travail des éditions le Bélial pour rééditer en versions complètes et proposer de nouvelles traductions.
Comme par exemple Leur réédition de la planète géante début 2000.

1 J'aime

le Simarillon était quand même assez sommaire et difficile à lire.
et surtout pas assez touffu pour en faire une série, ce qui laisse une latitude importante.
il y’aura forcément des déçus et des heureux. Suffit de voir les gueulantes sur Game of thrones

Je n’en disconviens pas. Ce que j’essaie de pointer c’est qu’au fond, Tolkien (pour moi) est très spécifique et très « enfantin ». Des pan entiers de la nature humaine sont oubliés pour se concentrer sur la lutte du bien et du mal.

Tu l’as dit :wink:

Moore :Jirel de Joiry (1934)
Meritt : la Nef d’Ishtar

En plaisir de lecture, pour moi, oui. La dimension humaine est inégalable (négociations, discussions, jeux de pouvoir, etc) dans un humour mordant : il a parfaitement saisi la nature humaine qui est systématiquement la même quand il s’agit de certaines choses : c’est ce qu’il veut montrer : quelque soit l’environnement, rien ne change et je pense qu’il a raison. C’est un pessimiste dans une crème d’humour. C’est un type très fin qui ne s’est jamais dévoilé (parait-il, son autobiographie ne dit en fait rien sur lui : ça ne m’étonne pas…).
Il y a plein de trucs masqués dans ses bouquins : as-tu compris qui étaient les Yips dans Cadwal, les Skas dans Lyonesse ? :wink:

Oui ce sont des archétypes humains confrontés à l’éternelle jungle humaine. C’est ce que j’aime retrouver ; tout ça dans des environnements très différents qui ne sont que le maquillage des choses.

Tu as raison, c’est de cet ordre. Mais dans la Bible, ce sont les histoires de fesses, de vengeances, d’adultères etc., qui sont toujours laissées de côté face à la Genèse, l’Exode, etc.

Les deux auteurs sont de la littérature de fantaisie mais évidemment pas situés dans les mêmes dimensions.

(Et zut en voulant répondre j’ai modifié mon message d’origine.)

Tu es une personne de bon goût puisque je pense comme toi :joy:

En ce qui concerne Abraham Meritt je suis toujours partagé à l’idée de relire ses livres : ils sont très très biens mais souvent leurs fins me laissent un gout amère par leur tristesse.

1 J'aime

J’avoue que le Hobbit m’a un peu déçu par l’ajout de plusieurs évènements qui sortent du bouquin (qui est vachement bien mais ne fait que 300p, il faut le dire…)

1 J'aime