Forum Clubic

Commentaires : 90 % de l'énergie solaire et éolienne sera compétitive d'ici 2030, d'après un rapport

Alors que la demande en énergie renouvelable ne cesse de croitre à l’échelle de la planète, l’éolien et le solaire seront très majoritairement compétitifs face aux énergies fossiles, d’ici une dizaine d’années.

1 J'aime

Beaucoup de contresens et d’imprecisions dans cet article, quelques exemples tirés de la source :

« According to the study, existing technology can capture at least 6,700 Petawatt hours (PWh) a year from solar and wind, which is more than 100 times global energy demand. »

ne veut pas dire : « Avec 6 700 pétawattheures (PWh) produits par an à partir du solaire et de l’éolien, c’est près de 100 fois la demande énergétique mondiale qui est déjà couverte. »

"You can put a solar panel on five square meters of land anywhere in the world and have as much energy every year as you would get from a barrel of oil. "

il manque l’information de durée : « Pour l’heure, un panneau solaire de 5 m² permet de produire autant d’énergie qu’un baril de pétrole. »

« un rapport du think tank britannique Carbontracker » : Forcément, ils ne vont pas écrire des vérités.

Rien que pour fabriquer puis installer ces éoliennes, la production de carbone sera toujours forte.

La durée de vie d’une éolienne est de 20 ans au grand maxi et son démantèlement coûte près de 200 000 € !

Nous remplaçons les arbres par des forêts d’éoliennes : à qui profite le crime?

Nous sommes condamnés à ne plus avoir le droit à un paysage naturel. Que ce soit sur terre, en mer ou même le ciel avec les satellites starlink que l’ont voit de nuit.

Le progressisme est en train de nous enfermer chez nous.

5 J'aime

moi il y a un truc qui me chiffonne pour les éoliennes
on parle du changement climatique mais peut etre que ce changement va changer les regimes des vents
et donc la où ils mettent éoliennes il n y aura peut etre plus un gramme de vents dans 20 ans

Le changement climatique n’influe pas sur les reliefs… c’est la topographie principalement qui suggère les bonnes implantations d’éoliennes.

3 J'aime

Avec toutes ces hélices, ils vont bien finir par stopper la rotation de la Terre :slight_smile:

5 J'aime

Et renseignez vous sur la filière de démontage/recyclage des éoliennes,
… elle est quasiment inexistante et les matériaux jusque là utilisés dans la fabrication des
éoliennes sont très peu ou pas valorisables (fibre de verre).
En Allemagne, des milliers d’éoliennes en fin de vie sont stockés au sol, à meme les champs, faute de filière de recyclage. Et cerise sur le gateau, les socles en béton armé des éoliennes, pesant plusieurs centaines de tonnes sont presque toujours laissés sous terre et jamais détruits… les coups de démolition/évacuation étant énormes…
Voila, la vision court-termiste de l’homme… même sur le « green »

2 J'aime

Le camarade Poutine nous remercie pour la dépendance toujours plus grande de l’Europe a son gaz !

@ merotic

La critique est facile. Vous préconisez quoi ? Le fait est qu’on file tout droit vers une hausse de la température inédite dans l’histoire de l’humanité et peut-être même à l’échelle de la planète au niveau de la vitesse (+4/5 degrés en deux siècles et demi !). Il y a consensus pour dire que c’est le carbone entre autres lié à l’activité humaine qui est à l’origine de cette hausse. Il faut donc agir, et vite pour la limiter et se donner encore une chance de pouvoir s’adapter et avoir des conditions d’existence les moins dégradées possible.

Concernant l’éolien, je ne comprend pas ce mauvais procès. Ce n’est pas moche une éolienne. Bien au contraire. En tout cas pas plus ou pas moins que n’importe quel autre bâtiment ou ouvrage. Et puis l’éolien en mer solutionne. Les autres pays comme la Corée du Sud où le Danemark qui sont en train de de s’entourer d’éoliennes au large de leurs côtes n’ont pas ces considérations esthétiques en tout cas. Et puis il y a aussi l’énergie marémotrice, etc.

En outre, 20 ans, c’est une belle durée de vie et 200 000 euros, c’est du pipi de chat par rapport à ce que nous a couté le Covid ou ce que nous coûtera l’inaction face au RC.

Et votre dernière phrase est pathétique. Qu’est ce que le progressisme à avoir là dedans ? D’ailleurs, quelle définition y apportez-vous ?

3 J'aime

Ça n’est pas un problème vu qu’elle est plate. Elle ne tourne pas.

2 J'aime

Par sainte Eolienne, priez pour nous !

l’éolien et le PV, pendant les 25 dernières années c’était clairement de l’investissement à perte, l’allemagne en est une preuve assez éclatante.

Mais on ne peut pas continuer à tenir ce discours : les prix et l’impact carbone de ces ENR se sont véritablement effondrés.

En grimpant à +220m d’altitude (on apris presque 100m entre 2015 et 2021 ! ) , en offshore et en sortant totalement de la couche limite on est sur des facteurs de charge qui n’ont rien à voir avec ce que j’ai connu à la fin des années 90 .

L’industrialisation et le gigantisme ont tué les couts au MWh

Sur ces machines, les discours et calculs Jancoviciens ne tiennent plus : on est tombé à 44 €/MWh, contre 109 pour de l’EPR, et les facteurs de charge (en offshore toujours) sont excellents :

si vous êtes un pays nouveau, ou en phase de renouvellement de matériel de production : pourquoi prendre deux fois plus cher ?

Il vaut mieux se lancer dès aujourd’hui dans une logique d’ENR lissées par la grid et quelques gigabatteries, et du fossile (pour l’instant) en secours exceptionnel, ou au pire partager une ou deux EPR à l’échelle d’un pays.

Mais laisser les ENR assurer le gros de la prod.

3 J'aime

Ce que vous dites est faux: il n’y a que les pales des éoliennes qui posent actuellement problème en terme de recyclage. Le béton et l’acier, le cuivre, etc. se recyclent très bien.

Ce que vous rapportez concerne d’anciens parcs éoliens allemand. Les opérateurs doivent prévoir une provision de 50.000€ pour le démantèlement et la remise en état du site et le recyclage sera obligatoire à partir de 2023.

Donc oui il reste des problèmes et tout n’est pas rose aux pays des bisounours mais on est pas non plus dans l’extrême que vous décrivez.

3 J'aime

Dixit le Community Manager des entreprises de l’éolien…

Bon travail de désinformation.

Avec vous, on finirait même par se demander pourquoi on ne construit pas avec le béton coulé dans les éoliennes hein?

Je crois qu’ils recyclent le béton en Algérie, ça fait des immeubles qui tiennent 2 à 3 ans mais bon…

Entre votre rêve d’idéal écologique et la réalité, c’est le cauchemar écologiste qui se présente.
Les dégâts sur la nature sont pires que les actuelles solutions, rien que pour fabriquer les éoliennes et les installer.

Sans parler de l’intermittence du vent et donc de la production.

3 J'aime

Personne ne croira que des énergies alternatives, donc qui fonctionnent de façon discontinue pour le solaire et aléatoire pour l’éolien, puisse remplacer des énergies qui produisent en continue h24.

Une seule photo pour illustrer l’arnaque de l’énergie « verte »:

=> saccage des terres et des mers. Même combat pour le solaire.

2 J'aime

ça tombe bien, personne n’a jamais dis que cela allait remplacer les énergies fonctionnant H24… (euh au passage, ça existe pas de telles énergies ^^)
Diminuer la part des énergies fossiles et nucléaires, c’est déjà très bien!

1 J'aime

ouaips en mer il y a pas trop de relief que je sache

Vous habitez en ville ? Saccager nos campagnes et nos villages avec des éoliennes installées parfois même dans des parcs naturels et avec les nuisances sonores que cela entraine pour les riverains. Les écolos des villes veulent des éoliennes … dans les campagnes loin de leurs habitations et de leurs lieux de vacances.
De même pour les éoliennes off-shore, les pêcheurs n’ont pas le même avis que vous sur ça. Il faut juste voir la manifestation ce weekend contre le parc éoliens de baie de Saint-Brieuc en Bretagne.

Les parcs éoliens ne sont pas la solution pour répondre à la demande d’électricité qui est en constante croissance !

2 J'aime

Pas un mot sur sur l’intermittence des ces energies qui viennent pourtant totalement changer la donne, notamment sur les coups de ces energies.
Pour les rendre réellement utilisables il faut leur ajouter des systèmes de stockages (batteries ou autre) ou de transfert (échanges entre pays voisins par fois envisageables)
Hors ces systèmes loins d’etre gratuits et ont eux aussi un impacte carbone (il faut les construire / remplacer)
Un article qui ne se fait que le relais incomplet d’une autre publication… l’enjeu est important, cet article n’est pas au niveau.
PS: c’est pourtant bien indiqué dans la source meme de l’article ! (futura science)

Le coût réel est donc nettement plus élevé quand on prend en compte les capacités additionnelles nécessaires.

Citation

A ma connaissance, @merotic n’a jamais dit qu’elles étaient moches … mais par contre le démantèlement de nos jours s’approche plutôt des 600 000 euros que des 200 000, avec des moulins hauts de 260m et 1500 tonnes de béton au pied.
Le progressisme qu’il cite est pourtant là, vous subventionnez (vous payez) pour que ces sociétés privées vous revendent plus cher ce qui coûte en réalité moins cher (le vent est gratuit, lui)