Commentaires : 25 ans, cheveux roses, 125 000 abonnés sur Instagram : cette IA espagnole a été conçue pour remplacer les influenceurs qui vous agacent

Une agence d’influence espagnole se spécialise dans la conception de mannequins d’intelligence artificielle (IA), proposés aux marques, qui peuvent ensuite les embaucher. Les vrais influenceurs n’ont qu’à bien se tenir.

L’immense meute des abrutis va donc suive une bimbo numérique à laquelle des marques, des sociétés voire des groupes beaucoup moins légaux vont pouvoir faire dire ce qu’ils veulent… effectivement il devient urgent de légiférer pour encadrer strictement ce délire avant que des hordes de crétin se précipitent dessus et les prennent pour des déesses onmiscientes.

7 « J'aime »

Le pire c’est qu’elles auront surement plus de culture et de discussions que les vraies influenceuse/mannequin, ca ne va pas être crédible :slight_smile:

17 « J'aime »

Et si c’est l’IA qui choisit d’acheter à notre place, on fait comment ? :slight_smile:
Je suis admiratif des commentaires du post instagram .Il y a une misère sexuelle et affective qui dépasse l’entendement.
Ou alors, c’est des bots eux même, mais entre le mec qui lui dit « qu’elle » est radieuse, l’autre qui dit l’admirer, mais au secours, vraiment.

5 « J'aime »

Tellement Vrai !

Ca sera mieux ou pas si pire que c’elles qui vivent dans le luxe et la surconsummation, profitant de leur génétique en sus de la misère cité ci-dessus ! :face_vomiting:

4 « J'aime »

Maia Lima, une jeune argentine caractérisée par sa timidité et sa pureté

Sa pureté, cad ? Car ce terme pureté est très subjectif et dépend de multiples contextes, aux yeux de certains elle peut l’être et aux yeux d’autres non.
J’aimerais comprendre.

2 « J'aime »

L’IA amene certains a se prendre d’affection pour un etre artificiel ou virtuel. Ce sujet a d’ailleurs traite pas mal de fois dans la literature (SF) et au cinema (westworld). In fine, je ne vois pas de soucis ethiques a cela, si ca rend l’humain heureux.

2 « J'aime »

Je ne suis pas étonné du succès de ce genre d’IA.
La vraie question c’est à qui la faute…

Lara Croft était une précurseure :slight_smile:

2 « J'aime »

c’est la sélection naturel.
y’a ceux qui se touche dans leurs chambres devant une influenceuse IA
et y’a ceux qui ont fait l’effort d’avoir une bonne situation en travaillant dur, et d’entretenir son corps un minimum pour être attractif et donc drague et trouve des femmes de valeur et se reproduisent avec.

les mecs qui sont en misère sexuel, former vous et trouver un boulot bien payer, et faite du sport !!!
revoyer mon look (coupe de cheveux, barbe, et vêtements) pour ressembler à quelque chose.
pour la timidité, c’est très simple, soit du regarde au loin la fille se faire raccompagner par un autre mec soit tu tentes ta chance et au pire ca marche pas.

y’a pas de magie, les femmes choisissent les meilleurs partenaires potentiels, donc ceux qui ont une bonne situation financière et qui domine les conversations dans les groupes d’amis.
pas celui qui matte des influenceuses ia sur le net.

2 « J'aime »

Hahaha, digne d’un commentaire de LinkedIn.
Enfin, j’espère pour vous que nous n’êtes pas sérieux parce qu’avoir une vision aussi dichotomique de la société.

15 « J'aime »

Est ce qu’il y a des également des IA qui ne représentent pour les filles ? Ou on est les seuls idiots ?

Ca pose quand même plein de questions.
Outre les jugements de valeur sur les gens, que ce soit les mannequins réelles ou les gens qui suivront des bots (je ne pense pas que ni les premières ni les seconds soient plus cons.nes que la moyenne), il faut sérieusement penser la manière dont sont conçues les bases de données des IA, comme pour d’autres trucs d’ailleurs. Il faudrait une meilleure règlementation là-dessus, pour autoriser une image à être dans une base de données plutôt que de considérer que c’est le cas par défaut parce que c’est sur Internet.
Et il y a un côté moralement super chelou au fait que les gars qui créent ce genre de trucs n’ont au final même plus besoin des femmes pour se faire de la thune en utilisant le corps des femmes.

l’expérience personnel qui parle.
j’étais étudiant boutonneux et sec, aucune fille voulait de moi.

après mes études et le lancement de ma très bonne carrière, je me suis mis au sport, j’ai voyagé, j’ai appris a faire du « rentre dedans » avec les filles sans gêne.
et la comme par magie bah j’en ai choppé pas mal.

en occident les femmes ont rien faire pour se trouver un mec. Elles ont toutes facile au moins 10 garçons qui leurs tourne autours.

si tu attends qu’une fille face le 1er pas tu rêves !
suivre ces influenceuse au lieu de sortir et de draguer des femmes en vrai, c’est choisir la facilité et ça ne t’apportera rien de constructif !

1 « J'aime »

Ouch ! Ca va dans les 80’s ? Coolos ?

Alors avoir du pognon et des meusceuls sont deux critères predominants pour pécho une « femme de valeur »

Ça vous embete que je cite votre post quand je fais des animations à thème sur le sexisme du au manque de culture et de prise de conscience ? Nan parce que là y a cas d’école !

Attention j’ai pas dit cas clinique hein, ça se soigne. Mais y a du taf.

(Perso quand j’ai rencontré la femme qui a bien voulu partager ma vie jusqu’ici j’avais 10kgs de trop, pas plus de cheveux que maintenant, et une situation digne d’un roman de Zola… ben pour parler jeune, ça m’a pas empêché de la pécho ! Non elle n’a pas eu pitié, c’est pas le genre. Et c’est en partie grâce à la stabilité affective que nous avons construite qu’aujourd’hui ma situation s’est grandement améliorée… sauf sur l’embonpoint. Le bonheur rend gros c’est une fatalité :stuck_out_tongue_winking_eye:)

14 « J'aime »

Rien à ajouter :slight_smile:

Vous pouvez juger ou dire ce que vous voulez, mais il est quasi-impossible de se débarrasser de plusieurs millions d’années d’évolution, basées sur le principe de la reproduction en tant de premier but de la vie (étant nous-mêmes de simple véhicules génétiques à ce propos).
C’est comme ça, c’est « inscrit »…

1 « J'aime »

« quand j’ai rencontré la femme qui a bien voulu partager ma vie »
ok tout est dit.
ce n’est pas une attaque contre vous mais pour moi ca transpire le mec désespéré qui a pris la seul fille qui a bien voulue de lui

Moi avec mes efforts j’ai choisi la femme avec qui être elle est la la nuance !
moi pour ca faut quitter les réseaux sociaux et faire des efforts.

Pour ceux qui veulent pas faire cette effort, au japon il y’a ce qu’on apelle les sōshoku danshi

1 « J'aime »

Ah ça je pense qu’il faudrait le demander à « Maia » directement :smiley:

J’adore l’idée ! Du coup on ne pourra plus attaquer en justice des influenceurs qui n’existent pas ! Et plus besoin de les payer trop cher pour leur boulot de porte manteau ! C’est très pragmatique comme approche !!! Put**** ce que le monde devient c**