Forum Clubic

Besoin "d'aide" d'avis, comment gérer un deuil

Je vais essayer de faire précis …

c’était l’anniversaire de ma belle mère hier …
au repas de midi son mari mange tranquille avec elle est une de leurs petites filles … soudain il “s’étouffe”
pour faire bref, malaise, coma, cœur out donc le cerveau n’est plus irrigué …
les pompiers arrivent rapidement et parviennent à relancer le cœur mais reste inanimé … direction l’hôpital …

cette nuit coup de tel à 3h07 … c’était belle maman … son mari nous à quitter …

bref madame Schumi effondré … on ne le serait à moins …

le truc c’est qu’il y à eu des trucs récemment dans notre vie de couple que je ne voulait pas annoncer ici en tout cas pas " si tôt"
en résumer :
Madame est enceinte depuis le 10 septembre … soit un tout petit peu plus que 3 mois …
Madame souffre d’une maladie sérieuse dont on à fait “la pub” cette été à la tv/radio ==> la spondylarthrite ankylosante

avec son traitement tout était nickel depuis qu’on avait parler au rhumatologue de faire un bébé, le traitement était stopper car incompatible avec une éventuelle grossesse …
du coup elle est arrêter depuis environ 1 mois et souffre énormément du dos, et d’une sorte de sciatique qui part de la fesse vers le talon …
bref la grande joie … c’était tellement insupportable pour elle que samedi dernier ce fut le trajet direct pour l’hôpital afin que je la fasse hospitaliser pour “atténuer” les souffrances … cortisone + morfine pendant 4 jours … sortie de l’hosto mardi à peu prêt en forme … 2/3 jours plus tard elle apprend donc en pleine nuit le décès de son père …
et les chocs émotionnels et “un début” de grossesse ne font rarement bon ménage … du coup j’angoisse …

de mon coté au taff c’est de la pure folie avec toutes commandes qui nous tombe dessus car “noël” est là … du coup je suis fatigué et mon dos j’en parle même pas …

enfin bref, … depuis hier/cette nuit et le fait que j’ai du annoncer le décès à ma chérie … je ne sais pas “quoi dire” quoi faire, je me sent “inutile” je me doute qu’il n’y à pas de solution miracle mais je suis comme un con à tourner autour de madame sans réellement servir à quelque chose …

l’enterrement est prévu lundi en début d’aprem à 350 km de chez nous, bien sur surement de la neige sur la route … avec une femme enceinte à bord ça va encore être une partie de plaisir …

si quelqu’un à vécu un truc à peu près similaire je ne serais pas contre une “aide” ou des “idées” pour “soulager” ma chérie …
:jap::riva:

D’abord non t’es pas inutile !!! Faut pas dire ca :non:

Tu lui dis que t’es là, que tu l’aimes, que si elle a besoin de quoi que ce soit t’es là … J’sais pas trop … Y’a pas grand’chose à dire en fait :confused:

Après si elle te demande de la laisser ecoute là aussi et respecte ses volontés … et surtout qu’elle se retienne pas de pleurer !!

'fin bon bah courage mon p’tit schumi et à ta madame surtout, condoléances, j’vous fait plein de gros poutous poutous :frowning:
Edité le 17/12/2010 à 21:05

En effet, c’est la galère, courage a tous et mes condoléances :jap:

J’ai pas vécu ça comme ça, mais ça parle aussi d’un décès assez douloureux a supporter (pour moi et toute ma famille)…
Dis lui que tu est près d’elle en cas de pépin, que tu l’aime (ça rejoint ce que dit Vash).
Fais lui a manger, pouponne là… le plus dur va être les obsèques surtout :jap:
Tu n’es pas inutile, elle sait bien que tu est là pour elle :wink:

Bonne chance schumi :jap:²

Puis oui, pleurer ça aide beaucoup et ça facilite l’échange vers une personne

merde alors !

“beaucoup” en même temps là !

Je dirai un peu comme Dam, reste le plus possible près d’elle et a beaucoup parler. Il faut penser surtout à sa santé et aussi au bébé et donc de parler de projets, une petite aide pour penser à autre chose. C’est un moment difficile ! Courage mec et prend soin toi aussi, c’est très important

Completement !!!

Pi si t’as pas l’moral on est là à toutes heures !!! :slight_smile:
Edité le 17/12/2010 à 21:06

Mes condoléances Schumi

J’ai vécu un truc presque similaire y voilà pas si longtemps, un oncle que j’aimais bien est décédé du H1N1 (il n’avait plus de systèmes immunitaire à cause qu’il a déjà eu le cancer 2 fois) puis mon grand-père est décédé pas longtemps après. Dans toute ses situations, ont se sent toujours inutile, mais ont ne peut rien faire.

Il y a un truc que mes tantes et oncles ont fait à ma mère et à une de mes tantes, s’était de leur payé une fin de semaine dans un spa (truc de massage et co) vu qu’elles s’étaient beaucoup occupé de mon grand-père. Sa leur a fait beaucoup de bien mais bon, le principal a été dit.

Je ne sais quoi dire. :jap:

Personnellement, j’ai intégré le fait que la mort était au bout du chemin, et je sais que, la plupart des membres de ma famille prenant de l’âge, c’est quelque chose d’inévitable que je vais devoir encore affronter dans les années à venir.

Après… c’est un peu plus difficile de vouloir “soulager” quelqu’un d’autre, ça dépend de nombreux facteurs.

On a eu des morts “attendues” (maladie/ âge/ déchéance physique) et une mort inattendue (crise cardiaque).

J’avoue que c’est cette dernière qui a eu le plus de mal à passer pour la famille (avec les inévitables questions du genre “et si on avait appelé un médecin X heures avant”… alors qu’il n’y avait aucun signe véritable X heures avant évidemment).

Juste pour dire, que, malheureusement, j’ai un peu l’impression que le décès qui te touche est du même ordre: quelque chose qui relève du domaine de l’injuste.

Difficile d’appréhender tout ça, il faut évidemment se tourner vers l’avenir, pleurer un bon coup mais pas sombrer dans la nostalgie ou les regrets.

Être présent pour ta chérie, je pense que tu l’es suffisamment et qu’elle le sait, le deuil est aussi affaire de solitude, d’introspection pour certains donc il ne sert à rien de culpabiliser si tu n’es pas “là” à chaque seconde qui passe.

Il y aura des moments de silence, c’est normal.

Une pensée aussi à la maman de Mme Schumi (et au reste de la famille), ce ne sera pas simple pour eux aussi.

Encore une fois, difficile de vouloir aider quelqu’un d’autre dans cette situation, chacun réagissant à sa façon.
:jap:

Le temps passera, comme pour tout. :jap:

Le décès d’un proche c’est quelque chose de douloureux (vécu l’année passée).

+1 :jap:

Prend bien soin de ta femme dans ce moment difficile. Elle va en avoir besoin :jap:

Bon courage à vous deux :jap:

Effectivement ca fait beaucoup “en une fois” :confused:

Comme les autres, être présent je pense que c’est fondamental, et accepter aussi que malheureusement on ne peut pas tout régler, surtout en fonction du caractère de l’autre (certains ont besoin d’un peu plus de solitude justement - c’est toi qui la connait le mieux et qui pourra en juger). En revanche, même si parfois l’on peut se sentir inutile, c’est loin d’être le cas, même si on peut se sentir complètement naze dans la façon de tenter d’aider à “soigner” un deuil, ce sont des choses qui aident - pas tout de suite pour celui qui a le plus à l’endurer - mais au fur et à mesure, comme l’impression d’être effectivement soutenu. Dire que l’on aime et tout le reste, ca n’arrête pas ce genre de larmes, ca ne donne pas effectivement le sentiment d’être efficace sur le moment, mais je suis persuadé que ca aide vachement sur le long terme.

Courage à toi Schumi, à elle, à vous deux et à toute votre petite famille :jap:

merci à vous :jap::jap::jap:

Tu ne pourras que te sentir inutile, mais ce n’est pas le cas ! Accrochez vous, et pensez à bébé…

:jap:

Je vous souhaite bien du courage :jap:

+1

Idem vécu 3 fois en deux ans :confused:
C’est encore plus douloureux si on est très proche de la personne, ce qui est en l’occurrence le cas…

Par contre je ne pense pas qu’être à ses côtés soit inutile, bien au contraire, faut être surtout très présent, tenter de parler d’autres choses, ne pas s’enfermer :jap:

Bon courage, et condoléances :jap:

Prenez du repos, c’est essentiel dans ces situations.

Schumi, mes condoléances pour ton beau-père et tout mon soutien à vous également. :o( Ces coups de fil aux petites heures ddu matin, jamais rien de bon hélas. Chaque évènement pris à part est déjà lourd à supporter mais quand ça s’accumule en peu de temps… :confused:

Ne te sens pas inutile. Bien sûr c’est normal que tu ais un sentiment d’impuissance et tu voudrais faire mille choses pour aider ta femme et ta belle-mère. Mais rien que ta présence auprès de ta femme est primordiale pour elle, elle se raccroche à toi. Je sais que les mots (les miens) sont vains quand tu es ancré dans la souffrance.

Te donner des “clés”, j’en serais incapable, c’est déjà délicat d’en parler. Ca dépend des individus mais je crois qu’il va te falloir être encore plus présent que d’habitude. De la patience, de la compréhension aussi te seront nécessaires. Peuvent naître des réactions comme un sentiment irrationnel de culpabilité de n’avoir pas pu être là, on s’auto-culpabilise en disant et si j’avais fait çi, ça. L’amour que tu éprouves te sera et leur sera utile pour supporter ces épreuves.

Toi seul peut sentir ce dont ont besoin ta femme et ta belle-mère. Les aider à passer ce cap et que tu le passes avec elles. Mais ne te néglige pas pour autant, elles ont besoin de toi. Toi aussi tu es miné par ce qui vous arrive, il te faudra cependant être à 200% pour vous aider. Bien sûr comme tu dis, tu as en plus une charge de travail phénoménale qui s’ajoute à ça. Mais, comme tu peux parler du bébé pour aider ta femme, cette charge de travail peut t’éviter de trop gamberger.

Beaucoup de courage à vous.

:hello: Schumi => Tout d’abord, toutes mes condoléances et bon courage à vous tous.

En effet, je crois qu’il n’y a pas de “clés”, certaines personnes ont besoin d’en parler, d’autres non, bref ça dépend de chacun.

En revanche, comme cela a été dit, il va te falloir être présent et être prêt a épauler ta femme et ta belle mère.

Par rapport à ton boulot, à toi de voir si tu as besoin de t’arrêter (consulter ton médecin pour qu’il t’arrêtes peut être une bonne chose), mais attention: Continuer une activité peut être une bonne chose pour éviter de trop penser à ça.

Je ne peux malheureusement rien faire pour aider, mais ayant un ami qui traverse une épreuve de ce genre en ce moment, je ne peut que t’assurer que tu as tout mon soutien, et si jamais t’as besoin de parler (même si je me doute que je ne serai pas la personne que tu privilégieras sur clu², ce que je comprendrai, vu que je ne suis pas un de ceux qui te connais le plus ici), n’hésite surtout pas à m’envoyer un MP.

Courage à vous tous et pensez à votre futur petit. :jap:
Edité le 18/12/2010 à 16:37

condoleance Shumi,
Je ne saurai trop quoi te dire qui n’ai deja ete dit plus haut.
Si ce n’est que vis a vis de ta femme tu es tout sauf inutile.Entre l’epaule que tu lui prete et le reste elle a besoin de toi.
UN truc facile a dire mais pas a faire c’est d’essayer ,tant que faire ce peu, de te preserver pour rester disponible et a l’ecoute d’elle dans ce moment.
Ne pas nier l’attachement et le chagrin mais en quelque sorte le “rationaliser”.

Bon courage a vous tous

Avec un peu de retard, mes condoléances Shumi… je n’ajouterais rien de bien spécial à ce qui a été dit, sinon que votre meilleur allié sera le temps pour encaisser le coup. J’ai vécu ça l’année dernière avec le décès de ma grand mère suite à un cancer, et effectivement hormis s’accrocher et se soutenir il n’existe pas de remède miracle.

Courage à vous et pensez au petit.
Edité le 18/12/2010 à 19:46

:confused:

Tout d’abord, mes condoléances. :jap:

Un énorme +1 car ça résume à la perfection ma pensée.


Et j’imagine à quel point ce doit être encore moins évident pour toi Schumi, avec l’angoisse supplémentaire générée par les « à côtés » de ce triste évènement… :confused:
En tout cas courage et ne te laisse surtout pas abattre ( pas facile, je sais) car la situation est déjà suffisamment difficile.

:jap:

:-/

Tout d’abord mes condoléances. Je n’ai pas encore vécu de décès dans la famille, si ce n’est les grands parents. Vous pouvez peut-être juste vous “réjouire” que ton beau-père n’a pas souffert. J’ai eu un grand père qui est resté alité des années pour cause de maladie. Et finalement, quand je pense au décès de ma grand mère, hospitalisée le mardi, décédée le dimanche, je suis content pour elle qu’elle n’aie pas vécu ce que son mari a subi.

Pour vous, je vous conseillerai du repos. Je sais que pour toi, ce n’est pas la période… Noël n’est pas si loin, il est peut-être possible que tu tiennes jusque là, ou peut-être que ton médecin puisse te fournir un certificat médical pour que tu puisses prendre soin de ton dos et de ta femme (je ne connais pas bien les règles du travail en France, ni le type de contrat que tu as, ainsi si c’est possible ou pas).

Avant tout, pensez à vous, à ce que vous considérez comme primordial pour vous. Dès que possible, prenez quelques jours pour vous changer les idées. Un petit week-end, ou quelques jours dans un petit hôtel, dans des thermes, spa, massages, hsitoire de penser à autre chose ou à rien, loin du train train quotidien.

[:paysan]

Désolé j’ai pas pu n’empêcher de quoter :nexath ²