Forum Clubic

BAC Général à 82,1% (page 4)

:non:
l’oise cay le bieng

L’Oise,c’est un repère de parigot gros bourges. :na:

  • le niveau du BAC s’est écroulé

:neutre: on demande même plus aux petits bacheliers de s’exprimer en francais :paf:

C’est surtout que le cursus scolaire ne permet plus d’avoir de vraies bases solides, et survole tout un tas de sujets!!!
Résultat : TI-89 inside et t’as ton BAC :o

Pire, je ne compte même plus le nombre d’ingénieurs qui ne m’aîtrisent pas leur sujet!! Alors que ya 50 pige mon gars… un ingénieur en éléctro-méca savait par exemple te calculer des cos(phi) à la main.
Mouhai il a raison Sarko, les diplômes ça vaut plus grand chose… moi même je me demande comment certains camarades ont put avoir leur license info avec le niveau de m*rde qu’ils ont (facile 70% des dipômés) :neutre:
Et puis ya un autre problème : en effet il y à tellement d’étudiants qu’il faut que ça tourne et pour l’instant la solution trouvée c’est de niveler le niveau vers le bas, ça coûte moins chère :pfff:

C’est super important de calculer un cos(phi) à la mano. :paf:

C’est aussi oublié qu’à l’époque,tu avais des abacques ou des tables de calculs.Bref,le calcul du cos(phi),c’est un peu pour crâner.
(J’ai encore ce genre de bouquins qui se font rarisismes.)

PAs obligé de le faire, au moins pour comprendre le fonctionnement. Ca permet par la suite de se forger un bien meilleur niveau un peu les doigts dans l’pif :wink:

82%, c’est beaucoup ?
:paf: non car je viens de regarder le taux de réussite de 2006 de mon lycée: 91% :nexath

Oui,mais se baser dessus pour juger de la baisse de niveau,c’est limite capilotracté.
C’est comme si je rabaissais ma mère parce qu’elle n’a pas la moindre notion de génétique alors qu’elle a fait des études d’infirmière. :neutre:
Les compétences changent avec les époques et ,en fait il est très dur de juger d’un niveau général.Enfin,c’est plutôt biaisé comme raisonnement.
Opinion perso. :neutre:

Je viens de regarder pour mon lycée :
2002 : 53%
2003 : 56%
2004 : 64%
2005 : 61%
2006 : 71%

(je l’ai passé en 2000 :o )

Comme dit plus haut,la Picardie équilibre le tout avec son 50%. :smiley:

Qui plus est, s’il faut se justifier en permanence d’acquis “de base” bétons, on passe beaucoup de temps a ne pas travailler sur des projets ambitieux et novateurs :paf: scomme si on tapait sur les ingés Renault de pas savoir faire une roue en bois parfaitement équilibrée…

A ok :paf:
c’est sur que là :paf:

2000:68->Spéciale Fbzn. :paf:
2001:69->pourcentage parfait
2003:72
2004:76
2005:75
2006:75

Pas mal au final.

2001: 80%
2002: 86%
2003: 88%
2004: 85%
2005: 87%
2006 ( celui que j’ai posté plus haut): 91% :neutre:

C’était juste un exemple :miam:

Je parlais d’extrême

Tu remarqueras que toutes les personnes faisant avencer la recherche dans leur domaine, ont un point commun : ils ont une maîtrise parfaite de leur sujet d’étude :wink:
C’est un peu obligé non lol. Dans le sens où bien sure, dans chaque domaine il y à plusieurs sujets d’étude, comme un info, même le gars le plus balaise du monde ne pourra pas tout savoir mais ses connaisence de bases (mécanismes, etc…) sont surement dans faille.

Loin de là la pensée de faire des élèves élites mais je trouve qu’acutellement il y a deux problème majeur dans l’éducation nationale :
1- il faut apprendre un maximum de choses dans un temps record, quite à les survolée (bachotage)
2- si l’on ne rentre pas dans le moule on se fait cassé et rejeté, alors que chaque individu a son propre potentiel et sa place dans le savoir

edit : mouarf le retro-post :slight_smile: ipb rules

[:paysan] bug dans la matrice

j’aurai une vision plus dur des choses, les problemes majeurs de l’éducation nationale :
1- L’inutilité quasi complete du systeme université qui forme des élites intellectuels et non des travailleurs.
2- Une promotion de filiaires désuetes qui n’aboutissent sur rien et qui n’ont aucun interet.

Je crois que c’est le but,justement. :paf:
Cela évite un peu le syndrome de génie autiste.