Forum Clubic

Assistance informatique à domicile : dossier demande d'agrément !

Bonjour,

Je suis en train de créer mon entreprise d’assistance informatique à domicile sur la région toulousaine et j’aurai voulu bénéficier de votre expérience sur la demande d’agrément simple. En effet, je n’ai aucun diplôme “informatique”, mais de nombreuses compétences acquises depuis plus de 10 ans auprès de mes collègues de travail, amis ou relations.

Savez-vous s’il faut obligatoirement un justificatif des compétences afin d’obtenir l’agrément simple ?

Merci d’avance

ton comptable devrait te donner la réponse exacte (hé oui toujours lui ou elle :paf: :lol: )

je ne pourrais pas t’aider vraiment, ce que je sais c’est qu’en Belgique il faut juste un certificat de gestion ensuite tu peux monter ta propre boîte.

Bonne réussite à toi :wink: :kimouss:

Le tribunal de commerce devrait pouvoir te renseigner également je pense.

Je parle de l’agrément simple pour service à la personne, pas de la faculté à créer une entreprise.

comprends pas très bien (chui pas belge pour rien hein :paf: :ane: )

en principe il y a une legislation qui règle tout ça, il y a des droits et obligations que chacune des partities doit respecter

Si tu veux parler d’un devis, c’est selon les habitudes de chaques boîtes, un devis évite de mauvaises surprises au client mais contraignant pour l’entreprise car le devis est une sorte d’engagement.

www.inforeg.ccip.fr…

apparement ça ne s’applique pas au contexte d’Hyperion, c’est plutôt un truc pour les particuliers qui veulent se faire un peu d’argent comme activité annexe (c’est ce que j’ai pu en déduire)

Non, pas du tout sini, je fais bien référence au doc de KarLKoX !

j’ai lu le document de Karl mais je ne vais vraiment pas en quoi ça se rapporte à ton activité? :paf: :ane:

En Belgique il y a des trucs semblables mais ça s’adresse plutôt à des trucs sociaux, dépannage informatique c’est du social ça? Peut-être, chai pas :ane:

Si je comprends bien, ça permet à une entreprise qui effectue des travaux qui sont reconnu par cette “convention” de bénéficier d’avantages fiscaux, est-ce bien le but de ce truc?

Ca permet surtout aux particuliers bénéficiaires de cette formation de déduire 50% du coût des prestations de leurs impôts.

sini> www.cesu.urssaf.fr…

euh KarlKox, tes deux liens sont deux choses différentes ou non, j’ai l’impression que le premier est plutôt orienté “bénéficiaire” et le second pour Hyperion dans ce cas-ci, pour employer quelqu’un à de meilleures conditions.

Chez nous il y a des systèmes semblables mais dans le premier cas, je n’ai pas l’impression que des services comme ceux proposés par Hyperion soient pris en charge, dans le deuxième cas, ça existe pour employer des gens de manière flexible, on a aussi des formules pour employer des gens qui sont depuis plus d’un an au chômage, on leur fourni une formation gratuite en quelque sorte et c’est l’état qui paie la prestation.

Ceci-dit chaque pays a ses formules, c’est pourquoi je ne peux pas vraiment émettre de conseils fiables car ce qui est d’application chez nous, ne l’est pas forcément en France :stuck_out_tongue:

Les deux choses sont identiques, pour qu’un employeur bénéficie des chèques CESU, il doit avoir un agrément.
Son activité s’inscrit pleinement dans ce contexte.

pour répondre simplement à ta question il faut au moins pouvoir prétendre à un an d’expérience (bulletin de salaire)

:hello:

Ca mérite d’être claire, nette et précise. Merci pour ta réponse !

Après contact pris auprès de la DDTEFP, pas besoin de justifier une quelconque expérience.
Par contre, si je veux aussi bosser pour les pros, obliger de créer deux sociétés distinctes. Je vais donc sans doute d’abord faire les particuliers et si ça marche, créer une seconde EURL pour les pros dans un an ou deux.

:ouch: bin je croyais que côté compliqué en Belgique avec nos différents gouvernements on faisait fort, vous n’avez pas à rougir apparement car je n’y straffe que chi

créer une seconde EURL (au fait c’est quoi EURL entreprise … responsabilité limitée?)
chez nous on crée une société et on définit au départ avant la plublication au moniteur les nomenclatures puis ça roule.

Recréer une seconde EURL me paraît être une très drôle d’idée juste pour pouvoir travailler avec des pros… J’avoue que notre système est tout à fait différent :ane:

Dans ce cas autant faire le bon choix et s’y tenir :ane:
Edité le 10/09/2007 à 19:14

EURL = Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée. Exactement comme une SARL mais avec une seule personne.

Là, c’est juste compliqué à cause de l’agrément, sinon, pas besoin de créer deux sociétés distinctes.

Salut,

Si j’ai bien compris, n’importe qui peut prétendre être un Helpdesker pour intervenir chez un particuliers ?

:hello: Hyperion

je saisi mieux la subtilité, si ton marché est principalement les particuliers, cette démarche me semble logique dans ce cas :stuck_out_tongue:
Nous n’avons pas de facilités semblables. Les déductions via “chèques services” existent mais pas d’application pour de tels cas (du moins c’est ce que j’ai toujours pensé) :ane: