Forum Clubic

Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé

Et bien pour Yves Leterme, son jour de gloire à lui n’est pas prêt d’arriver manifestement :smiley:

[quote=Le Monde]Le futur premier ministre belge, Yves Leterme, a provoqué l’émoi dans le pays en entonnant la “Marseillaise” lorsqu’on lui a demandé de chanter les premières mesures de l’hymne national, la “Brabançonne”.

Alors qu’il montait les marches de la cathédrale de Bruxelles, pour assister au Te Deum donné à l’occasion de la fête nationale du 21 juillet, un journaliste de la RTBF lui demande s’il connaît les paroles de la “Brabançonne”. L’homme qui doit former le prochain gouvernement belge se met alors à chanter “allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé”… Dans le même reportage, il estime que la fête nationale est une célébration de “la proclamation de la Constitution belge”… alors qu’il s’agit de l’anniversaire de la prestation de serment de Léopold Ier en 1831.
[/quote]

ils ont tous fait de belles bourdes… mais celle là est pas mal il faut l’avouer :sweet:

On est mal barré … :ane:

Il veut peut-être que la France annexe la Belgique.
Enfin, une guerre que l’on pourrait gagner. http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/0048.gif

Après on dira que les histoires belges c’est du vent :o

[spoiler]Toute légende a un fond de vérité :whistle:[/spoiler]

haha énorme :smiley:

La vidéo :
www.dailymotion.com…

:smiley:

Pas la Belgique mais la Wallonie [:sabathan666]
Edité le 23/07/2007 à 21:51

Tant qu’il chante pas le Maréchal nous voila, tout va bien :paf:


En plus il connait pas le 21 juillet :lol: , téléphone dans l'eglise, et rit niaisement ... :MDR

Et oui, on l’adore notre futur premier.
Déjà qu’il considère que les francophones n’ont pas les capacités (intellectuelles) d’apprendre le flamand. ça rappelle quand même quelqu’un y’a un peu plus de 60 ans.
Malheureusement le racisme linguistique n’étant pas punis pas la loi, nos chers amis du nord peuvent s’en donner à coeur joie pour baffouer les droits des francophones (qui il faut bien le dire sont d’une placidité/naïveté étonnante)
Il faut savoir que les flamands contrôle tous les postes clés depuis qu’ils ont réussi à imposer le bilinguisme (en effet avec leur dialecte ils ne pouvaient pas aller loin, ils ont donc été obligé d’apprendre d’autres langues, tandis que les francophones ont toujours favorisé une langue internationale tel que l’anglais à l’apprentissage d’un dialecte (le flamand)) en partie grâce aux allemands pendant la guerre qui ont favorisé la population germanique comparé à la latine (d’où la forte différence entre la quantité de résistant au nord et au sud du pays).
J’insiste sur le fait que c’est un dialecte dont l’apprentissage est obligatoire pour bien s’intégrer dans la capitale de l’europe (paradoxe non? :ane:), et que ce futur premier va tout faire pour favoriser encore plus. (la région autour de bruxelles est en territoire flamand mais habitée majoritairement par des francophones qui n’ont pas le droit d’avoir les papiers en français, à chaque fois ils reçoivent le papier en flamand et doivent aller à la maison communale faire une demande en flamand)
En effet suivant les régions ils ne se comprennent pas entre eux, et le premier dictionnaire flamand est apparu…en 2006 (bon ils écrivent en néerlandais en général mais vu qu’ils n’aiment pas les hollandais, principalement question religieuse)
J’avais expliqué ça à madame (française) avant qu’elle arrive, en belgique le racisme s’apprends. Un étranger est bafoué tant qu’il ne parle pas le flamand.
Bref content de vivre dans le pays le plus fasho d’europe :ane:
comme disais Brel “Monsieur les flamingants, je vous emmerde” :slight_smile:
Edité le 24/07/2007 à 09:53

J’aime beaucoup la belgique mais je savais pas que c’était le bordel à ce point avec les langues :ouch:

Je dirais même plus, les francophones ne sont pas assez idiots pour apprendre une langue parlée par combien? 1million de personnes???

Le gouvernement n’a fait qu’empirer les choses ces dernières années aussi non?

Je pense qu’au total dans le monde il y’a 16 millions de personnes qui parlent le néérlandais sous une forme ou une autre, maintenant c’est supposé qu’ils peuvent se comprendre parce que vu les disparités entre les régions.
C’est donc une langue très minoritaire (par exemple le français qui n’est pas une langue majeure est parlée par environ 200 Millions de personnes) et en effet qui n’a jamais semblé utile aux francophones (sans parlé qu’elle est moins riche/jolie que l’allemand) , ce qui fut leur principale erreur.

Le gouvernement étant flamand c’est normal qu’il envenime les choses, disons que le but ultime est d’avoir une belgique flamand (avec ou sans minorité francophone suivant les échos séparatiste).
Ils ont une grande force économique qui est le port d’anvers alors que la wallonie est un pays “pauvre” (càd il y’a des technologies de pointes mais qui ne font pas de l’emploi/richesse de masse), de plus ayant la facilité d’emploi (seulement 24% des bruxellois travaillent à bruxelles, une grande majorité sont des flamands qui travaillent à bruxelles, et payent leur impôt en flandre…) ils ne sont pas prêt de perdre de l’influence.

Quand tu as le pouvoir il est alors facile de promouvoir le flamand, ils ont décroché 50% du budget de la ville de bruxelles alors qu’il ne s’y trouve que 14% de flamand, ils arrivent à obliger les commerçants du centre à parler flamand (subsides), ils poussent les flamands à coloniser bruxelles (prime à l’installation) et règlent fortement l’installation des francophones en flandre (càd normalement il n’est plus possible pour un étranger (francophone compris vu que c’est ainsi qu’ils les considèrent) de recevoir des aides en flandre s’il ne parle pas le flamand) Idem pour s’y installer, tu es censé t’intégrer (soit mais la belgique ayant 3 langues nationnales, l’intégration ne devrait pas passer uniquement via la leur).
Assez intelligement, les étrangers qui s’installent là bas reçoivent des aides s’ils apprennent le flamand etc…
Bref ils poussent leur langue et leur identité linguistique à tout va, perdant ainsi le but premier d’une langue qui n’est que la compréhension.

Sans compter les efforts faits pour rendre la flandre attreyante à l’étranger (drapeau avec le lion flamand distribués gratuitement le long du tour de france etc…) bref c’est un ressentis qui n’est pas nouveau mais qui s’accentue, un flamand est flamand avant d’être belge.
Ce qui fait qu’il préférera voter pour un parti nazi tel que le vlaams belang si celui-ci promeut sa langue plutôt que pour un parti classique…même si ce parti prône les étrangers dehors et les femmes à la maisons et n’hésite pas à aller fleurir la tombe des collabos ou des officiers SS.
Les partis traditionnels l’ont bien compris et ont donc radicaliser leur programme, récupérant ainsi de l’électorat fasho.

Grâce à son discours raciste/séparatiste Mr Leterme a ainsi eu près de 800 000 voix de préférences aux dernières élections (sur je ne sais pas exactement combien de votant mais je dirais au pif 4 millions vu qu’il y’a 6 Millions de flamands en belgique mais tous ne peuvent pas voter (enfants,…) ) alors que c’est censé être un member d’un parti chrétien non radical…

Il faut comprendre que c’est à peu près la même chose que si Mr Fillon disait que les Bretons (ou les parisiens ou peu importe, juste une légère minorité vu qu’il n’y a que 40% de francophones en belgique) étaient incapables intellectuellement de parler un français convenable…sauf qu’ici personne ne réagit à part quelques politiques et la presse parce que ça fait vendre.
Edité le 24/07/2007 à 10:17

Peut être veulent ils sauvegarder le patrimoine culturel flamand/néerlandais et à long terme ne pas abandonner cette langue au profil d’une autre plus courante comme l’allemand ou le français…

En suisse il y a 4 langues officielles et ça ne pose pas vraiment de problèmes. :neutre:


Sinon c'est assez malsain de promouvoir la flandre AVANT la belgique, en france, les gens se sentent francais avant d'être alsaciens/normand ou parisien... Enfin mis à part marseille et la corse :paf:

ce n’est pas vraiment une question de patrimoine, ils en cherchent pas à défendre une quelconque histoire ou expression artistique mais bien une langue tel un nationalisme. Ils veulent avoir une identité propre et forte qui leur permettra de ne plus être associés aux hollandais qu’ils n’aiment pas et aux francophones qu’ils aiment encore moins.

Il y’a d’un les personnes qui ont eu des parents brimés (jusque dans les années 50 où ils ont commencés à avoir des droits) où les flamands étaient principalement des fermiers ou des ouvriers qui devaient aller travailler en wallonie pour faire le sale boulot des francophone. Le flamand était presque une honte à l’époque (c’était un dialecte et donc ils ne fallait pas le parler ailleurs qu’à la maison parce que ça ne faisait pas bien, en tout cas pour la haute, après pour les gens du peuple je pense que ça n’a jamais trop rien changé) On disait “s’habiller comme un flamand” comme insulte. Donc ils ont eu leur temps de brimade (maintenant ça ne justifie pas de faire la même chose :neutre:), d’ailleurs on retrouve encore qq traces aujourd’hui quand on parle de gens sans éducation.

Avec la fin de la colonisation ils ont perdu le seul endroit où ils avaient vraiment du pouvoir et beaucoup sont nostalgiques de ce temps là. D’ailleurs ça s’entends dans leur discours très insultant pour les personnes de couleurs.

Ils sont assez racistes en général et comme tout racisme ça implique une généralisation (genre tous les francophones sont des cons incultes qui n’ont pas de sous) etc…le pire maintenant c’est qu’il y’a un effet de mode.
Un flamand dans les affaires doit pour garder ses clients suivre le même discours qu’eux, càd pro-flamand.

avoir une identité multi culturelle belge ne les intéresse pas, l’intérêt est de pouvoir vivre leur vie sans devoir apprendre une autre langue (et pour l’instant ils en sont obligé pour avoir n’importe quel emploi à responsabilité). Ce phénomène se retrouve ainsi dans la jeunesse qui tends à de moins en moins apprendre le français.
De plus étant assez fier de leur réussite économique, je suppose que traîner une wallonie pauvre à leur basque ne les intéresse pas.

Mais comme je le disais il n’y a pas vraiment de patrimoine flamand, ceux du nord, nord est sont en général bcp plus racistes que ceux de l’ouest. peut-être est-ce du à la frontière française (ou alors au nombre de touristes francophones qui vont à la côte). bref ils se critiquent entre eux et peinent à se comprendre.
Je ne sais pas s’ils peuvent l’expliquer eux même à vrai dire, mais je suppose que ça touche une corde sensible de se dire “j’ai mon identité et je suis supérieur”…hitler a bien marché avec ça à son époque. :neutre:

mais il y’a bien une discrimination, des serveurs refusant de parler français (alors qu’ils le connaissent) s’ils réalisent que vous êtes belge francophone et pas français, des plaintes à la direction fournie à votre encontre si vous ne parlez pas flamand alors que vous travaillez à une caisse, des policiers refusant de vous parler en français etc…
Edité le 24/07/2007 à 10:37

Tu m’étonnes [:coconutss]

merci SA en tout cas tu as complété mes connaissances sur le sujet (qui se limitaient en réalité au droit constitutionnel et aux possibles évolutions de la Belgique à ce niveau).
posts intéressants :slight_smile:

de rien :paf:
Quand t’y es confronté tous les jours ça te rends un peu malade mais bon, on change pas les mentalités.
J’en ai surtout beaucoup + pris conscience depuis que madame est arrivée (bon j’avais déjà de sérieux indices avant, du genre des gens qui te disent tout de go que s’ils devaient choisir entre l’amitié et la flandre ils choisiraient la flandre, ou d’autres qui t’avouent avoir voté pour le vlaams belang (parti nazi) ) vu qu’elle a subit se racisme linguistique en plein (alors qu’elle est française et n’a donc logiquement jamais eu de cours de flamand).

De plus ça se voit très bien aux élections…là où l’électorat d’extrême droite francophone oscille entre 1 et 10%, le même électorat flamand oscille entre 20 et 35%. En gros t’en rencontres 3 t’en a 1 qui est nazi, probablement un autre qui est nationaliste et le dernier qu’est p’têt sympa :ane: (j’exagère mais les disparités sont très grandes)
En fait en général ce sont ceux qui ne connaissent pas d’autre langues et qui ne travaille pas à bruxelles (vu qu’ils détestent la ville, ils considèrent qu’il y’a trop d’étranger) qui sont le plus sympa vu qu’ils se savent dans un état de lacune linguistique pour la compréhension entre deux personnes. (ce qui est normal quoi, t’essayes de te faire comprendre de l’autre) à contrario des parfaits bilingues qui eut ont souvent un malin plaisir à refuser de parler ta langue pour faire scandale, t’embarasser ou te rabaisser.
Je fais parfois du support par téléphone et j’ai les bases en flamand, ben quand t’as le mec (demandeur d’aide de l’autre côté) qui préfère attendre et ne rien dire jusqu’a ce que t’aie compris son problème “expliqué” dans un flamand rapide et dialectique (avec accent quoi :slight_smile: ) plutôt que de répéter, de parler doucement ou de parler en français (qu’il connait) t’as un peu la haine :ane:

Un problème majeur aussi des francophones c’est qu’il n’y a pas de partis qui les défendent. T’as la gauche (ps), la droite, les chrétiens, parti des travailleurs etc…mais rien pour les droits des francophones. A croire que la politique francophone n’a pas son mot à dire. Il y’a bien un petit parti qui prône le rassemblement à la france (rwf-rbf) mais bon la plupart des belges francophones sont fier d’être belge (je ne dis pas qu’ils ont raison :paf:) et aimerait que le pays continue avec une entente cordiale (donc que échec soit fait aux nationalistes sans pour autant tomber dans le séparatisme)

Toute personne désireuse de s’installer en belgique à malheureusement grandement intérêt à apprendre le flamand (au moins les bases) s’il veut réussir sa carrière professionnelle surtout s’il est en rapport avec le public.
Pour certain ça semble logique, moi je trouve que c’est une inepsie de devoir apprendre une langue mineure pour aller travailler dans la capitale de l’europe.
A une époque on promouvait l’anglais, bcp d’enseigne de publicité etc en anglais à bruxelles mais les flamands ne sont pas désireux de l’apprendre non plus et veulent absolument imposer le flamand, d’où un revirement des commerçants (vu que les flamands ont + de pognons) vers le néerlandais. A tel point que tu vas dans une carterie à bruxelles (un gros truc dans un centre commercial) ben tu trouves royalement une carte pour un marriage en français, tout le reste est en flamand et vu que la carte est une carte humoristique ça n’a pas intérêt d’être pour ton patron :ane:

Bien sûr si c’est pour aller travailler à l’otan ou à l’eu ben là y’a pas trop de soucis et de toute façon le salaire qui va avec met à la l’abri des soucis :ane: mais bon c’est un fameux frein à l’ouverture européenne sans parler de la manière dont les voisins du nord arrangent leurs revendication pour diminuer les revenus des francophones. (par exemple il est normalement interdit en flandre de prendre une compagnie francophone s’il en existe une flamande qui fait la même chose,…on regarde pas le prix quand c’est pour promouvoir sa langue.)

personnellement je me rappellerai toujours deux gosses qui parlaient dans le tram
l’un “pousse toi sale flamand”
l’autre “mais je suis bilingue”
le premier “moi aussi mais j’en suis pas fier”
Je n’ai pas suivis le contentieux mais le fait de ne pas être fier d’être bilingue est exactement ce qui arrive aux francophones, quel est l’intérêt d’apprendre une langue qui ne nous sert qu’en de rares occasions si l’on travaille à bruxelles ou pour faire plaisir à des fashos qui comprennent très bien le français :neutre:
Edité le 25/07/2007 à 08:47

tu dois pas en cotoyer bcp :ane: les relations professionnelles se passent bien c’est vrai (enfin ça les empêche pas de putiser dans ton dos) par contre avec la clientèle :ane: pour madame c’est plutôt 80% de fashos qu’elle voit tous les jours. maintenant son environnement n’est clairement pas propice non plus (personnellement ici ça va, ça tourne autour de 20% même s’il y’a des chefs qui se revendiquent flamingants mais bon il y’a des clans, un flamand ne fera pas d’effort envers un francophone pour s’intégrer ou partager un bon moment)
Edité le 25/07/2007 à 08:56

Soit dit en passant:
www.lemonde.fr…

:MDR P’tain le faux cul. :lol:
Edité le 25/07/2007 à 09:19

Le pire c’est qu’apparemment le problème ne vient pas du peuple (relations flamands/francophones) mais bien des autorités qui ne font qu’empirer la situation avec leur favoritisme et leur volonté d’imposer la langue…

Après c’est dommage pour les wallons de ne pas avoir de parti pour les représenter :frowning: pas forcément un parti qui prône le rassemblement à la France, c’est pas ce que les belges francophones veulent (ni la France par ailleurs).

Enfin je trouve ça lamentable qu’un pays comme la belgique n’arrive pas à s’en sortir avec 2 communautés majeures :frowning: