Forum Clubic

Vous et les cabinets de recrutement ?

On souhaiterait avoir votre avis sur les fortes sollicitations des cabinets de recrutement pour les métiers de l’ingénierie, une tendance qui reflète le manque de ressources dans les entreprises dans ce domaine. Etes-vous sensibles à leurs propositions ? Dans quelle mesure arriveraient-ils à attirer votre attention ?

Les cabinets de recrutement, c’est au bonheur la chance, y en a des biens et d’autres sont des charlatans. J’ai été contacté par Bluesearch, qui et spécialisé dans le IT, mais franchement, à part une bon language commercial pour te vendre l’offre, c’est une coquille vide.

Si vous en connaissez des biens que vous recommandez, je suis preneuse. Sinon je continue à éplucher les annonces sur les sites, on est mieux servi par soi-même.
:clap:

++

c’est sur qu’hormis le pishing, fau pas trop leur parler technique :jap:
mais bon, c’est ça ki fo apprendre - à rester simple alors qu’on travaille des langages compliqués

Ca fait 3 mois que je cherche un stage de 6 mois en Dev software, je suis à l’epitech, je prog en C#, .net, Java, je début en ajax. J’habite dans Paris, et j’ai une voiture.
Si je n’ai pas de stage d’ici la fin de l’été je repasse mon année :riva: , est-ce qu’un de ces cabinet peut m’aider ???

Salut !
Ce n’est pas trop le but de ce topic, tu peux par contre en créer un qui sera plus à même de t’aider dans tes recherches :slight_smile:

pour les stages, oubliez vite les cabinets de recrutement …

par contre l’ecole doit pouvoir te fournir une liste des entreprises qui ont déjà pris des stagiaires chez vous …

sinon, un cabinet de recrutement pas mal je trouve, ces sont :

  • Huxley Associates (Informatiques et Finances)
  • Elan IT (informatiques)

Tout depend des secteurs

Computer Futures
(quoique … beaucoup d’offres qui en te correspondent juste par ce que tu connais, exemple quand je cherchais un poste d’ingenieur développeur Java/.Net et je coonnais bien MySQL/Oracle enfin SQL quoi, ils m’envoient des offres pour des administrateur reseaux, bref, les recherches ne sont aps personalisé)

yo

fo quand meme voir que sur les sites des cabinets, ya des offres qui paraissent bien, pour pas mal de profils.

Le plus dur après, avec un cabinet, c’est de se faire référencer pour la 1ére fois.
après, en fonction des offre, c’est au petit bonheur la chance :neutre:

/.

Je n’ai pas affaire avec l’ingénierie (je bosse dans le commercial normalement), mais avec des cabinets de recrutement (bien sûr pas les chasseurs de têtes pour grosse boîte ;)), je trouve leur attitude douteuse, ils me contactent généralement pour des offres qui ne correspondent pas du tout à mes qualifications (dans les deux sens), j’ai plus l’impression qu’ils essaient d’avoir un maximum de réponses pour pouvoir montrer aux boites qui font appel à eux qu’ils sont compétents…
Après comme je l’ai signalé plus haut, je ne connais pas au niveau de l’ingénierie :wink:

geekman-> t es en tech et ta pas de stage ??

aller avous, ta oublier de chercher oui … genre un tech sans stage…

Sans compter que meme crystal n aurais rien pour toi ? mais c est vrai que crystal n aime pas les eleve de ta ou tech en difficulté …

Honnetement meme avec un bts ou un dut on trouve des stages sur paris

sinon il te reste tjrs la recherche par le porte a porte a boulogne billancourt , la defense et velizy-villacoublay

ecrire a tous les sieges et dsi de sieges de gross boite aussi

Ca attirerait éventuellement mon attention si j’avais l’impression de parler à des collègues ingé qui ont besoin de mes compétences, et pas à de vulgaires marchands de tapis (des commerciaux, quoi… :whistle: ) qui ne comprennent rien à l’aspect technique des choses et cherchent à m’entuber…

Le côté “ingénieur peut-être (dans une vie antérieure), mais commercial d’abord” se ressent encore plus dans l’informatique. On ne compte plus les ingé-com qui sont complètement dépassés, techniquement parlant, dans ce domaine… :neutre:

C’est probablement le problème de tout ingénieur: il faut pouvoir parler à des gens compétents…
Ou alors, que ces gens comprennent au moins les mots qui sortent de ma bouche… :sweet:

Je ne comprends pas trop cette phrase quand je vois le nombre de docteurs et d’ingénieurs dans des domaines très variés qui ne trouvent pas de boulot. [:kramoc]

Merci de méditer là-dessus. :jap:

Surtout quand les entreprises viennent pleurer dans les jupes du gouvernement pour avoir des contrats spécifiques pour des chercheurs/ ingénieurs étrangers parce qu’elles refusent d’embaucher des gens sortant du système universitaire français… :slight_smile:

Les cabinets de recrutement ne sont là que pour toucher leur prime à l’embauche, un point c’est tout.

Pour ma part, j’ai été contacté et placé par plusieurs cabinet de recrutement, tant que vous correspondez au profil et que le client (l’entreprise, pas vous) semble intéressé tout va bien dans le meilleur du monde.
Si le client vous rejette alors, le cabinet vous rejette aussi sec. Mais n’hésitera pas à vous recontacter dès qu’un contrat arrivera sur leur bureau.

Le mieux étant lorsque vous êtes déjà en mission, et que tout va bien, votre réponse décrivant tout le bien d’où vous êtes fera que le cabinet ne répondra même pas à votre réponse.
Bref pour les cabinets, vous êtes de la viande à placer point barre.

Pour moi, c’est fini les cabinets de recrutement qui avait un minimum de respect de l’ingénieur qu’il recrutait. La gestion économique à pris le pas sur la gestion de la personne. Les recruteurs ont maintenant comme adage : “Ne passe pas du temps avec un profil non rentable”. Les trucs comme analyse de compétences, bilan professionnels souvent payant sont des attrapes nigaut.
L’ANPE finance articiellement les cabinets qui fournissent ce type de services. Le seul problème c’est que l’ANPE c’est vos impots par défaut.

Voilà, bienvenu dans le monde merveilleux du recrutement d’ingénieur informaticien.

Si vous avez fait Polytechnique, centrale, art et métiers, bref une vrai grande école de la république, dans ce cas, le cabinet passera du temps avec vous mais uniquement car vous faites partie d’un réseaux de contacts qui va leur permettre de gagner plus d’euros. Bref, dans ce cas, vous aurez l’impression d’être un roi alors que vous n’êtes qu’un investissement au chiffre d’affaire.

Genre 3 ans plus tard … :paf:

La meilleure solution est de n’être servi que par soi-même. Moi les cabinets je n’y croit pas trop, l’aspect économique est trop supérieure à l’aspect humain.
Même si c’est fastidieux, vaut mieux savoir éplucher les annonces. C’est une manière de se mettre à l’épreuve et se démontrer de quoi on est capable pour arriver à ses fins.

slt

avec toutes ces contributions, on milite pour un retour au porte à porte ! :slight_smile:
Après, dans l’ingénierie, il y a peut être moins d’effet réseau - prescriptions.

On passe notre temps sur les blogs & forums :pt1cable:
mais ça vaut pas au final une petite soirée bulle - petits fours pour poser sa carte de visite - pour ceux qui en ont :slight_smile:

/.

au contraire, le fait d’avoir un réseau quelque soit sa forme (forum, répertoire téléphonique, etc…) c toujours bon, d’ailleurs je connais des soirées “networking” sur Paris, c’est un phénomène qui monte en France. A tester.

slt,

tu y es deja allé ? c’est vraiment ouvert et bon esprit ?

/.

Faux, archi-faux… J’ai passé 6 mois dans une école d’ingénieurs. Dans les 20 premières de France selon certains magazines économiques qui se plaisent à faire régulièrement ce genre de classements…
Le niveau scientifique est globalement très faible, bien inférieur à celui d’un universitaire moyen. OK, y’a la maîtrise des outils (genre CAO, Access, tout ce qui a une jolie GUI), mais aucune base solide derrière…

Bref, la faculté est loin (très loin) devant au niveau scientifique. Pourtant, pas de comparaison possible au niveau des % d’embauche à la sortie.
La différence? Les stages, notamment. En fac, il est quasiment impossible de dégotter un stage tech, maîtrise, ou ingé. En école, t’as toute une pile de fiches d’entreprises qui embauchent volontiers les “juniors” de l’école, parce qu’un ancien y est passé cadre sup… :neutre:

Tant que les entreprises françaises ne donneront pas une chance aux ingénieurs universitaires et aux chercheurs, ils se casseront aux USA. Et on aura encore droit aux beaux discours sur la puissance des firmes américaines en R&D, sur la fuite des cerveaux, et tout et tout… :sarcastic:

Je suis tout à fait d’accord avec ce qui vient d’être dit.
Le niveau pur en fac est nettement supérieur scientifiqmenet parlant.

En revanche c’est à l’étudiant de se bouger pour faire des stages par forcément obligatoire, et surtout savoir se vendre (sans 10h de cours sur les entretiens, comme c’est souvent le cas en école).

Cet état de fait est en train de changer et les universités remontent dans l’estime des recruteurs, et surtout dans les différents classements.

Je ne saurais conseiller le chemin "intermédiaire" type Dauphine (Université qui travaille énormément avec les professionnels), mais je suis un peu parti pris sur ce coup :slight_smile:

Faut pas pousser non plus… évidemment que si c’est un stage de 2 mois… mais les stages de fin de cursus sont souvent des stages de 6 mois…Et c’est déjà plus facile a trouver…