Forum Clubic

Virtualisation ?

a quoi sert-il de virtualiser un os ?
a quoi sert un vhd ?

des situations claires pour me donner l’exemple ?

Du point de vue de l’utilisateur particulier (pour les pros, il y a d’autres usages, mais d’autres les préciseront) :

  1. Ça sert à pouvoir installer un autre système d’exploitation sans risquer d’endommager celui qui est déjà présent et de l’essayer - par exemple, pour découvrir une des multiples distributions Linux sans toucher à Windows ; ou d’installer une autre version de Windows pour vérifier d’éventuels problèmes de compatibilité d’un logiciel -, ou de tester certaines manipulations potentiellement dangereuses sans que ça n’ait de conséquence sur l’OS hôte.

  2. C’est un disque dur virtuel (Virtual Hard Drive), c’est ça ? Dans ce cas, c’est un dossier créé par l’hyperviseur (le logiciel qui permet d’utiliser des machines virtuelles) qui simule un véritable disque dur aux yeux du système virtualisé. L’avantage, c’est qu’on peut étendre/réduire l’espace utilisé bien plus simplement que si on devait toucher aux partitions “en dur” via l’outil de Gestion des disques de Windows Vista/7, par exemple.

  3. Il y en a des tonnes et j’ai déjà cité plusieurs exemples :

  • découvrir GNU/Linux tout en restant sous Windows
  • voir comment peut agir un virus sans infecter l’OS hôte (attention : il faut que l’OS virtualisé n’ait pas d’accès Internet pour éviter toute propagation par ce biais)
  • installer une vieille version de Windows pour pouvoir utiliser un vieux logiciel incompatible avec les dernières versions (mais les jeux utilisant les ressources 3D de la carte graphique ne fonctionneront pas : elles ne sont pas encore utilisables sur la plupart des hyperviseurs).
  • etc.

merci de ta réponse Trit34 … :super:

pour l’os virtualisé , je vois bien l’utilité :wink:

mais pour le VHD … la par contre , je ne trouve pas l’usage encore béant …
qui n’a pas des centaines de Go a attribuer pour ca ?
il est si penible que ca l’outils de gestion des disques windows ?

Le VHD c’est un format de fichier utilisé par un type d’hyperviseur (VirtualPC, Hyper-V)
Virtualbox utilise le Vdi (mais sais lire le VHD), et WMware un autre (j’ai oublié le nom)

Le fait est que par définition l’accès direct aux ressources matérielles de la machine hôte par la machine virtuelle n’est pas toujours souhaité ou possible. C’est pour ça que les hyperviseur (WMware, VirtualBox, VirtualPC) utilisent des disques virtuels. Ca évite de devoir utiliser un disque physique.
Aujourd’hui il est possible dans certain cas d’accéder à un disque physique directement dans la machine virtuelle (donc de manière transparente), mais c’est rarement souhaité pour pleins de raison. Dans le cadre d’une virtualisation il est souvent bien plus pratique de manipuler un simple fichier (VHD, VDI, etc) qu’un disque dur entier, au risque d’abimer les données qui sont sur celui-ci.

A noter que le grand avantage des VHD, c’est qu’ils peuvent être montés directement comme disques durs dans Vista / Seven / Server 2008, pour aller toucher directement dedans.

Inversement, un disque dur physique est directement exportable en VHD via l’utilitaire de sauvegarde (migration physique -> Virtuel, a chaud ou à froid, fort aisée :D)

Chez VMWare, la migration a chaud est gratuite, mais à froid, elle est payante = /

je ne comprends toujours pas dans quel cas le besoin se fait utile :etonne2:

il vaut mieux que je virtualise l’os et le hdd dans quel cas ?
il vaut mieux que je virtualise l’os sans le hdd dans quel cas ?

( sans doute trop blonde :smiley: )
Edité le 03/06/2010 à 19:44

Ce n’est pas une question de besoin: c’est comme ça par defaut.

Donner l’accès direct aux disques durs physiques est bien plus compliqué que d’utiliser un disque dur virtuel.

Les cas où l’ont a besoin d’accéder directement aux disques physique dans une machine virtuelle sont finalement assez rares, car utiliser un disque virtuel est largement plus pratique. Tu le gères comme n’importe quel fichier, tout ce qui se passe dessus est totalement isolé du système hôte, en cas de gros plantage ou virus ou je ne sais quoi sur le disque virtuel tes disques physiques et donc tes données ne risques rien.

Imagine tu veux tester linux: si tu utilises un disque virtuel, tu installe ton linux et voilà tu l’utilise. Mais si tu veux utiliser tes disques physiques il faut d’abord t’assurer que l’installation de linux sur ce disque ne va pas flinguer les partitions et les données qui sont dessus. A ce compte là autant faire un multiboot et avoir linux en direct sans virtualisation.

L’usage des disques physiques dans une machine virtuelle a pour moi uniquement du sens dans le cadre d’un serveur.
Tu virtualise un ou deux OS sur le serveur (Hyper-V, XEN, etc) et tu donnes un accès direct aux HDD, l’avantage des OS virtualisés fonctionnant en simultané (genre un serveur de fichier + un serveur Web) tout en exploitant tes disques durs comme si tu n’avais pas de virtualisation.

Mais actuellement par ex j’ai un serveur Windows Home Server qui tourne dans une machine virtuelle sous Linux Debian et les fichiers stockes dans WHS le sont sur des disques virtuels. Avantage:
Je peux avoir la même machine virtuelle (VirtualBox) sur mon PC, il suffit de transférer les fichiers VDI pour que j’ai toutes les données sur ma machine. Rien à débrancher, juste à copier un fichier.

très grossièrement , si je veux éviter de saloper mes HDD ( virus , installation d’os poubelle ou test etc … ) ,
je me crée un disque virtuel …

mais ce disque virtuel , il se retrouve sous quelle forme ? c’est de la mémoire vive ? c’est une partie de mon disque dur rendu invisible/intouchable ?

actuellement , je test la fonction " XP mode " de ma version 7 Intégrale …
et accéder a mes disques physiques ne me pose absolument aucun problème et/ou ne représente absolument pas
la moindre difficulté pour moi … :etonne2:

Pour la énième fois: il s’agit d’un simple fichier sur ton disque dur.

Rien à voir.
Tu confonds le fait que l’hyperviseur puisse offrir un accès aux données qui sont sur la machine hôte via diverses méthodes (parfois un simple partage réseau), et le fait que le système virtualisé accède aux disques durs comme s’ils faisaient partie intégrante de la machine virtuelle.

Une machine virtuelle c’est comme un vrai PC sauf que tous les périphériques sont virtuels (carte reseau, carte graphique etc…) Aujourd’hui il existe des techniques permettant à la machine virtuelle d’accéder directement au vrai matériel de ton PC pour gagner en performance (CPU, RAM, même carte vidéo maintenant, etc). Il en va de meme pour les disques durs.
Quand tu configures une machine virtuelle, c’est comme si tu installais un PC dans un autre PC. Si tu utilise un disque dur virtuel, alors les disque dur qui apparaitront dans le “BIOS” de la machine virtuelle seront en fait des fichiers sur tes vrais disques durs. Si tu décides d’utiliser tes vrais disques durs, alors quand tu configuras cette machine virtuelle les disques dur qui y seront attachés seront ceux qui sont effectivement présent dans ta vrai machine.

Dans le cas du XP Mode tu as une machine virtuelle préconfigurée, celle-ci utilises un disque dur virtuel (le fichier VHD contenant Windows XP), mais l’hyperviseur est configuré de manière à ce que la machine virtuelle puisse accéder aux données de ta machine hote.

merci pour tes infos , je ne demande plus qu’a voir ca sur la pratique pour mieux assimiler tes infos :wink: