Forum Clubic

Virtualisation sous Windows server 2003

Bonjour,

J’aurai souhaité avoir l’avis de personnes compétentes dans le domaine sur le cas de figure suivant :
Au sein d’une entreprise, avoir un serveur sous Windows 2003 serveur RC2, équipé de VMware server pour virtualiser des serveurs Linux (en production) type serveur GLPI, Nagios, WEB etc…

Est ce une bonne solution ?

Merci de vos indices !

KM

Je ne connais ni Linux, ni GLPI ou Nagios, mais utiliser un serveur RC en prod n’est jamais une bonne idée…

Si tu ne veux pas payer la licence, mais les directement en Linux. :neutre:

Surtout que la virtualisation à plutôt tendance à réduire les performances et à ajouter une couche de problème potentiel.

L’entreprise dans laquelle je travaille ne possède que des serveurs Windows (choix historique, système de sauvegarde exclusivement sur cette plateforme etc…)
Dernièrement on m’a cependant demandé de monter un serveur debian pour proposer divers services opensource (GLPI donc, mais aussi Ocs, Nagios etc…).
Solution certainement retenu donc, mais que certaines personnes souhaitent virtualiser sur un “gros” serveur 2003. Ce n’est pas une question de licence, mais un choix fait par la hiérarchie.

De loin, cela ne m’enchante guère de virtualiser un serveur linux en production. Reste à avoir des arguments concrets :frowning:
Edité le 09/07/2008 à 08:37

GLPI et OCS existent en version natives sous Windows.

Windows 2003 RC2 est une version non final de Windows et surtout n’a pas de mise à jours…
A moins que tu ne parles de Windows 2003 R2 ! :smiley:

Moi, je n’aime pas la virtualisation.

Tes arguments sont donc les inconvénients de la virtualisation, le fait que le logiciel n’existe que sous Linux (Nagios) ou sont meilleurs sont Linux (GLPI et OCS Server), que tu maitrises GNU/Linux et que de toute façon, vu qu’ils ont les licences, ont peux faire machine arrière n’importe quand.
Ton dernier argument est que le serveur qui servira à ça n’est pas un serveur de production mais un serveur pour la DSI (sauf si c’est le boulot de ta société).
Edité le 09/07/2008 à 10:16

Je site 3 applis à mettre en place, mais il est prévu d’en adjoindre d’autre.

Pourquoi ne pas pas parler “production” quand Glpi va traiter tout le Helpdesk de l’entreprise, Ocs le référencement de toutes les machines (2000), Nagios la supervision de tous les serveurs et équipements réseaux ?

Techniquement, quelles sonts les contre indication à la virtualisation de ces serveurs linux ?

Merci :slight_smile:

Ps: R2 effectivement, me suis un peu emballé…

Ce n’est pas un serveur “clef” de l’entreprise, comme le serveur de la compta, le serveur bureautique ou le serveur du logiciel métier, donc même si c’est un serveur “en production”, ce n’est pas un serveur “de production”.
S’il s’arrête une semaine, tu ne mets pas en péril la vie de la société.

Pour moi les contre-indications de la virtualisation sont :

  • une “couche” supplémentaire, donc plus de risque de plantage
  • le coté plus “usine à gaz”
  • perte de performance et de simplicité

Et il faut acheter une licence WMware. :ane:

Encore une fois, je n’aime pas, donc je connais très peu puisque je n’ai jamais vu tourner.

Perso, j’avais essayé GLPI et OCS, et je n’avais pas du tout été convaincu.