Forum Clubic

Urgent: Problème d'initialisation (Windows 7 et O&O Defrag Pro 10)

Salut à tous les clubicien(ne)s !

J’ouvre un topic pour vous faire part d’une situation assez gênante.

Je m’explique en détail: aujourd’hui, en surfant sur le web, je fais une découverte intéressante: j’apprends en effet que le logiciel de défragmentation O&O Defrag Pro était disponible gratuitement dans sa version 10. Connaissant les produits de défragmentation O&O et les savant fiable et efficace, je ne m’étais pas permis de rater ça ! Après inscription, téléchargement, installation et entrée de la clé de licence, le tout sans encombre, j’entreprends de régler les paramètres du logiciel. Parmi les réglages, la possibilité de faire la défragmentation dite offline [c’est-à-dire entre le “moment de la chenille qui défile” (ou les orbes qui fusionnent pour Windows 7) et le lancement du bureau]. Je l’active, puis je redémarre le PC pour m’assurer que tout se passe sans encombre.

Ce fut, semblerait-il, une erreur fatale ! En effet, après le redémarrage, juste après “la fusion des orbes”, je reste sur un écran noir, et pas moyen d’aller plus loin ! Je précise qu’on entend un peu d’activité du disque dur, puis plus rien. Devant cet impasse, j’en déduis sans trop craindre me tromper que c’est cette défragmentation offline qui m’empêche de continuer. J’entreprends donc (du moins j’essaye), d’enlever O&O via le mode sans échec. Bien sur, avec ma bonne étoile, ça ne marche pas (vive windows installer !)… J’effectue alors une suppression manuelle (suppression des dossiers, des clés de registre, désactivation du service…), mais rien à faire !

Je donne quelques détails supplémentaires pour que vous puissiez me venir en aide:

-Je suis sous Windows 7 Familiale 32 bits.
-Bien que je ne puisse pas accéder au bureau en mode standard, je peux accéder sans problème en mode-sans-échec.
-Je me rapatrie sous Maandriva 2010.0 KDE en attendant de pouvoir régler le problème.
-J’ai tenté l’outil de réparage du démarrage proposé par Windows 7, sans succès.
-Je précise qu’hormis ce petit indésirable, tout Windows 7 fonctionne. Seul l’accès au bureau est bloqué par le module de défrag’ offline.
-Comme déjà dit en-haut, faute de pouvoir le désinstaller normalement, j’ai supprimé fichiers, dossiers et clés de registre.
-J’ai désactivé la restauration du système, je n’ai aucun point de restauration pour me sortir de là.
-J’ai déjà envisagé de réparer mon système (conservation des fichiers perso, mais màj à refaire et installation des programmes à recommencer; de plus, toujours des risques de perdre des fichiers si la migration vers Windows.old se passe mal), mais je préfère avoir une option moins lourde…

Merci d’avance et bon surf à toutes et à tous.
Edité le 24/01/2010 à 12:32

essayez en mode sans échecs de faire une restauration( panneau de configuration, récupération, restauration systeme

Bonjour et merci pour votre réponse.

J’ai oublié de le mentionner (désolé…), mais depuis que j’ai Windows 7, je n’ai pas activé la restauration du système (vous pensez bien que si je l’avais laissé activé, j’aurais déjà essayé !). Votre suggestion ne marchera donc pas chez moi…

Je précise pour les autres forumeurs courageux que mon problème (comme certainement d’autres sur le forum) est assez urgent ! Si moi, Linux ne m’embarrasse guère, ça gêne nettement plus ma famille, habituellement cantonnée à du OS de Microsoft ! On me fait pression pour réinstaller Windows 7, mais comme déjà dit, c’est une option que j’aimerais éviter…

Merci d’avance et bon surf à toutes et à tous

Désolé pour le double-post…
Je vous informe que j’ai pu résoudre mon problème !
J’ai récupéré Windows 7 “intactement” !
Je m’étais mis en mode-sans-échec, et je suis parti faire une expédition dans le System32…
Ce fut alors que j’étais tombé sur le fichier qui m’empêchait d’accéder au Bureau, un fichier dont je ne me rappelle plus le nom exact, un truc du genre OO Defrag BootAgent, je l’ai enlevé ainsi que quelques dll qui semblaient être de connivence avec lui, et hop ! J’ai pu revenir sur le Bureau !
Bon surf à tous les gens !