Forum Clubic

Une bonne histoire suffit-elle à faire un bon roman?

Bonjour, j’ai ce sujet de dissertation pour vendredi, j’ai déjà pas mal écrit et j’aimerai bien que vous me donniez vos idées pour faire avancer mon travail, ma prof m’a dit qu’on pouvais demander aux gens autour de nous alors pourquoi pas Clubic? :smiley:
Si vous avez aussi quelques exemples de livres, ou autres que je pourrais citer dans ma copie n’hésitez pas ^ ^)
Merci d’avance à ce qui vont me proposer leurs aide.

:hello:

Sujet intéressant de disserte :slight_smile:

peux-tu nous mettre les idées que tu as déjà évoqué dans ton travail ?

tu en penses quoi toi ?

ben nan… Si le style est insipide une bonne histoire deviendra un bouquin bidon ! et puis la notion du bon roman hein… :o

Moi pour l’instant, j’ai fait mon introduction qui finit par la question:
Mais une bonne histoire suffit-elle à faire un bon roman? Ensuite j’ai fait un paragraphe où j’ai dit qu’une bonne histoire sans un bon style c’est comme une chanson qui a de bonnes paroles mais avec une instru inaudible, donc inintéressant ^^.
J’ai évoqué quelques romans où le bon style de l’auteur permet de différencier son roman qui à pourtant une histoire classique déjà vue. Voila j’attends d’autres propositions
Edité le 13/12/2008 à 14:20

:jap:

une bonne histoire sans un bon style ok

peut être peut-on aussi parler de la crédibilité (sauf si le roman parle de futur etc…), il faut que l’on y croit, que cela puisse être plausible (même si les choses n’existent pas), qu’on ne lise pas en pensant tout le temps, mais c’est du n’importe quoi…

Que l’auteur arrive à nous faire plonger dans son histoire

:neutre:

J’ai, dans ma bibliotheques plusieurs exemples assez contradctoires :

Les derniers San Antonio de Fredreric Dard : Au final l’histoire importe peu mais le style est tres prenant (on en oublie parfois le contenu)

Un certain nombre de polards etrangers, ou en depis des talents du traducteur on n’a pas acces au style de l’auteur, et finalement c’est l’histoire qui prime.

Donc pour moi, au final c’est une alchimie entre le style et l’histoire qui donne sont attrait au romant .Mais personellement autant un style peut palier a une histoire faible, autant une bonne histoire sans style… bah je l’abandonne en cours de route.