Forum Clubic

Unattend.xml, configuration réseau manuelle

Bonjour à tous

Dans le cadre de la mise en place d’un serveur WDS/MDT, nous cherchons à configurer l’adresse IP des postes windows 7 lors de l’installation sans trop de manipulation.
Nous souhaiterions avoir un écran comme sur l’install de windows XP qui propose de renseigner à la main l’adresse ip, le masque, la passerelle et les DNS.
L’écran de nom du poste, de clé windows et de jonction au domaine existe toujours. Mais rien pour l’écran réseau ?

Hors après 1h de recherche sur le net français et mondial, je n’ai pas trouvé d’info à ce sujet.

L’ option existe t elle encore ?

(Ps: rien n’existe dans le customsettings.ini )

Solution :
Si il faut mettre l’IP absolument manuellement, dans le Customsettings.ini mettre SkipBDDWELCOME = NO
Il contient un écran de choix de l’ip.

Si vous voulez automatiser la chose
Dans le Customsettings.ini
ajouter la ligne OSDAdapter0EnableDHCP=FALSE

Puis suivre les docs disponibles sur revuedugeek (par exemple) pour créer une base de données qui permettra d’appliquer une adresse IP à un poste selon 1 donnée précise et invariable (address mac, n° série, asset tag, etc). La base permet notamment de renseigner les adresses ip, nom de poste etc. Si suffira ensuite de renseigner la base de données.
Edité le 24/02/2012 à 10:22

Vous n’utilisez pas de serveur dhcp dans ton entreprise? Les protocoles pxe et tftp utilise dhcp pour informé le serveur wds qu’un client veut se connecter.

nous avons un serveur DHCP pour WDS et le bootPxe mais ensuite nous travaillons en ip fixe.
Et le passage des postes du parc en DHCP n’est pas une option (c’est trop facile sinon :slight_smile: )

Les postes du parc en ip fixe mais tu gére combien de poste ?

Bonjour,

Je n’ai personnellement pas encore mis les mains dans WDS autrement que pour le faire tourner en mode RIS donc je serais de peu d’utilité mais je peux peut-être suggérer quelques pistes car j’utilise également des IP fixes.

Est-ce que tu as essayé avec WISM de toucher au composant Microsoft-Windows-TCPIP_neutral - 4 ?

Dans le pire des cas, il doit être possible de fixé l’adresse IP via un script utilisant NETSH.

Dans mon environnement c’est assez simple à gérer dans la mesure ou le nom d’une machine et son adresse son directement liés: un petit travail de manipulation de variable et le tour est joué.

Si tu n’as pas la possibilité de retrouver son adresse en fonction de son nom ou de tout autre chose présente sur la machine, il est toujours possible de maintenir une liste de correspondance sur un partage et lors de l’installation le script vient lire les infos dans ce fichier.

Je te l’accorde, ce n’est pas ce qu’il y a de plus élégant, mais en ce qui me concerne cela permet de ne pas avoir du tout de saisie durant la masterisation.

Si pour tes postes en XP, tu avait l’habitude de saisir l’adresse IP durant la masterisation via l’interface XP d’installation semi automatisé alors tu peux aussi lancer un script automatiquement qui te demandera de saisir l’adresse.

Koin-Koin

PS: oui je suis de la vieille école avec mes scripts :icon_biggrin:

Merci Koin-Koin
nous travaillons également avec des noms de postes qui correspondent presque à l’adressage.

Concernant le paramètre WISM, et comme presque tout dans WISM, c’est en dur et ce sera donc pareil pour tous les postes qui utiliseront ce fichier Unattend

Aujourd’hui pour les postes XP nous utilisons une solution Ghost et nous finalisons la partie nom, ip et domaine après avoir poussé l’image.
L’intéret de ZTI c’est justement de se passer d’un maximum d’opération afin de pouvoir permettre à n’importe qui de l’équipe informatique de réinstaller un poste (sans nécessairement être admin du domaine par exemple).

ps: je te conseille de jeter un oeil à MDT.
ps à Colino77: nous gérons environ 1.000 postes

Pour l’instant dans l’environnement que je gère (multiple sites distants, pas d’IT sur place, maintenance hw et réinstallation par un tiers) voici comment ça se passe:

  • Boot PXE/DHCP
  • WinPE 2.0 (je sais ça date)
  • petit soft développé en interne en VB (franchement pas complexe) qui propose quelques choix (type de matériel, modèle machine et numéro de la machine)

Une fois validé le soft personnalise un fichier unattend générique avec nom et IP et roule ma poule tout le reste est automatisé.
L’année dernière j’ai repris tout ça pour remettre à jour le master poste de travail (toujours en XP) et j’en ai profité pour passer le master serveur sous RIS aussi.

Le différence pour les serveurs c’est qu’on ne les installe qu’une fois en général donc une fois le unattend modèle créé, j’ai généré celui de chaque site en ayant à personnaliser que la partie IP et nom. Donc on ne passe pas par l’outil perso pour les serveurs, il suffit de généré un nouveau fichier si un nouveau site est ouvert.

En ce qui concerne les droits, le prestataire utilise un compte uniquement pour se loguer au RIS, ce compte n’a que les droits de créer des comptes machines dans les OUs nécessaires, joindre le domaine et les accès en lecture (voire écriture si nécessaire) des partages où sont disponibles les sources, le compte admin local de la machine n’est pas connu du prestataire.

Si je te décris tout ça ce n’est pas pour t’inciter à faire pareil, c’est juste pour que tu puisse voir si il y a quelque chose dans tout ça qui peut te servir.

Pour en revenir à ton cas de figure:

  • le nommage et le paramétrage IP est fait comment sur ton master XP ? modif à la main (paramètres réseaux, paramètres système) ou saisie dans les écrans d’installation standards de Windows?
  • vu la quantité de machine je te vois mal générer autant de fichier d’install que de machine :ane: d’autant qu’il y a une limite en nombre de fichier de config sur un même serveur RIS/WDS
  • dans tous les cas de figure, le choix d’au moins une information (nom) est obligatoire, maintenant il peut avoir lieu soit en tout début d’installation (personnalisation du fichier unattend) soit entre le moment ou l’interface graphique de l’OS est disponible et la fin de l’installation.
  • le problème de personnaliser le nom à la fin de l’installation c’est que cela restreint la possibilité de pouvoir installer plusieurs machines en même temps à cause des doublons (sauf nom généré automatiquement)

aujourd’hui sur GHOST (xp)

poussage de l’image
renommage des postes une fois sur windows (et donc réseau débranché)
changement de l’ip via paramètres réseaux
reboot et domainage

Contraites :

  • on doit gérer autant d’image que de modèle de poste
  • on doit se faire du paramétrage à la mano après “l’image”
  • ca fait du broadcast donc l’atelier est isolé du réseau le temps du poussage
  • c’est vraiment pas propre au niveau des installs. Il nous a fallu 4ans pour avoir des images parfaites
  • les images générés avec windows 7 sont trop énormes pour continuer dans ce mode de fonctionnement

Avantage :

  • le poste est prêt à être posé car tous les softs sont installés

Demain avec windows 7 :
On branche le poste
bootPXE
choix de la séquence de tâches (MDT2010)
Renseignement du nom du poste

l’automatisme commence en installant windows 7
auto jonction au domaine
auto paramètrage des options dans windows (langue etc)

Ok, je pensais que vous aviez déjà une bonne partie d’automatisée sur la partie XP, je comprends mieux que vous ayez des soucis pour avoir des images stables.

Je ne sais pas ou vous en êtes du nouveau master mais histoire de ne pas être bloqué à cause de cette histoire d’IP, je pense vraiment qu’un petit script à base de NETSH lancé manuellement à la fin de l’installation (dans un premier temps) fera l’affaire.

Salut,

Pourquoi le passage des postes en DHCP n’est pas une option …?

Tu peux très bien utiliser le DHCP tout en gardant la main sur l’IP du poste.

DHCP > Réservation > Fichier TXT (nom de machine,@IP, @ MAC,…) > puis importation dans ta plage de réservation.

En gros ta manip va être :

cmd > netsh > dhcp > Dhcp Server 192.168.51.1 Scope 192.168.51.0 Add reservedip 192.168.51.39 0018F3F95536 “” “” “BOTH” OU netsh exec c:\document.txt

Donc avec cette seule ligne, tu dis que le PC ayant l’@ MAC 0018F3F95536 a pour adresse IP 192.168.51.39. Le nom remontra grâce au DNS dans la plage de réservation.
Bien sur tu crées autant de lignes que tu le souhaites dans un fichier TXT et en avant

Maintenant les avantages :

  • Le DNS change, pas de souci
  • Le routeur change, pas de souci (tu peux le configurer directement dans les options avancées du DHCP)
  • Imaginons, la SDSL plante, tu peux configurer l’ADSL de secours par exemple, et ce sans ajouter une route permanente sur les postes avec une métrique pour définir l’ordre

Pendant que j’y pense, PowerShell étant natif sous Windows 7, il est fort possible que ce soit encore plus simple de faire quelque chose de propre avec plutôt qu’avec un NETSH dans un batch, mais je m’avance peut-être.

Pour répondre à P3nnywis3

Le DHCP a ses fans et ses détracteurs.

ce n’est pas une solution à nos yeux et les avantages que tu cites sont gérés autrement chez nous
Dns qui change = Stratégie AD qui change
Routeur qui change = tu parles surement de la passerelle réseau donc totalement improbable que son ip change vu notre infra réseau
SDSL qui plante = idem au dessus, on travaille déjà sur plusieurs routeurs

Pour revenir au sujet de l’IP :
Il est possible dans MDT de gérer une base de données (sql) des postes qui permet de définir les paramètres d’install selon plusieurs critères aux choix à renseigner dans la base avant de lancer l’image (sérial, adresse mac, asset tag… et autre info récupérable hors OS). Les paramètres peuvent être le nom du poste, le sérial windows, … les paramètres réseaux…
Mais rien à faire, les paramètres réseaux que je renseigne ne sont pas repris dans l’install alors que le reste oui.

C’est vraiment une usine à gaz ce MDT. Je n’ose pas imaginer la mise en place de SCCM.

Pour le scriptage en powershell, à voir.

Toutes mes excuses, j’étais complètement passé à coté de la partie MDT

Du coup je pense que tu devrais chercher plus du coté MDT que de Windows 7 pure.

Je suis tombé sur cet article qui explique que par défaut, nombre de paramètres ne sont pas disponibles si l’on n’utilise pas “l’assistant de base de données” (qui, d’après l’auteur, porte bien mal son nom).

Peut-être y trouveras tu des informations intéressantes.

Sinon est-ce que tu as examiné les logs de ton WDS/MDT ?

merci pour l’article, j’étais déjà dessus.
Lu ainsi que bien d’autres (revuedugeek, danstoncloud…, technet support)

Quant aux logs dans WDS/MDT, c’est une mégablague microsoft. Il n’y a quasiment rien.
A la fin d’une install via MDT, un rapport d’erreur s’affiche et me dit que “Tout va bien”. Ce qui veut dire qu’il n’a rencontré aucune erreur sur la partie déploiement et “Task sequence”. Aucune info sur la partie DB.

ce produit pourrait être splendide et supplanter la concurrence… il faut que je lise la release note de MDT2012 pour vérifier si il y a des améliorations sur la partie DB.

Du coup je suppose que tu as déjà vu celui-ci:neutre:

Au cas où tu l’aurais loupé IP fixe avec LTI

:paf:
moi qui pestait contre MDT depuis 2 semaines car il n’y avait aucun log.
Je viens de comprendre qu’il fallait regarder sur le pc test et pas sur le serveur.

pour l’ip fixe : comme c’est dans le customsettings.ini ce sera la même config pour tous les postes qui seront déployés par MDT.
Avec la DB on retrouve exactement les mêmes paramétres mais à mettre pour le poste qui correspond au sérial/adresse mac/etc
Edité le 23/02/2012 à 14:22

Je me doutais bien que tu avais certainement déjà regardé tout ça mais je reste fidèle à ma devise:
“il vaut mieux vérifier pour rien que passer à coté”

Donc c’est vraiment la prise en compte des paramètres spécifiques fournis par la BD qui ne se fait pas.

Je doute de t’être beaucoup plus utile pour l’instant. A moins que je ne monte un lab avec MDT, mais pour l’instant ce n’est pas trop d’actualité :neutre:

en vérifiant le fichier log, les paramètres remontent bien.
donc il doit y avoir une config qui remet le DHCP par la suite.

Tu as déjà été une bonne aide… pour les fichiers logs :slight_smile:

Dernière petite idée:

Est-ce que tu as essayé de ne mettre que la ligne
OSDAdapter0EnableDHCP=FALSE

et de ne pas mettre celle-ci:
OSDAdapter0IPAddressList=

Sinon je suis tombé sur ceci où la conclusion était de scripter le paramétrage à la fin de l’installation :neutre: