Forum Clubic

Tempete en Louisiane et en Floride (page 17)

Moi je vote : Plus un terrain a des risques d’innondations (et autres), moins il est chère…

Edit: Grillé de 1s par un poulpe :grrr:

Grillaid Jayce !

une maison en dure, apres l’inondation elle est tjrs la, mouillé certe mais tjrs la. alors que le placo…

Ils ont déjà eu du mal à rassembler les gens, alors je ne crois pas qu’ils aient déjà pensés aux animaux :confused:

:??:

Je ne pense pas que les autorités aient prévenus les riches avant d’aller prévenir les pauvres, ils sont assez sélectifs mais pas à ce point-là je pense :smiley:

Non, en fait les riches sont partis bien avant l’arrivée du cyclone ( 2jours), tandis kes les autres n’ont pas réalisé la gravité pour partir aussi vite.

Dans les riches je mets aussi des noirs riches tel que Master P le rappeur multi- milliardaire ki n’était plus chez lui depuis 5 jours et ki a tout perdu.

En ce qui concerne le fait que les maisons des quartiers riches sont plus résistantes, c’est vrai à 100%, par contre, pour les terrains mieux placés, je suis pas vraiment d’accord.
Pendant mon stage là-bas, j’étais dans un labo de recherche avec des gens vraiment bien payés qui avaient des maisons dans les quartiers dits “chics” de la ville, en banlieue proche. Certains de ces quartiers étaient situés entre des canaux avec de la flotte dedans, soit près de la mer, soit près du lac, et à environ 2-3m au-dessus du niveau de la mer, autant dire qu’une inondation survient dès qu’un peu trop de flotte tombe.
En revanche, c’est vrai qu’au niveau travaux d’aménagement, les quartiers populaires près du centre-ville semblent moins bien lotis que les quartiers huppés, l’état des routes, par exemple, est totalement différent. Je connais rien à la lutte contre les catastrophes naturelles du genre cyclone ou inondation, donc je peux pas trop donner un avis sur les aménagements contre ça.

Et puis au sujet des rumeurs comme quoi les secours ne viennent pas parce que les dirigeants se foutent des noirs, ça me semble un peu osé comme hypothèse. Quand j’étais là-bas, j’ai bien senti la distinction que font les gens entre blancs-noirs-asiatiques-hispaniques,…mais la communauté noire, par exemple, c’est quand même 40% de la population (à mon avis, j’ai pas de chiffres), et cette part de la population vote.
Autant dire que celui qui mécontente cette communauté n’est pas réélu (gouverneur, sénateur, président ou je sais pas quoi).

PS : Un ptit mot sûrement HS, mais certains ont l’air de s’amuser du fait que ce soient les “ricains” qui se sont pris ça sur la gueule et qu’en chient maintenant. Je trouve ça un peu bête, surtout que 99% des américains que j’ai rencontré sont bien loin du cliché “obèse ignorant qui s’enrichit sur la misère du monde et qui déteste les mangeurs de grenouille”. C’est juste des gens qui vivent leurs vies, comme nous, la seule chose qu’on peut reprocher aux habitants, c’est de se désintéresser, de ce qui se passe au-delà de leurs frontières (et de voter comme des quiches, peut-être :ane: ).

edit : Et vlan, encore un pavé ! :smiley:

ben tu vois si ya un truc ke détestais dans mes voyages linguistiques annuels là bas c’est leur ignorance du monde, t’étais obliger de parler que des trucs de chez eux qui les touche. :neutre:

euthanasie à la New-Orleans : :confused:

http://www.cnn.com/2005/US/12/21/katrina.hospital/index.html

mon anglais est pas assé bon et j’ai pas trop de temps, un p’ti résumé en français c’est possible ? :jap:

Tu peux toujours utiliser une traduction Google ! :jap:

[:skyos]

pas bête :wink:

En gros cela dit qu’avec le b*rdel et la panique qu’il y avait lors de la catastrophe avec le cyclone, des cas d’euthanasie sont soupçonnés. Disons que c plus que probable.
Vu la panique qu’il y avait, le squat des hopitaux par tous les réfugiés, les secours qui n’arrivaient pas, le manque de moyen (eau potable, électricité, médicaments, chauffage…), les patients qui n’étaient pas emmenés ailleurs dans un autre hopital…

"They had decided not to evacuate the DNR patients," McManus said, referring to the patients who had signed "do not resuscitate" forms."

Phrase assez terrible quand même. :confused:
Plus de moyen, les infirmières et médecins étaient fatigués ou partis, manquaient de personnel, certains voulaient abrégés les souffrances des patients, les patients eux-mêmes en avaient marre, situations tellement désespérées que c’étaient la méthode la plus “simple” pour certains…

Plus simple et plus facile de les laisser mourir (pour les patients critiques), ou de les aider à mourir que d’attendre les secours qui n’arrivent pas ou de faire des efforts surhumains pour les “resusciter” ou les maintenir en vie. :confused:

ah quand mm, on verra bien ce qui dira l’enquete