Forum Clubic

Températures dans Everest: laquelle choisir?

Bonjour à tous,
je voudrais savoir quelle température il faut prendre en compte lorsqu’on overclock un processeur et en monitorant sous everest, en effet il y a la temp pour le proco et une temp pour chaque core. Moi j’ai une différence de presque 20°! Processeur: 40° / CPU1 et 2: 58°
Edité le 21/03/2008 à 13:52

Le bios

Les core
Edité le 21/03/2008 à 14:12

Je dirais les cores aussi :neutre:

Bisard bisard, tu ne te trompe pas avec le chipset de la carte mère et de la température de ton CPU ??
58° pour un CPU c’est quasiment la valeur haut, change de ventillo. Pero je suis en Zalman sur un AMD 3700+ OC à 2.5GHZ et je tourne à 32° alors que le Chipset de mm carte mère est à 40°

Dans tous les cas si tu veux OC, il faut que tu regarde la temperature de ton processeur avant tout ( les cores comme tu dit ou everest )
Si tu dépasse la valeur maxi tu risque de tout griller si la secu ne se déclanche pas assez vite

@KrisG60 : Aujourd’hui, les procos ont une sonde et il en a en plus une dans chacun des cores. :neutre:

@squirtman : Regardes les températures du BIOS ou celle données par Speedfan, pour comparer :neutre:

Ok, je pouvais pas savoir sa vue que j’ai encore un simple coeur ^^

Moua, j’ai un double-coeur (Pentium D), mais y’a pas de sonde dans les cores. :pt1cable:

Ce message n’était pas conforme aux règles d’utilisation du nouveau forum :

:MDR:MDR

Bon, je suis aller faire un ptit tour dans le bios qui m’affiche 40° pour le CPU, la question est maintenant de comprendre pourquoi la sonde CPU capte 40° alors que les sondes des cores 1 et 2 en captent 20 de plus… Parce que dans ce cas, la sécurité ne s’activera jamais en cas de surchauffe des cores, et mon proco aura tout le loisir de cramer bien gaiement! Le truc c’est que j’ai installé un Zalman 9500 led avec de l’arctic silver 5 donc logiquement, et d’après nombre de témoignages, ça devrait rester au frais tout ça, alors quand je lis 60° (en idle) dans Everest je me pose plein de questions du genre: “est-ce possible que ça n’arrive qu’a moi encore une fois?”