Forum Clubic

Technicien de maintenance informatique

Bonjour ,

je souhaite changer de métier et m’orienter vers l’emploi de technicien de maintenance informatique.Dans cette optique , j’effectue actuellement un bilan de compétence.Je suis amené à effectuer des enquêtes professionnelles afin de mieux appréhender le métier vers lequel je souhaite me rediriger.Je recherche donc des personnes ,qui occupent ou ont occupés ce type d’emploi , et qui accepteraient de bien vouloir répondre à quelques questions par mails ou msn.

Je remercie d’avance les personnes voulant bien m’aider dans ma démarche.

Winning11

PS: Contactez moi en MP

J’ai occupé cet emploi mais si tu posts ici c’est pour avoir une/des réponses ici donc si question il y a, les réponses seront postées ici pour en faire profiter tout le monde :jap:

Bonjour, je suis dans le même cas que toi si jamais on peut se contacter.

Bonsoir ,

je te remercie KarLKoX de bien vouloir prendre le temps de répondre à quelques questions , l’intérêt d’un forum étant de partager , je suis entièrement d’accord pour poser mes questions dans ce topic , néanmoins , certaines questions peuvent s’avérer plus personnelles ( je ne veux gêner personne…c’est pourquoi , j’avais proposer de faire cela par MP).

Voilà , les questions:

1)Comment en êtes-vous arrive’e) à exercer votre métier ?
-comment avez vous été recruté?
-A votre avis , quelle est la meilleure formation , ou expérience , qui prépare à ce métier ?

2)Qu’est ce que vous aimez le plus dans votre métier ?
-Cela a-t-il évolué avec le temps ? si oui , comment ?

3)Qu’est ce que vous aimez le moins ?
-Cela a-t-il évolué avec le temps ? si oui , comment ?

4)Très concrètement , quels types de problèmes résolvez vous dans le cadre de votre travail ?
-En dehors de votre hiérarchie , quels sont vos principaux interlocuteurs professionnels ?
-A votre avis , quelles sont les limites dans votre travail (qu’est ce que vous ne faites pas ?) ?
-Ce métier comporte-t-il des différences en fonction des secteurs d’activité ?
-Quelles sont vos conditions de travail (horaires , lieux d’exercice , contraintes ,…) ?
-Vos conditions de rémunérations ?

5)Quelles sont à votre avis , les principales qualités et compétences que l’on est amené à développer dans le cadre de votre métier ?
-A l’inverse , quels sont les défauts inconciliables avec ce type de métier ?
-A Votre avis , y-aurait-il d’autres secteur d’activités vers lesquels je pourrais prospecter ?
-Qu’est ce qui a fait que l’on vous est choisi vous , à niveau de diplôme équivalent ?

Voilà , je suis désolé pour le pavé , j’espère que ça intéressera d’autres personnes …et un grand merci d’avance pour vos réponses.

Winning11

PS: ptitbou33 , je suis tout à fait d’accord pour qu’on puisse se contacter , tu peux m’envoyer ton mail ou ton msn via MP.

Salut, alors, dans l’ordre :

1 - J’ai toujours baigné dans l’informatique, tres jeune (9/10 ans), je lisais tout ce qui contenait le mot “informatique” et c’est l’aspect technique qui m’interessait le plus, cela m’a permis d’avoir la théorie (j’ai eu mon 1er pc en 1997) et de me faire une certaine culture technique.
Pour le recrutement, c’est un assembleur chez qui j’allais qui m’a demandé, un jour, si ça me disait de passer un test technique, vu que j’étais à la recherche d’un emploi, j’ai dit oui. Ma note (91 bonne réponse sur 100) m’a permis de décrocher le boulot.
Pour se préparer à ce métier, rien ne vaut la pratique, l’experience que tu te feras te permet de faire façe à la plupart des cas chose que tu ne vois pas forcément en formation où on t’apprend selon une grille de connaissance à aquérir.
Apres, si tu n’es pas diplomé, une formation qualifiante sera (malheureusement) requise même si tu fais l’affaire (j’ai dû le faire pour le boulot que j’occupe en ce moment dans un autre domaine informatique)

2 - Je ne suis plus technicien informatique mais développeur mais j’ai travaillé comme tel pendant 5 ans, ce que j’aimais c’est que tu ne verras jamais dire quelqu’un se dire expert ou alors il faudra lui apprendre l’humilité car les technos avancent tout le temps et donc ut es constamment obligé de te tenir à jour pour pas passer pour un incompétent devant tes clients (surtout si c’est une pro/entreprise).
Ca a évolué dans le temps car au bout d’un certains nombre d’année, l’ingratitude des gens, j’ai du mal … et tu résouds globalement les mêmes problèmes.
Attention, je parle dans le cas où tu es chez un assembleur, si tu es dans le support d’une grosse entreprise, c’est un peu différent car les attentes sont toute autre (qualité, réactivité).

3 - Comme je l’ai dit plus haut, j’avais l’impression d’avoir fait le tour, toujours les mêmes problèmes à résoudre, des clients qui ont tres peu de gestes/mots de gratitude.

4 -
a ) Problème hardware le plus souvent : un pc qui affiche un écran noir, un windows qui plante au bout ou au bout d’un certain temps, une mauvaise désinstallation qui a bousillé windows (merci Norton), internet qui ne fonctionne plus, plus de son, des petits soucis comme ça.
b ) J’ai commencé comme simple technicien, mon principal interlocuteur était mon patron (le gérant) puis j’ai travaillé chez un assembleur qui avait des pros comme clients donc la c’étaient eux mes interlocuteur, je gérais les contacts tout seul puis j’ai eu ma société donc la j’étais mon propre interlocuteur.
c ) Comme technicien de base, je ne faisait pas de commercial, on me ramenait des pc qui avaient des problèmes que je devait résoudre en un temps limité. J’étais donc un éxécutant.
d ) Je dirais que ce métier comporte des différences selon l’endroit où tu travailles : chez un assembleur lambda, cf ma réponse c) mais dans une SSII qui a un support technique, on te demandera une qualité de service irréprochable (jusqu’à l’apparence vestimentaire), une réactivité optimale (pour ne pas bloquer la productivité), tu es la vraiment au service des gens car ils comptent sur toi pour retravailler. Tu as accès aussi à des technos différentes comme les machines virtuelles, des process de qualité (CMII) etc … c’est une experience à tenter.
e ) Comme simple technicien, j’étais a au moins 40h mini, plus 50, heure supp’ non payé, bien sur. Quand j’avais ma société, 65/70h.
f ) SMIC, c’est tres mal payé sauf comme je l’ai dit si tu bosses dans une grosse boite ou ssii au niveau du support (bac+2 mini).

5 -
a ) Pour moi, il y a deux types de technicien : celui qui a bêtement appris et celui qui a appris à la sueur de son front en passant des nuits et des nuits pour ne régler qu’un seul problème qui fallait résoudre car un problème à toujours une solution.
La différence se voit tout de suite : quand on me mettais devant un pc, je pouvais “sentir” le problème, d’instinct, j’arrivais à l’isoler alors même que je n’ai même pas ouvert le pc ou quoi que ce soit.
Quelqu’un qui a tout appris ira démonter le truc, va tester truc par truc puis isoler le problème, c’est bien, il est rigoureux mais il est moins réactif … Pour te dire, je garantissais le retour de la machine dans les 48h peu importe le problème quand j’avais ma boite et je n’ai jamais faillit.
Il faut aussi aimer chercher, se prendre la tête mais vraiment, pas s’arrêter au bout de 2 jours, non, jusqu’à résolution du problème.
J’ajouterais qu’il faut aussi faire attention à sa tenu vestimentaire, le technicien jean/basket, c’est dehors.
b ) Le type baba cool, barbe de 7 jours, quelqu’un qui stress de ne pas arriver, qui s’énerve et qui ne se tient pas à jour par “manque de temps”’.
c ) Administrateur réseau, SAP (je déteste mais c’est recherché et ça paye bien), BI (Business Intelligence, c’est ce que je fais …), développeur (que je fais aussi), R&D (mais faut être “juste” expert dans un domaine).
d ) Je n’avais que le Bac, si on m’a pris c’étais uniquement parce que j’ai eu la chance de tomber sur des gens chez qui les compétences comptent plus que n’importe quel bac+5.

Just my 2 cent :wink:

Un grand merci à toi KarLKoX pour toutes ces réponses.

Cela va m’aider à mieux appréhender ce métier et à prendre ma décision.

winning11

j’excerce actuellement ce metier, si je peux t’aider :slight_smile:

Je suis arrivé à ce poste sans formation particuliere, je suis arrivé sur Paris en tant qu’assistant support (aucuns rapport avec l’informatique technique) dans une société en pleine création (Virginmobile).
De fil en aiguille je suis arrivé sur la Poste car le besoin d’une personne sur ce poste etait de plus en plus present.

Dans la société ou j’etais precedement ce fut un peu le meme parcours (mais avec moins d’autonomie)

La meilleure formation pour l’assistance directe reste l’experience personnelle, ca fait des années que je baigne dans l’informatique.
Par contre si tu veux gagner en experience et donc en autonomie, il te faudra soit une formation interne, soit externe.
A titre personnel je n’avais jamais géré de l’administration de compte, Des Group Policies, du deploiement logiciel, j’ai donc due apprendre sur le tas. et j’ai eu une formation (payée par l’entreprise) pour appronfondir mes competences

  1. ce que j’aime le plus, c’est le contact avec l’utilisateur.
    Meme si dans bien des cas il ya de quoi perdre patience, le fait de se rendre utile directement est particulierement gratifiant
    c’est une constante qui n’a jamais evoluée

  2. ce que j’aime le moins: l’impatience, de certains utilisateurs.
    Pour certains quand l’informatique fonctionne c’est “normal” quand il y a un probleme c’est toujours de la faute de l’IT
    c’est une constante qui n’a jamais evoluée

  3. type de problemes a resoudre:
    . PC qui tombe en Panne -> SAV ou maintenance
    . Gestion des droits des utilisateurs (active directory, MySQL)
    . Deploiement logiciel
    . Preparation des postes et portables
    Principaux interlocuteurs: Services SAV, Magasins, Commerciaux, et utilisateurs du siege (ou je travaille)

Ce métier comporte-t-il des différences en fonction des secteurs d’activité ?
Je ne pense pas qu’il y a des differences fondamentales en fonction du secteur, la problematique reste la meme dans le fond

le limites?
etant dans une petite société en plein developpement, il y a peu de limites.
Si personne pour une tache, c’est le 1er qui passe qui s’en chargera.

Contraintes de travail:
9H/18H, mais horaires souples en fonction des besoins, je travaille uniquement sur au siège (quelques rares deplacements lors de reunions de commerciaux)

Conditions de remuneration:
N’etant pas diplomé dans le secteur informatique, ma remuneration est à la limite de la moyenne (26K€)

Les principales qualités a developper:
. l’ecoute, savoir ecouter un utilisateur permet de gagner du temps, dans bien des cas il conctact le technicien sans meme savoir ce qui lui arrive
. l’analyse, bien analyser une anomalie, permet d’aller le plus directement au but
. l’adapatation, un technicien doit “toucher” un nombre conciderable de logiciels qu’il ne connait pas et dont il n’a pas l’usage.
il faut Savoir s’adapter a un son interlocuteur

Les principaux defauts
. ne pas etre manuel (ne pas savoir “bidouiller”)
. ne pas etre curieux
. l’impatience

quels secteur prospecter?
. les SSII (meme si ce n’est pas un secteur a proprement parler)
. les sociétés en developpement (telephonie, internet)
Quand on est sans experience, il vaut mieux s’orienter vers une boite qui est en croissance, car moins “regardante” sur certaines erreurs de debutants
Avec l’experience, les possibilités sont plus larges

Pourquoi m’a ton choisi?
Parce que j’etais la au bon moment, et j’ai su faire valoriser mes competences personnelles et professionnelles

Petites notes perso:

Ce metier est assez interessant quand on est peu diplomé et passionné par l’informatique
La remunuration est faible
C’est un tres bon tremplin vers d’autres metiers (personnellement je vise l’administration Reseau)

si tu as dautres question n’hesite pas :wink:

Cdt

Faite quand meme attention les enfants à toujours visé l’admin réseau… on a besoin de 1 ou 2 admin, pour des dizaine et parfois centaine de gens (je connais un admin dans un centre de recherche de 300 personne… y sont 3 au service IT et tout va bien ((un peu débordé quand meme))…

et tous les ans ont a des miiliiers de bac pro, bts, et dut réseau (sans compter les ingénieur) qui arrive sur le marché…

en gros la bataille est rude.

En venant de poste technique, le gros avantage est que c’est un gros plus. Car l’admin réseau , meme si c est pas toujours son taff, on lui demandera souvent du support de level 2 ou 3. Le dev a le droit de dire " c est pas mon boulot et pas le temps" pour l’admin réseau… aussi… mais c est moins crédible a entendre pour un simple humain.

LE coté humain aussi, l’ancien tech (au faite, je fait du level 1 et 2 pour payer mes etudes) est plus humain, et ca on le sait.
Contrairement au gamin de 20-22 ans fraichement diplomé…

Ensuite faut pas vouloir ce poste trop tot… simplement, vous donneriez à géré votre parc informatique a un gamin de 20 ans ? Meme si il est compétent… plus que certain de 40… c est humain, on est pas chaud pour ca.

Pour info j’ai 35ans et 5ans d’experience consecutives, ainsi que diverses experiences informatique (helpdesk, assistant support niveau 2 et 3)

SamDaPirate ,

je te remercie d’avoir répondu à mes questions , c’est toujours intéressant d’avoir plusieurs avis sur un métier. En ce qui me concerne , j’ai un DUT Techniques de commercialisation , et 3 ans d’expérience en tant que commercial , 2 en tant que responsable produit. J’hésitais à changer de métier depuis un certains temps , et la fermeture prochaine de la boite où je travaille ne fait que me conforter dans cette idée.J’ai 30 ans et je baigne dans l’informatique quotidiennement ( à mon niveau bien sur) depuis 10 ans. Simplement , je désire me réorienter vers un secteur porteur et donc pas mal de débouchés. Pour l’instant , je me renseigne sur les différentes formations disponibles dans ma région ( Nord-Pas-De-Calais). Si je dois reprendre une formation , j’aimerai ne pas me tromper …contrat de professionnalisation sur deux ans , alternance , continue , etc…très dur de s’y retrouver…je suis allé voir plusieurs sites de formation (CESI , CNAM , AFPA ,…) et je dois dire que si vous aviez un avis sur ces formations , je suis preneur.

Merci encore.

@+

Les formations sont toujours mieux quand elles sont payé par ton dif ou cif… sinon après moi je trouve que c est quesqtion de gout

le cnam a la réputation d etre recherché… j’ai jamais pu voir de cas concret

(le probleme des rumeurs… elles sont vielles et évolu plus lentement que l’informatique… quand je pense que des gens sont persuadé que l’informatique est un monde bouché… et qu on va tous être au chomage… c’était vrai quand ??? juste après le crash des startup et 10 ans avant quand les gens ne savaient pas qu’on existait ? ) Donc pour le cnam… j’entend ça depuis tellement d’année que je sais pas si c est réellement vrai.

Mais l’argument du cnam c est : Tout le monde essaie, presque personne à le courage d’aller au bout… donc quelqu un qui le réussi, il a déjà un sacré courage et une sacré motivation.
Edité le 05/08/2008 à 23:16

Voilà ça pourra t’aider

Mon parcours est assez atypique puisque je suis titulaire d’une Maitrise d’Arts du spectacle, option cinéma et que il ya 2ans j’ai fait le choix de tout remettre à plate et de commencer une nouvelle carrière dans l’informatique.

Je ne voulais pas postuler face à de jeunes diplomés sans avoir une forme de validation d’un niveau de compétence et de connaissance en informatique. J’ai d’abord envisagé de taper haut en voulant m’attaquer à un MCSA voir MCSE.

Bon sauf qu’entre temps déjà en détail j’ai compris l’ampleur du travail pour un bidouilleur. Et puis j’ai aussi appris que nos amis de l’ANPE ne servent à RIEN du tout, en tout cas dans mon expérience c’est limite s’ils ne m’ont pas mis dans batons dans les roues quand je leur apportais des solutions toute prêtes.

Après quelques mois de galère j’ai trouvé le centre de formation GEFI à Créteil : proposant 2 types de formation ( une de base et une plus experte) en maintenance système et réseau. Elle est accessible aux demandeurs d’emploi bénéficiant de l’ARE et est entièrement financé, dans ce cas de figure par la CRIF (caisse regional d’Ile de France).Sinon elle est aussi ouverte au personne souhaitant profiter de leur fongecif et DIF etc…

5 à 7 mois de formation, c’est dense, intense mais complet et parfois bien plus poussé que le niveau du diplome obtenu. c’est là aussi l’avantage elle est diplomante et donne l’accès à un Bac Pro reconnu légalement ( ça permet aussi à ceux qui n’ont pas de diplome d’en obtenir un et pourquoi pas de poursuivre des études vers un BTS ou un DUT et poursuivre encore plus loin).
Pour avoir fait des comparaisons avec des étudiants en BTS d’info, certains modules sont aussi poussés mais le centre ne peut obtenir qu’une homologation pour le niveau Bac pro.

c’est une formation à cheval sur la théorie et la pratique : bien que certains modules se font de façon “très” théorique, le centre bénéficis d’installation qui permettent de se faire la main quand même dans les modules réseaux : pour apprendre à configurer du CISCO y a pas moyen d’éviter de mettre les mains dedans :smiley: donc un routeur chacun, une console et vas-y que je te rentre les routes à la main :smiley: , très instructif.

Et autre point fort de ce centre : l’accompagnement vers la recherche d’emploi, le centre étant assez connu et les techs qui en sortent en général réputés compétents, les boites sont assez friandes. Juste en exemple sur 23 stagiaires après 3 mois seul 2 n’avaient pas trouvé et pour 1 ct volontaire.

Pour reprendre tes questions
1)Comment en êtes-vous arrive’e) à exercer votre métier ?
Par choix, l’envie de faire un travail qui soi à la fois en accord avec mes gouts personnelles et qui soi tout bonnement rentable, le juste milieu quoi.
-comment avez vous été recruté?
En sortie de formation ce sont les boites surtout qui m’ont contacté directement. Depuis Monster aide beaucoup bien que le réseau social aide aussi ( la co-optation est monnaie courante, enfin le piston quoi). En général, après à peine un an d’expérience, je ne ch rarement plus de 2 semaines avant de trouver un poste intéressant et c’est même parfois difficile de choisir. Il est donc très important de définir tes envies et surtout ce que tu ne veux pas faire.
-A votre avis , quelle est la meilleure formation , ou expérience , qui prépare à ce métier ?
De mon expérience , partagé avec 22 autres stagiaires de formation : être interessé par l’info c’est bien, en faire en privée c’est très bien, mais validé ses compétences de façon professionnelle ouvre les portes 10 fois plus vite et surtout permet d’accèder à un niveau de rémunération cohérent.
Juste un détail, définit avant tout ce fameux “métier”. L’informatique c’est un univers très vaste, dense et en constante évolution.

2)Qu’est ce que vous aimez le plus dans votre métier ?
D’apprendre toujours et encore, c’est une première chose, et dans certains cas de faire apprendre aux utilisateurs et qu’une fois finit il sourit et te remercis - et qu’ils n’aient plus à t’apeler pour les dépanner. j’ajouterai aussi le côté justement très vaste de l’informatique, il y a plein de domaines qui m’intéresse et c’est même parfois frustrant de devoir en laisser de côté pour ne travailler que tu tel ou tel aspect.
-Cela a-t-il évolué avec le temps ? si oui , comment ?
Je change souvent de poste, d’abord parce que je suis exigeant avec moi-même, je veux un travail qui me plaise, je ne ch pas l’impossibe, je ch juste à être bien, à aimer ce que je fais. J’ai appréicié la relation humaine, pas forcément au départ mais ça je m’en doutais. Comme souvent tu débutes par du call center ou un truc proche et quand un utilisateur t’appel et qu’il ne t’as jamais vu et ne te verras jamais, il s’en branle d’être poli ou compréhensif ou même clair, il 'appel parce qu’il a un problème à toi de faire le nécessaire et vite si possible. Donc c’est une partie du travail à laquelle il faut bien réflechir avant de s’engager : la notion de service est ESSENTIELLE

3)Qu’est ce que vous aimez le moins ?
Justement donc ce côté client/service qui parfois peu déraper et te demander un grand sang froid, du recul sur les évenements et d’être responsable.
Sinon ce qui reste pour moi le gros point noir : les gens qui te recrutent sont des commerciaux dans des sociétés ont pour but de faire voir un max de candidats à leurs clients : résultat tu te retrouves souvent en entretien pour un poste qui ne t’intéresse peu ou pas du tout :s. Et parfois ils sont prêts à tous les mensonges pour te vendre le contrat. Difficile de savoir si tel ou tel poste te convient. cela t’obliges à être ferme et décidé, affirmer que "ça "ou “ça” tu ne fais pas, c’est comme ça et pas autrement.
-Cela a-t-il évolué avec le temps ? si oui , comment ?
Il faut faire les bons choix et ne pas hésiter à remettre en cause un job. Le secteur se porte bien ( tant mieux cela n’a pas toujours été le cas donc profitons en) les offres sont nombreuses et variées.

4)Très concrètement , quels types de problèmes résolvez vous dans le cadre de votre travail ?
Alors là faudrait quelques heures pour t’expliquer l’ampleur du type de travail que tu peux avoir à faire. cela va de préparer un poste selon une procédure établie mais même une chose comme celle-là peu te prendre 4 minutes chez un client comme 8h chez un autre selon les technologies utilisées ( et les durée sont réelles, avec une solution Altiris ou tout se fait automatiquement, tu prends 4 minutes max pour lancer le ghost du poste, et tu peux aller matter un film t’as plus rien à faire. contrairment à une solution mal faite ou tu as les 3/4 des applis à déployer et configurer manuellement avec certaines boites)
Pour faire simple :

  • prise d’appel ( c’est une partie complète de ton travail)
  • renseigner les tickets d’incidents et de demandes ( là aussi c une tâche inévitable et qui doit être fait avec sérieux)
  • mise à disposition des matériels ( poste, portable, tel , périphérique, vidéo prjecteur etc…)
  • préparation du matériel
  • diagnostique hadrware etsoftware, et résolution bien sur. cela va de téléphoner au support Dell quand le matos est garantit à des interventions parfois très poussé dans les applis. une chose à ne pas oublier , tu n’es pas là pour deviner, dans 95% des cas tu es là pour analyser le problème et appliquer la solution qui est déjà connu. à ce niveau je te dirai que les interventions vont du cas ou le gars a fait disparaitre sa barre de tâches, jusqu’à casser les ACL sur une base documentaire Lotus avec un éditeur hexadécimal. Tout dépend aussi du milieu dans lequel tu travail et des applis internes des sociétés.
  • brassage de prise réseau en baie, configuration de swicth et de port etc…
  • support bureautique niveau expert.

etc… si tu veux encore d’autres exemples n’hésites surtout pas, actuellement je suis en back-up sur 4 missions différentes, j’ai 4 types d’intervention qui n’ont rien à voir les unes avec les autres, rien que ça pourrait te donner une idée déjà de l’étendu des possibilités.

-En dehors de votre hiérarchie , quels sont vos principaux interlocuteurs professionnels ?
Les collègues, c’est extremement important d’instaurer de bonnes relations avec tes collègues de travail, ce sont souvent eux qui te sortiront de la panade et inversement, je n’ai jamais autant appris qu’en partageant mes connaissances avec le reste de l’équipe " t’as fait comment alors pour ton cas??" et voilà tu apprends un truc etc…
les commerciaux qui gèrent tes missions ( si tu es en SSII ce qui est souvent le cas), les clients, que ce soit les utilisateurs, mais aussi le responsable de l’informatique en interne. Il faut savoir gérer avec tout ce petit monde.

-A votre avis , quelles sont les limites dans votre travail (qu’est ce que vous ne faites pas ?) ?
Il n’y a de limite que celles que tu t’imposes. Là dessus si tu veux plus d’info, en MP :wink:

-Ce métier comporte-t-il des différences en fonction des secteurs d’activité ?
Tout à fait, tu ne dépannera pas du tout le même type de personne et donc de problèmes, chaque métier à des besoins précis et qui lui est propre. Par exemple j’ai travaillé chez Philips France au support du support comprendre que nous étions le support informatique des supports de matériel médical ( entre autre fonction), tu gères un peu de bureautique légère mais surtout énormément d’appli métier. J’ai travaillé après dans un cabinet d’avocat là c’est un tout autre domaine : support de proximité avant tout, service prime, donc une qualité de service irreprochable , tenu impeccable, faire attention à la communication etc…, techniquement en très grosse majorité de la bureautique lourde ( office à un niveau très haut) ainsi que quelques applis métiers. En en Data center, l’inverse : pas de bureautique, service moyen ( tenu vraiment décontracté), travail d’intervention en baie de serveur pour de la maintenance principalement ( relance serveur et contrôle)
Ensuite plus largement je reviens sur la notion de “métier”: tu peux te sentir l’âme d’un tech de call center et adorer prendre les appels et ne pas t’impliquer, tu peux aussi détester le contact client et adorer passer des heures devant une baie de brassage une console à la main, ou encore,organiser les procédures et processus d’un service desk, ce sont là 3 exemples de métiers rapidement accessible et TOTALEMENT différents. et ce ne sont que 3 exemples.

-Quelles sont vos conditions de travail (horaires , lieux d’exercice , contraintes ,…) ?
Tout dépend de ce que tu négocis. ça peut aller de l’horaire de bureau classique à des horaires imposées pour couvrir des plages genre7h 19H, ou encore comme je fais actuellement du travail les nuits et week-ends(3-8). ( 4 nuits travaillées = 4 jours de repos), les week-ends sont payés plus évidemment.
Pense aussi qu’une SSII a un siege mais que tu es 99% du temps chez le client, méfi toi de cela, le client peut être plus ou moins facile d’accès :s. Les lieux sont variables et la qualité d’environnement aussi. Les contraintes, certains manager espérent souvent des choses “implicient” de ta part, sans quoi tu ferai preuve d’un manque d’investissement, donc ça c’est une contrainte.
Je dirai surtout que comme dans tout travail tu as forcément des tâches dont la DSI a besoin et qui t’em****rde profondément mais qui doivent être faites.

-Vos conditions de rémunérations ?
Là tout est à faire, il faut savoir avoir les dents longues mais juste ce qu’il faut pour pas paraitre trop prétencieux.
En sortie de formation je n’avais pas de grande exigeance à part me faire de l’expérience. Donc comme beaucoup j’ai commencé assez bas ( 21K€ sur 13 mois); Si ce n’est pas encore le cas, prend vite le reflexe de penser en salaire brut annuel, ça t’évitera des déconvenu sur le montant réel de ton mensuel net. petit conseil, un fichier excel peu être très utile :ane:
Actuellement je suis à 26K€ sur 12 mois après un an d’expérience. Sachant que dans le secteur par exemple du droit ( avocat etc…) les salaires sont gonflés, disons qu’ils se payent un service à la hauteur. Salaire de base est de 29-30K€ sur 13 mois mais cela n’est en rien représentatif.
Salaire moyen pour un tech entre 19 et 28K€, en dessus tu touches des salaires d’admin junior ou de postes à compétences.
En général c’est 50% de la carte de transport, certaines boites remboursent aussi l’essence, et les frais de bouches vont (pour ce que j’ai connu) de 3,4 par jour à 7,5€. Parfois tu as un tel portable pro, j’ai eu un Blackberry par exemple ( attention c’est à double tranchant , ça veut dire aussi que tu es joignable tout le temps… à méditer). Jours de congès, à part un poste bien précis, c’est le taux légale des 5 semaines et en moyenne une dizaine de RTT.

5)Quelles sont à votre avis , les principales qualités et compétences que l’on est amené à développer dans le cadre de votre métier ?
Si tu es curieux, ne perds jamais cette curiosité.
Etre sérieux, c vrai dans tous les boulots mais d’un informaticien on attend une très grande rigueure et des qualités d’organisations.
savoir écouter, que ce soit les utilisateurs ou les intervenants. etre réactif, être capable de s’adapter sans perdre pieds et surtout savoir demander de l’aide. C’est la première qualité d’un technicien, on préfera toujours un tech qui dit à un collège “tiens j’ai tel cas tu sais comment je peux faire?” au bout de quelques minutes d’investigations qu’un tech qui s’en-tête pendant des heures sur un truc ou une solution existe déjà.( j’en ai eu dans des équipes qui ont beaucoup de travail, je t’avoue que ça passe assez mal déjà auprès des collègues). Jele redis tu n’es pas là pour bidouiller ou deviner, tu es là pour trouver une solution et demander avant tout si elle n’existe pas déjà.

Un énorme plus : parler anglais couremement. Objectivement c’est cette capacité qui m’ouvre les portes de 50% des offres que je recois. Attention, dans 80% des cas le niveau d’anglais exigé est bien plus bas que celui qu’on imagine et le fait de la pratiquer au travail est un très bon exercice.

-A l’inverse , quels sont les défauts inconciliables avec ce type de métier ?
Manque de maturité, faire preuve de peu de fiabilité. si tes supérieurs et tes collègues savent que quand tu dis une chose tu là fait, tu obtiendras leur confiance et une plus grande autonomie. Cela t’ouvriras aussi les portes d’opprtunités internes appréciables ( je pourrai te donner des exemples en MP).
Impatience, colérique, faut éviter. Dilétant. si l’informatique n’est qu’un vague hobbie mais que ça fait bien d’en faire devant les autres, laisse tomber, tu tiendras pas 6 mois.
Il faut une bonne présentation ( si tu as fait du commerce ça devrait pas poser de problèmes) et donc cette notion de service qui est essentiel. Si à chaque intervention tu te dis “mais qu’es-ce qu’il veut se co***ard?” pareil ça marchera pas.
Etre trop sur de soi, dis toi que tu rencontreras toujours quelq’un qui est plus compétent que toi peu importe le domain informatique.
A l’inverse e^tre trop peu sur de soi fait qu’on peut avoir du mal à prendre des décisions et aussi à communiquer avec les utilisateurs.
Etre tout le temps en retard: souvent en SSII le contrat impose des contraintes d’horaires ou le service doit être assuré quoiqu’il arrive, donc arriver avec 15 minutes de retard quand tu es sensé ouvrir le bureau et la ligne téléphonique c’est pas toi qui est en retard mais toute l’équipe et la société que tu représentes que tu mets en défaut face au client, parfois en droit de réclamer des indémnités compensatoires.

-A Votre avis , y-aurait-il d’autres secteur d’activités vers lesquels je pourrais prospecter ?
là ne te connaissant pas à toi de voir, mais comme je te l’ai dit plus haut, l’informatique est très large… tu as de quoi faire.

-Qu’est ce qui a fait que l’on vous est choisi vous , à niveau de diplôme équivalent ?
Le fait d’avoir changé de carrière et de m’être tenu à ce projet, cela veut dire que j’ai fait un choix, que j’ai muris ce choix, je l’ai lancé et je l’ai mené à son terme pour en plus me permettre de m’investir dans une carrière. c’est signe de maturité et de responsabilité, des qualités difficile à discerner chez un jeune diplomé qui arrive parfois dans l’info sans même savoir pourquoi et qui pourrait à son tour être emmené à changer de carrière. le fait aussi d’être plus vieux assure que j’ai déjà travaillé avant ce métier, donc que je connais le monde del’entreprise tout simplement.
l’anglais c’est un plus non négligeable, par exemple pour le milieu du droit, on te l’impose, une partie du travail et des communications se faisant avec des anglophones.
Dans mon cas ( pas forcément généralisable) le fait de venir d’un univers artistique apporte une certaine personnalité différente des “techs purs”; parfois manquant de sensibilité et c’est un plus dans les relations clients :wink:

besoin d’infos, n’hésites pas.
je te l’ai pas écris en MP car tes questions peuvent intéresser d’autres internautes je pense, alors autant que cela serve :wink:

Bonsoir ,

je te remercie zombie_bouratcho d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Je suis dans un cas à peu près similaire au tiens , à 30 ans , un DUT Techniques de commercialisation en poche et 5 années d’expérience , j’ai l’envie de changer de métier. Je souhaite me rapprocher vers le secteur de l’informatique que je pratique quotidiennement ( assemblage ou dépannage de PC pour des potes) , j’ai bien compris grâce à ton message qu’il ne fallait pas se faire de fausses idées de la fonction de technicien de maintenance en informatique.Mon bilan de compétences terminé , je suis vraisemblablement apte à reprendre une formation de niveau supérieur.Néanmoins , j’hésite toujours à franchir le pas. J’aurai voulu savoir comment tu avais géré le fait de reprendre une formation après avoir quitté le cursus scolaire (rythme de vie , salaire, différence d’âge …etc…), les appréhensions que tu avais ou encore les certitudes.Je sais que ce sont des réactions très personnelles , et que chacun réagit différemment selon son caractère , mais je pense tout de même qu’il y a des généralités qui pourraient méritées d’être éclaircies (c’est compliqué de faire des grandes phrases qui ont un sens tard dans la nuit).

Merci encore à tous ceux qui ont pris le temps de me lire et de répondre à mes nombreuses questions.

@+

Winning11
Edité le 17/08/2008 à 00:04

Je ne sais pas si ça transparait dans ma réponse mais j’ai mois aussi suivit un DUT techniques de commercialisation, je n’ai fait qu’une année et j’ai a peu de chose près ton âge :wink:

si tu cherches une bonne boite pour faire des interventions de dépannage informatique & de maintenance informatique pour des petites entreprises sans trop te prendre la tête, je te conseille d’aller frapper à la porte de cette société www.pcpourlesnuls.com… .

J’y ai travaillé pendant 6 mois et c’était très cool… le boss est carrément sympa et je regrette pour raisons personnelles de ne pas avoir pu y rester plus longtemps.