Forum Clubic

Stereo ? Joint Stereo ? - Différence ?

Bonjour tout le monde ! :hello:

Je voulais vous poser une question sur l’encodage mp3… Mon outil de rippage/encodage propose en stereo et joint stereo (activé par défaut), mais quelle est la différence ? Au niveau qualité ou compression, qu’est ce que cela change ?

Merci d’avance pour vos réponses !

ok merci de ta réponse claire !! :jap:

edit :e je vais laisser en joint stereo, c’est des originaux que je me mets en mp3 pour l’autoradio, ça évite de trimbaler le cd et de l’abimer !

“Le mode Stereo encode le canal gauche et celui de droite séparément et alloue s?il le faut + d?informations audios (+ de qualité) au canal qui le demande. Mais à partir du moment où l?information audio est complètement identique sur les 2 canaux, le mode « Joint stereo » s?occupera d?encoder ces 2 mêmes informations en une seule. = plutôt que d?avoir une info audio pour le canal gauche et une autre pour celui de droite (comme c?est le cas pour le mode stereo), la « nouvelle » info sera employée pour représenter les 2. => gain de place. (même principe que pour la compression data qui donne une seule valeur pour toutes les valeurs identiques). L?avantage est aussi le fait que l?encodage de cette « nouvelle » et seule information pourra bénéficier de la qualité optimale et non d?une qualité « divisée en 2 » comme c?est le cas pour le mode stereo qui devait s?occuper des deux canaux. (Grossièrement, pour un encodage en 320kbps : cela reviendrait à dire que le mode Stereo = qualité gauche 160kbps + qualité droite 160kbps et le mode Joint Stereo = qualité 320kbps pour l?info qui représente les deux) Tous s?accordent à dire qu?il est indispensable d?encoder en Joint Stereo pour tous les bitrates en dessous de 224kbps car pour obtenir la meilleure qualité possible de l’utilisation d?un « vrai » mode Stereo ? le bitrate doit être assez haut, donc, + de 224, voir 256kbps. (pour ne pas subir trop de perte de kbps du à la division de la « qualité » pour les deux canaux => comme dans l?exemple grossier).Dans le cas d?un encodage en 128, 160 et 192 ; le bitrate est trop bas et, en utilisant un « vrai » mode stereo, n?importe quel encodeur reproduira un son très médiocre (audible). Par contre, en utilisant le mode Joint Stereo, au détriment de la perte d?une toute petite quantité d?information Stereo (presque inaudible), le son/encodage rendu pourra être de meilleure qualité comme expliqué au début. Maintenant, il est vrai que, en ce qui concerne l?encodage en « Joint Stereo » : nous sommes à la merci de la façon dont il alloue telle ou telle quantité d?information audio ? c’est-à-dire : ses considérations pour dire que telle information peut être « jointe » pour les deux canaux ou non. A certains bitrates, l?efficacité du Joint Stereo provoque parfois quelques altérations (presque inaudibles) mais vous êtes obligé de passer pas là pour ne pas subir de pires altérations de qualité avec un mode stereo pour les bitrates inférieurs à 224-256kbps !”

edit modo, merci de citer les sources lorsqu’on fait un copier/coller => www.telesatellite.com…

C’est clair que c’est pas de moi… je viens de me reposer la question dont j’ignorais la réponse (encore)
En fait c’est flagrant à l’écoute… je viens d’écouter un morceau et je trouvais une spatialisation bizarre des la 1ere seconde… j’ai regardé… c’etait du 320 en joined stereo… bref si la qualité peut sembler similaire… au niveau de la spatialisation je ne trouve pas…
Edité le 26/09/2015 à 13:33

Pour le Join stereo, il y a aussi le fait que les effets stereo aigus sont respectés droite-gauche, pour les effets graves, de toute façon monodirectionnels, c’est encodé en mono et “dupliqué” à l’identique de chaque côté, sans décalage.

Pour une lecture autoradio, le mode join-stereo suffit très largement (de même, je n’entends pas de différence entre les deux modes, pourtant avec du matériel de qualité honnête).

(ca sent le topic repeché: mesage percedent: octobre 2006)
Je reste quand meme dubitatif sur l’utiliter de ripper un cd en mp3 320 vu que le cd c’est deja du compressé et que on pourra jamais augmenter la qualité audio presente sur le cd.Et puis vu le poids des mp3 320 on y gagnerai plus a utiliser des formats lossless genre flac…

Oui mais la compatibilité est moindre (pas d’autoradio en flac, pour les lecteurs autonomes, ça doit être rare (iPod avec Apple Lossless mis à part).

Un CD-audio c’est compressé ??? :heink:

Sur un Cd audio on compresse la musique legerement : la frequence d’echantillonement est de 44.1 kHz (on ne prend pas tout le signal mais une partie) sur 16 bit (en studio on travaille au moins sur du 32 bits et cela represente les differentes valeurs attribué a la force du son). C’est en ca que le cd compresse la musique, a la numerisation) et que pour cela un vinyl en bon etat sur une bonne platine sera de meilleur qualité que le cd avec de meilleures dynamiques . Une minute de musique sur cd “pèse” environ 10 Mo .

Si tu associes la numérisation à de la compression, alors tout procédé de numérisation est de la compression, car il y a forcément une perte d’information dans le procédé d’échantillonnage et de quantification :wink: (mais 16 bits suffit en général car le rapport signal/bruit est suffisant par rapport au matériel analogique grand public)
Mais en général la compression désigne la compression numérique, et dans ce cas un CD n’est pas compressé.

C’est vrai , j’avais associé perte de données a compression et c’est en ca que pour avoir la meilleur qualité de nulerisation, je proposait l’utilsation de formats lossless.
Pour revenir au CD, si le volume de sortie est réglé trop faible, le signal ne sort que sur 8 bits d’ou l’interet de regler le son sur l’ampli et pas sur la platine.

Il y a, à mon avis, quelques erreurs dans tes propos.

Avec un ré-échantillonnage de 196 kHz (et non 196 Hz ;)) vers du 44,1 kHz, on perd obligatoirement dans les fréquences hautes, en particulier tout ce qui est au-dessus de 22 kHz.

Une compression ne se contente pas de supprimer les fréquences les plus basses et les plus hautes, la réalité est heureusment beaucoup plus subtile que ça. :wink:
D’une part il existe des codecs qui permettent d’obtenir une compression losless, c’est-à-dire sans perte d’information (un peu comme le ZIP ou le RAR), donc sans perte des hautes ni des basses fréquences, ni d’aucune fréquence d’ailleurs.
D’autre part il y a la compression psycho-acoustique qui existe depuis déjà pas mal d’années (j’avais ça sur mon baladeur MD avec l’ATRAC3, ce qui doit dater d’au moins 15 ans) et dans ce cas ce ne sont pas spécialement les hautes et basses fréquences qui sont supprimées, mais plutôt les fréquences que l’on n’entend pas, où qu’elles soient dans le spectre audio. :neutre:
Edité le 12/12/2010 à 21:22

:sommeil: 3 ans plus tard …

Bonsoir bonsoir :slight_smile: je suis venu m’instruire sur ce sujet pcq ça m’intéresse :stuck_out_tongue:
Hurakan, quand tu parles de sample, c’est en fait le nombre d’harmonique dans un son/bruit qui change ?

Quand il parle de samples, il parle en fait d’échantillons. :wink:

+1, et l’abaissement de la fréquence d’échantillonnage entraine bien une diminution de la bande passante sonore puisque celle-ci correspond à la moitié de la fréquence d’échantillonnage (CD échantillonné à 44.1KHz => bande passante audio de 22KHz)

D’autre part le fait de numériser un signal (l’échantillonnage) ou de le rééchantillonner (passer de 196KHz à 44.1KHz par ex.) est bien une compression puisqu’on réduit la quantité d’information (et l’information perdue est impossible à retrouver)

Coder un échantillon sur 16 bits ou sur 32 bits c’est de la quantification pas de l’échantillonnage.

Les secrets de l’audio numerique

en effet.

Ceci est complètement faux…
Sur le vinyle la musique est compressée pour ne pas avoir une galette de 10 cm d’épaisseur. (La plage de dynamique disponible est celle entre la crête la plus haute et la plus basse.) C’est pourquoi dans les studios analogiques on utilisait les compresseurs. La dynamique c’est le grand apport du CD.
La compression est resté avec le temps par le fait que les mecs ont travaillé avec pendant tellement de temps que les oreilles se sont faites à la compression. C’est aussi pratique pour donner de la pêche au son.
Attention je parle là de compression dynamique, c’est à dire que l’on va augmenter le volume des son les plus faible et diminuer celui des plus haut.
Edité le 13/07/2016 à 22:30

:sarcastic: réponse à un post vieux de 6 ans … :wink: