Forum Clubic

Solution la plus éco. pour une ligne Internet?

Je serai étudiant dès septembre et je vais emménager a Lille dans un appartement entièrement refait ne possédant pas de ligne téléphonique.
J’ai l’intention bien sur d’installer une ligne téléphonique mais uniquement pour Internet (pour téléphoner j’utilise mon tel. portable…).
Donc voila j’aurais aimé savoir ce qui me reviendrait le moins cher vu les débits actuels, le dégroupage total…et aussi comment s’y prendre pour l’installation de la ligne…

En vous remerciant par avance… :wink:

Salut,
Tout d’abord pour ouvrir ta ligne tu appels France Télécom (1013) choisi l’abonnement étudiant, tu bénéficies automatiquement de 50% de réduction sur les frais de mise en service ainsi que d’autres avantages.

Ensuite pour le fournisseur d’accès internet je te conseil Club-Internet c’est l’offre la moins chère avec une très bonne qualité de connexion, ils t’offrent le maximum de débit que supporte ta ligne (ADSL2+) pour 9,90€ pendant 3 mois (+1 mois gratuit parrainage par MP) puis 14,90€/mois (pas de frais de résiliation, engagement d’un an).

Pour toutes questions, n’hésite pas à me contacter. :super:

L’ADSL2+ c’est une offre de dégroupage total?Car vu que je serai dans une zone totalement dégroupée, ce serait sympa de profiter de tout le débit et de ne plus payer ma ligne FT :slight_smile:

Le dégroupage total est assez délicat : d’une part il faut que tu connaisses l’ancien numéro de téléphone de ton domicile puis que cette ligne soit inactive depuis moins de 3 mois. D’autre part en cas de problème plus de téléphone et pas de connexion de secours RTC.

Cependant l’offre de dégroupage total devrait voir le jour chez Club-Internet d’ici novembre à un prix vraiment compétitif. :super:

heu lol nan, l’adsl2+ et le degroupage n’a rien a voire, tu peut etre dégroupé partiellement à moins que ce soit spécial chez club internet

OK merci, je crois que je vais suivre tes conseils avec l’offre étudiant puis club-internet!

bonjour
il y a de nouvelles offres en preparation chez certains FAI ( wanadoo notamment) d’abonnement adsl “nu” c est a dire sans prise d abo FT. Mais rien n est réellement finalisé et c’est en cours de négociation entre les FAI et l’authorité de regulation.
Mais chut ! c est encore trop tot pour en parler et c’est secret :oui:

Ah bon ??? lol

Mais c’est le dégroupage total sans l’abonnement FT non ?

bonjour

pas vraiment cette offre sera disponible sur les zones non dégroupées. J’essaye d’avoir des renseignements plus complets ( pas facile car rien n’est sorti officiellement) et je reposterai quand j aurai plus de détails.

Re,
j ai retrouvé cette article qui date un peu mais les choses ont avancé du coté de FT

France Télécom va proposer de l’ADSL «nu»,
sans abonnement téléphonique
Source : Les Echos – 7 février 2005
L’opérateur historique propose de lancer en 2005 de l’ADSL « nu », c’est-à-dire sans l’obligation de
souscrire simultanément un abonnement téléphonique. Il destine cette offre aux concurrents, mais
aussi à ses propres services.
Dans la série des nouveaux tarifs de France Télécom, la nouvelle est passée un peu inaperçue.
L’opérateur a proposé le lancement en 2005 d’une offre d’ADSL « nu ». Autrement dit, cela permettra
d’avoir un accès ADSL sans souscrire à un abonnement téléphonique, comme c’est le cas aujourd’hui.
L’opérateur a présenté cette offre comme une concession offerte à ses concurrents. Mais il veut aussi
l’utiliser pour lancer lui-même des services ADSL sans abonnement. Il indique étudier une offre
couplant ADSL et téléphone mobile, voire une offre mariant accès Internet et voix sur ADSL. Ainsi, il
pourra concurrencer efficacement les offres de ses concurrents, qui proposent déjà de la voix sur
ADSL ou des offres ADSL sans abonnement (via le dégroupage total).
« L’ADSL nu a été introduit aux Etats-Unis et en Norvège, et présente un risque potentiel élevé, la
voix sur ADSL pouvant réellement remplacer la voix traditionnelle, souligne Morgan Stanley. Mais que
France Télécom se propose, sans pression en ce sens du régulateur, d’être le second opérateur
européen à offrir de l’ADSL nu n’aurait aucun sens, sauf si cela se fait à des conditions favorables. »
Interrogé, l’opérateur historique précise que l’ADSL nu sera proposé à un prix proche du dégroupage
total. « Il ne s’attend donc pas à perdre du chiffre d’affaires en introduisant ce produit », dit Morgan
Stanley. Pour la banque d’affaires, l’effet sera donc nul sur le chiffre d’affaires, qui au contraire
augmentera à long terme avec des offres couplées ADSL-mobile, qui constitueront « la première
facture véritablement convergente en Europe ». UBS estime de même que cette offre fera croître le
chiffre d’affaires si son prix est supérieur à celui du dégroupage.
Accueil glacial de l’ART
D’un point de vue réglementaire, cette proposition présente plusieurs avantages. D’abord, France
Télécom ne peut pas proposer lui-même d’offres ADSL sans abonnement sans offrir simultanément
cette possibilité à la concurrence, a expliqué le président de l’ART, Paul Champsaur. Ensuite, en
basculant de la voix traditionnelle à la voix sur ADSL, il passe d’un cadre très réglementé à l’absence
de toute régulation. Le régulateur ne s’y est pas trompé, et a réservé un accueil glacial à ce cadeau
spontané. Certes, cette offre « peut dans son principe être positive à terme pour le développement de
la concurrence et du choix des consommateurs ». Mais « sa mise en oeuvre et son calendrier
d’introduction sont délicats, et présentent des risques vis-à-vis de la concurrence ». Donc cette offre «
devrait intervenir en accompagnement d’une amélioration des conditions techniques et tarifaires du
dégroupage total, et non la précéder ». L’ART « recommande que son introduction se fasse après
concertation avec le secteur et dans un calendrier cohérent avec celui de la revente de l’abonnement
», c’est-à-dire au premier trimestre 2006.
Pour Michaël Boukobza, directeur général d’Iliad, « cette offre d’ADSL nu est un piège, tant que le
dégroupage total restera un chemin de croix et touchera une portion infime des lignes. Elle repose
aussi la question de la régulation de la voix sur ADSL : pourquoi échapperait-elle à toute régulation
alors qu’elle présente les mêmes caractéristiques que la voix traditionnelle ? ».
Quel intérêt pour la concurrence ?
Dans une zone dense, un opérateur alternatif recourt au dégroupage et a alors le choix entre deux
options :- le dégroupage total (accès Internet et voix traditionnelle), où le client ne paie plus son
abonnement à France Télécom.- Le dégroupage partiel, où le client paie toujours son abonnement à
France Télécom.Dans une zone rurale, le concurrent achète de l’ADSL en gros à France Télécom, et le
client paie toujours son abonnement téléphonique.Vu du concurrent, l’ADSL « nu » est intéressant
dans deux cas : soit en zone non dégroupée, soit en zone dégroupée quand le dégroupage total ne
marche pas. L’ADSL « nu » lui permettra alors de proposer au client une facture unique. En revanche,
l’ADSL « nu » n’est pas intéressant si le concurrent en question pratique le dégroupage total.